Admission en Bachelor par la procédure par examen : l'épreuve d'histoire

Description de l'épreuve

L'épreuve d'histoire dure 4h, est affectée d'un coefficient 2 et se compose de deux exercices obligatoires :

  1. Une composition en réponse à un sujet (au choix parmi deux proposés). Cette composition permet au candidat de montrer qu'il sait analyser et problématiser un sujet, qu'il maîtrise les connaissances nécessaires et qu'il sait les organiser. Le candidat, pour répondre au sujet, rédige un texte comportant une introduction, plusieurs parties structurées et une conclusion ; il peut intégrer dans sa composition une (ou des) productions(s) graphique(s).
  2. L'étude critique d'un ou de deux document(s), accompagné(s) d'une consigne visant à orienter le travail des candidats. Cette étude permet au candidat de montrer qu'il sait rendre compte du contenu du ou des document(s) proposé(s) et dégager ce qu'il(s) apporte(nt) à la compréhension de situations, de phénomènes ou de processus historiques.

Le candidat met en œuvre les démarches de l'étude de document en histoire :

  • en dégageant le sens général du ou des document(s), en relation avec la question historique à laquelle il(s) se rapporte(nt) ;
  • en présentant l'intérêt et les limites éventuelles du ou des document(s) pour la compréhension de cette question historique et en prenant la distance critique nécessaire ;
  • en montrant, le cas échéant, l'intérêt de la confrontation de documents.

La durée totale de l'épreuve est de quatre heures, dont l'utilisation est laissée à la liberté des candidats (même s'il leur est conseillé de consacrer au moins deux heures et demie au premier exercice).

L'évaluation de la copie du candidat est globale et utilise tout l'éventail des notes de 0 à 20.

Programme

Le programme de l'épreuve (PDF, 18 Ko)

L'épreuve d'Histoire à compter de 2018

Deux ajustements sont à noter à partir de 2018 : 

Concernant les sujets de composition : Toujours étroitement corrélés aux questions du programme, les sujets de composition pourront, dans leur libellé, introduire une dimension de transversalité en faisant appel à plus d’un item du programme et/ou en suggérant une orientation problématique. Il s’agit d’inciter les candidats à penser leur composition comme une démonstration organisée venant répondre à une question posée, et de tenter d’éviter la récitation de fiches thématiques toutes préparées.

Exemple : "Les régimes totalitaires de l'entre-deux-guerres sont-ils nés de la Première guerre mondiale ?"

Concernant l'étude critique de document : Il a été décidé de noter de manière séparée chacun des deux exercices (l'étude de document et la composition). Les deux notes (l’une sur 12 pour la composition, et l’autre sur 8 pour l’étude critique) seront ensuite additionnées pour arriver à une note d’ensemble sur 20. 

Annales des épreuves

Remarque : Seule l'orthographe des copies a été corrigée avant publication. Celles-ci peuvent donc comporter certaines erreurs factuelles ou d'analyse qui ont été signalées au moment de la correction.