Reconstruire l’Europe après le coronavirus : que peuvent faire la France et l’Allemagne ?

Vendredi 26 juin 2020 09h30 à 13h30
En ligne / Online
Organisé parHertie School et Sciences Po

Forum virtuel en présence d’universitaires et de décideurs politiques français et allemands de tout premier plan.

Dans le cadre du dialogue franco-allemand étroit initié par le ministre fédéral allemand des affaires étrangères, la Hertie School et Sciences Po organisent ce forum en ligne conjoint, une occasion clef de renforcer les relations franco allemandes post-épidémie.

La rencontre s’articule autour de deux panels thématiques : la reconstruction économique européenne et les réponses institutionnelles des deux pays à la crise, avec un accent sur la relation future et les leçons à tirer de l’expérience de chacun.

Programme :

Les premières réactions à la crise actuelle en Europe ont été essentiellement nationales. Les frontières au sein de l’Europe ont été fermées, y compris la frontière franco-allemande, et chaque État membre a pris ses propres décisions en réaction au nouveau défi de la pandémie. 

Après un manque de coopération au début, la France et l’Allemagne ont uni leurs forces et ont publié une proposition sur la reprise économique et l’avenir de l’Union européenne après la pandémie. Le moteur franco-allemand fonctionne-t-il à nouveau ? Comment la France et l’Allemagne peuvent-elles favoriser concrètement la coopération et l’intégration dans l’Union européenne ?

9:30 – 9:40 : Mot d’introduction par Henrik Enderlein, président de la Hertie School et Frédéric Mion, directeur de Sciences Po.

Déclarations introductives de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances (France) et Olaf Scholz, ministre des Finances (Allemagne).

9:40 – 11:15 Panel I : Reconstruire l’économie européenne après la crise

La pandémie de coronavirus représente un choc symétrique qui aura un impact asymétrique sur les économies européennes. Comment la pandémie affecte-t-elle les économies française et allemande et comment les réponses nationales se comparent-elles ?

  • Clément Beaune, conseiller Europe du président de la République, France
  • Franziska Brantner, porte-parole, European Politics and Parliamentary Whip of the Parliamentary Group Alliance 90/ The Greens in the German Bundestag
  • Sylvie Goulard, sous-gouverneur de la Banque de France
  • Lucas Guttenberg, directeur adjoint du Centre Jacques Delors, Hertie School
  • Anke Hassel, professeure de politique publique, Hertie School
  • Jean Pisani-Ferry, professeur associé et chercheur à Sciences Po, professeur émérite d’économie et de politique publique à la Hertie School.

Chaire : Anne-Sylvaine Chassany, Financial Times.

11:45 – 13:30 Panel II : Comparaison des différentes réponses institutionnelles à la pandémie : approches centralisées et décentralisées 

Comment les systèmes politiques français et allemand font-ils face aux défis sociétaux posés par la pandémie (infrastructures de santé, éloignement social, réouverture des établissements scolaires…) ? Quels sont les avantages et les difficultés des deux systèmes ? Et quels enseignements peuvent être transposés au niveau européen ?

Déclarations introductives de Amélie de Montchalin, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères (France) et Michael Roth, ministre d’État pour l’Europe (Allemagne).

  • Daniel Benamouzig, directeur de recherche CNRS à Sciences Po (Centre de sociologie des organisations, Chaire Santé), co-directeur de l’Institut de santé publique de l’Alliance française AVIESAN
  • Gisela Erler, State Counsellor for Civil Society and Civic Participation, State Ministry of Baden-Württemberg
  • Brigitte Klinkert, présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin ; vice-présidente de la Mission Opérationnelle Transfrontalière
  • Patrizia Nanz, directrice de l’Institut des hautes études durables, Potsdam
  • Andrea Römmele, professeure de communication en politique et société civile, Hertie School
  • Cornelia Woll, professeure en science politique et chercheure au Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po.

Chaire : Michaela Wiegel, Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Conclusion par Henrik Enderlein, président de la Hertie School.

Un événement co-organisé avec

En savoir plus

L’échange se déroulera en français et en allemand, avec traduction en anglais.

Il s’agit du premier élément d’une série de dialogues franco-allemands pluriannuels plus larges destinés aux décideurs politiques, aux experts, aux acteurs économiques, aux groupes de réflexion et à la société civile. Cette série accompagnera également le lancement du Forum franco-allemand sur l’avenir, basé sur le traité d’Aix-la-Chapelle.

Image ©FreshStock/Shutterstock