Accueil>La liberté académique en France et dans les démocraties libérales : nouveaux enjeux, nouveaux défis

15.09.2022

La liberté académique en France et dans les démocraties libérales : nouveaux enjeux, nouveaux défis

INSCRIPTION (interne)

INSCRIPTION (externe)

À propos de cet événement

Le 15 septembre 2022 de 12:00 à 15:00

Amphithéâtre Jacques Chapsal

27 rue Saint-Guillaume, 75007, Paris

Organisé par

Sciences Po

alt
Semaine des libertés académiques -NB (crédits : Sciences Po)

Rencontre dans le cadre de la Semaine des libertés académiques*. 

En France comme dans la plupart des démocraties libérales, la liberté académique est revendiquée et garantie en théorie dans tous les établissements de recherche et d’enseignement supérieur. Mais si tout le monde s’en prévaut, de nouveaux enjeux mettent l’actualité de ce thème au défi d’une clarification.

Qui dispose de la liberté académique ? Dans quel héritage historique s’inscrit-elle et quels devoirs et responsabilités implique-t-elle? Pourquoi importe-t-il de la défendre contre les contestations inédites qu’on voit surgir et de qui est-ce l’affaire ?

Parce que la liberté académique se retrouve aujourd’hui au cœur de nombreuses polémiques, cette table ronde vise avant tout à lever les malentendus et confusions qui obscurcissent le débat. La liberté académique n’est pas la liberté d’expression, chacune a ses propres justifications et ses propres régulations, non sans frictions toujours possibles. Qu’est-ce alors qu’un bon modèle de confrontation des idées sur un campus universitaire ? Comment garantit-on l’indispensable exercice du libre débat sans soustraire les campus à la nécessaire prévention des discours de haine ?

En présence de :

  • Alain Chenu, référent intégrité scientifique de Sciences Po
  • Olivier Beaud, Université Paris Panthéon-Assas
  • Hélène Michel, Université de Strasbourg
  • Yves Gingras, UQAM Montréal
  • Sarah Gensburger, CNRS
  • Pascal Engel, EHESS.

Modération par Frédérique Leichter-Flack et Marion Fontaine, professeures des universités, Centre d’histoire de Sciences Po.

#ScPoAcademicFreedom

*Semaine des libertés académiques

Partout dans le monde, les libertés de conduire des recherches, d’enseigner et d’étudier au sein des universités doivent être protégées face aux  pressions pouvant émaner des pouvoirs politiques, économiques mais aussi de l’évolution de l’opinion publique ou encore de certaines parties prenantes au sein même des universités.

En cette année au cours de laquelle nous continuons de soutenir le combat de notre collègue Fariba Adelkhah, Sciences Po organise du 14 au 16 septembre une semaine de débats dédiée aux libertés académiques sous tous leurs angles. Autour de plusieurs tables rondes seront réunis étudiants, chercheurs, enseignants, présidents d’universités pour questionner différentes perspectives :  Y a-t-il des limites à l’expression des points de vue dans une université ? Quels modèles de confrontation des idées sur un campus universitaire ? Comment  aider et soutenir les enseignants et chercheurs exerçant leur métier dans des pays menaçant les libertés académiques ? Toutes les sources de financement de la recherche sont-elles acceptables ? Quelle posture adopter face aux demandes d’espaces où les étudiants seraient protégés de toute expression hostile (safe space) ? L’utilisation des trigger warning ou “avertissements déclencheurs” pour signaler textes et thèmes sensibles est-elle un frein à la diffusion des connaissances ? Comment les ONG peuvent-elles défendre les libertés académiques ? 

Voir le programme détaillé

15.09.2022

La liberté académique en France et dans les démocraties libérales : nouveaux enjeux, nouveaux défis

alt
Semaine des libertés académiques -NB (crédits : Sciences Po)

Rencontre dans le cadre de la Semaine des libertés académiques*. 

En France comme dans la plupart des démocraties libérales, la liberté académique est revendiquée et garantie en théorie dans tous les établissements de recherche et d’enseignement supérieur. Mais si tout le monde s’en prévaut, de nouveaux enjeux mettent l’actualité de ce thème au défi d’une clarification.

Qui dispose de la liberté académique ? Dans quel héritage historique s’inscrit-elle et quels devoirs et responsabilités implique-t-elle? Pourquoi importe-t-il de la défendre contre les contestations inédites qu’on voit surgir et de qui est-ce l’affaire ?

Parce que la liberté académique se retrouve aujourd’hui au cœur de nombreuses polémiques, cette table ronde vise avant tout à lever les malentendus et confusions qui obscurcissent le débat. La liberté académique n’est pas la liberté d’expression, chacune a ses propres justifications et ses propres régulations, non sans frictions toujours possibles. Qu’est-ce alors qu’un bon modèle de confrontation des idées sur un campus universitaire ? Comment garantit-on l’indispensable exercice du libre débat sans soustraire les campus à la nécessaire prévention des discours de haine ?

En présence de :

  • Alain Chenu, référent intégrité scientifique de Sciences Po
  • Olivier Beaud, Université Paris Panthéon-Assas
  • Hélène Michel, Université de Strasbourg
  • Yves Gingras, UQAM Montréal
  • Sarah Gensburger, CNRS
  • Pascal Engel, EHESS.

Modération par Frédérique Leichter-Flack et Marion Fontaine, professeures des universités, Centre d’histoire de Sciences Po.

#ScPoAcademicFreedom

*Semaine des libertés académiques

Partout dans le monde, les libertés de conduire des recherches, d’enseigner et d’étudier au sein des universités doivent être protégées face aux  pressions pouvant émaner des pouvoirs politiques, économiques mais aussi de l’évolution de l’opinion publique ou encore de certaines parties prenantes au sein même des universités.

En cette année au cours de laquelle nous continuons de soutenir le combat de notre collègue Fariba Adelkhah, Sciences Po organise du 14 au 16 septembre une semaine de débats dédiée aux libertés académiques sous tous leurs angles. Autour de plusieurs tables rondes seront réunis étudiants, chercheurs, enseignants, présidents d’universités pour questionner différentes perspectives :  Y a-t-il des limites à l’expression des points de vue dans une université ? Quels modèles de confrontation des idées sur un campus universitaire ? Comment  aider et soutenir les enseignants et chercheurs exerçant leur métier dans des pays menaçant les libertés académiques ? Toutes les sources de financement de la recherche sont-elles acceptables ? Quelle posture adopter face aux demandes d’espaces où les étudiants seraient protégés de toute expression hostile (safe space) ? L’utilisation des trigger warning ou “avertissements déclencheurs” pour signaler textes et thèmes sensibles est-elle un frein à la diffusion des connaissances ? Comment les ONG peuvent-elles défendre les libertés académiques ? 

Voir le programme détaillé

INSCRIPTION (interne)

INSCRIPTION (externe)

À propos de cet événement

Le 15 septembre 2022 de 12:00 à 15:00

Amphithéâtre Jacques Chapsal

27 rue Saint-Guillaume, 75007, Paris

Organisé par

Sciences Po