"Nous ne sommes là que le temps d'un flash" : Steve McCurry sur la vie et la photographie

L’auteur de la photographie mondialement connue de “l’Afghane aux yeux verts”, prise dans les années 1980, a beaucoup à dire sur la photographie, la narration et l’état du monde aujourd'hui. Il était à Sciences Po le 9 décembre 2021 pour partager son univers et sa démarche artistique. 

Les élèves de la spécialité Culture / Cultural Policy & Management de l'École d’affaires publiques de Sciences Po se sont particulièrement impliqués dans l'organisation de cette rencontre dans le cadre des “Masterclasses Culture” de leur École. Ils ont préparé les éléments biographiques, la contextualisation de la discussion, la formulation des questions sur différents aspects politiques, artistiques et curatifs de l'œuvre de McCurry, jusqu’à la conclusion des échanges.

L’art et la culture comme métier

Cet événement, au-delà de son intérêt principal pour l'art et la culture, a été conçu comme un outil pédagogique pour les étudiantes et étudiants de Sciences Po, pour mieux s’interroger sur des questions plus larges sur l’éthique, l'art et l’exposition des oeuvres, tout en abordant les aspects plus pratiques du travail dans le domaine culturel. Comme la modératrice Florence Botello, responsable pédagogique Spécialité Culture à l'École d’affaires publiques, le leur a rappelé : « votre parcours dans le domaine culturel sera jalonné de rencontres - des rencontres très inspirantes et importantes - qui définiront vos aspirations tout au long de votre carrière”.

McCurry intervenait ce soir-là accompagné de Biba Giacchetti, la curatrice de l'exposition Le monde de Steve McCurry consacrée à l'œuvre du photographe, inaugurée le 9 décembre 2021 au Musée Maillol. Ces derniers se connaissent depuis 25 ans. Un quart de siècle d’une relation de travail qui traverse les continents et relie langues et cultures. Devant les étudiantes et étudiants présents, ils ont livré une belle démonstration de travail collaboratif et de respect artistique mutuel et durable.

De la narration à l’exposition

Navigant entre les deux thèmes clés de la conférence, la narration par l'image et l’exposition des images elles-mêmes, les deux complices ont partagé leur perception de ce que cela signifie de consacrer sa vie à sa passion pour l’art de la photographie.
 
Steve McCurry est particulièrement connu pour son travail sur l’Afghanistan, où il s’est rendu plus de trente fois au cours de sa carrière. Lors de son premier voyage dans la région en 1979, les conditions de vie dans ce pays déchiré par la guerre l’ont inspiré à la fois sur le plan humain et visuel. “J'ai fini par être très attaché à l'histoire de ce pays. Cela m’a comme pénétré”, explique-t-il en évoquant les familles rencontrées et les villages visités lors de ce premier voyage. 

Au fur et à mesure de la masterclass, les invités ont évoqué cette idée de narration appliquée non seulement à la photographie, mais également à l'art de la conservation. Pour Biba Giacchetti, "chaque image a sa propre histoire, mais nous instillons nos propres histoires dans l'image”. C'est pour cela qu'elle a choisi, dans cette exposition Le monde de Steve McCurry, de ne pas classer les photographies par date ou région. “Chacun d’entre nous a une réaction différente”, dit-elle. Cela s’explique par le fait que nos histoires personnelles et l’Histoire interagissent dans la représentation donnée par l'image que nous contemplons”. Elle a donc préféré laisser les photographies sélectionnées pour l'exposition ouvertes aux interprétations personnelles de chacun.

Saisir l'instant

Ce que Steve McCurry s'évertue avant tout à faire dans la vie, c'est voyager et multiplier les expériences. Considérant que notre passage sur cette Terre est bref, dans un monde en proie à la guerre et à la violence, une réalité dont McCurry a été témoin de près tout au long de sa carrière, le photographe a admis qu'il n’est pas toujours facile de rester optimiste. Interrogé sur le rôle de la photographie dans le monde contemporain, il a répondu qu'il y a “encore beaucoup de travail à faire. Faire sa part vaut mieux que rien, mais est-ce suffisant ?”
 
En guise de conclusion, l'étudiante Alice McCrum, a proposé un début de réponse à cette question : « peut-être qu'une combinaison d'art d'une part, et d'action d'autre part, pourrait être la voie à suivre ? ». Avant de partager quelques conseils avec ses camarades : “surmontez les réticences et la peur, prenez des risques, soyez curieux”.

L'équipe éditoriale de Sciences Po

En savoir plus

Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

Près de 200 partenaires, lycées conventionnés et autorités académiques étaient réunis pour le traditionnel Séminaire annuel de l’Égalité des chances organisé les 18 et 19 janvier autour de deux temps forts. Lors de la première journée de séminaire, les participants ont pu découvrir la philosophie du Collège universitaire et précisément la scolarité sur chacun des sept campus en régions de Sciences Po, puis connaître les trajectoires scolaires et professionnelles d’anciens élèves. Des ateliers thématiques sur les épreuves de la procédure d'admission leur ont été proposés le lendemain. Morceaux choisis.

Lire la suite
Focus sur la rentrée académique du Collège universitaire

Focus sur la rentrée académique du Collège universitaire

Lundi 17 janvier dernier se tenait la rentrée académique du semestre de printemps du Collège universitaire à Reims. Une session inédite qui a réuni, sous format hybride, Mathias Vicherat, le directeur de Sciences Po, Stéphanie Balme, la doyenne du Collège universitaire, les directeurs et directrices des campus, les équipes du campus de Reims sans oublier les étudiants des sept campus de Sciences Po. Moments choisis.

Lire la suite
Summer School 2022 : cultivez votre curiosité !

Summer School 2022 : cultivez votre curiosité !

Vous souhaitez étudier les sciences sociales à Paris le temps d'un été ? Sciences Po, première université française en sciences sociales, ouvre ses portes à des étudiantes et étudiants venus du monde entier pour leur permettre de suivre des programmes d'études intensifs en ligne ou en présentiel. Voici ce qu’il faut savoir avant de postuler !

Lire la suite
Mathias Énard, nouvel auteur en résidence à Sciences Po

Mathias Énard, nouvel auteur en résidence à Sciences Po

[Les livres] restent, en définitive, avec le feu, la seule façon de combattre les ténèbres. - Mathias Énard, Rue des voleurs

Nouveau titulaire de la Chaire d’écrivain en résidence à Sciences Po, Mathias Énard dispensera ce semestre deux ateliers d’écriture de création auprès des étudiantes et étudiants. Il leur enseignera l'art de combattre les ombres, non pas avec le feu, mais avec la littérature.

Lire la suite
Bienvenue à la Grenade, l’épicerie étudiante solidaire et participative !

Bienvenue à la Grenade, l’épicerie étudiante solidaire et participative !

Pour lutter contre la précarité étudiante et favoriser l’aide alimentaire, La Grenade, l’épicerie étudiante participative et solidaire de Sciences Po, a été inaugurée le 13 décembre dernier, en présence de Mathias Vicherat et de la famille Erignac qui a remis le Prix Claude Erignac 2021 à ce projet innovant. Rencontre avec deux des membres de l'équipe étudiante, Elsa Ingrand et Pierre Peyrelongue. 

Lire la suite
Vers une Union européenne de la santé ?

Vers une Union européenne de la santé ?

Mercredi 12 janvier, la Chaire Santé, les Alumni et l'École d’affaires publiques de Sciences Po, ont organisé au Ministère des Solidarités et de la Santé, un débat dédié aux objectifs de santé européens actuels et futurs. Cet événement multiforme et multiplateformes a réuni des représentants des instances européennes, des parlementaires et des experts, européens et français, pour analyser les initiatives européennes en cours, discuter de la stratégie collective de l'UE face à la pandémie de Covid-19 et envisager collectivement les défis à venir liés à la santé.

Lire la suite
Le microbiote, ou une révolution médicale du XXIe siècle ?

Le microbiote, ou une révolution médicale du XXIe siècle ?

Dans son article Entre médicament et aliment : inventer la médecine du microbiote, publié dans Cogito, le magazine de la recherche de Sciences Po, Étienne Nouguez, chargé de recherche CNRS au Centre de sociologie des organisations, livre une analyse pointue de ce nouveau “marché de la santé”, souvent présenté depuis le début des années 2000, comme une véritable révolution médicale.

Lire la suite