Engagée pour les océans

À l’occasion de la Semaine des Océans à Sciences Po, nous avons rencontré Ève Isambourg, étudiante en 3ème année du Collège universitaire et activiste pour la protection des océans. Après deux ans sur les bancs du campus de Paris, Ève a consacré sa troisième année à l’étranger à mobiliser les esprits sur les questions océaniques autour du monde. Dernière étape de sa mission et non des moindres : une conférence devant l’ONU à New York.

Des bancs de Sciences Po à l’ONU 

“Si quelqu’un m’avait dit, “Ève, cet été tu parleras à l’ONU pour défendre l’Océan”, je ne l’aurais jamais cru, raconte Ève Isambourg, étudiante au Collège universitaire. Mais, il se trouve que les chemins les plus inattendus s’ouvrent à ceux qui se battent pour faire avancer les choses, et alors les rencontres se multiplient, les opportunités se présentent, les projets naissent et le cercle vertueux est engagé.” Il y a quelques mois, Ève Isambourg était encore une étudiante en 2ème année qui passait ses examens en gouvernance environnementale et enjeux océaniques. Elle décide alors en mai dernier de transformer sa 3ème année à l’étranger - un passage obligé dans la formation à Sciences Po - en mission pour la planète. C’est en soutien à la journée internationale de l’Océan le 8 juin 2018, qu’elle lance le mouvement #IspeakBlueToo, qui va mobiliser des milliers de personnes sur les réseaux sociaux.

Le mouvement #IspeakBlueToo s’est depuis mué en une communauté d’acteurs engagés pour la protection de la planète bleue et de ses océans. “Quand on nous prédit qu’en 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans, oui, cela m’inquiète. Mais, par dessus tout, cela me donne envie de m’engager et d’agir!”, explique Ève. D’origine française, Ève a grandi à l’Île Maurice, et c’est chez elle qu’elle décide d’effectuer son premier stage de troisième année, auprès de l’antenne locale Let’s Do It Foundation, puis comme responsable communication et relations publiques du WorldCleanUpDay 2018, qui s’est tenu le 15 septembre dernier. Cet événement a pris une ampleur internationale : plus de 17 millions de personnes, gants et sacs à la main, se sont unies pour nettoyer la planète. À Maurice, plus de 8000 personnes s’étaient rassemblées sur 70 lieux de nettoyage, une première pour cette petite île de l’Océan indien !

C’est au même moment qu’Ève reçoit un coup de fil lui annonçant qu’elle est sélectionnée pour devenir “Jeune Ambassadrice Océan & Climat” par l'ONG Peace Boat.

“Après quelques recherches sur internet, j’ai rapidement compris que cette opportunité unique était à saisir! raconte la jeune femme. J’ai la chance d’avoir une famille et des parents qui me soutiennent dans mes projets et croient en moi. Quelques jours plus tard, je décollais pour Stockholm!”

À bord du navire Peace Boat, qui fait le tour du monde en trois mois et demi avec 1000 passagers, sept jeunes ambassadeurs choisis par l'ONG et issus des îles du Pacifique, de l’Océan Indien et des Caraïbes, embarquent pour faire bouger les lignes. Au programme : traversée de l’Atlantique, de Stockholm à New York, via Copenhague, Bergen, Reykjavik et Halifax ! Les jeunes ambassadeurs ont plusieurs missions pour ce voyage : “sessions à huis clos” sur divers sujets (réchauffement, blanchiment du corail, extinction de la biodiversité, géostratégie des mers, pollution plastique …), présentations et conférences pour les passagers du bateau. Tout au long du trajet, les volontaires organisaient dans les différents ports des réunions avec les acteurs locaux, aussi bien publics que privés, engagés dans le combat pour un environnement sain et un océan propre et préservé.

“Une expérience aussi riche humainement, qu’intellectuellement. Sans connexion internet pendant 3 semaines, j’ai aimé vivre l’instant, apprendre, encore et encore, partager, rencontrer, découvrir, être émerveillée, inspirée … Ce voyage m’a ouvert les yeux, j’ai rencontré des dizaines de belles personnes, positives et engagées ! Je suis extrêmement reconnaissante", témoigne Ève Isambourg. 

En accostant à leur port d’arrivée à New York, direction l’ONU pour intervenir au High-Level Political Forum et y faire entendre leur voix, comme une invitation urgente à l’unité et à l’action.  

En savoir plus et s'engager

Abonnez-vous à nos newsletters !

Livres : pourquoi Internet n'a pas tué le papier

Livres : pourquoi Internet n'a pas tué le papier

Par Dominique Boullier, Mariannig Le Béchec et Maxime Crépel. Les livres qui s’entassent dans votre bibliothèque sont-ils encore vivants ? Pourquoi les garder s’ils ne le sont plus ? Pourquoi l’attachement au livre imprimé ne se dément-il pas à l’heure du livre numérique ?

Lire la suite
“L’enquête révèle un paradoxe au sein de la société française”

“L’enquête révèle un paradoxe au sein de la société française”

Depuis 10 ans, le Baromètre de la confiance politique du Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF) mesure les niveaux de confiance accordés par les Français à leurs acteurs politiques, sociaux et économiques. Il révèle aussi les degrés de confiance personnelle et interpersonnelle : famille, voisins... et mesure les perceptions de l’avenir par les Français. À l’occasion de la parution de la 10e vague, entretien avec Martial Foucault, directeur du Centre de recherches politiques de Sciences Po.

Lire la suite
Et si vous étudiiez à Sciences Po cet été ?

Et si vous étudiiez à Sciences Po cet été ?

Vous êtes lycéen ou étudiant ? Vous souhaitez étudier les sciences humaines et sociales à Sciences Po le temps d'un été ? Les candidatures pour l’édition 2019 de la Summer School sont ouvertes, avec deux programmes distincts, l'un pour les étudiants, l'autre pour les lycéens. Voici ce qu’il faut savoir avant de déposer sa candidature.

Lire la suite
Italie : les clés de la popularité de Matteo Salvini

Italie : les clés de la popularité de Matteo Salvini

Par Michele Di Donato, Centre d'histoire de Sciences Po - En apparence spontanée et souvent même grossière, la communication de Matteo Salvini est coordonnée soigneusement et s'appuie sur un outil informatique très efficace. Il faut toutefois se garder de la tentation d’attribuer seulement à ces techniques la réussite de la communication de la Ligue. En effet depuis la crise de 2008, les partis qui proposent une distinction entre un « peuple » homogène et des « élites » corrompues, ont le vent en poupe un peu partout dans le monde.

Lire la suite
Concours juridiques : un palmarès 2018 brillant

Concours juridiques : un palmarès 2018 brillant

L’École de droit de Sciences Po confirme son excellent positionnement dans la préparation aux concours juridiques avec un taux de réussite de 45 % au concours 2018 de l’École Nationale de la Magistrature (ENM). Parmi les 180 étudiants de la classe préparatoire ayant présenté le concours, 79 ont été admis. Huit d’entre eux figurent dans les dix premiers du classement, et vingt parmi les trente premiers.

Lire la suite
Le migrant est l’avenir du monde

Le migrant est l’avenir du monde

Par Bertrand Badie (CERI). Le débat sur la migration est stupéfiant et pourtant il dure, s’enlise et même s’encastre dans l’ordinaire de notre culture politique contemporaine. Il paralyse l’Europe qui en parle tout le temps, mais n’en délibère jamais. Il envahit les propagandes partisanes et s’impose comme une sorte de friandise électorale dont se délectent les populistes de tous poils, de droite et maintenant d’une certaine gauche. Il tétanise les gouvernements qui craignent que le respect de la vérité ou qu’un sursaut d’humanisme ne leur vaillent une chute dans les sondages.

Lire la suite
L’espionne qui venait de Sciences Po

L’espionne qui venait de Sciences Po

Jeannie de Clarens, née Rousseau, première de sa promotion en juillet 1940, entame au sortir de la rue Saint-Guillaume une carrière d’espionne-interprète exceptionnelle. À 23 ans, elle a offert aux Alliés un des renseignements les plus précieux de la Deuxième Guerre Mondiale. Une véritable héroïne de “l’armée des ombres”, à qui Sciences Po rend aujourd’hui hommage en baptisant un des ses amphithéâtres à son nom.

Lire la suite
Artillerie : découvrez notre futur campus !

Artillerie : découvrez notre futur campus !

Sciences Po a dévoilé en janvier 2018 le projet architectural qui va redessiner le site de l'Artillerie, acquis en 2016, et plus largement recomposer son campus parisien à l'horizon 2022. L’équipe qui a été choisie pour redessiner le site sera emmenée par Sogelym Dixence, avec les architectes Jean-Michel Wilmotte, Moreau-Kusunoki et Sasaki. Au delà du défi architectural - transformer en campus universitaire durable et innovant un ancien noviciat fondé au XVIIè siècle - c’est pour Sciences Po une véritable refondation, 150 ans après sa création.

Lire la suite
Georges, André, Eugène, Francesco... Promo 1874

Georges, André, Eugène, Francesco... Promo 1874

Juin 1874. La tension est à son comble, le silence règne dans la salle de classe. Les étudiants de l’École libre des sciences politiques s’apprêtent à passer leurs examens de fin d’année. Ce sont les premiers diplômés de Sciences Po, deux ans tout juste après la création de l’École, et ils sont très exactement au nombre de... quatre. Retour sur l’un des moments-clés de ce qui deviendra le célèbre « Sciences Po ».

Lire la suite