5 conseils avant les écrits

Samedi 23 et dimanche 24 février 2019, vous serez des milliers de candidats à plancher sur les épreuves écrites pour l’entrée en 1ère année à Sciences Po. C’est le moment d’avoir confiance en soi : voici quelques rappels utiles pour arriver sereins.

1/ Il s’agit d’un examen, pas d’un concours ! Et ça change tout.

On l’oublie trop souvent, mais les épreuves écrites pour entrer à Sciences Po en 1ère année portent le doux nom de “procédure par examen”. Dans un concours, le nombre X d’admis est défini à l’avance : on sélectionne les X meilleurs, quels que soient leurs résultats. Dans un examen, comme celui que vous allez passer, il n’y a pas de nombre d’admis prédéfini, mais un niveau à atteindre. Inutile de stresser le jour J en imaginant que vos voisins de salle ont l’air infiniment plus préparés/sérieux/intelligents : votre principal défi, c’est de vous dépasser vous-même !

2/ Il n’y a pas de profil type. Chaque profil a sa chance.

Il n’existe pas de “candidat type” pour nous. Sciences Po est ouvert à tous les profils. La preuve, en 2018, nous avons admis en première année 1904 élèves qui venaient de près de 1600 lycées différents à travers le monde. Vous avez vos chances quel que soit votre lycée d’origine et quelle que soit votre série de Baccalauréat. Les résultats en attestent : les chances de réussite des candidats de S, ES et L sont comparables. Consultez le bilan des admissions 2018 pour avoir tous les détails.

3/ Il n’y a pas que vos notes à l’écrit qui comptent (mais ça compte)

Bien sûr, les épreuves des 23 et 24 février prochains sont très importantes. Mais vos notes à l’écrit ne sont pas la seule indication que les évaluateurs vont prendre en considération pour décider ou non si vous êtes admissible. Le dossier que vous avez patiemment constitué, la lettre de motivation que vous avez soigneusement rédigée, tout cela compte. C'est même la combinaison de la note de votre dossier et de la note des épreuves écrites (A, B, ou C) qui va déterminer si vous êtes ou non admissible. Les candidats qui obtiennent A/A (note dossier/note épreuves), A/B ou B/A seront admissibles. Bref, c’est déjà la moitié du chemin vers l’oral que vous avez parcouru, mine de rien !

4/ Vous avez bien révisé (mais un peu de méthode, ça peut aider)

Vous êtes en classe de terminale : vous avez donc déjà deux ans et demi de révisions derrière vous. L’examen écrit que vous allez passer évalue les (nombreuses) connaissances que vous avez emmagasinées depuis la seconde, et le travail que vous avez déjà entamé pour vous préparer au baccalauréat à la fin de l’année (et qu’il est nécessaire d’obtenir pour entrer à Sciences Po, rappelons-le). Le jour de l’examen, c’est la capacité à traiter le sujet qui compte : pour cela, nous mettons à votre disposition les annales et corrigés des épreuves. Nos fiches méthodologiques sur openclassrooms peuvent vous aider.

5/ Ne vous laissez pas impressionner !

En résumé, vous avez déjà la motivation, les révisions, un dossier, et des années de préparation au lycée. Autant d’atouts à garder en mémoire pour rester calme le jour des épreuves et ne se laisser impressionner ni par le lieu de l’examen, ni par les autres candidats. Ni trop sûrs de vous, ni trop timides : ayez confiance en vous, tout simplement.

Bonne chance à tous !

Quelques conseils pratiques pour ne pas arriver trop stressé le jour J :

  • Préparez votre sac la veille et n'oubliez pas d'y mettre : votre convocation et votre pièce d'identité, la calculatrice habituellement utilisée au lycée (autorisée uniquement pour l'option mathématiques), une montre car il ne vous sera pas permis de consulter l'heure sur votre téléphone, de quoi boire et manger, vos stylos, règle, stabilos, crayons (on vous demande d'écrire à l'encre bleue ou noire).
  • Arrivez une heure et demie en avance : les contrôles d'identité et contrôles des sacs seront systématiques en raison du Plan Vigipirate. Prévenez aussi votre entourage : les parents et accompagnateurs ne pourront pas franchir les portes d'entrée, afin de ne pas ralentir ce contrôle.
  • Mettez des vêtements dans lesquels vous vous sentez à l'aise et avec la possibilité de superposer les couches : il peut faire un peu frais en début d'épreuves et la température monte en fin de journée.
  • Pratiquez la respiration ventrale, le yoga, la sophrologie, la méditation, le sport : chacun son astuce !

Retrouvez toutes les informations sur les centres d'examen, les horaires et les consignes de sécurité sur la page web "épreuves écrites".

En savoir plus

Vers un nouveau modèle économique

Vers un nouveau modèle économique

Le 3 décembre dernier, Sciences Po recevait la conférence "New Prosperities". Dirigeants d’entreprises, investisseurs, universitaires français et internationaux ont échangé sur les responsabilités des entreprises pour transformer le modèle de croissance. Retour en vidéo sur les principales idées échangées au cours de cette journée.

Lire la suite
Pour un réveil écologique : quand les étudiants s'engagent

Pour un réveil écologique : quand les étudiants s'engagent

Lancé en septembre 2018, le Manifeste Étudiant pour un Réveil Écologique a été signé par près de 30 000 étudiants provenant de plus de 400 établissements d’enseignement supérieur en France. Le collectif "Pour un réveil écologique" s'est constitué pour prolonger cette dynamique et inscrire ce besoin d'agir dans les faits. Membres de l'équipe permanente, Théo Miloche et Claire Egnell, tous deux étudiants en master à Sciences Po, expliquent pourquoi ils se sont engagés, et ce qu'ils ont accompli. 

Lire la suite
Serge Hurtig, 1927 - 2019

Serge Hurtig, 1927 - 2019

Secrétaire général de la FNSP durant trois décennies, Serge Hurtig a contribué à internationaliser Sciences Po et la science politique française. Portrait d'une personnalité majeure de l’histoire de notre établissement.

Lire la suite
Comment concilier Noël et souci écologique ?

Comment concilier Noël et souci écologique ?

À Noël, le risque de surconsommation est grand... mais n'est pas une fatalité. Acheter en vrac des produits locaux et bio, faire son cadeau soi-même ou encore recycler ses textiles en guise d'emballage : à l'approche des fêtes de fin d'année, Sciences Po Environnement livre ses conseils pour un Noël durable et zéro déchet, et les met en pratique à l'occasion d'ateliers organisés dans plusieurs campus..

Lire la suite
Sciences + Sciences Po : une double licence inédite

Sciences + Sciences Po : une double licence inédite

Dès la rentrée universitaire 2020, une nouvelle double licence interdisciplinaire, le Bachelor of Arts and Sciences (BASc), sera proposée aux étudiants de première année, en partenariat avec des établissements universitaires français. Ce double cursus en quatre ans associe sciences et sciences humaines et sociales pour apprendre à penser et agir face aux défis de notre siècle. Les deux premiers parcours ciblent en particulier celui de la transition écologique. 

Lire la suite
Chronique d'une démocratie fragmentée

Chronique d'une démocratie fragmentée

Pour conclure une année marquée par les soubresauts politiques, Pascal Perrineau revient dans son nouvel ouvrage, Le grand écart. Chronique d'une démocratie fragmentée, sur les trois registres démocratiques ayant façonné tour à tour l'année 2019 : la démocratie directe des gilets jaunes, celle participative du grand débat national et celle représentative issue des urnes lors des élections européennes. Une démocratie en trois scènes, qui semble plus fragmentée et conflictuelle qu'auparavant.

Lire la suite
Sciences Po lance la chaire

Sciences Po lance la chaire "Dette souveraine"

Penser le financement souverain et la soutenabilité de la dette : voilà l'ambition de la nouvelle chaire, portée par l'École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA). En associant praticiens de la dette et universitaires de renom, cette chaire vise à devenir un lieu de référence international sur cette question.

Lire la suite
Quelle sera la&nbspcouleur de la COP 25 ?

Quelle sera la couleur de la COP 25 ?

Quelle sera la couleur de la COP 25 qui se déroulera à Madrid du 2 au 13 décembre 2019 sous la présidence du Chili ? Elle était annoncée bleue comme l’océan (Blue COP) par la présidence chilienne. À Madrid, au-delà des écosystèmes marins, l’ensemble de la biodiversité tant terrestre que marine devrait occuper une place de choix. Bien plus qu’une simple coloration, cette COP devrait constituer une étape majeure dans l’identification de capacités d’action conjointe pour le climat et pour la biodiversité.

Lire la suite