Théorie et pratique du droit dans les migrations

Friday 17 May 2019 14h00 à 17h30
Salle Percheron - CEVIPOF - 98 rue de l'Université 75007 Paris
Organized byEcole doctorale de Sciences Po
Dans le cadre du séminaire “Théories et pratiques de l’accueil”, rencontre en présence de :
  • Ségolène Barbou des Places, professeure des universités en droit public à Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Camille Gendrot, doctorante à l’IREDIES. 

Ils sont Afghans, Erythréens ou Syriens. Ils fuient la guerre, la famine, la pauvreté ou encore la persécution politique.

Face à une multiplicité des situations, l’unité des catégories juridique (réfugiés, demandeurs d’asile, « dublinés) paraît parfois simpliste. Le statut accordé aux personnes entrant sur le territoire s’inscrit en effet dans un enchevêtrement de principes juridiques, déterminants parfois, respectés partiellement aussi. S’il n’est pas réaliste d’envisager en l’espace d’une demi-journée une compréhension profonde des enjeux juridiques qui s’imposent, les énoncer et les expliciter permettra au moins de mettre en lumière le droit en tant que premier intermédiaire entre la théorie et la pratique.
Surtout, nous insisterons sur le rapport au droit comme élément structurant du positionnement des acteurs en jeu dans le processus d’accueil ou d’exclusion. Car le droit, dans son respect comme dans les moments de sa mise sous silence, est l’outil des rapports de force. Son étude nous permettra de sortir d’un jeu binaire, où les aidants s’opposent à ceux qui veulent freiner l’entrée de nouveaux arrivants sur le territoire. Au contraire, le récit des professionnels du terrain montre une diversité d’approches, allant de la volonté d’établir des consignes et d’éclaircir le langage du droit à l’entretien d’une défiance vis-à-vis du langage de la loi. Dans cette multiplicité d’acteurs et d’approches, quel rapport au droit les migrants peuvent-ils développer en France ?