Une semaine au coeur de la “Deep Tech”

Chaque année, le Centre pour l’entrepreneuriat de Sciences Po finance une Learning Expedition. Véritable voyage d’apprentissage, ce séjour en immersion permet de faire découvrir à des étudiants ce qui se fait de mieux en innovation technologique et en entrepreneuriat. Cette année, les 12 étudiants de la Learning Expedition 2018-2019 sont partis à Boston, à la rencontre de la “Deep Tech”. Chercheurs au M.I.T., étudiants à Harvard, investisseurs… Près d’une trentaine de personnalités ont répondu à leurs questions. Anthony et Aminata ont participé à ce voyage ; ils nous racontent tout.

L'objet principal de cette Learning Expedition était cette année la “Deep Tech”. De quoi s’agit-il ?

Aminata Kone : La "Deep Tech", ce sont les inventions technologiques issues de la recherche scientifique fondamentale qui tentent de traiter les grands défis contemporains tels que le changement climatique, l'aménagement des villes, la protection des données... Au cours de cette Learning Expedition, nous avons abordé les technologies de la biotech, de la blockchain, de l'IoT (les objets connectés), ou encore l'intelligence artificielle...

Anthony Tastet : La “Deep Tech”, c’est un véritable bond dans le futur ! Des moyens faramineux sont mis sur des thématiques de recherche qui nous semblent plus folles que nos rêves : la vie dans l'espace, le pacemaker auto-rechargeable, etc.

En quoi ce séjour était-il intéressant pour vous ? Qu’en retirez-vous ?

AT : L'innovation est au coeur de mon parcours. En parallèle de mon cursus en master Finance & stratégie à Sciences Po, je suis une formation en informatique et développement à l’École 42.J’ai fait un stage de Business Analyst chez Stootie et dans un fonds de Venture Capital de Bpifrance. Découvrir Boston était donc une opportunité unique de comprendre et de s'inspirer de ce qu'il se fait de mieux dans ce domaine ! Nous avons visité des lieux à la pointe de l’innovation : le MIT MediaLab, le Martin Trust Center, le Senseable City Lab… On revient de ce voyage avec des idées plein la tête ! L’envie d'entreprendre, de créer, de résoudre, a été présente à chaque rencontre.

AK : Hormis mon fort intérêt pour les sujets liés à la Deep Tech, le format de la Learning Expedition m'a attirée. Rencontrer et échanger librement avec des chercheurs, des entrepreneurs, des investisseurs immergés dans ces sujets tous les jours, c'est un format d'apprentissage unique ! D’ailleurs, il y avait des domaines – l’exploration de l’espace, la biotech, notamment – auxquels je ne connaissais rien et que je considérais très éloignés de mes études. Or, à Boston, j’ai adoré l’introduction scientifique à ces sujets mais aussi, et surtout, les discussions vives sur des questions éthiques, sociétales et politiques connexes ! Ce séjour a confirmé l’importance d’échanger sur des sujets de la Deep Tech avec des personnes aux perspectives complémentaires et différentes.

Comment vous projetez-vous dans l'avenir ? Où aimeriez-vous en être dans 2, 5, ou 10 ans ?

AT : Aujourd'hui je suis en stage chez Bpifrance dans un fonds d'investissement (Large Venture) qui investit dans les startups numériques, les greentechs et les biotechs. Dans un avenir proche, je compte travailler dans le domaine du financement, probablement en Venture Capital. Je vois ces expériences comme des outils pour me permettre à moyen terme de créer mon propre projet. La Learning Expedition m’a permis de me conforter dans ce choix, les personnes rencontrées nous ont toutes transmises cette passion et cette envie de faire avancer différentes problématiques par l'entrepreneuriat qu'il soit académique ou privé.

AK : Je suis à l’École des affaires internationales de Sciences Po, en master Sécurité internationale, mais je m’intéresse beaucoup au secteur de l'énergie qui est l'une de mes "concentrations". La réforme du marché de l'électricité face à la décarbonisation, la décentralisation et la digitalisation du secteur est un sujet qui me passionne. La Learning Expedition s'inscrivait donc très bien dans cet intérêt pour l'innovation dans le secteur de l'énergie. Dans quelques années, j’espère que je travaillerai sur ces thématiques, avec un focus toujours plus important sur la transition énergétique.

Quel message souhaitez-vous transmettre aux aspirants à la Learning Expedition 2020 ?

AK : Postulez sans hésiter, même sans aucune expertise technologique ! Il suffit d’avoir une ouverture d’esprit et une envie d’utiliser ses compétences dans un contexte d’apprentissage convivial.  Et le désir d’interroger des experts sans hésiter à challenger leurs points de vue !

AT : De foncer ! La Learning Expedition est une opportunité unique de rencontrer des gens, d’avoir des idées pour entreprendre et elle permet également de comprendre comment une ville ou une région devient un hub d'innovation.

Les candidatures pour la prochaine Learning Expedition (financée par le Centre pour l’Entrepreneuriat) sont ouvertes jusqu’au 18 avril. Destination : Tel Aviv !

En savoir plus

Abonnez-vous à nos newsletters

Les livres à mettre dans vos valises

Les livres à mettre dans vos valises

Que lire en cet été si particulier ? Entre besoin d’évasion et envie de réflexion, la Librairie de Sciences Po vous propose sa sélection pour un été conscient, reposant, ou les deux à la fois. Faites de la place dans vos bagages !

Lire la suite
Promo 2020 : une année historique

Promo 2020 : une année historique

Après trois ou cinq années d’efforts, ils ont accompli toutes les étapes les menant au précieux diplôme de Sciences Po, plus une : avoir vécu et réussi un semestre en pleine pandémie. Quel impact aura ce moment historique sur leur vie future ? En attendant de le savoir, voici le portrait d’une promo à nulle autre pareille : félicitations aux diplômés 2020 !

Lire la suite
Que deviennent nos diplômés ?

Que deviennent nos diplômés ?

L’enquête jeunes diplômés 2020 portant sur la promotion 2018 conforte l’attractivité des étudiants de Sciences Po auprès des employeurs avec 9 diplômés sur 10 en activité professionnelle. Parmi eux, 86 % ont trouvé leur premier emploi en moins de 6 mois, et près des ¾ occupent un emploi stable. Ils sont de plus en plus nombreux (37 %) à travailler à l’étranger, dans 87 pays. Découvrez tous les résultats de notre enquête* !

Lire la suite
“L’égalité des chances doit aussi être territoriale”

“L’égalité des chances doit aussi être territoriale”

Originaire de l’Allier, Salomé Berlioux a livré une longue bataille contre l’autocensure avant d’obtenir son diplôme de l’École d’affaires publiques de Sciences Po. En 2016, elle engage le combat à grande échelle en fondant l’association Chemin d’avenirs, qui aide aujourd’hui 1000 jeunes issus des campagnes et des petites villes à surmonter les obstacles qui entravent leurs ambitions. Entretien avec une alumna déterminée.

Lire la suite
Leçons d’un semestre pas comme les autres

Leçons d’un semestre pas comme les autres

Les étudiants de l’année 2019/2020 viennent de clôturer une année académique à nulle autre pareille. Quel bilan tirer de cette expérience ? Comment s’est déroulée cette bascule en urgence pour les étudiants et les enseignants ? Le bilan que nous publions aujourd’hui montre un pari plutôt réussi pour la grande majorité d’entre eux. Et permet de tirer d’utiles leçons pour le semestre à venir. 

Lire la suite
Féminicides : cartographie d'une controverse

Féminicides : cartographie d'une controverse

En 2020, Auriane, Cassandre, Cloë, Fiona et Huifang, étudiantes en Master Communication, médias et industries créatives à l'École du Management et de l’Innovation de Sciences Po, ont cartographié les controverses autour des féminicides en France. Cette méthode pédagogique, créée par Bruno Latour, professeur émérite à Sciences Po, a pour but d’apprendre aux étudiants à se repérer dans l'univers de la recherche en sélectionnant une controverse sur laquelle ils accumulent une documentation complète qu’ils mettent en forme et publient sur un site web. Chaque thème devient alors une sorte de "parlement virtuel" aidant à la mise en politique des nouvelles "choses publiques". Elles racontent leur expérience.

Lire la suite
Et le prix du meilleur reportage est attribué à...

Et le prix du meilleur reportage est attribué à...

Bouclage en beauté pour les étudiants de l’École de journalisme de Sciences Po ! Sept d’entre eux ont été distingués par l'un des prix remis chaque année par des rédactions prestigieuses pour identifier leurs prochaines recrues ou récompenser des reportages et enquêtes de qualité, et 15 d'entre eux ont été invités à rejoindre les rédactions de TF1/LCI et France Télévisions. Alors que l’École s’apprête à accueillir une nouvelle promotion, présentation du palmarès 2020. 

Lire la suite
Peuplecratie : le nouveau populisme

Peuplecratie : le nouveau populisme

Les infos passent, les idées restent. Dans FOCUS, la série vidéo de Sciences Po, un chercheur ou un enseignant aborde son domaine sous un angle inattendu. En trois minutes, FOCUS offre une réflexion hors des sentiers battus sur les questions qui animent le débat public et propose des perspectives pour comprendre et pour agir.

Lire la suite
À l'écoute des campagnes

À l'écoute des campagnes

Fondée par des diplômés de l’Ecole urbaine, l’association La Traverse a pour mission d’accompagner les territoires ruraux dans leurs démarches de transition écologique et sociale. Pour étudier et diffuser les bonnes pratiques, cette association produit le podcast “Transitions en terrain connu”, qui met en valeur des stratégies territoriales ambitieuses. Elle a ainsi réalisé un “tour de France des territoires ruraux” dont elle vient de publier le bilan. À cette occasion, Alexia Beaujeux, une des fondatrices, témoigne. 

Lire la suite