Un diplômé de la promotion 2018

Que font nos diplômés après Sciences Po ?

D’après notre dernière enquête d’insertion professionnelle portant sur la promotion 2016, nos diplômés s’insèrent toujours aussi aisément sur le marché du travail. 90,7% de ceux qui ont choisi d’entrer dans la vie active ont ainsi un emploi un an après leur diplôme. A 69%, ils travaillent dans le privé et, à 34% hors de France. Découvrez tous les résultats de notre enquête !

> Lire les résultats complets de l'enquête et le communiqué de presse du 19 juillet 2018

L’enquête en 5 chiffres clés*

  • 81,3% des diplômés ayant répondu à l’enquête ont décidé d’entrer dans la vie professionnelle (76% en 2016)
  • 90,7% sont en activité (91% en 2016, 88,8% en 2015, 85,5% en 2014)        
  • 83,7% ont trouvé leur premier emploi moins de six mois après la sortie de Sciences Po  (88,4% en 2016, 87% en 2015, 81% en 2014)
  • 69% travaillent dans le secteur privé (71% en 2016, 73% en 2015)
  • 34% travaillent hors de France (35% en 2016, 38% en 2015)

Des diplômés qui s’insèrent bien et vite sur le marché du travail...

Parmi les étudiants ayant décidé d’entrer dans la vie professionnelle, 90,7% sont en activité, un chiffre stable par rapport à l’an passé. 7,6% d’entre eux seulement sont à la recherche d’un emploi (8,8% en 2016). À noter que 59,6% des répondants se déclarant à la recherche d’emploi ont en fait déjà occupé un premier emploi depuis leur sortie de Sciences Po, ce qui porte le taux d’insertion global à 96% !

Les délais d'accès à l'emploi restent rapides : 84% des diplômés ont trouvé un emploi en moins de 6 mois (88% en 2016). 72% des diplômés occupent un emploi stable, et la part des contrats à durée déterminée diminue par rapport à l'enquête précédente, passant de 20% à 12%. 

Des salaires élevés

La rémunération brute annuelle moyenne atteint 37 164 €. Celle-ci est plus élevée que l’an passé (36 560 € pour la promotion 2015). La rémunération moyenne est plus élevée à l’étranger qu’en France

À 69% dans le privé

69% des des diplômés en emploi travaillent dans le secteur privé (contre 71% en 2016) ; 9% dans une organisation internationale ou au sein des institutions européennes (contre 8% en 2016) et 22% dans le secteur public (21% en 2016).

Plus d’un tiers des emplois hors de France

34% des répondants déclarent travailler hors de France. Cette forte internationalisation découle en partie d’étudiants internationaux retournant dans leur pays d’origine mais aussi des étudiants français qui sont 22% à trouver un premier emploi à l’international.

Des écarts de rémunération femmes-hommes persistants

Si les différences en termes de rythme et de qualité d’insertion professionnelle entre les étudiants et les étudiantes sont faibles, la rémunération des femmes est en moyenne de 15,6% moins élevée que celle des hommes. Une partie de ces écarts s’explique par des choix différents de master et de secteur d’activité, les hommes étant plus nombreux à choisir des secteurs plus rémunérateurs. Sciences Po poursuit un ensemble d’actions pour réduire les écarts de rémunération entre les hommes et les femmes : cycle d’ateliers, tables rondes, conférences... Une chaire sur l’entrepreneuriat féminin a été créé en 2018 pour évaluer les interventions visant à réduire les barrières auxquelles les femmes sont confrontées.

L’apprentissage : un choix favorisant l’insertion professionnelle

Les étudiants en apprentissage sont plus fréquemment en emploi et ont des délais d’insertion raccourcis avec plus de 56% d’entre eux embauchés avant l’obtention du diplôme. Tout savoir sur l’apprentissage à Sciences Po.

Les étudiants en situation de handicap bien insérés sur le marché du travail

Un seul étudiant parmi les 19 étudiants disposant d’une RQTH (Reconnaissance de qualité de travail handicapé) est en recherche active d’emploi. Les autres sont en emploi ou en poursuite d’études.

*L'édition 2018 de l'enquête d'insertion professionnelle des jeunes diplômés de Sciences Po, qui porte sur la situation des diplômés de la promotion 2016 dix-huit mois après l'obtention de leur diplôme, a été réalisée sous la supervision scientifique de Roberto Galbiati (CNRS) et grâce au savoir-faire du Centre de Données Socio-Politiques. Elle a permis de recueillir des informations de 1 591 diplômés soit un taux de réponse de 76 %.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recruter à Sciences Po : suivez le guide 

Les résultats de l'enquête jeunes diplômés 2017 (promotion 2015) 

“Les réseaux sont des espaces culturels”

“Les réseaux sont des espaces culturels”

La Joconde aurait-elle fait un selfie ? Présents à chaque instant dans la vie des étudiants, les réseaux sociaux bouleversent aussi la création : ils créent de nouveaux usages, renouvellent l’expression de soi, réinventent les codes. Dans son cours sur les “Sociologies des cultures web”, Naveen Minai emmène les étudiants explorer ces espaces de la modernité culturelle…

Lire la suite
Handicap :

Handicap : "En parler sans tabou"

Diplômée 2018 du master en Sécurité internationale de l’École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA), Marie-Line a passé le prestigieux concours du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères via une voie spécifique de recrutement dédiée aux personnes en situation de handicap. Dans deux mois, elle prendra son premier emploi en tant que “secrétaire des Affaires étrangères”, un poste de catégorie A. Préparation des concours, futures missions à l’étranger ou encore accompagnement du handicap à Sciences Po, elle nous détaille son parcours.

Lire la suite
De Nairobi à Paris

De Nairobi à Paris

Sciences Po et l’université de Strathmore ouvrent un nouveau double diplôme en bachelor et master. Cette formation permettra aux étudiants de premier cycle inscrits à l’université de Strathmore d’obtenir, en cinq ans, un diplôme de bachelor de l’université de Strathmore suivi d’un diplôme de master de Sciences Po.

Lire la suite

"L'amour des textes"

Qu’est-ce qui peut réunir une ancienne ministre de la Culture et des étudiants réfugiés dans une salle de cours ? L'amour des textes d'Albert Camus et de Victor Hugo ! Avec la culture comme langage universel et outil d’intégration, Aurélie Filippetti transmet sa passion des grands textes aux étudiants réfugiés accueillis par Sciences Po depuis 2015. Quand littérature rime avec ouverture...

Lire la suite
FEMPO, la success story

FEMPO, la success story

FEMPO est une start-up qui propose des culottes en tissu lavable destinées à remplacer les protections hygiéniques. Accompagné par l’incubateur de Sciences Po en 2018, ce projet est né de la rencontre de deux alumnae, Fanny Abes, diplômée du master en politique économique internationale, et Claudette Lovencin, diplômée du master en politique publique. Lire la suite

Une histoire de femmes

Une histoire de femmes

Des premières étudiantes entrées dans nos murs en 1919 jusqu’à une politique active de soutien de l’égalité aujourd’hui, comment la place des femmes a-t-elle évolué dans l’École ? À l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, 5 dates clés de l’histoire des femmes à Sciences Po.

Lire la suite
Sciences Po 3ème université mondiale en

Sciences Po 3ème université mondiale en "science politique et relations internationales"

Sciences Po améliore encore son positionnement international en "science politique et relations internationales" en passant de la quatrième à la troisième place mondiale dans le classement international QS 2019 des meilleures universités par discipline, dévoilé ce 26 février 2019. Classée derrière Harvard et Oxford, Sciences Po est la première université d'Europe continentale dans cette discipline, devant LSE et Cambridge.

Lire la suite
“La propagande a été le ciment de la démocratie libérale”

“La propagande a été le ciment de la démocratie libérale”

La persuasion de masse n’est pas née avec Internet, mais le numérique et les réseaux sociaux marquent une révolution dans l’histoire de la propagande. Loin d’avoir disparu avec les régimes totalitaires du XXè siècle, la voici plus présente, plus efficace, et plus dangereuse que jamais pour la démocratie. Entretien avec David Colon, historien et enseignant à Sciences Po, sur son ouvrage Propagande. La manipulation de masse dans le monde contemporain.

Lire la suite
Léo Ferré : du sale gosse de Sciences Po au Joli môme de l’Olympia

Léo Ferré : du sale gosse de Sciences Po au Joli môme de l’Olympia

Avant de devenir l’un des plus célèbres chanteurs français du 20ème siècle, Léo Ferré a usé ses pantalons sur les bancs de Sciences Po, dont il est sorti diplômé en 1939 (non sans péripéties). De la Péniche aux plus grandes scènes françaises, retour sur un parcours rempli d’insouciance et de maladresse.

Lire la suite