Découvrez Debtwatch : un outil au service d’un débat qualitatif sur la dette publique

Lancée il y a quelques mois, cette application développée au sein de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) permet une appréciation multidimensionnelle de la dette pour les citoyens et les experts à la recherche de données solides pour faire vivre le débat, en toute transparence. Échanges sur le sujet avec Xavier Timbeau, Directeur de l'OFCE.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la genèse du projet Debtwatch : pourquoi avoir lancé cet outil ? qui a participé à ce projet ? Pourquoi avoir sélectionné une cible de 15 pays ?

La genèse de debtwatch remonte à la crise des dettes souveraines en zone euro. Nous avons entrepris à l'OFCE un travail de longue haleine qui visait à produire une contre analyse de la Commission Européenne au moment du lancement de Semestre Européen. Le Semestre Européen est une séquence qui dure 6 mois et pendant laquelle les recommandations de politique économique pour chaque Etat membre de l'Union Européenne sont élaborées afin qu'elles alimentent dans la deuxième partie de l'année la construction des lois de finance de chaque pays. La Commission amorce ce cycle avec la publication d'un Annual Growth Survey fin novembre de chaque année. Le projet que nous avons conduit de 2012 à 2019 était de proposer un Annuel Growth Survey indépendant, élaboré par un groupe d'instituts européens. Nous avons plaidé pour une stratégie économique plus intégrée entre les pays européens, prenant en compte les dimensions sociales et en cherchant à désamorcer les pièges d'un respect à la lettre des règles du Pacte de Stabilité et de Croissance. Nous avons beaucoup insisté sur la nécessité de ne pas réduire brutalement les dettes publiques lorsque les économies sont en récession, parce qu'à court terme, cela ne produit qu'un aggravement de la récession et une hausse de la dette qui alimente la défiance des marchés.

C'est de ces travaux que debtwatch est né, en cherchant à proposer un outil qui permette de discuter de la soutenabilité de la dette publique dans toutes ses dimensions.

Cet outil semble assez technique, à qui s’adresse-t-il ? Quels en sont les usages envisageables/souhaités ? Est-il accessible à tous ? Sa "durée de vie" est-elle limitée dans le temps ?

L'outil est technique parce que le problème est complexe et embrasse de nombreuses politiques. La soutenabilité de la dette dépend des perspectives de croissance, d'inflation, mais aussi de l'évolution des taux qui est en partie déterminée par la politique monétaire de la Banque Centrale. Nous avons voulu être le plus sérieux possible et ne pas faire de raccourcis pour simplifier à l'extrême cette question essentielle. Mais nous avons voulu que cela soit accessible à quelqu'un qui s’intéresse de près à ces questions sans en être un spécialiste. Cela peut être un étudiant en économie, mais le cœur de ceux qui sont visés sont les citoyens qui voteront dans quelques mois et qui veulent avoir une opinion informée sur la dette. Pour rendre l'outil encore plus accessible nous comptons aussi sur les spécialistes ou les experts de la question. Ils ont des analyses souvent tranchées sur la question de la dette. Debtwatch leur permet de simuler les scénarios qu'ils jugent pertinent et de communiquer ensuite à tous les références de leurs simulations. Debtwatch permet en effet d'enregistrer les simulations et de les retrouver par un simple code à 5 lettres. Ainsi, toute analyse sur la dette publique peut être confrontée à une analyse quantitative rigoureuse et ouverte . Les spécialistes peuvent alors débattre en toute transparence pour le bénéfice de tous.

Quant à la durée de vie, depuis que je fais de l'économie, la question de la dette publique n'a jamais été absente du débat. J'imagine qu'elle le sera encore quelques années. Mais il faudra sans doute adapter debtwatch à de nouvelles questions !

Comment fonctionne-t-il ?

Debtwatch est basé sur modèle de simulation stochastique et utilise les données de la Commission Européenne (AMECO) comme base statistique. Par un effet inattendu de la crise sanitaire, l'Impérial College a rendu public les codes qu’ils emploient pour simuler les modèles épidémiologiques. Bien qu'ils ne soient pas directement fait pour ça, il a été assez facile de les adapter au problème de la dette publique et de faire les calculs correspondant en quasi temps réel. Cela permet d'héberger l'application sur un serveur et de faire les calculs à la demande de chaque utilisateur. Ainsi de nombreux paramètres peuvent être modifiés. Debtwatch est entièrement en Open Source et il est très facile d'accéder au code source pour le modifier ou s'assurer de sa pertinence.

Pourriez-vous nous indiquer en quoi l’OFCE était le laboratoire idéal pour élaborer cet outil ?

L'OFCE a acquis une grande expérience en matière de modélisation et d'analyse appliquée des questions de politique économique. La mission de l'OFCE est de "mettre au service du débat public en économie les fruits de la rigueur scientifique et de l’indépendance universitaire". Debtwatch n'est qu'une nouvelle façon de plus de le faire. 

En savoir plus :

 
Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

Près de 200 partenaires, lycées conventionnés et autorités académiques étaient réunis pour le traditionnel Séminaire annuel de l’Égalité des chances organisé les 18 et 19 janvier autour de deux temps forts. Lors de la première journée de séminaire, les participants ont pu découvrir la philosophie du Collège universitaire et précisément la scolarité sur chacun des sept campus en régions de Sciences Po, puis connaître les trajectoires scolaires et professionnelles d’anciens élèves. Des ateliers thématiques sur les épreuves de la procédure d'admission leur ont été proposés le lendemain. Morceaux choisis.

Lire la suite
Focus sur la rentrée académique du Collège universitaire

Focus sur la rentrée académique du Collège universitaire

Lundi 17 janvier dernier se tenait la rentrée académique du semestre de printemps du Collège universitaire à Reims. Une session inédite qui a réuni, sous format hybride, Mathias Vicherat, le directeur de Sciences Po, Stéphanie Balme, la doyenne du Collège universitaire, les directeurs et directrices des campus, les équipes du campus de Reims sans oublier les étudiants des sept campus de Sciences Po. Moments choisis.

Lire la suite
Summer School 2022 : cultivez votre curiosité !

Summer School 2022 : cultivez votre curiosité !

Vous souhaitez étudier les sciences sociales à Paris le temps d'un été ? Sciences Po, première université française en sciences sociales, ouvre ses portes à des étudiantes et étudiants venus du monde entier pour leur permettre de suivre des programmes d'études intensifs en ligne ou en présentiel. Voici ce qu’il faut savoir avant de postuler !

Lire la suite
Mathias Énard, nouvel auteur en résidence à Sciences Po

Mathias Énard, nouvel auteur en résidence à Sciences Po

[Les livres] restent, en définitive, avec le feu, la seule façon de combattre les ténèbres. - Mathias Énard, Rue des voleurs

Nouveau titulaire de la Chaire d’écrivain en résidence à Sciences Po, Mathias Énard dispensera ce semestre deux ateliers d’écriture de création auprès des étudiantes et étudiants. Il leur enseignera l'art de combattre les ombres, non pas avec le feu, mais avec la littérature.

Lire la suite
Bienvenue à la Grenade, l’épicerie étudiante solidaire et participative !

Bienvenue à la Grenade, l’épicerie étudiante solidaire et participative !

Pour lutter contre la précarité étudiante et favoriser l’aide alimentaire, La Grenade, l’épicerie étudiante participative et solidaire de Sciences Po, a été inaugurée le 13 décembre dernier, en présence de Mathias Vicherat et de la famille Erignac qui a remis le Prix Claude Erignac 2021 à ce projet innovant. Rencontre avec deux des membres de l'équipe étudiante, Elsa Ingrand et Pierre Peyrelongue. 

Lire la suite
Vers une Union européenne de la santé ?

Vers une Union européenne de la santé ?

Mercredi 12 janvier, la Chaire Santé, les Alumni et l'École d’affaires publiques de Sciences Po, ont organisé au Ministère des Solidarités et de la Santé, un débat dédié aux objectifs de santé européens actuels et futurs. Cet événement multiforme et multiplateformes a réuni des représentants des instances européennes, des parlementaires et des experts, européens et français, pour analyser les initiatives européennes en cours, discuter de la stratégie collective de l'UE face à la pandémie de Covid-19 et envisager collectivement les défis à venir liés à la santé.

Lire la suite
Le microbiote, ou une révolution médicale du XXIe siècle ?

Le microbiote, ou une révolution médicale du XXIe siècle ?

Dans son article Entre médicament et aliment : inventer la médecine du microbiote, publié dans Cogito, le magazine de la recherche de Sciences Po, Étienne Nouguez, chargé de recherche CNRS au Centre de sociologie des organisations, livre une analyse pointue de ce nouveau “marché de la santé”, souvent présenté depuis le début des années 2000, comme une véritable révolution médicale.

Lire la suite