"Une parenthèse de bien-être dans ce contexte difficile"

Face aux défis posés par la crise sanitaire, la direction de la formation de Sciences Po a créé de nouveaux dispositifs pour accompagner au mieux les étudiants. Questions autour de ces nouvelles initiatives à Sébastien Thubert, directeur de la vie de campus et de l'engagement.

La vie associative est connue pour son effervescence permanente à Sciences Po. En temps “normal”, votre mission consiste à accompagner au mieux les innombrables projets et événements émanant des associations étudiantes. Qu’en est-il ce semestre ? 

Sébastien Thubert : Notre approche a changé du tout au tout, nous devons guider beaucoup plus les assos aujourd’hui pour organiser la vie de campus, là où d’habitude l'effervescence et le trop plein sont habituellement la norme.. L’expérience montre que ce qui fonctionne, ce sont plutôt des événements très courts, des ateliers où l’on participe, ensemble, plutôt que les grandes rencontres : pour des étudiants qui passent déjà beaucoup de temps connectés lors des cours sur Zoom,  c’est important de créer des moments d’échange, des opportunités de rencontres et de retrouvailles, et de “faire ensemble”, même si c’est en ligne. 

Vous proposez justement,  dans votre programme baptisé “Ubique” une liste de ressources pour cette “vie de campus en double”, où vous insistez sur l’importance de se retrouver ensemble, même en ligne. Pourquoi est-ce si important et que proposez-vous dans  ce cadre? 

S.T. : L’enjeu aujourd’hui c’est de poser des repères dans le temps pour pouvoir s’organiser mieux, marquer des moments précis dans sa journée. Nous essayons de privilégier désormais les activités en live : nos intervenants proposent des séances de yoga, tai chi, zumba (etc), en anglais et en français, sur des créneaux récurrents. Nous essayons aussi de favoriser les initiatives solidaires en recensant les possibilités de bénévolat, notamment avec la Réserve civique et Benenova, qui ont beaucoup de succès auprès des étudiants : quand on se sent isolé, cela peut être très bénéfique de se rendre utile et d’investir par son engagement son quartier, sa ville, les villages environnants

Que faites-vous pour repérer et accompagner les étudiants les plus en difficulté ? 

S.T. : Nous avons mis en place dès le premier confinement un dispositif pour repérer et accompagner les étudiants en situation d’isolement à leur domicile. Concrètement, nous prenons des nouvelles toutes les semaines des étudiants qui se sont signalés  et qui sont d’accord pour être contactés, bien évidemment. Si ce lien régulier ne suffit pas et que nous repérons des difficultés plus graves, nous pouvons les orienter, avec leur accord,vers le pôle santé ou les services de l’accompagnement social de Sciences Po. Nous avons également mis en place un programme de parrainage entre étudiants baptisé Ariane. 

À l’issue de cette nouvelle année à distance, quel bilan pouvez-vous tirer de l’utilisation de la plateforme Ubique, et de son impact sur le bien-être de nos étudiants ?

S.T. Aujourd’hui, notre double campus d’activités Ubique rassemble chaque semaine près de 1400 étudiants. Mille d’entre eux viennent pratiquer des activités physiques ou de pratique artistique en présentiel, quand les quatre cent restants en suivent à distance. Nous avons fait le maximum pour que chacun puisse s’offrir une parenthèse de bien-être dans ce contexte difficile, tout en respectant drastiquement les consignes sanitaires. Nous organisons également les activités en ligne de façon à ce que nos étudiants contraints de rester à l’étranger pendant la crise sanitaire puissent y participer malgré le décalage horaire. Les premiers retours que nous avons sont très encourageants, et il nous apparaît essentiel d’offrir à l’ensemble des étudiantes et étudiants la possibilité d'accéder à une expérience de la vie de campus et sas de décompression possible dans cette période d’adversité. Nous poursuivrons nos efforts en ce sens et travaillons déjà avec les associations étudiantes à organiser dès que cela sera possible des temps forts pour se retrouver tous ensemble.

En savoir plus :

Nouvel épisode de Prof : l'Arctique, enjeu transnational

Nouvel épisode de Prof : l'Arctique, enjeu transnational

Les règles du jeu géopolitique évoluent aussi vite que fondent les glaciers : dans sa conférence de méthode du cours "Espace mondial", la professeure de géographie et politiste Camille Escudé invite les étudiants de bachelor à analyser les relations internationales et géopolitiques avec de nouvelles grilles de lecture et de nouveaux acteurs, et pas seulement les États. Parmi les exemples étudiés : la gouvernance de l’Arctique, une étude de cas idéale pour confronter théories et terrain.

Lire la suite
Les politiques publiques de l'environnement sont-elles efficaces ?

Les politiques publiques de l'environnement sont-elles efficaces ?

Alors que les acteurs publics et la société civile s'intéressent de plus en plus aux résultats des politiques publiques, alors que la crise environnementale s'impose comme une priorité à toutes les échelles, Sciences Po étend les travaux de son Laboratoire interdisciplinaire d'évaluation des politiques publiques (LIEPP) aux questions environnementales. Présentation par Charlotte Halpern, qui dirige ce nouveau programme. 

Lire la suite
Laurence Bertrand Dorléac, nouvelle Présidente de la FNSP

Laurence Bertrand Dorléac, nouvelle Présidente de la FNSP

Élue le 10 mai 2021 Présidente de la Fondation nationale des sciences politiques (FSNP), Laurence Bertrand Dorléac est la première femme à occuper ce poste phare de la gouvernance de Sciences Po, et la deuxième historienne de l’art à présider aux destinées de l’institution, après... Émile Boutmy, son fondateur. 

Lire la suite
Le prix Dominique Baudis distingue quatre court-métrages d'étudiants

Le prix Dominique Baudis distingue quatre court-métrages d'étudiants

Pour sa première édition, le prix Dominique Baudis récompense quatre courts-métrages réalisés par des étudiants de Sciences Po. Décerné par l’association Dominique Baudis, avec le soutien de la Mairie de Toulouse et du Conseil supérieur de l’audiovisuel, ce prix distingue des créations vidéos qui mettent en valeur le bien commun. Découvrez les quatre productions récompensées !

Lire la suite
Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Les infos passent, les idées restent. Dans FOCUS, la série vidéo de Sciences Po, un chercheur ou un enseignant aborde son domaine sous un angle inattendu. En trois minutes, FOCUS offre une réflexion hors des sentiers battus sur les questions qui animent le débat public et propose des perspectives pour comprendre et pour agir.

Lire la suite
Summer School 2021 : cultivez votre curiosité !

Summer School 2021 : cultivez votre curiosité !

Vous souhaitez étudier les sciences sociales à Sciences Po le temps d'un été ? Sciences Po, première université française en sciences sociales, ouvre ses portes à des étudiants venus du monde entier pour leur permettre de suivre des programmes d'études intensifs en sciences sociales en ligne ou sur le campus de Paris. Voici ce qu’il faut savoir avant de postuler !

Lire la suite

"Une discipline subversive"

Le droit : ensemble de règles gravées dans le marbre ? Outil au service d’un argumentaire ou, à plus forte raison, d’une cause ? C’est le cœur du cours que Dany Cohen, avocat et professeur de droit, enseigne à Sciences Po. Nos étudiants de l’École de droit qui se destinent au barreau ou à la magistrature ont la chance, chaque semaine, de se mesurer les uns aux autres en conditions réelles, dans une salle de classe qui, pour quelques heures, devient salle d’audience. 

Lire la suite