Portraits dessinés de femmes importantes dans l'histoire de Sciences Po

Une histoire de femmes

Des premières étudiantes entrées dans nos murs en 1919 jusqu’à une politique active de soutien de l’égalité aujourd’hui, comment la place des femmes a-t-elle évolué dans l’École ? À l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, 5 dates clés de l’histoire des femmes à Sciences Po.

1919 : les premières étudiantes

En 1919, 47 ans après sa fondation (1872), l’École libre des sciences politiques, - et future Sciences Po -, ouvre pour la première fois ses portes à des étudiantes. Certes, timidement, car, pour être admises, les femmes doivent être titulaires d’un baccalauréat, condition à laquelle les hommes ne sont alors pas soumis. En février 1920, on dénombre 6 étudiantes dans l’École : “deux sont serbes, une danoise, une palestinienne, une française et une canadienne” note le directeur de l’époque, Eugène d’Eichthal. La première diplômée, en 1920, est polonaise et s’appelle Miriam Jaffé ; elle obtient une mention “Très Bien”.

1931 : les mêmes conditions pour tous et toutes

Il faut attendre l’année 1931 pour que l’obtention du baccalauréat soit imposée aux hommes. La proportion de femmes stagne néanmoins à 10 % des effectifs étudiants durant l’entre-deux-guerres. Pourtant, en 1941, la direction instaure un examen spécial pour “réagir contre l’envahissement des jeunes filles”. En ce qui concerne les enseignantes, le bilan est encore bien maigre. La première (1941) et unique (jusqu’en 1968) femme titulaire d’un cours magistral à Sciences Po est Suzanne Bastid, professeure à la faculté de droit et spécialiste de droit international. En 1945, femmes et hommes sont à nouveau soumis au même examen d’entrée, mais les jeunes filles restent peu nombreuses dans les prestigieuses sections “Service Public” et “Économique et Financière”. Elles sont cantonnées à la Section “générale” destinée aux étudiants dits “désintéressés » et soucieux de « culture générale », ainsi qu’à la section “Internationale”.

Années 60 : combats et révolutions

Les années 1960 contribuent à faire bouger les lignes de l’égalité femmes-hommes. Les deux centres de recherche de Sciences Po, - le Centre de recherches internationales (CERI) et le Centre de recherches politiques (CEVIPOF) -, accueillent de nombreuses femmes chercheuses à l’instar de Janine Mossuz-Lavau au CEVIPOF et Hélène Carrère d’Encausse au CERI, pour n’en citer que deux.

Les mobilisations étudiantes de 1968 interrogent la condition étudiante et la place des femmes à Sciences Po : une commission du Conseil étudiant, élu en mai, se penche ainsi sur les “problèmes des étudiantes” et ces dernières participent activement à la “révolution” en déposant des motions et en participant aux débats. Mais le Conseil étudiant reste très masculin et les nouvelles instances instaurées en 1969, qui accueillent pour la première fois des étudiants, comptent seulement quelques étudiantes : de 1969 à 1970, elles ne sont que 18 sur 167 étudiants élus.

1999 : 51% de femmes

En 1975, les femmes ne représentent encore que 30% du corps étudiant, chiffre qui grimpe lentement mais sûrement dans les années 1980 et 1990. La promo 1999-2000 marque un tournant : pour la première fois, les étudiantes sont plus nombreuses (51%) que les étudiants. Une majorité qui sera reconduite et augmentée les années suivantes.

Années 2010 : le temps de l’égalité ?

Les années 2010 sont marquées par une politique volontariste en faveur de l’égalité femmes-hommes. En 2010, est lancé PRESAGE, premier programme de recherche et d’enseignement des savoirs sur le genre à Sciences Po. À sa prise de fonction en 2013, Frédéric Mion, nouveau directeur de Sciences Po, nomme des femmes à des postes stratégiques (direction scientifique, secrétariat général, etc.). Une mission égalité femmes-hommes ainsi qu’une cellule d’écoute de veille et d’écoute sur le harcèlement sexuel sont par ailleurs créées. Enfin, il y a tout juste un an, le 8 mars 2018, deux amphithéâtres parisiens sont rebaptisées des noms de deux alumnae de Sciences Po : Simone Veil et Jeannie de Clarens.

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, la mission égalité femmes-hommes de Sciences Po propose, en collaboration avec la mission Archives de Sciences Po (DRIS), Sylvaine Detchemendy et l’historienne Marie Scot, une exposition itinérante sur tous nos campus relatant l’histoire de la place des femmes à Sciences Po.

Abonnez-vous à nos newsletters

Handicap :

Handicap : "En parler sans tabou"

Diplômée 2018 du master en Sécurité internationale de l’École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA), Marie-Line a passé le prestigieux concours du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères via une voie spécifique de recrutement dédiée aux personnes en situation de handicap. Dans deux mois, elle prendra son premier emploi en tant que “secrétaire des Affaires étrangères”, un poste de catégorie A. Préparation des concours, futures missions à l’étranger ou encore accompagnement du handicap à Sciences Po, elle nous détaille son parcours.

Lire la suite
De Nairobi à Paris

De Nairobi à Paris

Sciences Po et l’université de Strathmore ouvrent un nouveau double diplôme en bachelor et master. Cette formation permettra aux étudiants de premier cycle inscrits à l’université de Strathmore d’obtenir, en cinq ans, un diplôme de bachelor de l’université de Strathmore suivi d’un diplôme de master de Sciences Po.

Lire la suite

"L'amour des textes"

Qu’est-ce qui peut réunir une ancienne ministre de la Culture et des étudiants réfugiés dans une salle de cours ? L'amour des textes d'Albert Camus et de Victor Hugo ! Avec la culture comme langage universel et outil d’intégration, Aurélie Filippetti transmet sa passion des grands textes aux étudiants réfugiés accueillis par Sciences Po depuis 2015. Quand littérature rime avec ouverture...

Lire la suite
FEMPO, la success story

FEMPO, la success story

FEMPO est une start-up qui propose des culottes en tissu lavable destinées à remplacer les protections hygiéniques. Accompagné par l’incubateur de Sciences Po en 2018, ce projet est né de la rencontre de deux alumnae, Fanny Abes, diplômée du master en politique économique internationale, et Claudette Lovencin, diplômée du master en politique publique. Lire la suite

Sciences Po 3ème université mondiale en

Sciences Po 3ème université mondiale en "science politique et relations internationales"

Sciences Po améliore encore son positionnement international en "science politique et relations internationales" en passant de la quatrième à la troisième place mondiale dans le classement international QS 2019 des meilleures universités par discipline, dévoilé ce 26 février 2019. Classée derrière Harvard et Oxford, Sciences Po est la première université d'Europe continentale dans cette discipline, devant LSE et Cambridge.

Lire la suite
“La propagande a été le ciment de la démocratie libérale”

“La propagande a été le ciment de la démocratie libérale”

La persuasion de masse n’est pas née avec Internet, mais le numérique et les réseaux sociaux marquent une révolution dans l’histoire de la propagande. Loin d’avoir disparu avec les régimes totalitaires du XXè siècle, la voici plus présente, plus efficace, et plus dangereuse que jamais pour la démocratie. Entretien avec David Colon, historien et enseignant à Sciences Po, sur son ouvrage Propagande. La manipulation de masse dans le monde contemporain.

Lire la suite
Léo Ferré : du sale gosse de Sciences Po au Joli môme de l’Olympia

Léo Ferré : du sale gosse de Sciences Po au Joli môme de l’Olympia

Avant de devenir l’un des plus célèbres chanteurs français du 20ème siècle, Léo Ferré a usé ses pantalons sur les bancs de Sciences Po, dont il est sorti diplômé en 1939 (non sans péripéties). De la Péniche aux plus grandes scènes françaises, retour sur un parcours rempli d’insouciance et de maladresse.

Lire la suite
Une semaine de visites exceptionnelles à Vienne

Une semaine de visites exceptionnelles à Vienne

Depuis 15 ans, les étudiants du campus de Nancy se rendent pendant une semaine à Vienne, Bruxelles ou Berlin pour y effectuer un séjour d’étude. Cette année, la promotion de première année s’est rendue dans la capitale autrichienne. Au programme : des visites d’institutions européennes et internationales, des rencontres avec des experts et des politiques… mais aussi la culture avec une visite célèbre du célèbre opéra de Vienne. Retour en vidéo sur un séjour riche d’enseignements.

Lire la suite
“Un spectacle dans lequel chacun est libre de créer”

“Un spectacle dans lequel chacun est libre de créer”

Art’Core est une association étudiante qui rassemble des danseurs de styles différents au sein de Sciences Po. Après leur représentation annuelle, nous avons rencontré deux danseuses de la troupe. Interview avec Claire Bailly et Katell Coueraud, étudiantes en 2ème année au Collège universitaire et membres très actifs de l’association.

Lire la suite