Accueil>ChatGPT : Sciences Po fixe des règles et lance une réflexion sur l'IA dans l'enseignement supérieur

09.02.2023

ChatGPT : Sciences Po fixe des règles et lance une réflexion sur l'IA dans l'enseignement supérieur

Un agent conversationnel ayant recours à l’intelligence artificielle (IA), ChatGPT, a été mis à disposition du grand public par la société Open AI en novembre 2022. ChatGPT, et l’intelligence artificielle plus globalement, interrogent fortement les acteurs de l’éducation et de la recherche dans le monde entier sur les méthodes d’enseignement et de transmission du savoir. Sciences Po, université de recherche de rang international en sciences humaines et sociales, lieu de débats et de compréhension à l’avant-garde des grands enjeux du monde contemporain, a pour vocation d’engager des réflexions sur les sujets qui animent le débat public.

Depuis sa fondation il y a plus de 150 ans, Sciences Po forme des citoyens éclairés, des responsables indépendants en prônant l’esprit critique, l’honnêteté intellectuelle et l’originalité de contenus. ChatGPT est une innovation majeure qui participe de la transition numérique en cours dans nos sociétés. Nous plaçons, sous l’impulsion de Mathias Vicherat, cet enjeu au cœur du projet pédagogique et du travail de recherche à Sciences Po. Il est essentiel pour un établissement soucieux de garantir la qualité et l’intégrité de ses formations et de ses diplômes d’encadrer l’utilisation de cet outil. 

Sergei Guriev, directeur de la formation et de la recherche de Sciences Po

Un usage étudiant de ChatGPT qui doit respecter la charte anti-plagiat

L’interdiction du recours à ChatGPT, telle qu’elle a été définie par la direction formation et de la recherche, s’applique à une situation précise : la production d’évaluations écrites ou orales. Cette communication préventive permet de clarifier la position officielle de Sciences Po et d’informer l’ensemble des étudiants et des enseignants. En d’autres termes, il est interdit aux étudiants de Sciences Po de soumettre afin d’obtenir une notation ou une évaluation, un travail qui aura été réalisé par quelqu’un d’autre que lui. 

À Sciences Po, le cadre qui régit l’honnêteté intellectuelle est composé des articles 12 et 13 du règlement de scolarité et de la charte anti-plagiat. Ce cadre constitue le fondement exclusif de tout travail académique individuel et collectif, écrit et oral. 

Sergei Guriev, Directeur de la formation et de la recherche, a annoncé au nom de la direction de Sciences Po que les étudiantes et étudiants utilisant ChatGPT ou tout autre outil ayant recours à l’IA devraient le mentionner de façon explicite, comme n’importe quel emprunt ou citation d’une source externe. Le non-respect de la mention de l’IA comme source se verra sanctionné.
 

Un encadrement pédagogique par les enseignants de l’utilisation de l’IA

Depuis sa fondation, Sciences Po a toujours été à l’avant-garde en matière d’innovations pédagogiques.  L’émergence de l’IA ne fait pas exception et appelle à repenser la façon d’enseigner, de chercher et de transmettre. 

Ainsi, l’institution est déjà en cours de réflexion afin de proposer des modalités d’enseignement prenant en compte l’outil ChatGPT à trois niveaux :

  • Repenser avec les enseignantes et les enseignants les critères d’évaluation au profit de l’évaluation de compétences – face à une situation complexe, en développant un travail réflexif personnel et une analyse critique poussée – plutôt que la vérification de connaissances.
  • Inclure les outils de l’IA dans les exercices proposés, par exemple en demandant aux étudiants de tester les limites de l’outil en corrigeant ses erreurs, en vérifiant sa bibliographie, ou en portant un œil critique sur sa participation et son apport.
  • Proposer des formations dédiées à ces outils, afin que les étudiantes et étudiants en connaissent les potentialités et les limites (non-conformité RGPD entre autres).

Nourrir le débat public afin d’accompagner les transformations mondiales

Acteur de la Cité, l’établissement  prendra part aux réflexions publiques et aux recherches menées sur ce bouleversement technologique avec notamment l’Institut McCourt et le médialab.

Des événements seront organisés pour échanger à propos de cet enjeu fondamental. Cette année, Sciences Po lance le projet “Transforming Interdisciplinary Education and Research for Evolving Democracies” (TIERED), lauréat du programme d’investissement d’avenir (PIA4), et proposera dans ce cadre des conférences et tables rondes sur l’enseignement et la recherche du futur, dans un écosystème où l’IA prend une place de plus en plus importante.

Un réseau animé par Sciences Po et l’Institut des compétences et de l'innovation, livrera une veille active sur ce thème afin de créer des guides pédagogiques et des supports d’accompagnement qui pourraient être partageables en licence creative commons.

Toutes les communautés de Sciences Po sont prêtes à relever ce nouveau défi digital.

EN SAVOIR PLUS :