“Un spectacle dans lequel chacun est libre de créer”

Art’Core est une association étudiante qui rassemble des danseurs de styles différents au sein de Sciences Po. Après leur représentation annuelle, nous avons rencontré deux danseuses de la troupe. Interview avec Claire Bailly et Katell Coueraud, étudiantes en 2ème année au Collège universitaire et membres très actifs de l’association.

Qu’est-ce que Art’Core ? Quelles sont les origines de l’association ?

Claire : Art’Core, c’est la compagnie de danse du campus parisien de Sciences Po. La troupe est composée d’étudiants de tous niveaux, du bachelor jusqu’au master, et s’est structurée indépendamment des cours de sport proposés par l’Association sportive. Nous sommes juste des étudiants qui ont envie de se retrouver entre eux, en dehors des cours et sans professeur de danse, pour créer et faire des compositions de tous styles : hip-hop, classique, contemporain, afrobeat, jazz, etc. L’association existe depuis maintenant 7 ans et elle compte environ une vingtaine de membres actifs.

Vous avez récemment donné un spectacle, de quoi s’agissait-il ?

Katell : Ce spectacle est une coopération artistique entre la Batuka et Art’Core, il se déroule chaque année à Sciences Po. Il n’y a pas spécialement de thème, l’objectif est de faire quelque chose de coopératif, de montrer nos réalisations du premier semestre et d’incarner la diversité des styles de danse présents à Art’Core. C’est l’occasion pour tous les danseurs de prendre des initiatives chorégraphiques, c’est un spectacle dans lequel chacun est libre de créer ! 

Claire :  Le fait que le spectacle se déroule en amphithéâtre Boutmy donne beaucoup de charme à la représentation ! On est habitués à voir ce lieu sous un angle assez rigide et solennel et, le temps d’une soirée, il devient tout à coup chaleureux et festif. L’objectif de cette représentation reste de passer un bon moment avec la communauté étudiante de Sciences Po, la Batuka, nos proches et de renforcer la cohésion au sein des membres de la troupe. Art’Core, c’est une grande famille dont il se dégage une dynamique de groupe fabuleuse.

Vous faites des compétitions aussi ?

Claire : Oui, en parallèle de la préparation du spectacle, nous concourrons aussi pour les compétitions inter-universitaires, le CRIT et les Collégiades. Ce sont de très grands projets de danse qui demandent énormément de préparation : de février à mars pour le CRIT, et la fin du second semestre pour les Collégiades. L’année scolaire débute avec des ateliers, une représentation à la “Cash & Trash” - une soirée emblématique de l’Association Sportive de Sciences Po - puis on entame la préparation du spectacle en Boutmy : c’est une bonne manière de se découvrir et d’intégrer les nouvelles recrues. Ce spectacle nous permet également de rappeler que l’expression ne passe pas seulement par la parole. En parallèle des traditionnels concours d’éloquence de Sciences Po, ce spectacle prouve aussi que le corps est un merveilleux moyen de communication.

Avez-vous d’autres activités ? 

Claire : On a aussi une chaîne sur Youtube avec des vidéos réalisées par des réalisateurs amateurs, issus de Sciences Po ou d’ailleurs. L’année dernière, on a fait par exemple un court-métrage avec un duo de réalisateurs amateurs, Bleu Désert, qui a été nominé au festival du British Film Institute ! On fait aussi des représentations pour d’autres associations, comme par exemple lors du Sciences Po Fashion Show, ou l’année dernière, dans la salle parisienne du Carreau du Temple. Lorsque l’opportunité se présente, on essaie de “s’exporter” un peu à l’extérieur de Sciences Po !

Katell : Idéalement, on aimerait beaucoup organiser d’autres spectacles dans l’année, mais les deux semestres de l’année sont déjà très rythmés et, finalement, on apprécie aussi beaucoup la diversité des projets dans lesquels on s’investit.

Est-ce qu’il faut être danseur pour intégrer Art’Core ?

Katell : Chaque année, on organise des auditions au mois de septembre pour sélectionner les futurs danseurs de la troupe. Pour y entrer, il est important d’avoir un certain niveau technique de base mais il ne faut surtout pas se censurer. Ce qu’on aime, c’est la diversité et l’expression des individualités ! La créativité, l’énergie, l’originalité apportées par chacun sont essentielles dans la dynamique du groupe. Il arrive que quelqu’un intègre la troupe parce qu’il a une énergie fabuleuse même si sa technique n’est pas parfaite.

Claire :  On peut être pris à Art’Core parce qu’on possède une certain potentiel et une vraie volonté d’évoluer. On a des gens parmi nous qui dansent depuis seulement 1 ou 2 ans et qui ont atteint un excellent niveau et acquis beaucoup de créativité. Il faut tenter sa chance !

En savoir plus sur les associations étudiantes :

Abonnez-vous à nos newsletters

Maylis de Kerangal, nouvelle titulaire de la Chaire d'écrivain en résidence

Maylis de Kerangal, nouvelle titulaire de la Chaire d'écrivain en résidence

Après Kamel Daoud, Marie Darrieussecq et Patrick Chamoiseau, Maylis de Kerangal rejoint Sciences Po comme titulaire de la Chaire d’écrivain invité : le passage de relais a lieu lundi 28 septembre 2020 lors d'un événement à suivre en ligne. L’occasion de revenir sur un an et demi d’aventures littéraires avec Delphine Grouès, Directrice de l'Institut des Compétences et de l'Innovation. 

Lire la suite
Des sculptures pour le futur campus : découvrez l’artiste lauréat !

Des sculptures pour le futur campus : découvrez l’artiste lauréat !

À son ouverture, le nouveau site du 1, Saint Thomas accueillera des étudiants, des chercheurs, des enseignants, mais aussi des sculptures ! Celles d’un jeune artiste colombien, Iván Argote, que notre jury vient de choisir pour inviter la création contemporaine dans cet écrin patrimonial. Avec un groupe d’étudiants, il démarre la création d’une série d’œuvres, parfois bancs, parfois sculptures, toujours porteuses de symboles et de messages... Découvrez son parcours et sa vision. 

Lire la suite
Covid-19 : une crise organisationnelle

Covid-19 : une crise organisationnelle

La crise du Covid-19 révèle la difficulté des décideurs à appréhender des problèmes complexes : pour les sociologues Olivier Borraz et Henri Bergeron (CSO), le réflexe qui consiste à créer de nouvelles organisations en réponse à l’incertitude a fait la preuve de son inefficacité. Selon eux, les dirigeants devraient, face aux défis de la crise sanitaire en cours, adopter une démarche scientifique plutôt que d’attendre de la science une vérité absolue. Entretien.                        

Lire la suite
Olivier Duhamel : “Vous allez apprendre à penser par vous-mêmes”

Olivier Duhamel : “Vous allez apprendre à penser par vous-mêmes”

C’est une leçon de rentrée historique à tous points de vue qui s’est déroulée ce jeudi 10 septembre 2020 : délivrée en ligne, l’intervention d’Olivier Duhamel, président de la Fondation nationale des sciences politiques, s’adressait à tous les étudiants du Collège universitaire, mais aussi à un large public grâce à une diffusion en direct sur Youtube. “Argumentez, doutez, écrivez, découvrez qui vous êtes, et faites l’amitié” : l’éminent Professeur de droit constitutionnel a prodigué ses conseils et répondu aux questions des étudiants. Une ode à l’esprit de liberté, à revoir en intégralité. 

Lire la suite
3 conseils pour devenir le photographe politique de l’année

3 conseils pour devenir le photographe politique de l’année

Plus que quelques jours pour participer à la quatrième édition du Prix de la Photographie Politique, ouvert à toutes et tous : vous avez jusqu'au 15 septembre pour envoyer vos images ! D'ici là, le jury nous rappelle qu’une bonne photographie politique n’est pas une question de sujet mais une affaire de regard - une façon d’observer ce monde parfois surprenant qui est le nôtre, au-delà des compétitions électorales et des manifestations de rue. Voici trois conseils pour se lancer. 

Lire la suite
Enseignement : qu’est-ce que la pédagogie hybride ?

Enseignement : qu’est-ce que la pédagogie hybride ?

Après un semestre de printemps qui a basculé en ligne dans l'urgence, le semestre d'automne démarre à Sciences Po sous le signe du "double campus", avec des cours au format largement réinventé. À quelques jours de la rentrée fixée au 14 septembre 2020, tour d'horizon de cette réinvention pédagogique avec Delphine Grouès, Directrice de l'Institut des compétences et de l'innovation. 

Lire la suite

Paris : quoi de neuf sur le chantier du futur campus ?

Paris : quoi de neuf sur le chantier du futur campus ?

Lorsque l’ancien hôtel de l'Artillerie aura achevé sa mue, il deviendra le cœur du futur campus parisien. Pour le moment, sous les échafaudages, le lieu poursuit sa transformation grâce aux grandes machines et aux hommes de l’art. Aperçu du chantier sous l’œil de notre photographe, Martin Argyroglo.

Lire la suite