Écrire / Éditer : retour sur une co-écriture inédite entre Maylis de Kerangal et ses élèves

Alors qu’elle est titulaire de la Chaire d’écrivain en résidence de Sciences Po à l’automne 2020, Maylis de Kerangal a partagé, en plein confinement, une expérience inédite de co-écriture avec les étudiantes et étudiants de ses ateliers d'écriture. Ils se sont enfin retrouvés, un an plus tard, autour de leur ouvrage commun, imprimé depuis par les Presses de Sciences Po.

Maylis de Kerangal retrouve enfin ses élèves, "en vrai". Ce lundi 22 novembre 2021, alors qu’ils avaient partagé un semestre entier de cours l’année précédente, elle les voyait enfin... pour la deuxième fois seulement.

Retour en arrière. À l’automne 2020, alors que débute son semestre de cours en tant que nouvelle titulaire de la Chaire d’écrivain en résidence, vient brutalement sonner l’heure du confinement. La lauréate du Prix Médicis pour son ouvrage Naissance d’un pont, n’a alors pu donner qu’un seul cours en présentiel. À partir de ce moment-là, toute la suite de ce semestre devra se dérouler via Zoom.

Comment mieux se connaître, créer, écrire ensemble, tandis que chacun se retrouve chez soi ? Alors que Maylis de Kerangal tâtonne encore dans la recherche du format et la direction qu’allait prendre son enseignement, l’isolement de toutes et tous allait rendre la tâche plus ardue; mais aussi plus créative ! 

Lui vient alors l’idée, pour l'un de ses deux ateliers, de co-écrire une nouvelle en créant une ville de toutes pièces, Vandres-sur-Mer. Les étudiants, guidés et soutenus par Maylis, l'inventent ensemble puis en construisent la trame narrative. Alors que le visage de la Ville est soudain transformé par le confinement, inspirés par l'œuvre de Georges Perec, les élèves trouvent un objectif commun. "Confinés, dispersés, isolés parfois, mais rassemblés dans ce cours, les étudiants ont uni leur imaginaire pour devenir les auteurs de Vandres-sur-Mer, s'inventer architectes, urbanistes et poètes de la ville", comme le résume l’autrice elle-même. 
Inspiré par Le parti pris des choses de Francis Ponge, l’autre atelier d’écriture a permis aux étudiants, organisés en petits groupes, d’écrire collaborativement différentes histoires, puisant dans leur imaginaire et la force narrative. Pour reprendre les mots de Delphine Grouès, directrice de l’Institut des compétences et de l'innovation de Sciences Po, à l’initiative de la création du Centre d’écriture et de rhétorique, "jaillit alors un faisceau de nouvelles", dont l’ouvrage Allers-Retours est le condensé artistique.  
 
Dans le prolongement de ce parcours littéraire inédit partagé à distance, un ouvrage tout aussi inédit écrit à une quarantaine de mains, est imprimé avec le concours bienveillant des Presses de Sciences Po. Entre la remise des fichiers et l’édition, ce long temps du travail de transformation et de métamorphose entre le manuscrit et le livre, il y eut un grand moment de collaboration entre les élèves et les éditrices pour mener à la conception finale : un objet ovni, imprimé tête-bêche, comme pour mieux permettre de lier ces deux cours. 

"Une bulle de respiration"

Les hommages et remerciements ont été nombreux lors de cette soirée de restitution. Les élèves ont évoqué tour à tour la sensation qu’ils ont éprouvée d’une véritable "bulle de respiration", "un bol d’air", un moment hors du temps, deux heures de pure évasion chaque semaine grâce au pouvoir de la lecture, de l’écriture et de la créativité qui rassemble.
Comme ce témoignage parlant de lui-même : "Le plafond de verre que je m'étais créé a disparu, j'ai pris confiance en moi et me suis mis à réellement écrire. Bien évidemment, la gentillesse et la bienveillance de Mme De Kerangal y sont pour beaucoup ! En ces temps compliqués : merci."

D’autres ont vu aussi cet espace d'évasion comme celui d’un moment qui suspendait les heures difficiles du confinement : "Cet isolement m’a mis à la lecture très intensive, face à la solitude et l’ennui. Et dans ce prolongement je me suis dit : ‘pourquoi ne pas écrire ?’. Ce livre, le produit fini de notre travail, nous permet de nous rappeler de ce confinement autrement que par de mauvais souvenirs et au lieu de cela, nous en laisse de très heureux. C’est très émouvant de le tenir entre nos mains aujourd'hui". Un ouvrage dont Maylis de Kerangal a rédigé le prologue, ce qui, pour une autrice reconnue, est un magnifique cadeau qui vient couronner ce projet.
 
Fort de cette expérience concluante, le Centre d’écriture et de rhétorique de Sciences Po a pour objectif de poursuivre le projet d'édition des travaux des étudiantes et étudiants des ateliers d’écriture dans les semestres à venir. De nouvelles lectures que nous attendons avec impatience.

Le Centre d'écriture et de rhétorique et la chaire d'écrivain en résidence sont soutenus par FNAC-DARTY, la Fondation Simone et Cino Del Duca - Institut de France, Céline Fribourg, Michel et Karen Reybier.

L'équipe éditoriale de Sciences Po

En savoir plus :

Abonnez-vous à nos newsletters !

Des faits à l'action : « Le changement climatique et l'UE » attire l'attention sur la marche à suivre pour lutter contre le changement climatique

Des faits à l'action : « Le changement climatique et l'UE » attire l'attention sur la marche à suivre pour lutter contre le changement climatique

Une conversation polyphonique sur des questions qui figurent parmi les plus urgentes du 21e siècle : « Pouvons-nous parvenir à la justice climatique et assurer l'équité ? », « Quel rôle l’UE peut-elle jouer sur le plan international ? », « L’UE intègre-t-elle véritablement les questions climatiques dans sa politique étrangère ? », « Quel rôle doit jouer la jeunesse ? »

Lire la suite
Le Média Positif : une initiative étudiante galvanisante

Le Média Positif : une initiative étudiante galvanisante

Un cœur artificiel créé par une entreprise française, la découverte du gène responsable des cancers du sein résistants aux traitements ou encore une startup bordelaise spécialisée dans le recyclage du CO2 industriel... Tout cet éventail d'informations nous provient tout droit d'un nouveau média créé par des étudiants de Sciences Po : le Média Positif.

Lire la suite
Forum de Paris sur la Paix : 103 étudiants de Sciences Po mobilisés

Forum de Paris sur la Paix : 103 étudiants de Sciences Po mobilisés

Du 11 au 13 novembre, 45 chefs d'État et dirigeants d’organisations internationales se sont rassemblés à Paris et en ligne pour la quatrième édition du Forum de Paris sur la Paix (FPP). Organisé dans un format hybride, le sommet de cette année a été axé sur les efforts mondiaux de coopération pour trouver des solutions aux défis actuels posés par la pandémie. 

Découvrez l’expérience de Hannah, bénévole cette année.

Lire la suite
Luiz Inácio Lula da Silva : investir dans le Brésil de demain

Luiz Inácio Lula da Silva : investir dans le Brésil de demain

C’est une foule pleine d’enthousiasme qui attendait l’arrivée de Luiz Inácio Lula da Silva (plus connu sous le nom de « Lula ») à Sciences Po mardi 16 novembre 2021. Des étudiants, mais aussi des représentants de l’ONU et des diplomates étaient rassemblés pour écouter l’intervention de l'ancien président de la République fédérative du Brésil sur le sujet « Quelle place pour le Brésil dans le monde de demain ? »

Lire la suite