5 conseils pour réussir votre lettre de motivation

Vous souhaitez intégrer Sciences Po en 2020 ? Première étape de votre parcours du candidat, le dossier, et notamment sa pièce maîtresse : la lettre de motivation. Avant de vous lancer, quelques conseils et rappels utiles pour venir à bout de cet exercice. 

Il était une fois...vous : racontez une belle histoire

Qu’est-ce qui vous donne envie d’avoir un impact sur le monde ? À Sciences Po, nous recherchons des candidats qui souhaitent transformer leur talent en pouvoir d’agir. En racontant dans votre lettre une histoire personnelle, vous éclairez vos motivations, attestez de votre engagement et donnez du sens à votre candidature.

Votre lettre est à vous et à personne d’autre

Bien sûr, il est toujours bénéfique de demander un avis extérieur sur votre lettre. Mais ne multipliez ni les relecteurs, ni les révisions : si quelques ajustements peuvent améliorer l’ensemble, des changements trop nombreux peuvent dénaturer votre texte et au final lui faire perdre tout authenticité. Or, vous êtes la personne la mieux placée pour connaître et évoquer vos talents et vos compétences. Vous devez vous retrouver dans la version finale de la lettre, et en être fier. N’oubliez pas que, si vous êtes admissible et que vous allez à l’oral, vous devez pouvoir parler et commenter chaque mot sans difficulté.

“Se vendre” tout en restant humble : une question d’équilibre

N’ayez pas peur de mettre en avant vos forces et vos réussites. Mais assurez-vous d’une part de leur pertinence par rapport à votre projet académique ou professionnel. Et, d’autre part, pensez à les mettre en contexte, à donner des exemples précis qui illustrent ce que vous voulez décrire. Cela permet de vous valoriser de manière argumenté et réfléchie, sans tomber dans l’arrogance.

Faites des choix

Votre lettre de motivation n’est pas la seule pièce du dossier : elle sera lue et évaluée avec vos notes et votre CV. Nul besoin de reparcourir dans votre texte l’ensemble de votre parcours personnel et académique ni de faire une liste exhaustive de vos réalisations ou de vos engagements. Vous devez considérer la lettre comme une opportunité de préciser et d’étayer votre motivation pour les programmes auxquels vous postulez, et - pour les candidats en master notamment - pour le projet professionnel que vous envisagez. Vous devez faire des choix parmi toutes les histoires que vous pourriez raconter : il faut retenir celle(s) qui éclairent le plus votre motivation.

N’envoyez pas le premier jet et n’attendez pas la dernière minute

Vous ne pouvez pas aboutir à la version finale de votre lettre en une seule fois. Ne vous y prenez pas la veille du dernier jour : vous avez besoin de temps pour réfléchir, construire votre récit, puis le relire à tête reposée, l’améliorer, vérifier qu’il contient tous les éléments de motivation, et intégrer les - éventuelles - révisions d’un autre relecteur (qui doivent rester ponctuelles, cf. le conseil ci-dessus). Sans oublier, évidemment, les corrections d’orthographe et de syntaxe ! Style formel ou plus personnel ? Peu importe, tant que vous restez cohérent et sincère. Essayez de rédiger un texte agréable à lire, avec des idées claires et pertinentes. Visez la simplicité et l’efficacité ! Ce qui est loin d’être simple : c’est pour cela que vous aurez besoin de temps, à l’image de Blaise Pascal et son célèbre commentaire sur une de ses lettres :  « Je n'ai fait celle-ci plus longue que parce que je n'ai pas eu le loisir de la faire plus courte ».

Pour aller plus loin

Le fact-checking est-il vraiment efficace ?

Le fact-checking est-il vraiment efficace ?

Par Manon Berriche - Le fact-checking ne date pas d’hier. Dès son lancement, en 1923, le magazine Time avait déjà recruté une équipe de fact-checkers. Leur rôle à l’époque : vérifier scrupuleusement toutes les informations avant qu’elles ne soient publiées. Mais à l’ère du numérique, l’essor des réseaux sociaux a entraîné un bouleversement du fonctionnement de l’espace public traditionnel.

Lire la suite
Sciences Po crée un Institut des compétences et de l'innovation

Sciences Po crée un Institut des compétences et de l'innovation

Sciences Po crée un Institut des compétences et de l’innovation pour une formation qui s'adapte aux transformations profondes que connaît la société. Son rôle est d’accompagner étroitement les enseignants dans leurs réflexions et actions pédagogiques, et de renforcer pour les étudiants la lisibilité et l’appropriation des compétences acquises tout au long de la formation.

Lire la suite
Les sciences sociales au prisme du genre

Les sciences sociales au prisme du genre

PRESAGE, le Programme de recherche et d’enseignement des savoirs sur le genre de Sciences Po, a été créé en 2010. Destiné à promouvoir la recherche sur le genre, à développer l’offre de cours et à diffuser les savoirs sur ce champ, c’est l’un des plus anciens programmes transversal et pluridisciplinaire dédié au genre en France. Rencontre avec ses fondatrices, Hélène Périvier et Françoise Milewski, chercheuses à l'Observatoire français des conjonctures économiques.

Lire la suite
Ne jetez plus vos couverts, mangez-les !

Ne jetez plus vos couverts, mangez-les !

Écologiste convaincue et diplômée de Sciences Po en 2015, Tiphaine Guerout a mis ambition entrepreneuriale au service de la cause environnementale. Elle a fondé Koovee, une start-up qui propose une alternative aux couverts jetables en plastique : des cuillères et fourchettes en biscuit, fabriqués en France, qui ont la particularité d’être suffisamment résistants pour que l’on puisse manger avec. Rencontre avec une jeune diplômée qui ambitionne d’inonder les marchés français et européens dans les prochaines années.

Lire la suite
La France est-elle vraiment une

La France est-elle vraiment une "startup nation" ?

Spécialiste de l’histoire politique des États-Unis, Denis Lacorne enquête dans son ouvrage Tous Milliardaires !, paru chez Fayard en novembre 2019, sur le mythe de la "startup nation". L'ambition de la France à figurer parmi les nations capables de produire des géants du numérique est-elle une réalité ?

Lire la suite
Patrick Chamoiseau, nouvel écrivain en résidence

Patrick Chamoiseau, nouvel écrivain en résidence

Après Kamel Daoud et Marie Darrieussecq, Patrick Chamoiseau est le nouveau titulaire de la chaire d’écrivain en résidence de Sciences Po. Lauréat du Prix Goncourt 1992, primé à maintes reprises, Patrick Chamoiseau est auteur de romans, contes, essais, scénarios. À partir de janvier 2020, il donnera cours aux étudiants de Sciences Po.

Lire la suite
Et si vous étudiiez à Sciences Po cet été ?

Et si vous étudiiez à Sciences Po cet été ?

Vous êtes lycéen ou étudiant ? Vous souhaitez étudier les sciences humaines et sociales à Sciences Po le temps d'un été ? Les candidatures pour l’édition 2020 de la Summer School sont ouvertes, avec deux programmes distincts, l'un pour les étudiants, l'autre pour les lycéens. Voici ce qu’il faut savoir avant de déposer sa candidature.

Lire la suite

"On peut sortir de la croissance sans sortir du capitalisme"

Économiste engagé pour une société visant le bien-être, Éloi Laurent démontre dans son dernier ouvrage, Sortir de la croissance, mode d’emploi, pourquoi la crise écologique ne pourra être résolue sans abandonner l’objectif de croissance. Utopiste ? Non, d’après lui, il s’agit au contraire d’un objectif non seulement humaniste mais aussi tout à fait réaliste. Preuves à l’appui.

Lire la suite
Vêtements durables, mode d'emploi

Vêtements durables, mode d'emploi

Étudiante en master Innovation & transformation numérique, Camille Gréco a rejoint l'École du management de Sciences Po après des études de mode à Londres. Passionnée par le secteur de la mode et du textile, mais soucieuse de le rendre plus durable et moins polluant, elle crée en 2017 CrushON, une plateforme en ligne qui rassemble l’offre de friperies. L'objectif : démocratiser l’achat de vêtements vintages, dans une optique de consommation écoresponsable. Explications.

Lire la suite