Admission à Sciences Po en 1ère année : ce qui change pour 2021

À compter de la promotion 2021-2022, les trois voies d’admission actuelles laisseront place à une seule procédure, aux critères d’excellence unifiés et étoffés, pour distinguer les talents de demain. 

> Lire le communiqué de presse

Des critères d’admission à Sciences Po plus lisibles pour gagner en attractivité 

À partir de 2021, tous les candidats, français et internationaux, seront évalués de la même façon, selon quatre dimensions complémentaires

  • le contrôle continu au lycée sur trois ans, 
  • la moyenne des épreuves écrites du Baccalauréat, 
  • le profil du candidat et sa motivation, 
  • et enfin un entretien oral. 

Les critères d’admission, unifiés pour tous les candidats, seront plus lisibles et plus à même de révéler le potentiel de chacun, quel que soit son parcours.

Admission à Sciences Po sur Parcoursup

Par ailleurs, en intégrant Parcoursup, l’acte de candidature à Sciences Po se simplifiera pour les élèves de l’enseignement supérieur français : la voie “Sciences Po” figurera aux côtés de l’ensemble des autres parcours de l’enseignement supérieur, sélectifs ou non. Cette intégration aidera notamment à lutter contre l’autocensure, consciente ou non, de certains lycéens et les invitera à pousser les portes de l’établissement. 

Conjuguer excellence académique et ouverture sociale

Dans la droite ligne des exigences des plus grandes universités internationales, la nouvelle procédure a pour ambition de garantir la qualité et la richesse des profils en gardant le meilleur des trois voies qui coexistaient précédemment : l’exigence académique, évaluée notamment au travers des performances écrites des candidats, la prise en compte des expériences et engagements personnels, et l’importance de l’oral pour détecter parmi ces très bons élèves les personnalités les plus persévérantes, motivées, engagées. Autant de qualités que Sciences Po souhaite valoriser, convaincue que l’excellence ne se résume pas à l’accumulation de savoirs académiques.

Un dispositif Sciences Po / CEP renforcé et 30 % de boursiers a  minima par promotion

70 % des élèves défavorisés étudient hors des zones de l’éducation prioritaire. Pour  aller chercher les élèves les plus talentueux partout où ils se trouvent, dans les zones périurbaines mais aussi les zones rurales ou encore les DOM TOM, Sciences Po va renforcer le dispositif de ses Conventions Éducation Prioritaire

Pour cela, l’école va doubler le nombre d’établissements partenaires en passant de 106 à plus de 200 lycées dans les prochaines années et renforcer l’accompagnement des élèves volontaires au sein de ces lycées dès la seconde. 15 % des places seront réservées aux élèves ayant suivi ce parcours et 100 % des élèves recrutés via ce dispositif devront être boursiers.

Au total , Sciences Po s’engagera désormais à recruter a minima 30 % de boursiers dans chaque nouvelle promotion. Elle est le seul établissement sélectif supérieur à se donner un tel objectif. 

Vous souhaitez candidater à Sciences Po pour la rentrée de septembre 2020 ?

  • Rien ne change ! Seuls les élèves qui entrent en classe de première en septembre 2019 seront concernés par la réforme. Si vous entrez en Terminale en septembre 2019, vous pourrez présenter votre candidature à partir de l'automne prochain. Pour tout savoir, visitez notre site des admissions.

Abonnez-vous à nos newsletters !

Make it Work : Sciences Po s'engage pour le climat

Make it Work : Sciences Po s'engage pour le climat

Suite à l’annonce de Frédéric Mion, en mars 2019, Sciences Po s’engage pour le climat à travers un ensemble d’initiatives éco-responsables regroupées sous le programme “Climate Action: Make it Work”. Programme événementiel dédié, audit des enseignements, plan d'action écoresponsable, consultations en ligne : toutes les communautés de Sciences Po sont invitées à devenir des acteurs engagés pour mener la transition écologique.

Lire la suite
Hommage à Peter Awn, l’homme qui a relié Sciences Po et Columbia

Hommage à Peter Awn, l’homme qui a relié Sciences Po et Columbia

Un homme plein d’énergie, excentrique, intelligent, non-conventionnel, brillant, passionné...Les amis et anciens élèves n’ont pas suffisamment d’adjectifs pour décrire Peter J. Awn, ancien Doyen des General Studies à l’Université Columbia, disparu il y a quelques mois et à l'origine du rapprochement entre Sciences Po et Columbia. Le campus de Sciences Po à Reims lui rendait hommage le 4 septembre dernier, en donnant son nom à sa bibliothèque. 

Lire la suite
Que fait le monde académique pour le climat ?

Que fait le monde académique pour le climat ?

Par Stéphane Grumbach - Le pouvoir politique a souvent fait appel à la communauté scientifique pour répondre aux défis majeurs, notamment en période de conflit. Le projet Manhattan en est la meilleure illustration : pendant la Seconde Guerre mondiale, les Américains ont mobilisé les scientifiques les plus éminents – et les plus opposés à l’usage de la bombe atomique – pour devancer l’Allemagne nazie dans la fabrication de cette arme. Sous la direction du général de Gaulle en France, ou celle de Deng Xiaoping en Chine, l’objectif de reconstruction de la « grandeur nationale » aura été le moteur d’une politique scientifique ambitieuse. Qu'en est-il face à l'urgence climatique ?

Lire la suite
Liberté pour Fariba Adelkhah

Liberté pour Fariba Adelkhah

Notre collègue et amie Fariba Adelkhah, directrice de recherche au Centre de recherches internationales (CERI) de Sciences Po depuis 1993, spécialiste de la société iranienne, a été arrêtée en Iran au début du mois de juin 2019.

Lire la suite
“En journalisme, la neutralité n’existe pas, l’honnêteté, si !”

“En journalisme, la neutralité n’existe pas, l’honnêteté, si !”

“Elle représente ce qu’il y a de meilleur et d’indestructible dans le métier de journaliste” : c’est ainsi que le doyen Bruno Patino a présenté Marion Van Renterghem, invitée de rentrée de l’École de journalisme de Sciences Po. “Prendre le temps de traîner”, parler une “langue claire et belle”, “cultiver l’honnêté et la religion du fait” : tels sont les conseils de la journaliste pour suivre cette vocation “un peu folle” dans un monde qui aime détester la presse.

Lire la suite
L’Amazonie en proie aux incendies… et aux calculs politiques

L’Amazonie en proie aux incendies… et aux calculs politiques

Par Laurie Servières, doctorante à Sciences Po - Le 19 août dernier, un épais nuage de fumée plonge São Paulo dans l’obscurité. Il est 15h, le Brésil se réveille : l’Amazonie est en feu. La nouvelle, à l’inverse des flammes, peine pourtant à se propager, alors que les incendies durent déjà depuis plusieurs semaines dans le nord et la région centre-ouest du Brésil.

Lire la suite

"Réinventer l'économie de marché"

Dans un programme de rentrée axé sur la crise climatique, Emmanuelle Wargon était l'invitée le 30 août de l'École d'affaires publiques de Sciences Po. La secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire a plaidé pour une "transformation très profonde" de nos modes de production et de consommation. Son interview en vidéo.

Lire la suite
“CO2 ou PIB, il faut choisir”

“CO2 ou PIB, il faut choisir”

Précis, véhément et volontiers iconoclaste, l'ingénieur et spécialiste du climat Jean-Marc Jancovici a délivré aux étudiants de deuxième année une leçon en forme de démonstration sur l’inéluctable fin de l’âge d’or énergétique. En la matière, point de compromis possible : décarboner l’économie, c’est aussi en finir avec la course éperdue à la croissance. Retour sur les points-clés d’une démonstration salutaire, à revoir en intégralité.

Lire la suite
“Ce n’est plus une question d’écologie, mais de civilisation”

“Ce n’est plus une question d’écologie, mais de civilisation”

“Inclassable et indispensable” : c’est ainsi qu’Olivier Duhamel accueillait Bruno Latour à la tribune de l’amphithéâtre Boutmy. Le philosophe et anthropologue a délivré sur la crise environnementale une leçon de rentrée impressionnante à tous les sens du terme. Comment mesurer ce changement de civilisation qui nous dépasse, et comment s’y orienter ? Retour sur un des moments clés de cette rentrée placée sous le signe du climat. 

Lire la suite
La Terre, invitée vedette de la rentrée

La Terre, invitée vedette de la rentrée

C’est parti pour deux semaines intenses de rentrée à Sciences Po. Premiers pas pour certains, retrouvailles pour d’autres, ce moment est un temps fort marqué par les différentes rentrées solennelles et leurs intervenants, sur tous nos campus du Collège universitaire (1er cycle) et dans les 7 écoles de second cycle. Un programme 2019 qui s’articule autour d’un thème central : le futur de la planète.

Lire la suite