“CO2 ou PIB, il faut choisir”

Précis, véhément et volontiers iconoclaste, l'ingénieur et spécialiste du climat Jean-Marc Jancovici a délivré aux étudiants de deuxième année une leçon en forme de démonstration sur l’inéluctable fin de l’âge d’or énergétique. En la matière, point de compromis possible : décarboner l’économie, c’est aussi en finir avec la course éperdue à la croissance. Retour sur les points-clés d’une démonstration salutaire, à revoir en intégralité.

“Cela fait deux siècles que nous passons notre temps à remplacer des énergies renouvelables par des énergies à stock limité”, assène l’ingénieur et spécialiste du climat Jean-Marc Jancovici en ouverture de son propos aux étudiants de deuxième année. “Pourquoi ? Les hommes ne sont pas des crétins : il y a une raison physique profonde à cela.”

Comment l’homme est devenu “Superman pour de vrai”

S’ensuite, chiffres et exemples à l’appui, le récit de la surpuissance que les ressources fossiles, et les machines qui les convertissent en énergie, a permis au genre humain de développer. “C’est bien simple, nous sommes 7 milliards d’êtres humains aujourd’hui, sur Terre, si on voulait produire autant de puissance qu’aujourd’hui sans machines, il faudrait que nous soyions 1400 milliards d’humains.” Des habits de Superman irrésistibles, qui ont démultiplié croissance, richesse…et émissions de CO2 dans l’atmosphère. De manière inimaginable, et irréversible : “on ne pourra pas épurer le CO2 déjà relâché dans l’atmosphère, dans un siècle, il restera toujours la moitié de ce que l’on a créé jusqu’à aujourd’hui”, avertit le conférencier.

“Nous ne sommes pas du tout en train de diminuer la consommation d’énergies fossiles”

Or aujourd’hui “Superman commence à se sentir à l’étroit dans sa combi”. Qui dit énergies non renouvelables, dit stock limité. “Le fameux “pic” de pétrole a déjà eu lieu en 2008 pour la plupart des formes de pétrole, et personne n’en a parlé”, déplore Jean-Marc Jancovici, qui dénonce également “l’importance démesurée accordée au développement des énergies renouvelables dans les médias", qui en réalité représentent une "infime partie" des sources d'énergie consommées actuellement. “On ne pourra pas remplacer tout cela par des énergies renouvelables à 100 % : c’est incompatible avec le fonctionnement actuel de notre système économique".

Décarboner, c'est décroître

D’où la nécessité, d’après l’ingénieur, d’abandonner l’idée que la décarbonation de l’économie peut aller de pair avec la course au gain de PIB qui donne le là de notre système économique. “PIB ou C02, il faut choisir”, martèle-t-il. En cause, la théorie économique qui a diffusé une “vision fausse” dans laquelle les ressources naturelles ont été considérées comme “gratuites” - puisqu’il "suffisait de se baisser pour les ramasser". “Or, sans prix, leur destruction n’a pas de coût non plus : voilà comment le système de pensée économique se révèle incapable d’appréhender le changement en cours”. Uniques voies pour “amortir” la décroissance nécessaire selon lui : arrêter de se focaliser sur le PIB pour mesurer notre progrès, proposer des projets qui n’ont pas besoin de la croissance pour susciter l’enthousiasme, et s’appuyer, aux côtés des énergies renouvelables, notamment sur le nucléaire qui peut “amortir la décroissance et ses conséquences néfastes”.

En savoir plus

Louis Schweitzer élu Président par intérim de la Fondation nationale des sciences politiques

Louis Schweitzer élu Président par intérim de la Fondation nationale des sciences politiques

15/01/2021 - Les membres du Conseil d’administration de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), réunis mercredi 13 janvier 2021, ont tenu à exprimer leur choc devant les faits dont est accusé M. Olivier Duhamel et la condamnation unanime qu’ils appellent de leur part. Ils ont souhaité en premier lieu exprimer leur soutien aux victimes de ces agissements criminels. Ils ont en outre pris acte de la gravité de la crise qui en résulte pour l’institution.

Lire la suite
Louis-Philippe Dalembert, nouvel auteur en résidence

Louis-Philippe Dalembert, nouvel auteur en résidence

Pour le premier semestre 2021, Louis-Philippe Dalembert succède à Maylis de Kerangal comme titulaire de la Chaire d'écrivain en résidence du Centre d'écriture et de rhétorique de Sciences Po. L'auteur haïtien a écrit une vingtaine de romans et recueils de nouvelles ou de poésie. Entretien. 

Lire la suite

2020 à Sciences Po : année inédite

2020 à Sciences Po : année inédite

Tout avait commencé normalement, par des amphis pleins, des visages attentifs, des couloirs bruissant de toutes les langues du monde, des agendas surchargés, des bonnes résolutions lancées. Puis 2020 a fait irruption dans l'histoire de nos vies, a vidé notre université de ses étudiants, de ses enseignants, de ses chercheurs, et de ses salariés. Mais jamais de son sens ni de sa mission : en 2020, tout Sciences Po a continué à apprendre, contre vents et marées. Retour en images sur une année pas comme les autres. 

Lire la suite
Notre campus du Havre en 3 minutes

Notre campus du Havre en 3 minutes

Amarré au bord d'un quai, ouvert sur la mer et l'horizon, le site de notre campus du Havre, à quelques minutes du centre-ville, accueille les élèves de premier cycle qui suivent la spécialisation Asie-Pacifique du bachelor de Sciences Po. Visite guidée en images !

Lire la suite
Saint-Thomas : le chantier de notre futur campus vu du ciel

Saint-Thomas : le chantier de notre futur campus vu du ciel

Pour ses 150 ans en 2022, Sciences Po ouvrira les portes de son nouveau site parisien, Place Saint-Thomas d’Aquin, à deux pas des bâtiments historiques de la rue Saint-Guillaume. Bâti au XVIIè siècle, ce lieu de patrimoine exceptionnel deviendra l’un des sites majeurs du futur campus parisien de Sciences Po. Pour le moment, sous les échafaudages, le 1, Saint Thomas poursuit sa transformation. En juillet 2020, nous avons pu filmer les rénovations en cours grâce à un drone : pour la première fois, découvrez le chantier vu du ciel !

Lire la suite
Conférences à voir en replay : notre best of 2020

Conférences à voir en replay : notre best of 2020

D'Esther Duflo à Thierry Marx, des municipales en France à la présidentielle américaine : l'année événementielle a Sciences Po a été, comme toutes les autres, d'une intensité exceptionnelle. Parmi les rares conséquences positives de la pandémie : organisés en ligne, la plupart de nos événements et conférences sont facilement accessibles en replay. De quoi continuer à s'ouvrir l'esprit à domicile, en attendant le retour des grands amphis.   

Lire la suite
Droits de scolarité : un barème plus équitable au service de l’égalité des chances

Droits de scolarité : un barème plus équitable au service de l’égalité des chances

Pour accroître son engagement de vingt ans pour l'égalité des chances, Sciences Po fait évoluer son dispositif de droits de scolarité progressifs, pour le rendre encore plus juste et plus adapté à chacun. Aux côtés des nouvelles modalités d’admission en première année, cette refonte rend possible les engagements de l’établissement en matière d’ouverture sociale, et permettra d’accueillir davantage d’étudiants aux revenus modestes et moyens. 

Lire la suite