Ecology and Feminism: meet Vandana Shiva

A leading Indian environmental activist and feminist, Vandana Shiva received the Alternative Nobel Prize in 1993 for « placing women and ecology at the heart of the debate on modern development ».

In her recent essay, 1 % : reprendre le pouvoir face à la toute-puissance des riches (Rue de l’échiquier, 2019), she examines how the so-called « philanthropy » has become the primary means of bypassing democratic structures, preventing diversity and imposing totalitarian ideas.

On the occasion of her visit to France, four Sciences Po students will ask her questions on her views on feminism, ecology and ecofeminism in a lively discussion led by Henri Landes, lecturer and member of the Climate Action: Make It Work initiative at Sciences Po.

A quote from the essay (French edition):

« « Écologie » et « économie » sont deux termes qui ont la même racine grecque, oikos, laquelle signifie « maison ». L’écologie est la science de la maison, tandis que l’économie traite en principe de la gestion de cette même maison. Lorsque le fonctionnement de l’économie est contraire à celui de l’écologie, il en résulte une mauvais gestion de la Terre, notre maison. La crise climatique, celle de l’eau, de la biodiversité et de l’alimentation sont différents symptômes de cette mauvaise gestion. Nous gérons mal la Terre et détruisons les processus écologiques lorsque nous ne considérons pas le capital naturel comme le véritable capital » ».

©Rue de l’échiquier ; Navdanya