Venir d’un lycée de zone rurale et faire Sciences Po

A l’origine association dédiée uniquement aux jeunes basques, “Des territoires aux grandes écoles” est aujourd’hui une fédération établie à l’échelle de toute la France. Son objectif ? Encourager les lycéens des zones rurales à oser candidater dans l’enseignement supérieur. Interview avec Mandine Pichon Paulard, étudiante et présidente de l’antenne Sciences Po de l’association. 

“Des territoires aux grandes écoles”, qu’est-ce que c’est ? Quelle est l’origine de l’association ?

Les lycéens des territoires ruraux accèdent souvent plus difficilement à l’éducation supérieure, alors qu’ils réussissent aussi bien que les autres au baccalauréat. “Des territoires aux grandes écoles”, ce sont des étudiants en grandes écoles qui ont décidé d’aller intervenir dans des lycées ruraux pour témoigner qu'il est possible d’accéder à des cursus de l’enseignement supérieur. Au début, c’était une association uniquement liée au Pays basque, puis on s’est rendu compte que d’autres territoires avaient la même problématique : la Charente, l’Allier, les Landes, etc. On a donc créé une fédération et l’association est déclinée à présent dans une vingtaine de territoires. Chaque association a un nom lié à son territoire : “Du Pays basque aux grandes écoles”, “Du Tarn aux grandes écoles”, etc.

Quelles sont les barrières qui empêchent les lycéens ruraux d’aller étudier dans les villes ?

La première chose, c’est le manque d’information. Souvent les jeunes ne sont pas au courant de l’existence d’écoles comme Sciences Po, qu’ils découvrent tardivement, en première ou en terminale, alors que ce sont des écoles et des concours qui commencent à se préparer tôt. Il y a aussi une forte autocensure des jeunes, mais parfois aussi des professeurs. J’ai l’exemple d’une amie au Pays basque qui avait 18 de moyenne et à qui ses professeurs répétaient de ne pas tenter Sciences Po car son 18 valait un 12 à Paris !

Quelles actions menez-vous concrètement ?

Intervenir dans les les lycées pour sensibiliser est l’axe prioritaire de l’association, ce qu’on fait généralement via des conventions signées avec les établissements en zones rurales. On essaie également de créer des liens entre les étudiants originaires des différents territoires et ceux qui sont déjà dans les grandes écoles. Par exemple, ici, nous aidons via des entretiens Skype les lycéens qui préparent Sciences Po. J’ai moi-même découvert l’association quand j’étais au lycée et c’était utile d’avoir des gens vers qui me tourner pour demander conseil. Récemment, on a commencé à développer un dispositif de bourses mais qui, pour l’instant, n’existe qu’au Pays basque : 10 bourses de 6000 Euros, chaque année, financées par les entreprises de la région pour les deux premières années d’études.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants des zones rurales qui hésitent à s’orienter vers les grandes écoles ? 

Je leur dis : Osez ! Ne vous posez pas de questions et allez-y parce que vous êtes aussi légitimes que les jeunes qui sont venus d’ailleurs ! Sciences Po est un bon exemple que la diversité est possible, puisqu’il y a plus de 800 lycées représentés. Et puis, ce qu’on leur dit aussi, c’est que, dans tous les cas, cela fait une bonne expérience ! Ce n’est gagné d’avance pour personne donc tentez !

En savoir plus

Des territoires aux grandes écoles

Covid-19 : une crise organisationnelle

Covid-19 : une crise organisationnelle

La crise du Covid-19 révèle la difficulté des décideurs à appréhender des problèmes complexes : pour les sociologues Olivier Borraz et Henri Bergeron (CSO), le réflexe qui consiste à créer de nouvelles organisations en réponse à l’incertitude a fait la preuve de son inefficacité. Selon eux, les dirigeants devraient, face aux défis de la crise sanitaire en cours, adopter une démarche scientifique plutôt que d’attendre de la science une vérité absolue. Entretien.                        

Lire la suite
Olivier Duhamel : “Vous allez apprendre à penser par vous-mêmes”

Olivier Duhamel : “Vous allez apprendre à penser par vous-mêmes”

C’est une leçon de rentrée historique à tous points de vue qui s’est déroulée ce jeudi 10 septembre 2020 : délivrée en ligne, l’intervention d’Olivier Duhamel, président de la Fondation nationale des sciences politiques, s’adressait à tous les étudiants du Collège universitaire, mais aussi à un large public grâce à une diffusion en direct sur Youtube. “Argumentez, doutez, écrivez, découvrez qui vous êtes, et faites l’amitié” : l’éminent Professeur de droit constitutionnel a prodigué ses conseils et répondu aux questions des étudiants. Une ode à l’esprit de liberté, à revoir en intégralité. 

Lire la suite
3 conseils pour devenir le photographe politique de l’année

3 conseils pour devenir le photographe politique de l’année

Plus que quelques jours pour participer à la quatrième édition du Prix de la Photographie Politique, ouvert à toutes et tous : vous avez jusqu'au 15 septembre pour envoyer vos images ! D'ici là, le jury nous rappelle qu’une bonne photographie politique n’est pas une question de sujet mais une affaire de regard - une façon d’observer ce monde parfois surprenant qui est le nôtre, au-delà des compétitions électorales et des manifestations de rue. Voici trois conseils pour se lancer. 

Lire la suite
Enseignement : qu’est-ce que la pédagogie hybride ?

Enseignement : qu’est-ce que la pédagogie hybride ?

Après un semestre de printemps qui a basculé en ligne dans l'urgence, le semestre d'automne démarre à Sciences Po sous le signe du "double campus", avec des cours au format largement réinventé. À quelques jours de la rentrée fixée au 14 septembre 2020, tour d'horizon de cette réinvention pédagogique avec Delphine Grouès, Directrice de l'Institut des compétences et de l'innovation. 

Lire la suite

Paris : quoi de neuf sur le chantier du futur campus ?

Paris : quoi de neuf sur le chantier du futur campus ?

Lorsque l’ancien hôtel de l'Artillerie aura achevé sa mue, il deviendra le cœur du futur campus parisien. Pour le moment, sous les échafaudages, le lieu poursuit sa transformation grâce aux grandes machines et aux hommes de l’art. Aperçu du chantier sous l’œil de notre photographe, Martin Argyroglo.

Lire la suite
“Apprendre le droit sans le sacraliser”

“Apprendre le droit sans le sacraliser”

Doyen délégué de l’École de droit depuis un an, Sébastien Pimont prend à la rentrée de septembre 2020 la succession de Christophe Jamin en tant que doyen. Une relève préparée de longue date, et qui intervient dans un contexte pédagogique inédit. Pas de quoi effrayer ce Professeur des universités qui y voit l’opportunité de poursuivre la réinvention pédagogique permanente, marque de fabrique de l’École de droit. Entretien.

Lire la suite
Découvrez la saison 1 de notre série vidéo !

Découvrez la saison 1 de notre série vidéo !

Les infos passent, les idées restent. Dans FOCUS, la série vidéo de Sciences Po, un chercheur ou un enseignant aborde son domaine sous un angle inattendu. En trois minutes, FOCUS offre une réflexion hors des sentiers battus sur les questions qui animent le débat public et propose des perspectives pour comprendre et pour agir.

Lire la suite