Seminar: "Le retour des domestiques"

Tuesday December 4th 12:30 - 14:30
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

LIEPP a le plaisir de vous inviter au séminaire autour de la sortie du nouvel ouvrage de Clément Carbonnier et Nathalie Morel : 

Le retour des domestiques

 Mardi 4 décembre 2018

12h30 - 14h30

Salle de séminaire du LIEPP

254, boulevard Saint Germain, 75007 Paris 

Inscription

 

 

Clément Carbonnier, maître de conférences en économie à l’université de Cergy-Pontoise (THEMA) et co-directeur de l'axe Politiques sociofiscales du LIEPP 

 

 

 

Nathalie Morel, assistant professor en sciences politiques à Sciences Po (CEE, LIEPP) et et co-directrice de l'axe Politiques sociofiscales du LIEPP 

 

 

Le retour des domestiques, Le Seuil, 2018.

Depuis plusieurs décennies, la France soutient activement les emplois de services à la personne. Aujourd’hui, le secteur compte 1,2 million de salariés, représentant plus de 5 % de l’emploi total. Malgré ce succès apparent, cette stratégie n’est ni efficace ni juste. Elle crée un faible nombre d’emplois en comparaison de leur coût public. Précaires et mal rémunérés, ces emplois « bas de gamme » contribuent à la polarisation de notre société, ainsi qu’à l’augmentation des inégalités ethniques et de genre. En outre, l’État subventionne des services de confort pour les plus aisés, au détriment des services publics ouverts à tous. C’est ainsi qu’on en revient à une société de domestiques, comme au XIXe siècle, avec de « nouveaux pauvres » au service de « nouveaux riches ». Heureusement, plusieurs pistes existent pour sortir de ce contre-modèle.

New book: Le retour des des domestiques

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Le retour des domestiques

Nouvel ouvrage publié par Clément Carbonnier et Nathalie Morel, co-directeurs de l'axe Politiques socio-fiscales du LIEPP

Le retour des domestiques, Le Seuil, 2018.

Depuis plusieurs décennies, la France soutient activement les emplois de services à la personne. Aujourd’hui, le secteur compte 1,2 million de salariés, représentant plus de 5 % de l’emploi total. Malgré ce succès apparent, cette stratégie n’est ni efficace ni juste. Elle crée un faible nombre d’emplois en comparaison de leur coût public. Précaires et mal rémunérés, ces emplois « bas de gamme » contribuent à la polarisation de notre société, ainsi qu’à l’augmentation des inégalités ethniques et de genre. En outre, l’État subventionne des services de confort pour les plus aisés, au détriment des services publics ouverts à tous. C’est ainsi qu’on en revient à une société de domestiques, comme au XIXe siècle, avec de « nouveaux pauvres » au service de « nouveaux riches ». Heureusement, plusieurs pistes existent pour sortir de ce contre-modèle.

Clément Carbonnier est maître de conférences en économie à l’université de Cergy-Pontoise (THEMA). Nathalie Morel est assistant professor en sciences politiques à Sciences Po (CEE, LIEPP). Ensemble, ils animent les activités de l'axe Politiques socio-fiscales du LIEPP. 

Disability, Health and Human Development

Seminar on November 20th 2018, 12:45 - 2:30
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

The Discriminations and Social Inequality Research Group is happy to invite you to the seminar : 


Disability, Health and Human Development


Tuesday November 20th 2018, 12:45 - 14:30
Room J210 13, rue de l'Université, 75007 Paris

Sandwiches will be served

Register here

 

Sophie Mitra

Professor of Economics at Fordham University, visiting professor at EHESS

Sophie Mitra will present her book "Disability, Health and Human Development"

 

 

Discussant: Célia Bouchet, PhD student in Sociology, OSC / LIEPP affiliate

Internship at LIEPP

in 2019
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po
AttachmentSize
LIEPP_Stagiaire_2019.pdf408.39 KB

How Education Systems Undermine Gender Equity, and Why Culture Change - Not Policy - May be the Solution

Seminar November 20th 2018, 4:00 pm - 6:00 pm
  • Schutterstock_PoznyakovSchutterstock_Poznyakov

 

LIEPP's Educational policies research group is glad to invite you to attent the seminar : 

How Education Systems Undermine Gender Equity, and Why Culture
Change - Not Policy - May be the Solution

[language: English]

Tuesday
 November 20th 2018, 4:00 - 6:00
LIEPP's séminar room
254 bd Saint Germain, 75007 Paris

Registration

 

Presentation:

cimpian

 

Joseph Robinson CIMPIAN

Associate Professor of Economics and Education Policy, NYU Steinhardt

 

 

Abstract

From the time students enter kindergarten, teachers overestimate the abilities of boys in math, relative to behaviorally and academically matched girls, contributing to a gender gap favoring boys in both math achievement and confidence. Using data from numerous nationally representative studies spanning kindergarten through university level, as well as experimental evidence, I demonstrate how girls and young women face discrimination and bias throughout their academic careers and suggest that a substantial portion of the growth in the male–female math achievement gap is socially constructed. Each of the studies leads to a broader set of considerations about why females are viewed as less intellectually capable than their male peers. The studies also demonstrate that biases can be exhibited and perpetuated by members of negatively stereotyped groups (e.g., female teachers demonstrate greater bias against girls than do male teachers), and raise questions about the root causes of their biases and the long-term effects of being negatively stereotyped oneself. This research also suggests that comparing boys and girls on metrics such as standardized tests and grades may contribute to a false belief that education systems promote the success of females. Together, the studies suggest several implications for research, teacher professional development, and policy.