Engagée pour les océans

À l’occasion de la Semaine des Océans à Sciences Po, nous avons rencontré Ève Isambourg, étudiante en 3ème année du Collège universitaire et activiste pour la protection des océans. Après deux ans sur les bancs du campus de Paris, Ève a consacré sa troisième année à l’étranger à mobiliser les esprits sur les questions océaniques autour du monde. Dernière étape de sa mission et non des moindres : une conférence devant l’ONU à New York.

Des bancs de Sciences Po à l’ONU 

“Si quelqu’un m’avait dit, “Ève, cet été tu parleras à l’ONU pour défendre l’Océan”, je ne l’aurais jamais cru, raconte Ève Isambourg, étudiante au Collège universitaire. Mais, il se trouve que les chemins les plus inattendus s’ouvrent à ceux qui se battent pour faire avancer les choses, et alors les rencontres se multiplient, les opportunités se présentent, les projets naissent et le cercle vertueux est engagé.” Il y a quelques mois, Ève Isambourg était encore une étudiante en 2ème année qui passait ses examens en gouvernance environnementale et enjeux océaniques. Elle décide alors en mai dernier de transformer sa 3ème année à l’étranger - un passage obligé dans la formation à Sciences Po - en mission pour la planète. C’est en soutien à la journée internationale de l’Océan le 8 juin 2018, qu’elle lance le mouvement #IspeakBlueToo, qui va mobiliser des milliers de personnes sur les réseaux sociaux.

Le mouvement #IspeakBlueToo s’est depuis mué en une communauté d’acteurs engagés pour la protection de la planète bleue et de ses océans. “Quand on nous prédit qu’en 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans, oui, cela m’inquiète. Mais, par dessus tout, cela me donne envie de m’engager et d’agir!”, explique Ève. D’origine française, Ève a grandi à l’Île Maurice, et c’est chez elle qu’elle décide d’effectuer son premier stage de troisième année, auprès de l’antenne locale Let’s Do It Foundation, puis comme responsable communication et relations publiques du WorldCleanUpDay 2018, qui s’est tenu le 15 septembre dernier. Cet événement a pris une ampleur internationale : plus de 17 millions de personnes, gants et sacs à la main, se sont unies pour nettoyer la planète. À Maurice, plus de 8000 personnes s’étaient rassemblées sur 70 lieux de nettoyage, une première pour cette petite île de l’Océan indien !

C’est au même moment qu’Ève reçoit un coup de fil lui annonçant qu’elle est sélectionnée pour devenir “Jeune Ambassadrice Océan & Climat” par l'ONG Peace Boat.

“Après quelques recherches sur internet, j’ai rapidement compris que cette opportunité unique était à saisir! raconte la jeune femme. J’ai la chance d’avoir une famille et des parents qui me soutiennent dans mes projets et croient en moi. Quelques jours plus tard, je décollais pour Stockholm!”

À bord du navire Peace Boat, qui fait le tour du monde en trois mois et demi avec 1000 passagers, sept jeunes ambassadeurs choisis par l'ONG et issus des îles du Pacifique, de l’Océan Indien et des Caraïbes, embarquent pour faire bouger les lignes. Au programme : traversée de l’Atlantique, de Stockholm à New York, via Copenhague, Bergen, Reykjavik et Halifax ! Les jeunes ambassadeurs ont plusieurs missions pour ce voyage : “sessions à huis clos” sur divers sujets (réchauffement, blanchiment du corail, extinction de la biodiversité, géostratégie des mers, pollution plastique …), présentations et conférences pour les passagers du bateau. Tout au long du trajet, les volontaires organisaient dans les différents ports des réunions avec les acteurs locaux, aussi bien publics que privés, engagés dans le combat pour un environnement sain et un océan propre et préservé.

“Une expérience aussi riche humainement, qu’intellectuellement. Sans connexion internet pendant 3 semaines, j’ai aimé vivre l’instant, apprendre, encore et encore, partager, rencontrer, découvrir, être émerveillée, inspirée … Ce voyage m’a ouvert les yeux, j’ai rencontré des dizaines de belles personnes, positives et engagées ! Je suis extrêmement reconnaissante", témoigne Ève Isambourg. 

En accostant à leur port d’arrivée à New York, direction l’ONU pour intervenir au High-Level Political Forum et y faire entendre leur voix, comme une invitation urgente à l’unité et à l’action.  

En savoir plus et s'engager

Abonnez-vous à nos newsletters !

Handicap :

Handicap : "En parler sans tabou"

Diplômée 2018 du master en Sécurité internationale de l’École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA), Marie-Line a passé le prestigieux concours du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères via une voie spécifique de recrutement dédiée aux personnes en situation de handicap. Dans deux mois, elle prendra son premier emploi en tant que “secrétaire des Affaires étrangères”, un poste de catégorie A. Préparation des concours, futures missions à l’étranger ou encore accompagnement du handicap à Sciences Po, elle nous détaille son parcours.

Lire la suite
De Nairobi à Paris

De Nairobi à Paris

Sciences Po et l’université de Strathmore ouvrent un nouveau double diplôme en bachelor et master. Cette formation permettra aux étudiants de premier cycle inscrits à l’université de Strathmore d’obtenir, en cinq ans, un diplôme de bachelor de l’université de Strathmore suivi d’un diplôme de master de Sciences Po.

Lire la suite

"L'amour des textes"

Qu’est-ce qui peut réunir une ancienne ministre de la Culture et des étudiants réfugiés dans une salle de cours ? L'amour des textes d'Albert Camus et de Victor Hugo ! Avec la culture comme langage universel et outil d’intégration, Aurélie Filippetti transmet sa passion des grands textes aux étudiants réfugiés accueillis par Sciences Po depuis 2015. Quand littérature rime avec ouverture...

Lire la suite
FEMPO, la success story

FEMPO, la success story

FEMPO est une start-up qui propose des culottes en tissu lavable destinées à remplacer les protections hygiéniques. Accompagné par l’incubateur de Sciences Po en 2018, ce projet est né de la rencontre de deux alumnae, Fanny Abes, diplômée du master en politique économique internationale, et Claudette Lovencin, diplômée du master en politique publique. Lire la suite

Une histoire de femmes

Une histoire de femmes

Des premières étudiantes entrées dans nos murs en 1919 jusqu’à une politique active de soutien de l’égalité aujourd’hui, comment la place des femmes a-t-elle évolué dans l’École ? À l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, 5 dates clés de l’histoire des femmes à Sciences Po.

Lire la suite
Sciences Po 3ème université mondiale en

Sciences Po 3ème université mondiale en "science politique et relations internationales"

Sciences Po améliore encore son positionnement international en "science politique et relations internationales" en passant de la quatrième à la troisième place mondiale dans le classement international QS 2019 des meilleures universités par discipline, dévoilé ce 26 février 2019. Classée derrière Harvard et Oxford, Sciences Po est la première université d'Europe continentale dans cette discipline, devant LSE et Cambridge.

Lire la suite
“La propagande a été le ciment de la démocratie libérale”

“La propagande a été le ciment de la démocratie libérale”

La persuasion de masse n’est pas née avec Internet, mais le numérique et les réseaux sociaux marquent une révolution dans l’histoire de la propagande. Loin d’avoir disparu avec les régimes totalitaires du XXè siècle, la voici plus présente, plus efficace, et plus dangereuse que jamais pour la démocratie. Entretien avec David Colon, historien et enseignant à Sciences Po, sur son ouvrage Propagande. La manipulation de masse dans le monde contemporain.

Lire la suite
Léo Ferré : du sale gosse de Sciences Po au Joli môme de l’Olympia

Léo Ferré : du sale gosse de Sciences Po au Joli môme de l’Olympia

Avant de devenir l’un des plus célèbres chanteurs français du 20ème siècle, Léo Ferré a usé ses pantalons sur les bancs de Sciences Po, dont il est sorti diplômé en 1939 (non sans péripéties). De la Péniche aux plus grandes scènes françaises, retour sur un parcours rempli d’insouciance et de maladresse.

Lire la suite
Une semaine de visites exceptionnelles à Vienne

Une semaine de visites exceptionnelles à Vienne

Depuis 15 ans, les étudiants du campus de Nancy se rendent pendant une semaine à Vienne, Bruxelles ou Berlin pour y effectuer un séjour d’étude. Cette année, la promotion de première année s’est rendue dans la capitale autrichienne. Au programme : des visites d’institutions européennes et internationales, des rencontres avec des experts et des politiques… mais aussi la culture avec une visite célèbre du célèbre opéra de Vienne. Retour en vidéo sur un séjour riche d’enseignements.

Lire la suite