5 chiffres clés sur le projet Welcome Refugees

Depuis mars 2016, Sciences Po accueille chaque année une promotion d’étudiants demandeurs d’asile ou réfugiés. Cette initiative, lancée par nos étudiants et baptisée Welcome Refugees, est désormais devenue un programme à part entière, en partenariat avec l’ONG Wintegreat. Sciences Po accueillera à la rentrée sa troisième promotion. L’occasion de faire un bilan en 5 chiffres clés.

Des étudiants originaires de 11 pays, migrant pour des raisons politiques ou de guerre

« Tout le monde peut candidater, à condition d’avoir un statut légal de demandeur d’asile ou de réfugié en France », explique Myriam Dubois-Monkachi, directrice de la scolarité de Sciences Po. Albanie, Afghanistan, Bangladesh, Égypte, Irak, Iran, Kenya, Pakistan, Soudan, Sri Lanka, Syrie… Les pays dont sont originaires les étudiants ne sont pas tous en guerre. Certains étudiants sont demandeurs d’asile, entre autres pour des raisons politiques.

46 étudiants accueillis

Ils sont 46 étudiants à avoir bénéficié du dispositif Welcome Refugees depuis son lancement, le 8 mars 2016 : 19 en 2016 et 27 en 2016-2017. Le projet Welcome Refugees leur permet, pendant une année, de suivre des cours de langue (anglais et français). Ils sont encadrés par l’ONG Wintegreat et par des étudiants et des professionnels de Sciences Po qui les accompagnent dans la définition de leurs parcours. Les étudiants ont également accès aux ressources pédagogiques (Moocs, e.learning, etc.), aux activités associatives, culturelles et sportives et à la vie étudiante de Sciences Po.

27 étudiants certifiés Wintegreat

Pour la première fois, la promotion 2017 s’est vue remettre un certificat attestant de la scolarité passée dans notre établissement. Celui-ci est signé conjointement par Sciences Po et par une ONG spécialisée dans les projets innovants d’accompagnement des étudiants réfugiés, Wintegreat, avec laquelle Sciences Po a signé une convention. Ce certificat n’est pas un diplôme mais il permet néanmoins d’attester d’un niveau de langue et ce, par un établissement prestigieux, Sciences Po, qui détient le label « Qualité Français langue étrangère » du CIEP (Centre international d’études pédagogiques).

1 projet collectif porté par des étudiants

Welcome Refugees est administré dans le cadre d’un projet collectif noté, porté par des étudiants de Sciences Po et organisé en partenariat avec l’ONG Wintegreat. Chaque année, 6 étudiants choisissent d’intégrer ce projet collectif : ils sont en contact avec tous les interlocuteurs du programme et se chargent de la coordination. « Le projet Welcome Refugees fait ainsi partie intégrante de la pédagogie de Sciences Po », souligne Myriam Dubois-Monkachi.

130 personnes impliquées à Sciences Po

Outre les étudiants porteurs du projet collectif, les équipes administratives et les enseignants impliqués, Welcome Refugees fédère également des alumni, du personnel de Sciences Po et des étudiants. Les étudiants étrangers bénéficient en effet de « buddies », de « coachs » et de « mentors » qui sont chargés de les aider à définir leur projet et la suite de leur parcours professionnel en France. La plupart des étudiants passés par le programme poursuivent leurs études hors des murs de Sciences Po pour parfaire leur français et/ou leur formation.

Contact : refugees.contact@sciencespo.fr

En savoir plus

Lire l'interview d'Alyette Tritsch, étudiante à Sciences Po, et à l'initiative du projet Welcome Refugees.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Coronavirus : la réponse économique

Coronavirus : la réponse économique

Comment sortir d'un confinement marqué par le choix stratégique fort du chômage partiel ? La dette française est-elle soutenable ? Quels sont les effets de la crise sur l’emploi ? Et que feront les Français de l’épargne conséquente accumulée ces derniers mois ? Éléments de réponse avec Philippe Martin, Professeur au sein du Département d’économie de Sciences Po. 

Lire la suite

" La pauvreté commence à l'enfance "

Les infos passent, les idées restent. Dans FOCUS, la série vidéo de Sciences Po, un chercheur ou un enseignant aborde son domaine sous un angle inattendu. En trois minutes, FOCUS offre une réflexion hors des sentiers battus sur les questions qui animent le débat public et propose des perspectives pour comprendre et pour agir.

Lire la suite
Le campus de Nancy fête ses vingt ans !

Le campus de Nancy fête ses vingt ans !

À la rentrée de l’année 2000, 42 étudiants rejoignaient le premier campus régional de Sciences Po, inauguré par Richard Descoings, et dont l’ouverture précéderait celle des sites de Reims, du Havre, de Poitiers, de Dijon et de Menton. Ce campus accueille aujourd’hui 300 étudiants (dont plus de la moitié sont internationaux) pour les deux premières années d’un bachelor avec une spécialisation géographique sur l’Europe et l’espace franco-allemand. En 20 ans, plus de 2000 étudiants sont passés par ce campus. 

Lire la suite

"Le romantisme de l'Amérique latine"

L’Amérique Latine, continent des écrivains, de la passion et des révolutions ? Oui, mais pas seulement ! Avec le cours “Relations Internationales en Amérique Latine”, Kevin Parthenay invite les étudiants du campus de Poitiers à poser un regard neuf sur ce continent qui, loin de jouer les seconds couteaux, est en fait au coeur des dynamiques mondiales. 

Lire la suite

" C'est toi qui t'occupes des enfants aujourd'hui ? "

En période de confinement, les uns sont-ils “plus égaux que les autres” ? La Chaire pour l’Entrepreneuriat des Femmes à Sciences Po, en coopération avec Ipsos, a mené l’enquête auprès de 1000 actifs constituant un échantillon national représentatif de la population active âgée de 18 ans et plus en France. Cette enquête nous livre une image contrastée : si les femmes ont été plus durement touchées par l’inactivité professionnelle que les hommes, elles sont aussi 30% dans les couples hétérosexuels à avoir constaté une meilleure répartition des tâches domestiques, et 24% à avoir ressenti une hausse de leur satisfaction générale (contre 19% des hommes). Quelles perspectives cela dessine-t-il pour l’avenir ? Quelques jours avant la publication d’un document de travail portant sur l’analyse des données de l’enquête, Anne Boring, directrice de la chaire, nous livre ses premières conclusions. 

Lire la suite
Drôle d'économie !

Drôle d'économie !

Les personnes dotées de grands pieds sont-elles meilleures en orthographe ? Quel rapport entre le PIB, le réchauffement climatique et une crosse de hockey ? Peut-on mesurer le Bonheur National Brut ? Questions bizarroïdes et réponses tout en couleurs : c’est la marque de fabrique d’Econofides, un projet qui a pour ambition de redonner le goût de l’économie aux élèves de lycée par le biais d’une pédagogie interactive, narrative et ludique. 

Lire la suite
Sciences Po soutient Fariba Adelkhah, condamnée à 6 ans de prison

Sciences Po soutient Fariba Adelkhah, condamnée à 6 ans de prison

Le samedi 16 mars 2020, Sciences Po a appris la condamnation de Fariba Adelkhah, chercheuse au CERI, par la 15e chambre du tribunal de Téhéran. Détenue depuis près un an dans la prison d'Evin, Fariba s'est opposée à une libération conditionnelle en échange de l'arrêt de ses recherches. Elle a été condamnée à six ans de prison, la peine la plus lourde qu'elle encourait. 

Lire la suite
Un été connecté : rejoignez la Summer School

Un été connecté : rejoignez la Summer School

Sciences Po s'adapte à la crise sanitaire mondiale et propose une Summer School 2020 entièrement en ligne. Vous êtes lycéen ou étudiant ? Vous souhaitez étudier les sciences humaines et sociales à Sciences Po le temps d'un été ? Les candidatures pour l’édition 2020 de la Summer School sont ouvertes, avec deux programmes distincts : le programme universitaire, à destination des étudiants, et le programme pré-universitaire, à destination des lycéens. Voici ce qu’il faut savoir avant de déposer sa candidature.

Lire la suite
Une rentrée 2020 inédite et novatrice

Une rentrée 2020 inédite et novatrice

Comment organiser la rentrée universitaire dans le contexte actuel ? Après un semestre à distance, Sciences Po continue de se mobiliser afin de garantir à tous ses étudiants une scolarité complète et exigeante, fidèle à sa vocation de former des esprits libres, engagés et critiques, structurés intellectuellement par la recherche, les expériences de terrain et les contacts avec les professionnels, et de leur donner les moyens d’agir plus que jamais dans un monde incertain.

Lire la suite