Fariba Adelkhah : deux ans sans liberté

2 ans de privation de liberté : le 5 juin 2021 marque le deuxième anniversaire de l’arrestation en Iran de Fariba Adelkhah et Roland Marchal, chercheurs du centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI).

Si Roland Marchal a été libéré le 20 mars 2020, Fariba Adelkhah demeure, depuis deux ans,privée de liberté sur la seule base de ses travaux universitaires,” selon le comité de soutien à la chercheuse qui le souligne dans une tribune à l’occasion de ce triste anniversaire.

Fariba Adelkhah a été condamnée le 16 mai 2020 à cinq ans de prison pour « collusion en vue d’attenter à la sûreté nationale » et « propagande contre le système » politique de la République islamique d’Iran. Après un an et quatre mois d’incarcération à la prison d’Evin, au cours de laquelle elle a mené une grève de la faim de 49 jours conjointement avec l’universitaire australienne Kylie Moore-Gilbert aussi incarcérée en Iran, elle a pu bénéficier le 3 octobre 2020 d’une permission de sortie et a regagné son domicile à Téhéran où elle est assignée à résidence, sous contrôle d'un bracelet électronique.

Vu de loin, cela peut sembler être un régime de privation de liberté moins sévère. Vécu de près, tel n’est pas forcément le cas : c’est sortir des murs d’une prison pour retrouver ceux d’un périmètre de 300 mètres qu’elle ne pourra pas franchir pendant trois ans encore” écrit le comité de soutien : “Mais c’est surtout, pour Fariba, être encore privée de sa vie affective et professionnelle depuis deux ans pour la seule et unique raison qu’elle a exercé son métier d’anthropologue en toute intégrité scientifique.

Fariba Adelkhah a été nommée “Femme scientifique de l’année 2020” le 15 décembre dernier, recevant le Prix Irène Joliot-Curie décerné par le Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche pour l'ensemble de ses travaux de recherche en anthropologie et science politique.

Sciences Po et les autorités françaises continuent de tout mettre en œuvre pour que Fariba Adelkhah soit définitivement libérée sans condition.

Avec le comité de soutien, rappelons-le : “À travers elle, c’est chacune et chacun d’entre nous qui est attaqué(e) car, comme l’écrit Fariba Adelkhah dans l’un de ses derniers papiers, « la recherche est l’abreuvoir de la liberté »”.

Free Fariba !

En savoir plus :

L'équipe éditoriale de Sciences Po

Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Les infos passent, les idées restent. Dans FOCUS, la série vidéo de Sciences Po, un chercheur ou un enseignant aborde son domaine sous un angle inattendu. En trois minutes, FOCUS offre une réflexion hors des sentiers battus sur les questions qui animent le débat public et propose des perspectives pour comprendre et pour agir.

Lire la suite
Conventions Éducation Prioritaire : 63 nouveaux lycées rejoignent le dispositif

Conventions Éducation Prioritaire : 63 nouveaux lycées rejoignent le dispositif

À l’occasion des vingt ans des Conventions Éducation Prioritaire, Sciences Po renouvelle son dispositif d’égalité des chances pour renforcer son impact social et territorial. Dès ce printemps, 63 nouveaux lycées partenaires rejoignent le programme, qui s’étend à dix nouvelles académies et à de nouvelles zones, notamment le monde rural et des petites villes. 

Lire la suite
Hommage à Guy Michelat

Hommage à Guy Michelat

Par Laurence Betrand Dorléac - Disparu le 30 mai, Guy Michelat, directeur de recherche émérite CNRS au CEVIPOF, fut un pionnier et un pilier de la sociologie politique française. La communauté scientifique de Sciences Po perd avec lui l’une de ses plus belles figures. 

Lire la suite
Égalité des chances : Sciences Po fête les 20 ans des CEP

Égalité des chances : Sciences Po fête les 20 ans des CEP

Il y a vingt ans, Sciences Po créait à grand fracas un dispositif inédit, audacieux et presque révolutionnaire dans le paysage de l’enseignement supérieur français : les Conventions Éducation Prioritaire ouvraient une voie d’admission dédiée pour des candidats qui ne se seraient jamais autorisés à l’être. 20 ans et plus de 2300 étudiants plus tard, Sciences Po célèbre la réussite de ce pari : conjuguer l’excellence et le volontarisme dans l’ouverture sociale. 

Lire la suite
Innover à distance: des intervenants du monde entier

Innover à distance: des intervenants du monde entier

Au semestre d’automne 2020, face à la crise sanitaire, certains partenariats universitaires pour la troisième année à l’étranger n’ont pas pu être maintenus : une maquette pédagogique en ligne a été conçue pour les étudiants ne pouvant partir en échange. Le cours “The Politics of Values”, animé par Benjamin Boudou, a ainsi été suivi sur Zoom par 234 étudiants, dans 18 fuseaux horaires différents.

Lire la suite
Partez à la chasse aux trésors de la bib’ !

Partez à la chasse aux trésors de la bib’ !

Dossiers de presse, archives électorales, cartothèque : grâce à la nouvelle bibliothèque numérique, tous les publics peuvent désormais accéder à des ressources auparavant exclusivement réservées aux chanceux lecteurs de Sciences Po. Un travail de deux ans qui met en lumière des documents exceptionnels...et certaines pépites !

Lire la suite
Nouvel épisode de Prof : l'Arctique, enjeu transnational

Nouvel épisode de Prof : l'Arctique, enjeu transnational

Les règles du jeu géopolitique évoluent aussi vite que fondent les glaciers : dans sa conférence de méthode du cours "Espace mondial", la professeure de géographie et politiste Camille Escudé invite les étudiants de bachelor à analyser les relations internationales et géopolitiques avec de nouvelles grilles de lecture et de nouveaux acteurs, et pas seulement les États. Parmi les exemples étudiés : la gouvernance de l’Arctique, une étude de cas idéale pour confronter théories et terrain.

Lire la suite