États-Unis : des militants écologistes de plus en plus organisés

États-Unis : des militants écologistes de plus en plus organisés

Par Mario Del Pero (CHSP). Les questions environnementales n’ont certes pas été au centre de la campagne des midterms au États-Unis. Mais cette réalité ne signifie pas que le déni de Donald Trump concernant le dérèglement climatique et le démantèlement des règles établies par Barack Obama n’ont pas suscité dans le pays une riposte vigoureuse, et souvent efficace, voire une forme de résistance.

Lire la suite
1918 et la guerre

1918 et la guerre "mondiale" : la naissance d'un récit géopolitique

Par Karoline Postel-Vinay (CERI). La guerre qui s’acheva à l’automne 1918 portait le nom de « grande guerre » en France et de « great war » en Angleterre. En Allemagne, elle n’était pas « grande » mais planétaire, et s’appelait « Weltkrieg » ou « guerre mondiale ». De même aux États-Unis où, depuis le printemps 1917, on la nommait « world war ». Ce décalage de terminologie recouvrait une différence de vision géopolitique. Le terme de « guerre mondiale » et ce à quoi il faisait, et fait encore, référence – c’est-à-dire un conflit proprement planétaire, englobant tous les pays – n’était pas encore universellement reconnu.

Lire la suite
Que sont devenus les soldats blessés de la Grande Guerre ?

Que sont devenus les soldats blessés de la Grande Guerre ?

En ce mois de novembre 2018 qui marque le centième anniversaire de l’armistice de 1918, nous rendons hommage au près d’1,5 million de soldats français tombés au front. Mais si les livres adaptés en films La chambre des officiers et Au revoir là-haut, ont fait prendre conscience de l’infinie souffrance des « gueules cassés », on sait mal ce que sont devenus les 1,3 million de soldats revenus invalides. C’est à ces hommes – et tout particulièrement à leur retour à la vie professionnelle – que Clément Collard, doctorant au Centre d’histoire consacre sa thèse : “La rééducation et la réintégration professionnelle des mutilés de la Grande Guerre de 1914 à 1940 “. Aperçu.

Lire la suite
Brésil, le spectre d'une « démocradure »

Brésil, le spectre d'une « démocradure »

Par Olivier Dabène (CERI). Au lendemain du second tour de la présidentielle, trois Brésil émergent. Pour les 57 millions d’électeurs de Jair Bolsonaro, la radicalité de leur champion est à la hauteur des enjeux. Le pays a besoin d’un vaste coup de balai contre la corruption et de fermeté pour enrayer la violence. Les 47 millions de Brésiliens qui ont voté pour Fernando Haddad ont, quant à eux, souhaité défendre la démocratie tout autant qu’exprimer leur fidélité au Parti des travailleurs (PT).

Lire la suite
“Les universités,  des anarchies organisées mais pas dysfonctionnelles”

“Les universités, des anarchies organisées mais pas dysfonctionnelles”

Par Christine Musselin, directrice scientifique de Sciences Po. Aux États-Unis, dans les années 60 et 70, les spécialistes du management et les sociologues des organisations ont souvent pris les universités comme objets d’études et ont utilisé ces travaux pour développer des théories plus générales. C’est le cas de James March, professeur de sociologie à la business school de Stanford, décédé à l’âge de 90 ans le 27 septembre 2018, dont les apports - avec ses comparses Michael Cohen et Johan Peter Olsen - ont été particulièrement remarqués et sont encore aujourd’hui très fréquemment cités en sciences de gestion, en sociologie ou en science politique.

Lire la suite
Croissance : une embellie en demi-teinte

Croissance : une embellie en demi-teinte

Par Mathieu Plane (OFCE). La publication de chiffres de la croissance de l’économie française décevants au premier semestre 2018 (0,4 % contre 1,4 % au dernier semestre 2017) relance les inquiétudes sur la pérennité de l’embellie conjoncturelle observée ces derniers mois. En 2017, après six années de croissance très faible (0,8 % en moyenne annuelle), la France avait enregistré sa meilleure progression depuis dix ans (2,3 %).

Lire la suite
18 nouveaux chercheurs à Sciences Po

18 nouveaux chercheurs à Sciences Po

Cette année, l’attractivité de la recherche à Sciences Po se confirme avec l’arrivée de 18 nouveaux académiques. Outre leur participation à la production scientifique et au rayonnement de Sciences Po, ils sont impliqués dans les enseignements des différents cursus, confrontant nos étudiants aux résultats les plus récents de la recherche en sciences humaines et sociales. Découvrez leurs profils !

Lire la suite
Le migrant est l’avenir du monde

Le migrant est l’avenir du monde

Par Bertrand Badie (CERI). Le débat sur la migration est stupéfiant et pourtant il dure, s’enlise et même s’encastre dans l’ordinaire de notre culture politique contemporaine. Il paralyse l’Europe qui en parle tout le temps, mais n’en délibère jamais. Il envahit les propagandes partisanes et s’impose comme une sorte de friandise électorale dont se délectent les populistes de tous poils, de droite et maintenant d’une certaine gauche. Il tétanise les gouvernements qui craignent que le respect de la vérité ou qu’un sursaut d’humanisme ne leur vaillent une chute dans les sondages.

Lire la suite
Espoirs et illusions à l’heure de l’Amérique de Donald Trump

Espoirs et illusions à l’heure de l’Amérique de Donald Trump

Par Karoline Postel-Vinay (CERI). L’ouverture de l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) offre, chaque année, l’occasion de photographier le paysage diplomatique mondial. C’est également un moment propice pour apprécier les talents théâtraux des chefs d’Etat et de gouvernement : Nikita Khrouchtchev brandissant sa chaussure en 1960, Fidel Castro et son discours-fleuve la même année, Mouammar Kadhafi déchirant la charte de l’ONU en 2009… L’enceinte des Nations unies devient alors, littéralement, une « scène » internationale où une multitude de visions du monde se rencontrent, se confrontent et s’affrontent.

Lire la suite
La pratique de la musique est-elle bénéfique aux écoliers ?

La pratique de la musique est-elle bénéfique aux écoliers ?

Par Philippe Coulangeon (OSC). Pour la deuxième année consécutive, en 2018, les ministres de l’Éducation nationale et de la Culture se sont associés pour une rentrée en musique dans les écoles, collèges et lycées. Comme l’année précédente, il s’agissait d’accueillir les élèves « par des chants ou des concerts afin de commencer l’année sous le signe de la joie et de la sérénité », selon les mots du communiqué de presse officiel.

Lire la suite