Lancement de la Chaire européenne sur le développement durable et la transition climatique

Le 25 novembre 2020, Sciences Po lance une nouvelle Chaire développement durable et transition climatique, pilotée conjointement par l'École d’affaires publiques et l'École des affaires internationales (PSIA). Dans la lignée du Green Deal européen, cette Chaire résolument transdisciplinaire vise à apporter de nouveaux éclairages à toutes les organisations soucieuses de faire progresser le développement durable selon le triple axe de la transition climatique, du développement économique et de l’inclusion sociale. Entretien avec son directeur, le Dr Shiv Someshwar, spécialiste des questions environnementales, professeur associé à Sciences Po et professeur invité de l’Université Columbia. 

Quelles sont les principales raisons qui ont conduit à la création de cette chaire ?

Dr Someshwar : Le développement durable est le plus grand défi de politique publique mondiale de ce siècle. Par développement durable, j'entends une croissance économique socialement inclusive et durable sur le plan environnemental. Parvenir à un développement durable est encore plus urgent et immédiat dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Les conséquences sociales tragiques des inégalités économiques ont davantage encore été mises au jour avec la crise. Avec une population mondiale d'environ 7,8 milliards d'habitants et un produit économique annuel de plus de 140 milliards de dollars, l'impact humain sur l'environnement a atteint des niveaux alarmants. Ces 150 dernières années, l’activité économique a eu pour conséquence l’émission massive de dioxyde de carbone, de méthane et d’oxyde nitreux - les prétendus «gaz à effet de serre». Ces cinq dernières années ont été les plus chaudes jamais répertoriées depuis que l’on tient registre, soit depuis plus de 160 ans. “L'enveloppe climatique” indispensable à l’humanité pour survivre, pour la paix et pour la prospérité, change très vite.

Sur le plan économique, les inégalités de revenus et d'actifs, au sein et entre les pays, sont en train d’exploser et entraînent de dangereuses retombées politiques. L’élaboration de politiques fondées sur des faits dans le monde entier, y compris dans les démocraties stables, est remise en question par des idéologies extrêmes. La persistance d’inégalités de revenus dans le monde alimente angoisses et craintes.

Nous vivons dans un contexte mondial d’inégalités économiques, avec des ramifications politiques et des modèles de croissance qui ne sont pas viables sur le plan écologique. Cela ne peut pas durer. Cela doit changer et pour le mieux. En 2015, les dirigeants de 193 pays, dont la France, ont ratifié le “Programme de développement durable à l'horizon 2030” ainsi que 17 Objectifs de développement durable (ODD). Cette même année, les dirigeants mondiaux se sont réunis de nouveau pour signer l'Accord de Paris sur le climat dont l’objectif est de réduire collectivement les émissions de gaz à effet de serre pour limiter le réchauffement climatique à moins de 2°C, garantir des ressources aux pays en développement en les aidant dans leur transition carbone et mieux gérer les impacts économiques du changement climatique.

Les progrès jusqu’ici ont hélas été lents et inégaux. Et aujourd'hui, c’est une crise sanitaire mondiale qui vient porter un coup terrible à ces aspirations internationales. Les ambitions de l’Agenda 2030 et de l'Accord de Paris sur le climat se font d’autant plus vitales aujourd’hui alors que les sociétés se battent contre la pandémie et pour la reprise de leur économie. Voici en résumé, les “raisons globales” de la création de la Chaire. Je dis “globales” car il y a une raison encore plus locale, à l’échelle de l’Europe !

Dr Someshwar

Pourquoi le positionnement européen de cette chaire développement durable et transition climatique est-il si important ?

Dr. Someshwar : À l’échelle mondiale, l’Europe est à la pointe en matière de droits sociaux, économiques et environnementaux. La sécurité sociale y est née. L'Union européenne est très admirée pour ses politiques et réglementations environnementales sensées. Les approches européennes sont aujourd’hui  largement adoptées dans d'autres pays, aussi bien au Nord qu’au Sud. Et le Green Deal européen a pour objectif de rendre l'Europe climatiquement neutre d'ici 2050.

Ce sont donc les conditions fondamentales qui ont motivé la création de la Chaire. La durabilité doit être au cœur de toutes les organisations et activités - gouvernement, société civile et entreprises privées. La mission de la Chaire européenne de développement durable et de transition climatique de Sciences Po est de proposer des solutions, une formation et des échanges pour concevoir et mettre en œuvre des politiques pour le développement durable et la transition climatique, en Europe mais aussi hors Europe.

L'hébergement de la Chaire à Sciences Po est également important pour une autre raison. Nous avons ici une grande expertise sur ces sujets. Plusieurs professeurs, dont Richard Balme, Sophie Dubuisson-Quellier, Charlotte Halpern et Giacomo Parrinello, siégeront au comité scientifique, ainsi que des experts reconnus internationalement parmis lesquels Jeffrey Sachs, Laurence Tubiana, Sunita Narain, Julia Marton Lefevre, Rizaldi Boer, Naoko Ishii, Carlos Lopes et Roberto Lenton, entre autres.

Quelles sont les thématiques de cette Chaire ? Quels sujets et enjeux la Chaire va-t-elle traiter ?

Dr Someshwar : Les thèmes suivants illustrent le large éventail des efforts transdisciplinaires qui seront promus par la Chaire :

  • Atteindre la neutralité climatique d'ici 2050. Cela implique des réductions de gaz à effet de serre dans les sous-systèmes économiques, et une amplification des mécanismes et des technologies de puits de carbone en Europe et régions à fortes émissions. Les dimensions de valeur sociale, d'externalité environnementale et de gouvernance politique déterminées par le lieu sont essentielles pour identifier les solutions de stockage de carbone sur le long terme.
  • Améliorer l’Agenda 2030 et ses 17 Objectifs de développement durable (ODD). Il n’existe pas de guide des bonnes pratiques concernant les mécanismes d'engagement des ODD sur la hiérarchisation des priorités ou l’harmonisation budgétaire au niveau national et local. Il est important aussi d’identifier quels enseignements sont nécessaires à nos étudiants pour améliorer leur compréhension de ces enjeux si complexes.
  • Le rôle de l’Europe dans le monde pour une neutralité climatique et une transition juste. Le Green Deal européen a pour objectif de rendre le continent climatiquement neutre d'ici 2050, ce de façon socialement juste. Pour être impactant, l'enseignement, la formation et la recherche de partenariats internationaux performants sont essentiels pour un développement économique socialement inclusif et neutre en carbone dans les zones clés du monde (Chine, Japon, Inde…)
  • Les partenariats pour des infrastructures durables nécessitent d’intégrer les risques émergents du changement climatique et des changements de comportement économique, lorsque cela implique entreprises, communautés,  gouvernements et entités transnationales, pour aller activement au-delà des efforts actuels du «public-privé». Pour réussir, les partenariats doivent proposer des solutions d'infrastructure visant à améliorer le bien-être et des solutions socialement inclusives, neutres pour le climat et financièrement viables.
  • L'adaptation au changement climatique implique d'anticiper de probables impacts sociaux et économiques, de mettre en place des politiques de planification et d’instaurer des actions de la part des gouvernements, de la société civile, des villes et territoires et des entreprises pour réduire les impacts et saisir les opportunités. Pour s’assurer du succès des engagements du One Planet Summit, il faut  développer des solutions et des modules de formation sur des partenariats innovants portant sur l'aménagement intelligent du territoire et la décarbonisation de l'économie, mais aussi pour accélérer l’économie verte à grande échelle.
  • La justice environnementale va devenir un axe important des politiques d'atténuation du changement climatique pour les économies vulnérables et leurs populations en Europe et dans le monde. Les cours dispensés aux étudiants et aux personnels des entreprises et ministères devraient démontrer les voies par lesquelles l'injustice environnementale est minimisée, et comment les inclusions sociales et économiques dans le monde progressent au bénéfice de tous. 

Quelles seront les principales activités de la Chaire ? 

Dr. Someshwar : L’ambition des Sciences Po est d’éduquer et d’éclairer les citoyens, de créer la capacité à transformer la société et changer le monde. La position de cette institution en France et en Europe, au carrefour des secteurs privé, public et société civile, fait de Sciences Po l’école idéale pour héberger cette Chaire. 

  • Éduquer : la Chaire va contribuer au développement des programmes spécialisés de Sciences Po pour l'excellence académique des futures générations de dirigeants. Il existe déjà de nombreux programmes en cours à l’École des affaires internationales (PSIA) et l'École d’affaires publiques,  couvrant de nombreuses thématiques comme la politique environnementale, l'énergie à l’échelle internationale, le développement international, les ressources énergétiques durables, la politique sociale, les Objectifs de Développement durable, etc. La Chaire participera au déploiement de ces efforts.
  • Former : avec le concours des forces vives de notre institution, la Chaire aidera à enrichir la formation des fonctionnaires et du personnel des entreprises et organisations de la société civile. L’objectif étant d’améliorer la capacité à traiter concrètement les défis sociaux et environnementaux et de faire progresser les objectifs du Green Deal européen dans nos sociétés post Covid-19.
  • Chercher : la richesse de la recherche à Sciences Po est déjà remarquable, mais la Chaire pourra aussi contribuer à faire avancer les travaux sur des thèmes complémentaires couvrant les sujets fondamentaux de l'inclusion sociale, l'amélioration de la durabilité environnementale et les progrès du développement économique.
  • Dialoguer et échanger : la Chaire encouragera le dialogue et l'échange entre les parties prenantes, dans le cadre neutre de Sciences Po, de recommandations stratégiques et politiques comme les sciences humaines et sociales ou les sciences naturelles, tout en impliquant étroitement les partenaires de la Chaire.

La Chaire européenne du développement durable et de la transition climatique promouvra, développera et renforcera les programmes et projets hébergés à Sciences Po, avec pour objectif de faire progresser les politiques publiques et de former un consensus afin que la lutte pour l'inclusion sociale et contre le changement climatique soit une réussite. Il ne s’agit plus seulement de “sensibiliser”. Il s'agit aussi de contribuer à faire progresser les politiques publiques avec les bonnes incitations et sanctions pour un changement efficace qui ne laisse personne au bord du chemin. Il est fondamental que la transition vers un avenir sobre en carbone soit socialement inclusive, en Europe et dans le monde.

Entretien par Charlotte Landes (traduction Gaëlle Durif), Équipe éditoriale de Sciences Po.

À propos de la Chaire Européenne développement durable & transition climatique

Créée en 2020, cette chaire vise à apporter de nouveaux éclairages à toutes les organisations soucieuses de faire progresser le développement durable selon le triple axe de la transition climatique, du développement économique et de l’inclusion sociale. Résolument transdisciplinaire, la chaire intègre simultanément les champs économiques, sociologiques, technologiques et les humanités. Elle met l’accent sur l’inclusion sociale, le renforcement de la durabilité environnementale et l’enjeu de la croissance économique. Elle vise à favoriser la conception et la mise en œuvre de politiques publiques nationales et européennes servant les objectifs inscrits à l’Agenda 2030 de l’ONU et dans le Green Deal européen.

Pour la première fois affiliée à deux Écoles de niveau master de Sciences Po, l’École d’affaires Publiques et l’École des affaires internationales (eng), cette chaire est dirigée par Shiv Someshwar, spécialiste des questions environnementales, professeur associé à Sciences Po et professeur invité de l’Université Columbia. 

Elle est soutenue par la Banque européenne d’investissementHermès et HSBC

En savoir plus  

Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Les infos passent, les idées restent. Dans FOCUS, la série vidéo de Sciences Po, un chercheur ou un enseignant aborde son domaine sous un angle inattendu. En trois minutes, FOCUS offre une réflexion hors des sentiers battus sur les questions qui animent le débat public et propose des perspectives pour comprendre et pour agir.

Lire la suite
Conventions Éducation Prioritaire : 63 nouveaux lycées rejoignent le dispositif

Conventions Éducation Prioritaire : 63 nouveaux lycées rejoignent le dispositif

À l’occasion des vingt ans des Conventions Éducation Prioritaire, Sciences Po renouvelle son dispositif d’égalité des chances pour renforcer son impact social et territorial. Dès ce printemps, 63 nouveaux lycées partenaires rejoignent le programme, qui s’étend à dix nouvelles académies et à de nouvelles zones, notamment le monde rural et des petites villes. 

Lire la suite
Hommage à Guy Michelat

Hommage à Guy Michelat

Par Laurence Betrand Dorléac - Disparu le 30 mai, Guy Michelat, directeur de recherche émérite CNRS au CEVIPOF, fut un pionnier et un pilier de la sociologie politique française. La communauté scientifique de Sciences Po perd avec lui l’une de ses plus belles figures. 

Lire la suite
Égalité des chances : Sciences Po fête les 20 ans des CEP

Égalité des chances : Sciences Po fête les 20 ans des CEP

Il y a vingt ans, Sciences Po créait à grand fracas un dispositif inédit, audacieux et presque révolutionnaire dans le paysage de l’enseignement supérieur français : les Conventions Éducation Prioritaire ouvraient une voie d’admission dédiée pour des candidats qui ne se seraient jamais autorisés à l’être. 20 ans et plus de 2300 étudiants plus tard, Sciences Po célèbre la réussite de ce pari : conjuguer l’excellence et le volontarisme dans l’ouverture sociale. 

Lire la suite
Innover à distance: des intervenants du monde entier

Innover à distance: des intervenants du monde entier

Au semestre d’automne 2020, face à la crise sanitaire, certains partenariats universitaires pour la troisième année à l’étranger n’ont pas pu être maintenus : une maquette pédagogique en ligne a été conçue pour les étudiants ne pouvant partir en échange. Le cours “The Politics of Values”, animé par Benjamin Boudou, a ainsi été suivi sur Zoom par 234 étudiants, dans 18 fuseaux horaires différents.

Lire la suite
Partez à la chasse aux trésors de la bib’ !

Partez à la chasse aux trésors de la bib’ !

Dossiers de presse, archives électorales, cartothèque : grâce à la nouvelle bibliothèque numérique, tous les publics peuvent désormais accéder à des ressources auparavant exclusivement réservées aux chanceux lecteurs de Sciences Po. Un travail de deux ans qui met en lumière des documents exceptionnels...et certaines pépites !

Lire la suite