Étudier à Sciences Po, combien ça coûte ?

Mise à jour le 15/12/20 - À Sciences Po, nous pensons que les difficultés financières ne doivent pas être un obstacle pour étudier. Avec une politique de droits de scolarité et d'aide sociale engagée et inclusive, nous avons ainsi fait le choix du volontarisme. Un étudiant sur trois ne paie aucun frais de scolarité. Nos droits de scolarité sont par ailleurs inférieurs à ceux pratiqués par la plupart des grandes universités mondiales.

NB : ces tarifs concernent l'année scolaire 2021/2022 et s'appliquent uniquement aux nouveaux entrants en première année de bachelor et première année de master. Voir tous les détails sur le site Étudiants. 

Étudiants français et européens : des tarifs adaptés à vos moyens

Depuis 2005, Sciences Po a mis en place, pour tous les étudiants domiciliés fiscalement en France et, plus largement, dans un pays de l’Espace Économique Européen (EEE), un système progressif de droits calculés en fonction des revenus de la famille. À partir de 2021, ce système évolue et le calcul des droits de scolarité devient individualisé, au plus près de la réalité des moyens de chacun. 

L’échelle des droits de scolarité annuels s’étend désormais de 0 à 13 000 euros maximum pour le bachelor et de 0 à 18 000 euros pour le master (droits de scolarité pour l'année universitaire 2021/22). Pour estimer de vos droits de scolarité individuels, vous pouvez utiliser notre calculateur en ligne.

Ainsi, le montant moyen des frais de scolarité que payent les étudiants européens à Sciences Po se monte à :

  • 5350 euros pour le bachelor
  • 6750 euros pour le master

Grâce à ce dispositif, en 2019, 1 étudiant sur 3 ne paie aucun droit de scolarité.

Étudiants non-européens : des tarifs inférieurs aux grandes universités mondiales

Pour les étudiants dont la résidence fiscale se situe en dehors de l’Espace Économique Européen, les droits de scolarité 2021-2022* s’élèvent, par an, à :

  • 13 000 euros par an pour le bachelor
  • 18 000 euros par an pour le master

Des frais moins élevés que ceux pratiqués dans les grandes universités mondiales : pour étudier dans une université américaine, il faut débourser en moyenne autour de 29 000 euros par an, 26 000 euros au Royaume-Uni ou au Canada, ou 21 000 euros à Singapour.**

Bourses et aides financières

Pour permettre à tous les élèves de se consacrer sereinement à leurs études, Sciences Po accorde des aides financières importantes aux étudiants européens ou non-européens qui en ont besoin. Exonérations de droits de scolarité, bourses et aides financières : chaque année, Sciences Po consacre plus de 11 millions d’euros aux bourses et à l’aide sociale.

*Droits appliqués aux nouveaux étudiants entrant en première année de bachelor ou de master en septembre 2021

**Source : enquête internationale “Value of Education” menée par HSBC (2016)

En savoir plus

Abonnez-vous à nos newsletters

Les enjeux mondiaux analysés par CIVICA : 11 projets de recherche sélectionnés

Les enjeux mondiaux analysés par CIVICA : 11 projets de recherche sélectionnés

Penser le monde dans un cadre qui associe 10 000 chercheurs européens, tel est le défi que se fixe le volet recherche de CIVICA, université européenne des sciences sociales dont Sciences Po est partie prenante.  L'ambition de CIVICA Research est de réunir une diversité d'analyses et d’approches sur les grands défis mondiaux : la construction européenne, les enjeux auxquels font face les démocraties, la transformation des sociétés, les crises environnementales, l'impact du numérique sur les sociétés mais aussi leur usage au service des sciences sociales ...

Lire la suite
Startups d'utilité publique

Startups d'utilité publique

À Sciences Po, l'entrepreneuriat se conjugue souvent avec l'intérêt général et le goût pour l'action publique : en voici deux exemples avec Public+ et Le Parapheur, deux startups créés par des étudiants de Sciences Po au service des territoires, des élus et des citoyens. Portraits en vidéo. 

Lire la suite

Yann Algan :

Yann Algan : "Nos étudiants veulent plus que jamais servir l'intérêt général"

Yann Algan, Doyen de l’École d’affaires publiques (EAP) et professeur au département d'économie, a accepté la proposition d’HEC d’exercer la fonction de Doyen associé du programme Pré-expérience et d’y poursuivre ses travaux de recherche sur la confiance et la coopération dans les organisations. Il quitte donc ses fonctions de Doyen de l’École d'Affaires Publiques à partir de la rentrée 2021. En février, il répondait à nos questions sur cette formation historique de Sciences Po : innovations, débouchés, projets pédagogiques, préparation aux concours de la haute fonction publique, transformation de l’action publique par la crise sanitaire …

Lire la suite
Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Les infos passent, les idées restent. Dans FOCUS, la série vidéo de Sciences Po, un chercheur ou un enseignant aborde son domaine sous un angle inattendu. En trois minutes, FOCUS offre une réflexion hors des sentiers battus sur les questions qui animent le débat public et propose des perspectives pour comprendre et pour agir.

Lire la suite
Conventions Éducation Prioritaire : 63 nouveaux lycées rejoignent le dispositif

Conventions Éducation Prioritaire : 63 nouveaux lycées rejoignent le dispositif

À l’occasion des vingt ans des Conventions Éducation Prioritaire, Sciences Po renouvelle son dispositif d’égalité des chances pour renforcer son impact social et territorial. Dès ce printemps, 63 nouveaux lycées partenaires rejoignent le programme, qui s’étend à dix nouvelles académies et à de nouvelles zones, notamment le monde rural et des petites villes. 

Lire la suite
Hommage à Guy Michelat

Hommage à Guy Michelat

Par Laurence Betrand Dorléac - Disparu le 30 mai, Guy Michelat, directeur de recherche émérite CNRS au CEVIPOF, fut un pionnier et un pilier de la sociologie politique française. La communauté scientifique de Sciences Po perd avec lui l’une de ses plus belles figures. 

Lire la suite
Égalité des chances : Sciences Po fête les 20 ans des CEP

Égalité des chances : Sciences Po fête les 20 ans des CEP

Il y a vingt ans, Sciences Po créait à grand fracas un dispositif inédit, audacieux et presque révolutionnaire dans le paysage de l’enseignement supérieur français : les Conventions Éducation Prioritaire ouvraient une voie d’admission dédiée pour des candidats qui ne se seraient jamais autorisés à l’être. 20 ans et plus de 2300 étudiants plus tard, Sciences Po célèbre la réussite de ce pari : conjuguer l’excellence et le volontarisme dans l’ouverture sociale. 

Lire la suite