ENA : 82 % des nouveaux admis viennent de Sciences Po

Les étudiants de Sciences Po constituent 82 % des admis à l’ENA par le concours externe, mais aussi près de 60 % des futurs adjoints de direction à la Banque de France et un tiers des futurs directeurs d’hôpital. Les derniers résultats des concours administratifs consacrent la préparation assurée par l’École d’affaires publiques comme la meilleure en France pour réussir les concours de la haute fonction publique (en photo ci-dessus, Justine Boniface, l'une des 35 étudiants de Sciences Po qui viennent d'être admis à l'ENA.)

Le programme couvre 13 concours de la haute fonction publique d’État, territoriale ou hospitalière, et insère chaque année de 120 à 130 diplômés vers les carrières de la haute fonction publique. Avec le palmarès suivant pour l’année 2016-2017:

  • À l’ENA : 35 des 43 admis du concours externe (82 %)
  • Au concours de l’Assemblée Nationale (administrateur-adjoint et administrateur) : 67 % des admis
  • Au concours de directeur d’hôpital (EHESP - École des hautes études en santé publique) : 16 des 51 admis (32 %).
  • Au concours des dirigeants de la protection sociale (EN3S - École nationale supérieure des administrateurs de la Sécurité Sociale) : 25 % des admis
  • Au concours d’adjoint de direction à la Banque de France : 17 admis sur les 30 (57 %).

Et pour l’année 2015/2016 :

  • Au concours de l’Institut National des Études Territoriales (INET), qui forme les cadres de la fonction publique territoriale : 48 % des admis, et 80 % des admis à la Ville de Paris.
  • Au concours du Sénat : 67 % des admis
  • Aux concours du Ministère des affaires étrangères : 17 des 26 admis (65 %)

 

3 questions à Benjamin Giami, responsable de la préparation aux concours administratifs à l’École d’affaires publiques

Quel bilan faites-vous de ce palmarès 2016-2017 ?

Benjamin Giami : C’est une très belle performance : pour l’ENA nous sommes à 82 % du total des admis du concours externe issus de Sciences Po, contre 70 % l’an dernier (fin 2015). Et ce n’est pas le seul concours où les étudiants de Sciences Po forment la majorité des admis : c’est aussi le cas au Sénat, à l’Assemblée nationale, ou encore chez les futurs adjoints de la Banque de France.

Quelles sont les clés de la réussite de cette préparation ?

B. G. : La méthode Sciences Po, c’est d’abord l’entraînement et la mise en situation : les étudiants font des “galops” (épreuves) tous les samedis durant toute l’année de préparation, avec 2 concours blancs. Nous proposons aussi un coaching en petits groupes de 4 à 6 étudiants animés par un enseignant ou un ancien lauréat. Et nous avons une équipe pédagogique totalement dédiée à l’accompagnement et à l’encadrement des étudiants, mais aussi des enseignants. Tout cela crée un foisonnement intellectuel intense et une belle émulation parmi les 500 à 600 étudiants qui préparent les concours chaque année.

Y’a-t-il eu des changements récents dans le contenu de la préparation ?

B. G. : Nous sommes en perpétuelle évolution, et cette capacité d’adaptation pour coller aux attentes du jury est une de nos forces. Par exemple, l’an dernier, les rapports des jurys faisaient état de lacunes en économie : dès cette année nous avons renforcé les enseignements et les entraînements dans cette matière.

Pour présenter des candidats plus mûrs face aux jurys, nous devons aussi donner le temps aux étudiants de réfléchir plus tôt au sens de leur candidature. C’est pour cela que des réunions d’informations sur ces carrières sont organisées dès la rentrée de première année de Master.

Enfin, bien que la spécialité "Administration publique" du Master affaires publiques constitue le meilleur tremplin pour les concours, il convient de rappeler qu’elle prépare à une grande diversité de métiers à l’intersection du secteur privé et du secteur public et à tous les échelons local, national, européen et international.

En savoir plus

Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

Près de 200 partenaires, lycées conventionnés et autorités académiques étaient réunis pour le traditionnel Séminaire annuel de l’Égalité des chances organisé les 18 et 19 janvier autour de deux temps forts. Lors de la première journée de séminaire, les participants ont pu découvrir la philosophie du Collège universitaire et précisément la scolarité sur chacun des sept campus en régions de Sciences Po, puis connaître les trajectoires scolaires et professionnelles d’anciens élèves. Des ateliers thématiques sur les épreuves de la procédure d'admission leur ont été proposés le lendemain. Morceaux choisis.

Lire la suite
Focus sur la rentrée académique du Collège universitaire

Focus sur la rentrée académique du Collège universitaire

Lundi 17 janvier dernier se tenait la rentrée académique du semestre de printemps du Collège universitaire à Reims. Une session inédite qui a réuni, sous format hybride, Mathias Vicherat, le directeur de Sciences Po, Stéphanie Balme, la doyenne du Collège universitaire, les directeurs et directrices des campus, les équipes du campus de Reims sans oublier les étudiants des sept campus de Sciences Po. Moments choisis.

Lire la suite
Summer School 2022 : cultivez votre curiosité !

Summer School 2022 : cultivez votre curiosité !

Vous souhaitez étudier les sciences sociales à Paris le temps d'un été ? Sciences Po, première université française en sciences sociales, ouvre ses portes à des étudiantes et étudiants venus du monde entier pour leur permettre de suivre des programmes d'études intensifs en ligne ou en présentiel. Voici ce qu’il faut savoir avant de postuler !

Lire la suite
Mathias Énard, nouvel auteur en résidence à Sciences Po

Mathias Énard, nouvel auteur en résidence à Sciences Po

[Les livres] restent, en définitive, avec le feu, la seule façon de combattre les ténèbres. - Mathias Énard, Rue des voleurs

Nouveau titulaire de la Chaire d’écrivain en résidence à Sciences Po, Mathias Énard dispensera ce semestre deux ateliers d’écriture de création auprès des étudiantes et étudiants. Il leur enseignera l'art de combattre les ombres, non pas avec le feu, mais avec la littérature.

Lire la suite
Bienvenue à la Grenade, l’épicerie étudiante solidaire et participative !

Bienvenue à la Grenade, l’épicerie étudiante solidaire et participative !

Pour lutter contre la précarité étudiante et favoriser l’aide alimentaire, La Grenade, l’épicerie étudiante participative et solidaire de Sciences Po, a été inaugurée le 13 décembre dernier, en présence de Mathias Vicherat et de la famille Erignac qui a remis le Prix Claude Erignac 2021 à ce projet innovant. Rencontre avec deux des membres de l'équipe étudiante, Elsa Ingrand et Pierre Peyrelongue. 

Lire la suite
Vers une Union européenne de la santé ?

Vers une Union européenne de la santé ?

Mercredi 12 janvier, la Chaire Santé, les Alumni et l'École d’affaires publiques de Sciences Po, ont organisé au Ministère des Solidarités et de la Santé, un débat dédié aux objectifs de santé européens actuels et futurs. Cet événement multiforme et multiplateformes a réuni des représentants des instances européennes, des parlementaires et des experts, européens et français, pour analyser les initiatives européennes en cours, discuter de la stratégie collective de l'UE face à la pandémie de Covid-19 et envisager collectivement les défis à venir liés à la santé.

Lire la suite
Le microbiote, ou une révolution médicale du XXIe siècle ?

Le microbiote, ou une révolution médicale du XXIe siècle ?

Dans son article Entre médicament et aliment : inventer la médecine du microbiote, publié dans Cogito, le magazine de la recherche de Sciences Po, Étienne Nouguez, chargé de recherche CNRS au Centre de sociologie des organisations, livre une analyse pointue de ce nouveau “marché de la santé”, souvent présenté depuis le début des années 2000, comme une véritable révolution médicale.

Lire la suite