Le prix Dominique Baudis distingue quatre court-métrages d'étudiants

Pour sa première édition, le prix Dominique Baudis récompense quatre courts-métrages réalisés par des étudiants de Sciences Po. Décerné par l’association Dominique Baudis, avec le soutien de la Mairie de Toulouse et du Conseil supérieur de l’audiovisuel, ce prix distingue des créations vidéos qui mettent en valeur le bien commun. Découvrez les quatre productions récompensées !

1er Prix : Lola Chupin pour Un printemps libanais

Le court métrage Un printemps libanais réalisé par Lola Chupin remporte le 1er prix de cette première édition et reçoit 2 000 €. Dans cette réalisation co-produite avec Jérémy Baron, Lola Chupin, étudiante en master Environmental Policy à l’École des affaires internationales (PSIA) expose la révolte qui a éclaté au Liban en octobre 2019. Une révolte qu’elle a vécue : le peuple libanais, toutes communautés confondues, se soulève pour réclamer la chute du régime. Revenant sur l’évolution d’un mouvement pacifiste à de violents affrontements avec les forces de l’ordre, Lola Chupin a voulu documenter le destin de ce peuple uni par une même volonté : la chute d’un régime d’oligarques.

2è Prix : Juliette Geay pour Niñas sin miedo 

Le deuxième prix (doté de 1 000 €) va à Juliette Geay, étudiante à l'École de journalisme, pour Niñas sin miedo, dont les protagonistes vivent à Soacha, une banlieue pauvre de Bogota où des jeunes filles, dont certaines se retrouvent enceintes, sont violées ou abusées sexuellement avant leurs 16 ans. Pourtant un groupe de femmes, la fondation Niñas sin miedo, enseignent à des jeunes filles à jouer au football, à faire du vélo et à connaître leur corps et leurs droits. L’objectif : les informer et les rendre fortes et autonomes, pour prévenir les violences physiques et sexuelles et les discriminations qui rythment leur quotidien, à l’école ou à la maison. “Niñas sin miedo, pour que les jeunes filles n’aient plus peur”.

Mention spéciale du jury : Julian Blum pour Une université pour l’Europe centrale 

Ce film de Julian Blum, étudiant en master d'histoire contemporaine à l'École de la recherche, cherche à comprendre comment l’Université d’Europe Centrale est devenue le symbole de ce qui divise cette région et la marque d'un nouvel engagement pour des milliers de jeunes hongrois après que le gouvernement de Viktor Orban se soit attaqué à elle en 2017. 

Mention spéciale du jury : Laurine Desmare pour Esther Senot 

Esther Senot, de Laurine Desmare, étudiante en bachelor au Collège universitaire, rend hommage à cette survivante de la Shoah, à son engagement pour la tolérance, en retraçant les étapes de la relation qu’elles ont nouée depuis leur rencontre en 2016.

À propos du Prix Dominique Baudis

Remis pour la première fois en 2021, le Prix Sciences Po Dominique Baudis récompense une courte production audiovisuelle non-professionnelle (vidéo, audio), produite par des étudiants de Sciences Po, en langue française ou anglaise et à l’aide d’outils du quotidien (téléphone portable, ordinateur personnel, logiciels grand public, etc.). Leur création doit mettre en images un message fort en matière d’engagement public, de défense des droits, de rapprochement des peuples, ou encore d’information publique.  Au travers de ces productions audiovisuelles mettant en valeur un engagement pour le bien commun, et en s’associant à son alma mater, Sciences Po, ce prix valorise la mémoire de Dominique Baudis, qui a toujours placé le bien public au centre de son action. 

Qui sont nos diplômés 2020 et 2021 ?

Qui sont nos diplômés 2020 et 2021 ?

Des étudiants brillants, engagés et résilients : à l’issue de deux années de scolarité bousculées par la crise sanitaire, les promotions 2020 et 2021 se verront remettre leurs diplômes de fin de Master entre le 23 et le 30 juin 2021. Plus de 5000 nouveaux diplômés seront célébrés dans plusieurs cérémonies très attendues, organisées dans le meilleur respect des restrictions sanitaires et valorisant la participation de chacun. Qui sont les étudiants des promotions 2020 et 2021 ? Découvrez leurs profils.

Lire la suite
Pour que vive le livre : Marc Ladreit de Lacharrière, grand mécène de Sciences Po

Pour que vive le livre : Marc Ladreit de Lacharrière, grand mécène de Sciences Po

Marc Ladreit de Lacharrière, président de Fimalac et grand mécène de la culture, s’engage aux côtés de Sciences Po en effectuant un don à la Fondation Nationale des Sciences Politiques (FNSP). Sa généreuse contribution en faveur du livre dans le domaine des sciences humaines et sociales va permettre à Sciences Po de développer avec ambition sa politique de diffusion des savoirs, en particulier à travers sa nouvelle Librairie, qui ouvrira en septembre 2021 au cœur du quartier historique de Saint-Germain-des-Prés.

Lire la suite
Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Les infos passent, les idées restent. Dans FOCUS, la série vidéo de Sciences Po, un chercheur ou un enseignant aborde son domaine sous un angle inattendu. En trois minutes, FOCUS offre une réflexion hors des sentiers battus sur les questions qui animent le débat public et propose des perspectives pour comprendre et pour agir.

Lire la suite
Les enjeux mondiaux analysés par CIVICA : 11 projets de recherche sélectionnés

Les enjeux mondiaux analysés par CIVICA : 11 projets de recherche sélectionnés

Penser le monde dans un cadre qui associe 10.000 chercheurs européens, tel est le défi que se fixe le volet recherche de CIVICA, université européenne des sciences sociales dont Sciences Po est partie prenante.  L'ambition de CIVICA Research est de réunir une diversité d'analyses et d’approches sur les grands défis mondiaux : la construction européenne, les enjeux auxquels font face les démocraties, la transformation des sociétés, les crises environnementales, l'impact du numérique sur les sociétés mais aussi leur usage au service des sciences sociales ...

Lire la suite
Startups d'utilité publique

Startups d'utilité publique

À Sciences Po, l'entrepreneuriat se conjugue souvent avec l'intérêt général et le goût pour l'action publique : en voici deux exemples avec Public+ et Le Parapheur, deux startups créés par des étudiants de Sciences Po au service des territoires, des élus et des citoyens. Portraits en vidéo. 

Lire la suite

Yann Algan :

Yann Algan : "Nos étudiants veulent plus que jamais servir l'intérêt général"

Yann Algan, Doyen de l’École d’affaires publiques (EAP) et professeur au département d'économie, a accepté la proposition d’HEC d’exercer la fonction de Doyen associé du programme Pré-expérience et d’y poursuivre ses travaux de recherche sur la confiance et la coopération dans les organisations. Il quitte donc ses fonctions de Doyen de l’École d'Affaires Publiques à partir de la rentrée 2021. En février, il répondait à nos questions sur cette formation historique de Sciences Po : innovations, débouchés, projets pédagogiques, préparation aux concours de la haute fonction publique, transformation de l’action publique par la crise sanitaire …

Lire la suite
Conventions Éducation Prioritaire : 63 nouveaux lycées rejoignent le dispositif

Conventions Éducation Prioritaire : 63 nouveaux lycées rejoignent le dispositif

À l’occasion des vingt ans des Conventions Éducation Prioritaire, Sciences Po renouvelle son dispositif d’égalité des chances pour renforcer son impact social et territorial. Dès ce printemps, 63 nouveaux lycées partenaires rejoignent le programme, qui s’étend à dix nouvelles académies et à de nouvelles zones, notamment le monde rural et des petites villes. 

Lire la suite