CANDIDATS EN BACHELOR : NOS CONSEILS POUR LES ORAUX

Vous êtes candidate ou candidat à Sciences Po et vous venez de valider votre dossier sur Parcoursup ? Sachez que  les oraux d’admission se dérouleront à partir du 6 mai. Pour limiter le stress et vous préparer au mieux, voici nos conseils pour cette dernière ligne droite.

1/ L’oral, c’est l’occasion de vous démarquer: soyez vous-même !

Dans la nouvelle procédure d’admission, l’oral est l’occasion de valoriser votre personnalité, votre motivation et vos capacités à mener un échange constructif. Les examinateurs n’ont pas accès à votre dossier, ni aux notes obtenues aux épreuves du dossier; c’est donc l’occasion de parler de vous.

Il n’existe pas de profil type, donc inutile d’essayer de vous faire passer pour quelqu’un que vous n'êtes pas.

Pour que la commission d’entretien puisse cerner votre personnalité, éviter de formater vos réponses. Au contraire, il faut être prêt à engager une conversation et à argumenter vos propos, pas à subir un interrogatoire.

Soyez détendu, restez vous-même!

2/ Préparez-vous !

L’oral dure 30 minutes et est conduit à travers trois séquences distinctes. Chaque séquence dispose d’un temps limité: prenez soin de vous entraîner à respecter la durée de chaque partie de votre oral.

Pour commencer, vous disposerez de 2 minutes pour vous présenter, au sein d’une séquence introductive de 5 minutes : votre parcours, votre profil et votre projet pour Sciences Po. Préparez-vous avec soin : vous êtes maître de cette partie de l’épreuve. 

N’oubliez pas de présenter votre pièce d’identité

Ensuite, vous aurez entre 10 et 15 minutes pour commenter et interpréter une image que vous choisirez entre deux. Il peut s’agir d’une peinture, d’un dessin, d’une photographie, de la “Une” d’un journal, d’un tag en milieu urbain, d’un extrait de bande dessinée, d’une caricature … Il n’y a pas de réponse attendue, il s’agit de défendre votre propre interprétation.

Enfin, 10 à 15 minutes seront consacrées à un échange libre avec les examinateurs pour discuter de votre motivation et de vos projets.

Pour montrer sa motivation, il faut être capable de dire pourquoi vous souhaitez entrer à Sciences Po et en quoi Sciences Po répond à vos projets. Pour cela,  vous devez connaître le projet académique de Sciences Po, ses formations, ses débouchés

Parcourez donc soigneusement le site internet de Sciences Po, et notamment la page du Collège Universitaire (1er cycle). Abonnez-vous à sa newsletter et suivez son actualité sur les réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, vous avez le choix. Attention, ne répétez pas par cœur tout ce que vous avez pu lire sur le site web, il s’agit pour vous de découvrir la vraie nature des disciplines enseignées et de savoir pourquoi vous souhaitez intégrer Sciences Po !

3/ Préparez votre matériel à l’avance

Cette année, les oraux se déroulent exclusivement en ligne, sur la plateforme Zoom. Un oral chez soi, ça implique moins de stress, moins de formalités, et moins de coûts de déplacements et de logistique !

Mais il y a tout de même quelques préparations à ne pas oublier :

Installez Zoom sur votre ordinateur. Vous devez disposer de la toute dernière version de Zoom : s’il est déjà installé sur votre ordinateur, veuillez le mettre à jour.

La ponctualité est essentielle, même à distance. Connectez-vous au moins 10 minutes à l’avance sur la plateforme en ligne. Vous serez mis en salle d’attente virtuelle en attendant que les membres de la commission établissent la connexion.

N’oubliez pas votre pièce d’identité, que vous présenterez en début d’entretien.

Prenez soin de vérifier le bon fonctionnement de votre matériel informatique: l’image, le son et la qualité de votre connexion internet. 

Si vous avez postulé à plusieurs programmes vous pourrez être invités à plusieurs entretiens.

4/ Optimisez votre environnement

Pour un maximum de sérénité, choisissez une pièce calme dans laquelle vous pouvez vous isoler. Installez-vous face à une source lumineuse : évitez les fenêtres derrière vous. Placez la caméra à hauteur de vos yeux et face à vous, en surélevant votre ordinateur portable si nécessaire. Utilisez préférablement un casque avec micro, pour éviter les bruits de fond !

5/ Si l’oral se passe mal, ce n’est pas la catastrophe !

L’épreuve orale n’est pas éliminatoire: elle est associée aux notes des 3 autres épreuves pour évaluer l’admission finale. Les candidats retenus le sont pour leur capacité à briller sur des terrains différents et complémentaires. Et surtout, votre impression à la sortie de l’entretien n’est pas toujours fiable : ce que vous avez vécu comme une maladresse ou une “erreur” n’a pas forcément été vu comme tel par les examinateurs. Donc relativisez et attendez les résultats le plus sereinement possible !

Pour arriver plus détendus le jour de votre entretien, il est aussi essentiel pour vous d'avoir en tête plusieurs options de trajectoire post-bac. Sachez que certains candidats ne réussissent pas à l'entrée au Collège et rejoignent ensuite Sciences Po en master...

Bonne chance à toutes et tous !

Nota Bene : Seuls les candidats ayant obtenu la note requise, fixée par le jury pour passer la quatrième et dernière épreuve d’admission, se verront envoyer, par email, début mai une convocation leur précisant la date et l’heure de leur entretien ainsi que le guide de connexion Zoom. 

En cas de note requise obtenue pour deux ou plusieurs de vos vœux, vous serez invités à passer un oral pour chacun des vœux formulés.

Les candidats ayant obtenu une note inférieure à la note requise auront le résultat de non-admission fin mai via le portail Parcoursup.

Liens utiles :

 
 
Le prix Dominique Baudis distingue quatre court-métrages d'étudiants

Le prix Dominique Baudis distingue quatre court-métrages d'étudiants

Pour sa première édition, le prix Dominique Baudis récompense quatre courts-métrages réalisés par des étudiants de Sciences Po. Décerné par l’association Dominique Baudis, avec le soutien de la Mairie de Toulouse et du Conseil supérieur de l’audiovisuel, ce prix distingue des créations vidéos qui mettent en valeur le bien commun. Découvrez les quatre productions récompensées !

Lire la suite
Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Les infos passent, les idées restent. Dans FOCUS, la série vidéo de Sciences Po, un chercheur ou un enseignant aborde son domaine sous un angle inattendu. En trois minutes, FOCUS offre une réflexion hors des sentiers battus sur les questions qui animent le débat public et propose des perspectives pour comprendre et pour agir.

Lire la suite
Summer School 2021 : cultivez votre curiosité !

Summer School 2021 : cultivez votre curiosité !

Vous souhaitez étudier les sciences sociales à Sciences Po le temps d'un été ? Sciences Po, première université française en sciences sociales, ouvre ses portes à des étudiants venus du monde entier pour leur permettre de suivre des programmes d'études intensifs en sciences sociales en ligne ou sur le campus de Paris. Voici ce qu’il faut savoir avant de postuler !

Lire la suite

"Une discipline subversive"

Le droit : ensemble de règles gravées dans le marbre ? Outil au service d’un argumentaire ou, à plus forte raison, d’une cause ? C’est le cœur du cours que Dany Cohen, avocat et professeur de droit, enseigne à Sciences Po. Nos étudiants de l’École de droit qui se destinent au barreau ou à la magistrature ont la chance, chaque semaine, de se mesurer les uns aux autres en conditions réelles, dans une salle de classe qui, pour quelques heures, devient salle d’audience. 

Lire la suite
Points de vue croisés : l'assurance chômage, par Pierre Cahuc et Didier Demazière

Points de vue croisés : l'assurance chômage, par Pierre Cahuc et Didier Demazière

Pierre Cahuc, chercheur au Département d'économie de Sciences Po et Didier Demazière, chercheur au Centre de Sociologie des Organisations (CSO), ont accepté de répondre à nos questions et de confronter leurs points de vue sur les mesures qui entourent l'assurance chômage. Une interview à deux voix qui, forte des divergences constructives de ces deux visions, offre une meilleure perspective sur ces mesures controversées.

Lire la suite