Accueil>À propos>Gouvernance & Budget

Gouvernance & budget

Combinaison de règles de droit privé et de droit public unique en France, les statuts de Sciences Po lui ont permis de développer en toute liberté un modèle pédagogique innovant, au cœur du service public de l’enseignement supérieur français.

Les instances de gouvernance : qui fait quoi ?

Le modèle de gouvernance de Sciences Po est dual et s’organise autour de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), fondation de droit privé, d’une part, et de l’Institut d’études politiques de Paris (IEP), établissement public à caractère scientifique et professionnel, d’autre part.

La Fondation nationale des sciences politiques (FNSP) a la responsabilité des grandes orientations stratégiques et de la gestion administrative et financière de Sciences Po. Elle est administrée par un conseil d’administration.

L’Institut d’études politiques (IEP) a un rôle de formation, de recherche et de documentation, à l’instar de toutes les universités de recherche de rang international. Ses instances de gouvernance sont :

  • Le conseil de l’Institut, qui administre l'IEP
  • Le conseil de la vie étudiante et de la formation, qui a un rôle décisionnel en matière de vie étudiante et un rôle consultatif en matière de pédagogie. Il est compétent en matière disciplinaire.
  • Le conseil scientifique, consulté sur l’ensemble des questions intéressant la politique scientifique, en matière de recherche et de formations doctorales, de procédures d’évaluation scientifique et de liaison entre l’enseignement et la recherche. Il est en outre consulté sur la politique de l’établissement en matière de recrutement des enseignants et des chercheurs et de principes communs régissant leur carrière.

Le Comité Exécutif (COMEX) constitue l’instance opérationnelle de pilotage de l’établissement. Sous l’autorité du directeur, il réunit les directeurs des différents services de Sciences Po. Le COMEX met en œuvre les orientations stratégiques et prend les décisions opérationnelles touchant au fonctionnement et à la gestion de l’institution.

Les ressources

Les ressources de Sciences Po ont été multipliées par plus de trois en dix-huit ans, passant de 55 M€ en 2000, à 128 M€ en 2010 et à 200 M€ en 2019.

L’accompagnement de l’État via les subventions publiques structurelles n’a cessé de croître, pour être quasiment doublé : 36,0 M€ en 2000, 63,6 M€ en 2010 et 69,1 M€ en 2019. Mais sa part relative a progressivement diminué, passant de 66 % en 2000, à 50 % en 2010 et à 35 % en 2019, sous l’effet de la croissance des ressources propres de l’institution.

Les ressources propres ont en effet connu un développement très dynamique. Elles ont été multipliées par sept, passant de 18,3 M€ en 2000 à 62,8 M€ en 2010, pour atteindre 131,3 M€ en 2019. Leur part relative est progressivement devenue majoritaire : 33 % en 2000, 49 % en 2010 et 65 % en 2019.

Les dépenses

Les dépenses de Sciences Po s’élevaient à 54,7 M€ en 2000, puis 127 M€ en 2010 et 196,5 M€ en 2019. Cette croissance est de 7,0 % en moyenne par an.

L’institution est soucieuse de maintenir un effort soutenu en faveur des bourses et de l’aide sociale, avec une croissance annuelle de 11,2 % de ce poste depuis 2000. Elle y consacre un budget global de 11,3 M€ en 2019.