Sur le terrain des inégalités scolaires

Directrice de recherche CNRS à l’Observatoire sociologique du changement (OSC) et membre du Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP), Agnès van Zanten a reçu une médaille d’argent CNRS 2017. Cette médaille, - très rarement remise à un chercheur en sciences humaines et sociales -, distingue les scientifiques dont les travaux sont reconnus sur le plan national et international. Portrait d’une femme qui se consacre avec passion, curiosité et humanité à l’étude des inégalités scolaires, en France et à l’étranger.

De l’Amérique latine au Quartier latin

Née au Venezuela, Agnès van Zanten y a accompli la première partie de ses études pour ensuite obtenir son baccalauréat à Thonon-les-Bains. Après un master en sociologie et anthropologie de l'éducation à l'université de Stanford (États-Unis), elle entreprend un doctorat à l'université Paris V, où elle étudie les Zones d'éducation prioritaire (ZEP) mises en place par François Mitterrand en 1981. Elle y compare deux terrains : l’un en zone urbaine en banlieue de Dijon, l’autre en milieu rural en Ille-et-Vilaine.

Devenue sociologue de l’éducation, elle est recrutée au CNRS en 1989 et rejoint dix ans plus tard l’Observatoire Sociologique du Changement de Sciences Po, un laboratoire de sociologie généraliste, qui lui semble plus ouvert méthodologiquement et plus stimulant qu’un laboratoire directement rattaché aux sciences de l’éducation.

Analyser toutes les facettes des inégalités scolaires

Elle consacre alors ses recherches aux inégalités scolaires dans toutes leurs dimensions, sociales aussi bien ethniques et raciales. Alors que la majorité des recherches dans ce domaine portent sur le « bas » de l’échelle - classes populaires, publics en difficulté - Agnès van Zanten choisit de couvrir l’ensemble de la population, des plus démunis aux très privilégiés.

Cinq grandes questions jalonnent sa carrière :

  • Les enfants de quartiers défavorisés, en difficulté face à l’institution scolaire
  • La formation des élites
  • Les politiques d’ouverture sociale pratiquées par certaines grandes écoles (dont Sciences Po)
  • Le choix de l’école, les stratégies parentales au sein des classes moyennes et supérieures
  • Les déterminants des choix d’orientation et l’accès à l’enseignement supérieur.

Autant de travaux qui passent par quantité d’enquêtes de terrain, où elle privilégie la rencontre, l’écoute et le dialogue avec ses enquêtés. Via cette approche compréhensive, elle vise à appréhender les déterminants qui pèsent sur les choix scolaires en les remplaçant dans leur contexte, en retraçant les processus pour in fine en mesurer précisément les impacts.

Une sociologue qui écoute et transmet

Son expérience l’a convaincue de l’intérêt d’expliquer aux enquêtés le principe de sa démarche, ses fondements théoriques et les objets précis de sa recherche. Posant ainsi les termes de l'échange, elle appelle des remarques et réactions de ses interlocuteurs, instaurant un équilibre entre ouverture et mise à distance.

Attachée à partager largement les résultats de ses recherches, elle s’implique dans de nombreux débats, qu’ils mobilisent le grand public ou les acteurs du système scolaire (syndicats enseignants ou de parents d’élèves, par exemple), et bien que son  travail repose sur un cadre exigeant de recherche fondamentale, elle s’attache à ce que leur rendu soit compréhensible et accessible à tous.

Cet engagement se traduit ainsi par ses multiples activités éditoriales : auteure de plusieurs ouvrages de référence - manuels et Que Sais-je ? -  elle a dirigé cette année la seconde édition du Dictionnaire de l’éducation, associant plus de 200 auteurs autour des notions principales du champ. À l’automne prochain sortira la cinquième édition du désormais classique Sociologie de l’école (Armand Colin) qu’elle co-dirige avec Marie Duru-Bellat ; une « série » qu’elle considère avec plaisir comme étant un « engagement à vie ».

Enfin, elle dirige depuis 2006 la collection « Education et Société » des Presses universitaires de France consacrée aux enjeux sociaux, économiques et politiques de l’éducation scolaire.

Vers de nouveaux travaux comparatistes

Aujourd'hui, elle entame plusieurs projets de recherche visant à renforcer la dimension comparative internationale de ses travaux, que ce soit en Angleterre, en Espagne, au Portugal, en Suède et en Finlande. Fidèle à ses méthodes, elle effectuera elle-même une bonne partie des entretiens de terrain, en français, anglais et espagnol.

Elle prépare également une étude sur la gouvernance des établissements d’enseignement catholiques dont les fondements, les objectifs et l’organisation décentralisée sont très différents de l’enseignement public.

Enfin, au sein de Sciences Po, elle co-anime avec l’économiste Denis Fougère l’axe « Politiques éducatives » du Laboratoire Interdisciplinaire d’Evaluation des Politiques Publiques (LIEPP).

Article rédigé par Bernard Corminboeuf (OSC)

À lire :

Points de vue croisés : l'assurance chômage, par Pierre Cahuc et Didier Demazière

Points de vue croisés : l'assurance chômage, par Pierre Cahuc et Didier Demazière

Pierre Cahuc, chercheur au Département d'économie de Sciences Po et Didier Demazière, chercheur au Centre de Sociologie des Organisations (CSO), ont accepté de répondre à nos questions et de confronter leurs points de vue sur les mesures qui entourent l'assurance chômage. Une interview à deux voix qui, forte des divergences constructives de ces deux visions, offre une meilleure perspective sur ces mesures controversées.

Lire la suite

"L'Histoire est encore à écrire"

Comprendre un continent par ses racines. C’est le défi qu’Ann-Sophie Schoepfel a fixé à ses élèves du Collège universitaire ce semestre. Grâce à une approche qui n’est pas centrée sur un pays, mais sur un continents, nos étudiants du campus de Nancy ressortent de son cours riches d’une vision plus périphérique d’une Histoire dont ils écriront peut-être les prochaines lignes.

Lire la suite
“Colombiennes”: deux étudiantes à la rencontre de femmes engagées

“Colombiennes”: deux étudiantes à la rencontre de femmes engagées

“Nous avons vingt ans lorsque nous arrivons à Bogota”: Jade Vergnes et Hortense Jauffret ont arpenté la Colombie à la rencontre de femmes inspirantes. Elles en ont tiré un livre, Colombiennes, rencontre avec 20 femmes engagées, paru le 8 mars aux éditions du Jasmin. Une compilation de portraits puissants, magnifiques et divers, qui mêlent témoignages écrits, photographies et illustrations de l’artiste Veronica Rincón León. 

De l’avocate proposée au prix Nobel de la Paix à la graffeuse qui chante dans les bus de Bogota, de la cartographe en Antarctique à l’ex-combattante des FARC, toutes se mobilisent pour répondre au plus grand défi qui déchire la Colombie : la quête de paix. Nous avons posé quelques questions à Hortense et Jade, aujourd’hui en césure après la première année du Master communication, médias et industries créatives.

Lire la suite
Le choix de l’école : de Sciences Po à l’enseignement

Le choix de l’école : de Sciences Po à l’enseignement

L’association Le Choix de l’école accompagne les jeunes diplômés vers le métier d’enseignant dans les collèges publics de l’éducation prioritaire. Depuis 2015, plus de 230 jeunes, âgés de 22 à 35 ans, se sont lancés grâce à l’association. Parmi eux, plus d’un quart sont diplômés de Sciences Po, comme Judith Lienhard, aujourd’hui professeur de français à Bagneux (92).

Lire la suite
Candidats en master : derniers conseils pour les oraux

Candidats en master : derniers conseils pour les oraux

Vous avez candidaté à un master de Sciences Po par la procédure française et vous êtes admissible ? Bravo ! Prochaine étape : réussir l'entretien. Les oraux d'admission auront lieu en distanciel entre le 19 et le 30 avril 2021 (et dès le 13 avril pour l'École de journalisme seulement). Ils peuvent générer du stress : vous vous posez des questions sur le profil des candidats recherchés, sur votre capacité à démontrer votre motivation et à défendre votre projet…. D'où l'importance de s'y préparer en amont ! Voici nos conseils pour cette dernière ligne droite. 

Lire la suite