Étudier à Sciences Po, combien ça coûte ?

À Sciences Po, nous pensons que les difficultés financières ne doivent pas être un obstacle pour étudier. Avec une politique de droits de scolarité et d'aide sociale engagée et inclusive, nous avons ainsi fait le choix du volontarisme. Un étudiant sur trois ne paie aucun frais de scolarité. Nos droits de scolarité sont par ailleurs inférieurs à ceux pratiqués par la plupart des grandes universités mondiales.

Étudiants français et européens : des tarifs adaptés à vos moyens

Depuis 2005, Sciences Po a mis en place, pour tous les étudiants domiciliés fiscalement en France et, plus largement, dans un pays de l’Espace Économique Européen (EEE), un système progressif de droits calculés en fonction des revenus de la famille.

L’échelle des droits de scolarité annuels s’étend de 0 à 10 370 euros maximum pour le bachelor et de 0 à 14270 euros pour le master. Pour estimer de vos droits de scolarité, vous pouvez aussi utiliser notre calculateur en ligne.

Ainsi, le montant moyen des frais de scolarité que payent les étudiants européens à Sciences Po se monte à :

  • 4560 euros pour le bachelor
  • 5990 euros pour le master

Et chaque année, près de 33% de nos étudiants ne paient aucun droit de scolarité.

Pour mieux comprendre, voici quelques cas de figure illustrés dans ce graphique :

Exemple d'application des droits de scolarité progressifs

Étudiants non-européens : des tarifs inférieurs aux grandes universités mondiales

Pour les étudiants dont la résidence fiscale se situe en dehors de l’Espace Économique Européen, les droits de scolarité 2018-2019, s’élèvent, par an, à :

  • 10 370 euros pour le bachelor
  • 14 270 euros pour le master

Des frais moins élevés que ceux pratiqués dans les grandes universités mondiales : pour étudier dans une université américaine, il faut débourser en moyenne autour de 29 000 euros par an, 26 000 euros au Royaume-Uni ou au Canada, ou 21 000 euros à Singapour.*

*Source : enquête internationale “Value of Education” menée par HSBC (2016)

Bourses et aides financières

Pour permettre à tous les élèves de se consacrer sereinement à leurs études, Sciences Po accorde des aides financières importantes aux étudiants européens ou non-européens qui en ont besoin. Exonérations de droits de scolarité, bourses et aides financières : chaque année, Sciences Po consacre 10,5 M d’euros aux bourses et à l’aide sociale.

En savoir plus

De retour du pôle Sud

De retour du pôle Sud

Diplômé 2018, Matthieu Tordeur est le plus jeune aventurier membre de la Société des Explorateurs Français. Il revient d'une expédition en solitaire de 51 jours au pôle Sud. Un rêve d'enfant, qui se prolonge aujourd'hui avec la préparation d'un documentaire et d'un livre sur cette aventure.

Lire la suite
5 conseils avant les écrits

5 conseils avant les écrits

Samedi 23 et dimanche 24 février 2019, vous serez des milliers de candidats à plancher sur les épreuves écrites pour l’entrée en 1ère année à Sciences Po. C’est le moment d’avoir confiance en soi : voici quelques rappels utiles pour arriver sereins.

Lire la suite
Pesticides et santé : vers une nouvelle approche

Pesticides et santé : vers une nouvelle approche

La France reste aujourd’hui l’un des principaux utilisateurs mondiaux de pesticides à usage agricole. De nombreuses populations humaines sont exposées à ces produits par définition dangereux : travailleurs des champs, riverains des cultures, consommateurs de fruits et de légumes. Les conséquences sanitaires de ces expositions demeurent mal connues. Le recours à la science de l’épidémiologie pourrait-il permettre une meilleure évaluation ?

Lire la suite
Qui est entré à Sciences Po en 2018 ?

Qui est entré à Sciences Po en 2018 ?

Pour la première fois en 2018, le nombre de candidats à l’entrée à Sciences Po a dépassé la barre des 20 000. En hausse de 16 %, les candidatures placent l’attractivité à un niveau inégalé, notamment au niveau master où la réforme de la procédure d’entrée française a engendré un pic de candidatures supplémentaires. Cet afflux de candidatures va de pair avec une sélectivité en hausse : le taux d’admis global passe de 24 % en 2017 à 21 % en 2018.

Lire la suite

"En Guyane, la moitié de la population a moins de 25 ans"

Élu député de la 2ème circonscription de Guyane en 2017 sous la bannière LREM, Lénaïck Adam est l’un des benjamins de l’Assemblée nationale. C’est aussi un de nos alumni, diplômé d’un master Finance et stratégie, et entré à Sciences Po par la procédure Conventions éducation prioritaire. Découvrez son témoignage en vidéo.

Lire la suite
À quoi sert l’éloquence ?

À quoi sert l’éloquence ?

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse l’a annoncé : le « grand oral » fera partie des quatre épreuves finales du bac en 2021. Maîtriser l’éloquence pour séduire un public et le convaincre constitue-t-il réellement un facteur d’inclusion sociale et professionnelle ? Ce mardi 5 février 2019, Sciences Po accueillait pour en débattre Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Bertrand Périer, avocat et professeur d’art oratoire à Sciences Po, Agathe Chapalain, étudiante à Sciences Po et présidente de l’Association pour le Développement des Arts de l’Oralité, et Cyril Delhay, conseiller pour les arts oratoires du Centre d’écriture et de rhétorique de Sciences Po. Retour en vidéo sur les idées phares développées lors du débat.

Débat organisé avec le groupe ESS des alumni de Sciences Po.

Lire la suite
Kamel Daoud, premier écrivain en résidence à Sciences Po

Kamel Daoud, premier écrivain en résidence à Sciences Po


L'écrivain Kamel Daoud sera le premier écrivain titulaire de la nouvelle chaire d'écrivain en résidence de Sciences Po. Rattachée au Centre d’écriture et de rhétorique, cette initiative inédite dans le paysage universitaire français vise à renforcer l'expression créative des étudiants et leur permettre de développer une réflexion critique et originale.

Lire la suite
Entretien avec Jacques Semelin sur son livre “La survie des juifs en France”

Entretien avec Jacques Semelin sur son livre “La survie des juifs en France”

Internationalement reconnu pour ses travaux sur les génocides et plus généralement sur les violences de masse, Jacques Semelin, directeur de recherche CNRS au Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI), publie La survie des juifs en France (1940-1944) aux éditions du CNRS, ainsi qu’en anglais chez Hurst et Oxford University Press, et en allemand chez Wallstein. Dans cet ouvrage, il livre les résultats d’une enquête inédite sur les raisons pour lesquelles 75% des juifs de France ont échappé à la mort durant l’occupation nazie.

Lire la suite
Redonner vie à Raqqa

Redonner vie à Raqqa

Lamis Al Jasem, étudiante à Sciences Po, est née en Syrie, à Raqqa, ville tristement célèbre pour avoir été la “capitale” syrienne de l’État islamique de 2014 à 2017. Lasse de ne voir dans les médias que des images de destruction de sa ville natale, Lamis a décidé de montrer sa ville telle qu’elle était autrefois. Dans le cadre de son master en Droits de l'homme et action humanitaire, elle a lancé "See My Raqqa", un projet sur les réseaux sociaux qui permet de partager des photographies de la ville syrienne avant sa destruction. Lamis nous raconte son projet. 

Lire la suite