Candidats en master : nos conseils pour réussir votre lettre de motivation

Vous souhaitez intégrer Sciences Po en 2021 ? Première étape de votre parcours du candidat, le dossier, et notamment sa pièce maîtresse : la lettre de motivation. Avant de vous lancer, quelques conseils et rappels utiles pour venir à bout de cet exercice. 

Rappel : vous devez rédiger votre lettre dans la langue du programme auquel vous postulez. Pour les programmes à spécialisation et à double diplôme, des lettres supplémentaires peuvent être nécessaires. Toutes les informations sur le site des Admissions. 

Il était une fois...vous : racontez une belle histoire

Qu’est-ce qui vous donne envie d’avoir un impact sur le monde ? À Sciences Po, nous recherchons des candidats qui souhaitent transformer leur talent en pouvoir d’agir. Des personnalités dotées de curiosité intellectuelle, capables de relever des défis et d’appréhender des situations complexes. En racontant dans votre lettre une histoire personnelle, vous éclairez vos motivations, attestez de votre engagement et donnez du sens à votre candidature. Dans quel(s) domaine(s), voire fonction(s) professionnelles, vous projetez-vous ? Vous devez indiquer clairement ce qui, dans votre personnalité et votre parcours, vous conduit vers ces ambitions. 

Soyez pros ! 

Vous postulez pour un programme de master qui vous mettra sur la bonne voie pour démarrer votre carrière. Quels sont vos aspirations professionnelles ? Où vous voyez-vous dans cinq ou dix ans, voire au-delà ? Votre lettre de motivation doit aborder précisément vos objectifs et leur adéquation avec le programme auquel vous postulez. Définissez vos projets, exprimez vos ambitions !

Votre lettre est à vous et à personne d’autre

Bien sûr, il est toujours bénéfique de demander un avis extérieur sur votre lettre. Mais ne multipliez ni les relecteurs, ni les révisions : si quelques ajustements peuvent améliorer l’ensemble, des changements trop nombreux peuvent dénaturer votre texte et au final lui faire perdre tout authenticité. Or, vous êtes la personne la mieux placée pour connaître et évoquer vos talents et vos compétences. Vous devez vous retrouver dans la version finale de la lettre, et en être fier. N’oubliez pas que, si vous êtes admissible et que vous allez à l’oral, vous devez pouvoir parler et commenter chaque mot sans difficulté.

“Se vendre” tout en restant humble : une question d’équilibre

N’ayez pas peur de mettre en avant vos forces et vos réussites. Mais assurez-vous d’une part de leur pertinence par rapport à votre projet académique ou professionnel. Et, d’autre part, pensez à les mettre en contexte, à donner des exemples précis qui illustrent ce que vous voulez décrire. Cela permet de vous valoriser de manière argumenté et réfléchie, sans tomber dans l’arrogance.

Faites des choix

Votre lettre de motivation n’est pas la seule pièce du dossier : elle sera lue et évaluée avec vos notes et votre CV. Nul besoin de reparcourir dans votre texte l’ensemble de votre parcours personnel et académique ni de faire une liste exhaustive de vos réalisations ou de vos engagements. Vous devez considérer la lettre comme une opportunité de préciser et d’étayer votre motivation pour les programmes auxquels vous postulez, et pour le projet professionnel que vous envisagez. Vous devez faire des choix parmi toutes les histoires que vous pourriez raconter : il faut retenir celle(s) qui éclairent le plus votre motivation.

N’envoyez pas le premier jet et n’attendez pas la dernière minute

Vous ne pouvez pas aboutir à la version finale de votre lettre en une seule fois. Ne vous y prenez pas la veille du dernier jour : vous avez besoin de temps pour réfléchir, construire votre récit, puis le relire à tête reposée, l’améliorer, vérifier qu’il contient tous les éléments de motivation, et intégrer les - éventuelles - révisions d’un autre relecteur (qui doivent rester ponctuelles, cf. le conseil ci-dessus). Sans oublier, évidemment, les corrections d’orthographe et de syntaxe ! Style formel ou plus personnel ? Peu importe, tant que vous restez cohérent et sincère. Essayez de rédiger un texte agréable à lire, avec des idées claires et pertinentes. Visez la simplicité et l’efficacité ! Ce qui est loin d’être simple : c’est pour cela que vous aurez besoin de temps, à l’image de Blaise Pascal et son célèbre commentaire sur une de ses lettres :  « Je n'ai fait celle-ci plus longue que parce que je n'ai pas eu le loisir de la faire plus courte ».

L'équipe éditoriale de Sciences Po

Pour aller plus loin

"L'Histoire est encore à écrire"

Comprendre un continent par ses racines. C’est le défi qu’Ann-Sophie Schoepfel a fixé à ses élèves du Collège universitaire ce semestre. Grâce à une approche qui n’est pas centrée sur un pays, mais sur un continents, nos étudiants du campus de Nancy ressortent de son cours riches d’une vision plus périphérique d’une Histoire dont ils écriront peut-être les prochaines lignes.

Lire la suite
“Colombiennes”: deux étudiantes à la rencontre de femmes engagées

“Colombiennes”: deux étudiantes à la rencontre de femmes engagées

“Nous avons vingt ans lorsque nous arrivons à Bogota”: Jade Vergnes et Hortense Jauffret ont arpenté la Colombie à la rencontre de femmes inspirantes. Elles en ont tiré un livre, Colombiennes, rencontre avec 20 femmes engagées, paru le 8 mars aux éditions du Jasmin. Une compilation de portraits puissants, magnifiques et divers, qui mêlent témoignages écrits, photographies et illustrations de l’artiste Veronica Rincón León. 

De l’avocate proposée au prix Nobel de la Paix à la graffeuse qui chante dans les bus de Bogota, de la cartographe en Antarctique à l’ex-combattante des FARC, toutes se mobilisent pour répondre au plus grand défi qui déchire la Colombie : la quête de paix. Nous avons posé quelques questions à Hortense et Jade, aujourd’hui en césure après la première année du Master communication, médias et industries créatives.

Lire la suite
Le choix de l’école : de Sciences Po à l’enseignement

Le choix de l’école : de Sciences Po à l’enseignement

L’association Le Choix de l’école accompagne les jeunes diplômés vers le métier d’enseignant dans les collèges publics de l’éducation prioritaire. Depuis 2015, plus de 230 jeunes, âgés de 22 à 35 ans, se sont lancés grâce à l’association. Parmi eux, plus d’un quart sont diplômés de Sciences Po, comme Judith Lienhard, aujourd’hui professeur de français à Bagneux (92).

Lire la suite
Candidats en master : derniers conseils pour les oraux

Candidats en master : derniers conseils pour les oraux

Vous avez candidaté à un master de Sciences Po par la procédure française et vous êtes admissible ? Bravo ! Prochaine étape : réussir l'entretien. Les oraux d'admission auront lieu en distanciel entre le 19 et le 30 avril 2021 (et dès le 13 avril pour l'École de journalisme seulement). Ils peuvent générer du stress : vous vous posez des questions sur le profil des candidats recherchés, sur votre capacité à démontrer votre motivation et à défendre votre projet…. D'où l'importance de s'y préparer en amont ! Voici nos conseils pour cette dernière ligne droite. 

Lire la suite

École nationale de la magistrature : 40% des lauréats issus de Sciences Po

École nationale de la magistrature : 40% des lauréats issus de Sciences Po

La préparation au concours d'entrée à l’École Nationale de la Magistrature (ENM) assurée par l’École de droit de Sciences Po affiche des résultats remarquables pour 2021 : avec 73 lauréats pour 193 postes, c’est près de 40 % de la promotion 2021 de futurs magistrats qui se trouve issue de cette classe préparatoire. Bravo à tous les lauréats et à leurs professeurs !

Lire la suite

David Camroux :

David Camroux : "La junte militaire birmane se prend à croire en sa propre propagande"

Le 1er février, la junte militaire birmane opère un coup d’État quelques minutes avant la prestation de serment des députés nouvellement élus démocratiquement; entraînant dans son sillage une vague de protestations devenue aujourd’hui déferlante de désobéissance civile. Quels enjeux dans ce pays à la politique instable, dans lequel n’ont jamais su s’apaiser les tensions post-coloniales ? Réponses avec David Camroux, chercheur honoraire au Centre de Recherches Internationales (CERI), spécialiste de l’Asie du Sud-Est.

Lire la suite

"Transitions et régressions démocratiques"

La diversité du paysage politique sud-américain en fait un continent très hétérogène, aussi bien en termes de cultures qu’en termes de régimes politiques. C’est le sujet du cours qu’Olivier Dabène enseigne à nos étudiants du campus de Poitiers. Entre progrès et recul, selon quels enjeux les pays d’Amérique latine embrassent-ils le processus démocratique ? Débuts de réponse dans notre épisode de Prof. 

Lire la suite