Revenu minimum garanti VS emplois pour tous : revers d’une même médaille

Tuesday 11 May 2021 18h00 à 19h30
En ligne / Online
Organized byCentre d'études européennes et de politique comparée de Sciences Po Co-Organized byRevue Projet ; Laboratoire Citeres de l’Université de Tours

Dans le cadre du cycle Lutter contre la pauvreté à l’heure de la pandémie, une conférence en présence de :

  • Michel de Virville, vice-président de l’association Territoire zéro chômeur de longue durée
  • Véronique Fayet, présidente du Secours catholique – Caritas France
  • Noam Leandri, président de l’Observatoire des inégalités
  • Chloé Ridel, directrice adjointe de l’Institut Rousseau
  • Tommaso Vitale, Associate Professor de sociologie, Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po.

Modération par Martin Monti-Lalaubie, journaliste.

Alors que l’emploi pour tous s’avère un idéal de moins en moins accessible, le revenu minimum garanti (RMG) apparaît de plus en plus comme la principale, sinon la seule, piste d’action à peu près sérieuse pour mettre un terme à la pauvreté, à la fois rapidement et durablement. Mais cette hypothèse est-elle vraiment plus réaliste que celle du retour à l’emploi pour tous ? Ne faudrait-il pas plutôt voir deux hypothèses en fin de compte complémentaires ?

Les questions que posent ces programmes ambitieux et leur mise en œuvre ne manquent pas : combien coûteraient ces dispositifs à l’État et aux contribuables ? Comment les financer concrètement ? Comment les effets sur l’économie réelle (emplois, revenus…) ont-ils été intégrés à la réflexion par les promoteurs de ces deux dispositifs ? Que nous apprennent les expériences en cours sur cette question ?

En savoir plus et s’inscrire

©CalypsoArt-iStock / Institut Rousseau