Accueil>Données et gouvernance urbaine : découvrez le MOOC !

07.11.2022

Données et gouvernance urbaine : découvrez le MOOC !

Données et gouvernance urbaine
(crédits : @Sciences Po)

Proposé par la Chaire Villes et numérique de l'Ecole urbaine, ce MOOC (Massive open online course - Cours en ligne ouvert et massif) tend à permettre aux étudiants, mais aussi à l’ensemble des professionnels de l’urbain, de mieux appréhender les enjeux sociaux, politiques et économiques des données et des technologies numériques. Rencontre avec Antoine Courmont, directeur scientifique de la Chaire.

Pourquoi avoir développé ce MOOC ?

Antoine Courmont : Nous nous sommes demandés : "qui gouverne dans une ville investie par le big data ?". La transition numérique impacte les métiers de la ville, avec la création de nouveaux métiers, le besoin de nouvelles expertises, la transformation des modes de faire ou encore l’émergence d’entreprises de l’économie numérique dans le champ urbain.

La vocation de la chaire Villes et numérique est de produire de l’expertise et de former les étudiants et les professionnels de l’urbain aux transformations de la gouvernance urbaine liées à ces nouvelles technologies, en nous basant sur des recherches de haut niveau en sciences sociales sur ces sujets.

Depuis le lancement de la chaire en 2017, nous avons ainsi développé toute une série de cours sur le sujet à destination des étudiants de l’Ecole urbaine. Avec la mise en ligne du MOOC Gouvernance urbaine, notre volonté est de permettre à tous les étudiants, de Sciences Po ou d’ailleurs, mais également aux professionnels, d’avoir accès à ces connaissances et de pouvoir se former sur le sujet.

En quatre séances, une dizaine d’heures au total, ce cours en ligne explore les transformations de la gouvernance urbaine à l’ère du numérique et des données. Qu’est-ce que la donnée fait à la gouvernance urbaine ? Qui gouverne dans une ville investie par le big data ? Les plateformes sont-elles ingouvernables ? Comment gouverne-t-on avec des algorithmes ? Quelle place revient aux citoyens dans cette ville numérique ? Peut-on encore être anonyme en ville ? 

Ce cours permet de se repérer parmi l’archipel d’acteurs et d’outils qui font le gouvernement urbain à l’ère du numérique et des données ; de décrypter les ressorts des transformations à l’oeuvre dans l’organisation et les pratiques des administrations territoriales; d’analyser les évolutions contemporaines des marchés de service urbain ; et de comprendre les enjeux qui affectent la fabrique et la mise en oeuvre des politiques urbaines lorsque la donnée arrive en ville.

A quel public est-il destiné ? Comment y avoir accès ? 

A.C. : Notre objectif, à travers cet outil, est de donner in fine accès à un public vaste aux enseignements proposés à Sciences Po. Plus globalement, la chaire Villes et numérique souhaite mettre la recherche au service de la formation et du débat public. 

Proposé gratuitement sur la plateforme Coursera en français et en anglais, le public visé par ce cours en ligne est large :

  • Les étudiants de l’École urbaine dans une logique de pédagogie hybride : cours en ligne / cours en présentiel
  •  Les étudiants d’autres écoles ou université en études urbaines, qui veulent découvrir les enjeux socio-politiques des villes numériques et des données urbaines
  • Les étudiants en sciences de l’information, en data science ou en ingénierie, qui connaissent la dimension technique, mais souhaitent approfondir les aspects politiques des technologies urbaines
  • Les professionnels de l’urbain qui souhaitent compléter leur expertise avec une perspective de sciences sociales sur les données urbaines. 

Pour ces derniers, la chaire organise régulièrement des échanges et des rencontres entre chercheurs et professionnels, qui font ressortir une réelle demande de leur part à être formés en sciences sociales sur ce thème. Nous avons par exemple organisé une table-ronde entre les chief data officers (responsable des données) des villes de Londres, Los Angeles et New York, qui a mis en avant l’importance d’une compréhension fine de la gouvernance urbaine pour la réussite de leurs missions.  

Les premiers retours des personnes qui ont suivi ce cours en ligne sont d’ailleurs excellents à ce sujet et témoignent d’un réel besoin d’aborder ces sujets techniques avec une approche en sciences sociales !

Ce MOOC est proposé par la Chaire "Villes ET numérique", d'autres projets sont-ils à l'étude pour partager les enseignements de l'École urbaine ?

A. C. : L’École urbaine travaille actuellement à l’élaboration de sa feuille de route sur la transition numérique. Des séances de travail sont prévues d’ici à la fin de l’année au sein des principales instances de l'École pour construire collectivement un plan d’actions avec des engagements à court et moyen termes pour renforcer l’offre pédagogique de l'École urbaine sur les transformations induites par le numérique. 

Parmi les pistes à l'étude figure la création d’un “parcours data”, qui concentrerait une offre d’enseignements sur les données urbaines. L’idée est de fournir aux étudiants qui souhaitent approfondir ce sujet, à la fois des compétences techniques en data science, ainsi qu’un bagage pluridisciplinaire (mêlant droit, sociologie, économie, science politique) nécessaire à la conduite de projets data pour le gouvernement des villes. Notre ambition est à la fois de former aux nouveaux métiers liés à la donnée urbaine (chief data officer, data scientists, etc.) et, plus généralement, de permettre à tous les professionnels de l’urbain de renforcer leur expertise sur les enjeux de la transition numérique.

En savoir plus :

TÉLÉCHARGER NOTRE BROCHURE

07.11.2022

Données et gouvernance urbaine : découvrez le MOOC !

Données et gouvernance urbaine
(crédits : @Sciences Po)

Proposé par la Chaire Villes et numérique de l'Ecole urbaine, ce MOOC (Massive open online course - Cours en ligne ouvert et massif) tend à permettre aux étudiants, mais aussi à l’ensemble des professionnels de l’urbain, de mieux appréhender les enjeux sociaux, politiques et économiques des données et des technologies numériques. Rencontre avec Antoine Courmont, directeur scientifique de la Chaire.

Pourquoi avoir développé ce MOOC ?

Antoine Courmont : Nous nous sommes demandés : "qui gouverne dans une ville investie par le big data ?". La transition numérique impacte les métiers de la ville, avec la création de nouveaux métiers, le besoin de nouvelles expertises, la transformation des modes de faire ou encore l’émergence d’entreprises de l’économie numérique dans le champ urbain.

La vocation de la chaire Villes et numérique est de produire de l’expertise et de former les étudiants et les professionnels de l’urbain aux transformations de la gouvernance urbaine liées à ces nouvelles technologies, en nous basant sur des recherches de haut niveau en sciences sociales sur ces sujets.

Depuis le lancement de la chaire en 2017, nous avons ainsi développé toute une série de cours sur le sujet à destination des étudiants de l’Ecole urbaine. Avec la mise en ligne du MOOC Gouvernance urbaine, notre volonté est de permettre à tous les étudiants, de Sciences Po ou d’ailleurs, mais également aux professionnels, d’avoir accès à ces connaissances et de pouvoir se former sur le sujet.

En quatre séances, une dizaine d’heures au total, ce cours en ligne explore les transformations de la gouvernance urbaine à l’ère du numérique et des données. Qu’est-ce que la donnée fait à la gouvernance urbaine ? Qui gouverne dans une ville investie par le big data ? Les plateformes sont-elles ingouvernables ? Comment gouverne-t-on avec des algorithmes ? Quelle place revient aux citoyens dans cette ville numérique ? Peut-on encore être anonyme en ville ? 

Ce cours permet de se repérer parmi l’archipel d’acteurs et d’outils qui font le gouvernement urbain à l’ère du numérique et des données ; de décrypter les ressorts des transformations à l’oeuvre dans l’organisation et les pratiques des administrations territoriales; d’analyser les évolutions contemporaines des marchés de service urbain ; et de comprendre les enjeux qui affectent la fabrique et la mise en oeuvre des politiques urbaines lorsque la donnée arrive en ville.

A quel public est-il destiné ? Comment y avoir accès ? 

A.C. : Notre objectif, à travers cet outil, est de donner in fine accès à un public vaste aux enseignements proposés à Sciences Po. Plus globalement, la chaire Villes et numérique souhaite mettre la recherche au service de la formation et du débat public. 

Proposé gratuitement sur la plateforme Coursera en français et en anglais, le public visé par ce cours en ligne est large :

  • Les étudiants de l’École urbaine dans une logique de pédagogie hybride : cours en ligne / cours en présentiel
  •  Les étudiants d’autres écoles ou université en études urbaines, qui veulent découvrir les enjeux socio-politiques des villes numériques et des données urbaines
  • Les étudiants en sciences de l’information, en data science ou en ingénierie, qui connaissent la dimension technique, mais souhaitent approfondir les aspects politiques des technologies urbaines
  • Les professionnels de l’urbain qui souhaitent compléter leur expertise avec une perspective de sciences sociales sur les données urbaines. 

Pour ces derniers, la chaire organise régulièrement des échanges et des rencontres entre chercheurs et professionnels, qui font ressortir une réelle demande de leur part à être formés en sciences sociales sur ce thème. Nous avons par exemple organisé une table-ronde entre les chief data officers (responsable des données) des villes de Londres, Los Angeles et New York, qui a mis en avant l’importance d’une compréhension fine de la gouvernance urbaine pour la réussite de leurs missions.  

Les premiers retours des personnes qui ont suivi ce cours en ligne sont d’ailleurs excellents à ce sujet et témoignent d’un réel besoin d’aborder ces sujets techniques avec une approche en sciences sociales !

Ce MOOC est proposé par la Chaire "Villes ET numérique", d'autres projets sont-ils à l'étude pour partager les enseignements de l'École urbaine ?

A. C. : L’École urbaine travaille actuellement à l’élaboration de sa feuille de route sur la transition numérique. Des séances de travail sont prévues d’ici à la fin de l’année au sein des principales instances de l'École pour construire collectivement un plan d’actions avec des engagements à court et moyen termes pour renforcer l’offre pédagogique de l'École urbaine sur les transformations induites par le numérique. 

Parmi les pistes à l'étude figure la création d’un “parcours data”, qui concentrerait une offre d’enseignements sur les données urbaines. L’idée est de fournir aux étudiants qui souhaitent approfondir ce sujet, à la fois des compétences techniques en data science, ainsi qu’un bagage pluridisciplinaire (mêlant droit, sociologie, économie, science politique) nécessaire à la conduite de projets data pour le gouvernement des villes. Notre ambition est à la fois de former aux nouveaux métiers liés à la donnée urbaine (chief data officer, data scientists, etc.) et, plus généralement, de permettre à tous les professionnels de l’urbain de renforcer leur expertise sur les enjeux de la transition numérique.

En savoir plus :

TÉLÉCHARGER NOTRE BROCHURE