Hawa Diallo : “La diaspora a un rôle central à jouer dans le développement de la Guinée”

Après une première partie de carrière en tant qu’auditrice financière internationale, Hawa Diallo a intégré l’Executive Master “Politiques et management du développement - Potentiel Afrique” à Sciences Po Executive Education pour préparer une reconversion dans le service public guinéen.

Successivement Secrétaire Générale au sein du Ministère en charge des Investissements et des Partenariats Public Privé puis Secrétaire Générale du Ministère de l'Agriculture et de l'élevage, elle nous raconte son parcours et ses ambitions pour l’avenir de son pays.

Après une carrière dans l’audit financier international, qu’est-ce qui vous a poussé à vous reconvertir dans le secteur public Guinéen ?

Tout est parti d’une mission de consultance que j’ai conduite pour le compte de la Banque Mondiale et qui portait sur un audit organisationnel de l’Inspection Générale de l’Administration Publique en Guinée. Le diagnostic posé mettait clairement en évidence les dysfonctionnements dans l’administration publique et a permis d’identifier de multiples pistes de réformes.

Personnellement j’en ai tiré un enseignement majeur : le besoin criant de renforcement des capacités dans les administrations publiques. Le secteur public a donc suscité chez moi des objectifs de carrière.  Du coup, il me fallait préparer la transition vers le secteur public. La question que je me posais donc était la suivante : comment se doter du meilleur enseignement envisageable ?  Comment disposer des meilleurs outils pour réussir cette transition ? J’ai été conseillée par un ami Arnaud Salla qui faisait le même master et mon choix s’est naturellement porté sur Sciences Po car le contenu du programme en termes de compréhension des enjeux de développement du continent Africain, répondait à mes critères de recherche. 

Et qu’est-ce que ce master vous a apporté sur le plan professionnel ?

Je dois avouer que la première fois que je me suis rassise en salle de cours, je me suis demandée si c’était vraiment nécessaire et malgré mon expérience, un retour sur les bancs de l’école était vraiment pertinent ? Mais j’ai rapidement été rassurée.

Sciences Po m’a d’abord permis de rencontrer des personnalités très intéressantes. Nous étions une promotion de 28, issus de 10 pays différents, avec énormément de partage d’expériences, d’échanges, de projets. Aujourd’hui, nous avons un groupe WhatsApp sur lequel nous partageons les meilleures pratiques de nos pays respectifs. Ce cursus m’a ensuite permis de développer une vision macro des choses, d’aller à l'essentiel pour une prise de décision éclairée et rapide. Il m’a aussi permis d'analyser, d'organiser, de structurer mes idées autour d'un projet. Les différents intervenants de grande qualité nous ont enfin fourni les outils nécessaires nous permettant de discuter avec les décideurs politiques ou les partenaires du développement, sur les enjeux et les défis du continent. Il faut aussi mentionner l’appartenance à la grande famille des Alumni de Sciences Po et d’être membre de ce vaste réseau avec cette étiquette sert de référence. 

Avant la fin de mon master, j’ai été nommée Secrétaire Générale du Ministère en charge des Investissements et des Partenariats Public Privé. L’enseignement reçu m’a permis d’être immédiatement opérationnelle, d’être au même niveau de compréhension et de me familiariser avec le jargon utilisé au quotidien notamment le Dialogue Public Privé, les PPP, la compétitivité pays, la gestion de cycles de projets… Dans mes hautes fonctions, ces acquis m’aident à comprendre très rapidement les sujets qui sont débattus, à définir et à piloter des stratégies de développement. A l’heure du bilan ce sont les petites différences qui comptent, et ce master a réellement fait la différence pour moi

Quels sont, justement, les grands enjeux auxquels vous devez répondre aujourd’hui ?

Tout d’abord, en tant que Secrétaire Générale du ministère de l’Agriculture et de l'Élevage, j’ai une fonction très technique. Je pilote la coordination de toute les activités techniques conduites au sein de mon département qui a en charge l’élaboration de la politique agricole et pastorale de la Guinée. L’agriculture est le deuxième secteur qui contribue au PIB de la Guinée.

Sur un plan plus global, le principal objectif que nous voulons atteindre est l’autosuffisance alimentaire. La Guinée est un pays qui a un énorme potentiel agricole avec environ 13,5 millions d’hectares de terres arables et un énorme potentiel pastoral. Le premier objectif est de moderniser les moyens de production et fournir aux agriculteurs les outils nécessaires leur permettant d’accroître leur productivité. Sur ce, le gouvernement est déterminé à mettre les moyens nécessaires et suffisants pour mettre fin à l’agriculture traditionnelle et itinérante. Il faut noter que d’importants projets agricoles sont financés par les partenaires financiers  et qui concourent à l’atteinte de cet objectif. 

Le deuxième objectif est celui de l’employabilité - notamment en ce qui concerne les jeunes et les femmes. Il faut donc promouvoir l’entreprenariat dans l’agriculture et dans l’élevage auprès de ce public. 

Un troisième objectif est celui de favoriser les investissements dans l’agriculture et dans l’élevage. Pour cela, nous poursuivons les travaux sur les réformes en vue d’assainir le climat des affaires afin d’inciter le secteur privé à y investir. Une des réformes phares est celle foncière pour sécuriser les investissements.  

Au-delà du secteur agricole, quel avenir économique voyez-vous se dessiner pour la Guinée ?

La Guinée a enregistré des résultats remarquables ces dernières années. Le niveau des investissements directs étrangers a largement augmenté, et ceci s'explique en partie par tous les efforts, toute la dynamique qui a été menée pour, justement, favoriser les investissements en Guinée. Si je prends par exemple la production de bauxite - qui a longtemps plafonné à 20 millions de tonnes par an - nous avons en quelques années multiplié la production par 4 pour atteindre aujourd’hui plus de 80 millions de tonnes par an, des niveaux jamais atteints. Les accords de partenariats avec les grandes institutions de financement se multiplient.

Ce qui est aussi remarquable, malgré la pandémie de Covid-19,  c'est que la Guinée a enregistré un niveau de croissance de 5,6% en 2021 l’un des meilleurs en Afrique subsaharienne et les prévisions de croissance en 2022 sont de 5,2%. Le franc guinéen s’est aussi apprécié par rapport au dollar, autant de bons indicateurs. 

Depuis l’évènement du 5 septembre 2021, il y a une forte volonté politique de refondation de l’État qui est affichée. A cet effet, de fortes mesures sont prises pour asseoir de nouvelles règles de gouvernance faisant de la justice la boussole et la lutte contre la corruption et les malversations financières une priorité du Gouvernement de la transition sous l’autorité du Colonel Mamadi Doumbouya. A cet effet, une cour de répression des crimes économiques vient d’être mise en place pour la première fois. Au cours de cette période, les réformes institutionnelles nécessaires seront menées afin de bâtir des institutions fortes pour un État fort dans le but de rendre le pays plus attractif.

C’est à cela que je m’attelle au quotidien. On enregistre de plus en plus un retour d’une diaspora désireuse de mettre à disposition leurs compétences et expériences pour contribuer au développement du pays. Cette dynamique qui consiste à mettre ses connaissances au profit de son pays est un acte patriotique qui est salutaire et qui mérite d’être encouragé. 

L'équipe éditoriale de Sciences Po

En savoir plus

Ethan Zuckerman à Sciences Po :

Ethan Zuckerman à Sciences Po : "Nous devons imaginer un meilleur internet"

Malgré les nombreux bienfaits d'internet, il y a consensus sur la nocivité de la structure actuelle des réseaux sociaux, pour les individus et pour la société. Quel devrait être l'avenir des réseaux sociaux ? Le 10 mai 2022, Ethan Zuckerman, professeur associé à l'université du Massachusetts et directeur du UMass Institute for Digital Public Infrastructure, a débattu de cette question aux côtés de Bruno Patino, président d'ARTE, et de Julia Cagé, professeure associée d'économie à Sciences Po. Une conférence sur le thème "Competing visions for the future of social media" organisée par l'Institut McCourt en partenariat avec le Centre pour l'entrepreneuriat de Sciences Po.

Lire la suite
Félicitations aux lauréats de la 10ème promotion du double diplôme Sciences Po - Columbia

Félicitations aux lauréats de la 10ème promotion du double diplôme Sciences Po - Columbia

Lundi 16 mai 2022 a eu lieu à New York la 10e cérémonie de diplomation du double diplôme Sciences Po-Columbia University. Cette année, ce sont 69 étudiants qui recevront à la fois leur diplôme de Bachelor de Sciences Po et celui de Columbia lors d’une cérémonie marquée par l’émotion et les paroles inspirantes de ceux qui le font vivre. Étaient également présents les étudiants des promotions 2020 et 2021 dont les cérémonies avaient été annulées en raison de la pandémie.

Lire la suite
Mariama Sow :

Mariama Sow : "Je n'ai jamais eu peur de la différence"

Pour sa 3e année de Bachelor – et avant d’intégrer le double master Corporate and Public Management entre Sciences Po et HEC Paris – Mariama Dalanda Sow a choisi d’effectuer un échange universitaire au sein de la prestigieuse Strathmore Business School à Nairobi. L’étudiante de 21 ans raconte son expérience et son envie de s’en inspirer pour espérer, un jour, avoir un impact en Guinée, son pays d’origine.

Lire la suite
CIVICA : focus sur les cours joints

CIVICA : focus sur les cours joints

Vendredi 29 avril 2022, les étudiants du cours joint sur les États providence en transitions dispensé par Bruno Palier de Sciences Po et Anke Hassel enseignante à la Hertie School ont enfin pu se retrouver, en présentiel à Sciences Po. Un point sur cette expérience pédagogique inédite avec Frank Stadelmaier, Senior Manager CIVICA et Carly Hafner, chargée de projet au sein de la Direction des études et des partenariats, CIVICA.

Lire la suite
TOMMASO VITALE EST NOMMÉ DOYEN DE L’ÉCOLE URBAINE DE SCIENCES PO

TOMMASO VITALE EST NOMMÉ DOYEN DE L’ÉCOLE URBAINE DE SCIENCES PO

Mathias Vicherat, directeur de Sciences Po, a nommé Tommaso Vitale doyen de l'École urbaine. Il succède à Patrick Le Galès. Tommaso Vitale prendra ses nouvelles fonctions de doyen de l’École urbaine à compter du mois de septembre, après une période de transition qui débutera le 1er juin. Cette nomination fait suite au travail mené par un comité de sélection, composé de personnalités internes et externes, mis en place début mars afin de sélectionner le meilleur profil pour le poste de doyen de l’école urbaine.

Lire la suite
 Fort moment d’échanges entre Volodymyr Zelensky et les étudiantes et étudiants de France

Fort moment d’échanges entre Volodymyr Zelensky et les étudiantes et étudiants de France

Face à des amphithéâtres bondés et parés de drapeaux bleu et jaune, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a échangé, mercredi 11 mai 2022, pendant plus d’une heure avec plusieurs centaines d’étudiantes et étudiants de Sciences Po, de l’Institut National du Service Public, de l’École Polytechnique, de l’Inalco et de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, de l’Univesité Paris II Panthéon Assas, de l’IEP de Lille, de Sorbonne Université, de l’Université de Haute-Alsace, de l’École du Louvre, de l’Université de Lyon, de Sorbonne Paris Nord. Dans toute la France, de très nombreux amphithéâtres ont été ouverts, et des dizaines de milliers de personnes ont pu suivre, en personne ou en ligne, cet échange inédit.

Lire la suite
Alexandre Violle présente le cours

Alexandre Violle présente le cours "Cartographie des controverses"

Alexandre Violle, postdoctorant au Centre d'étude des mouvements sociaux de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), coordonne à l'École du management et de l'innovation de Sciences Po le cours "Cartographie des controverses", dans le cadre du master Communication, médias et industries créatives. Il nous livre son témoignage d'enseignant en perpétuelle recherche d'expérimentation et d'amélioration.

Lire la suite
Guerre en Ukraine : Sciences Po apporte un éclairage scientifique

Guerre en Ukraine : Sciences Po apporte un éclairage scientifique

Ces derniers jours, nos regards se sont tournés vers l’Ukraine et la guerre qui y est menée sur les ordres du Président Poutine. Cette agression, en violation du droit international et le mépris pour la vie humaine dont nous sommes témoins, ont laissé un grand nombre d’entre nous désemparés et incertains sur la manière d’appréhender les événements.  

Lire la suite