Qu'importe le flacon, pourvu qu'on aille à Reims

Le Sciences Po International Tasting, ou SPIT pour les intimes, est le plus grand concours étudiant de dégustation de vin en France. La 8ème édition de cette compétition internationale a eu lieu les 1er & 2 avril 2016 sur le campus de Sciences Po à Reims, au pays du Champagne. Récit d'un rendez-vous qui rassemble des passionnés du monde entier. 

In vino veritas : dans le vin, la vérité. Pour les passionnés de grands vins qui ont pu mesurer leurs qualités de dégustateurs au cours du Sciences Po International Tasting, le dicton a acquis une nouvelle signification. Cette fameuse locution latine renvoie aussi au nom de l’association d’œnologie de Sciences Po, qui organisait ce concours de dégustation pour la 8e année consécutive, les 1er et 2 avril 2016, au pays du Champagne. À la recherche de la vérité dans le vin, entre Reims, Aÿ et les prestigieuses Caves Legrand à Paris, 12 équipes du monde entier ont dévolu leur week-end à l’art de la dégustation.

Le concours de dégustation étudiant le plus réputé de France

Le Sciences Po International Tasting, ou "SPIT" pour les intimes, est le concours de dégustation étudiant le plus réputé de France. Cette année, la compétition rassemblait six écoles françaises et six universités étrangères*. Et pour la première fois depuis sa création, une équipe asiatique, celle de l’Université Chinoise de Hong Kong, était présente. Les festivités ont débuté le vendredi soir sur le campus de Sciences Po à Reims, dans une salle des Actes richement ornementée, où les participants eurent la chance de déguster un florilège de vins de haute volée.

Le concours en lui-même n’a commencé que le lendemain. Sous l’œil d’un jury de professionnels du monde du vin**, les participants se sont d’abord affrontés autour d’une série de questions théoriques sur des grands crus de champagnes Bollinger, puis autour de trois vins blancs sur la thématique « le long du Rhin ». Trois vins rouges issus d’un unique cépage, le pinot noir, clôturaient la phase des qualifications. Les trois meilleures équipes – Oxford, Cambridge et l’EM Lyon – se sont départagées lors d’une finale d’exception qui fut l’occasion de découvrir deux nectars mythiques : un Bollinger Vieilles Vignes Françaises 1985 et un Château Climens 1975. L’équipe de l’EM Lyon l’a finalement emporté d’une courte tête, soulignant l’exceptionnelle qualité des équipes en présence.

12 équipes du monde entier

Comme en 2015, le cocktail d’ouverture du concours s’est tenu le vendredi 1er avril sur le campus de Reims, qui accueille les programmes Europe-Amérique et Europe-Afrique du Collège universitaire, le premier cycle de Sciences Po. « C’est en faisant rayonner l’événement sur les différents campus de Sciences Po que le concours étendra son engouement et son audience », explique Ségolène Bon, membre de l’équipe d’organisation du SPIT. « Le caractère international de l’événement est notre ambition première. Nous organisons des dégustations ouvertes à tous à Sciences Po une à deux fois par semaine. Notre objectif est de nous rapprocher de notre équivalent rémois, le Champagne Tasting Club et d’organiser des événements ensemble. »

L’internationalisation croissante du SPIT est apparue comme une évidence lors de cette édition. Entre la préférence d’un William Kinney Jr, étudiant à Cornell University, pour les vins espagnols, et l’amour d’un Ronald Chan, étudiant à la Chinese University of Hong Kong, pour la complexité des vins de Bourgogne, c’est un très riche dialogue entre étudiants et vins du monde entier qui s’est noué lors de ces deux jours.

Le prestigieux président du jury, Andreas Larsson, élu meilleur sommelier du monde en 2007, était enthousiaste à l’idée d’évaluer pour la première fois des étudiants pour leurs compétences en dégustation. « Ce concours est une excellente initiative », a-t-il estimé.

Ce sont des voies très différentes qui ont mené ces étudiants à découvrir et à aimer le vin. Contrairement à certains membres de l’association In Vino Veritas, comme Jean-Quentin Prats qui a « quasiment grandi dans un vignoble », beaucoup d’étudiants ont rencontré l’art de la dégustation plus tardivement. Robin Lenfant, un des vainqueurs de l’EM Lyon, en apprécie le côté « convivial et grisant. C’est une façon ludique d’approfondir nos connaissances autour du vin ».

"Le vin est une école de la vie"

Pour les membres de l’équipe de Cornell University, c’est un cours avec un de leurs professeurs favoris qui a été à l’origine de leur passion pour le vin. Pour l’équipe de Saint-Andrews, dont deux membres participaient pour la première fois au SPIT, ce concours est avant tout un évènement passionnant qui leur offre l’opportunité de découvrir Reims et ses trésors, dont le campus de Sciences Po.

L’équipe d’organisation a désormais les yeux rivés sur les prochaines éditions. Ségolène Bon souhaiterait organiser un jour une sélection plus ardue pour les équipes souhaitant participer au concours. Elle espère aussi une encore plus grande présence internationale avec des équipes venant des quatre coins du globe. Mais l’équipe du SPIT a déjà de quoi être fière de cette édition 2016: dans la sublime salle des Actes résonnant de conversations dans toutes les langues, une coupe de champagne à la main, elle peut savourer la récompense de ces mois de travail acharné. Un photographe, recruté pour l’occasion, immortalise les équipes, toutes prêtes à défendre avec acharnement les couleurs de leur université. Comme Andreas Larsson l’a souligné dans son discours plus tôt dans la soirée, le vin est une « école de vie…et un immense plaisir ». Partager cette passion avec une partie toujours plus importante du globe est le défi à poursuivre pour les années à venir pour les étudiants du SPIT. Espérons qu’elle soit célébrée pour de nombreuses années encore dans l’atmosphère pétillante de Reims.

Par Sarah Klena et Marion Lefèvre, étudiantes du campus de Sciences Po à Reims et journalistes du Sundial Press.

Traduit de l’anglais par Marion Lefèvre et Baudouin de Dreuille.

*Les écoles et universités en compétition étaient l’École Normale Supérieure, l'EM Lyon, l'ESSEC, l'ESTP, Polytechnique et HEC en France, et Cambridge University (UK), Copenhagen Business School (Danemark), Cornell University (USA), Chinese University of Hong Kong (Hong Kong), Oxford University (UK), et St Andrews (Scotland, UK). 

**Le jury était composé d’Andreas Larsson (meilleur sommelier du monde 2007), Angélique de Lencquesaing (cofondatrice d’IdealWine), Joëlle Weiss Boisson (journaliste à Terres de Vins), Jérôme Philipon (président de Champagne Bollinger), Gilles Descotes (Chef de Caves chez Bollinger) et Franck Ramage (responsable du département vins de l’École Le Cordon Bleu).

En savoir plus

Rendez-vous sur la page Facebook du SPIT. 

Quartiers fragiles

Quartiers fragiles

Année après année, les politiques dédiées aux quartiers dits “sensibles” s’enchaînent et… rien ne semble changer. Clément Boisseuil, chercheur au Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po (CEE) s’est intéressé à l’application de ces politiques, en comparant les méthodes utilisées à Chicago et à Paris. Il nous explique pourquoi une telle différence entre les objectifs affichés et des résultats mitigés.

Lire la suite
Sociologie et basket-ball

Sociologie et basket-ball

Après avoir étudié pendant deux années sur le campus de Reims, Lukas Noah Drammeh s’est envolé pour les États-Unis où il effectue actuellement sa troisième année à l’Université de Caroline du Nord, à Chapel Hill. L’occasion d’approfondir ses connaissances en sociologie et en études afro-américaines, mais aussi de réaliser un vieux rêve : intégrer une équipe de basket-ball réputée et jouer une saison sur le sol américain. Portrait vidéo d’un fan de basket.

Lire la suite
Apprendre, ça s’apprend

Apprendre, ça s’apprend

Comment apprendre à apprendre ? C'est le défi de tout élève, en particulier au moment de l'arrivée dans l'enseignement supérieur. Sciences Po a mis en place depuis septembre 2017 une innovation pédagogique qui apporte des réponses pratiques à ce défi :  des cours inédits baptisés "ateliers de métacognition". Objectif de ces séances : mieux connaître le fonctionnement de son cerveau pour améliorer ses stratégies d’apprentissage. 

Lire la suite
Tous inégaux face aux banques ?

Tous inégaux face aux banques ?

Besoin d’un crédit bancaire ? Mieux vaut être un homme blanc. C’est le résultat d’une large opération de test de discrimination menée à l’initiative de la municipalité de Villeurbanne auprès des banques locales. Jeanne Lazarus, sociologue au Centre de sociologie des organisations de Sciences Po (CSO) qui travaille sur les rapports des citoyens aux institutions monétaires, faisait partie du comité scientifique de ce testing. Elle commente les résultats de cette opération.

Lire la suite
Travailler le dimanche est-il vraiment utile ?

Travailler le dimanche est-il vraiment utile ?

Travailler le dimanche est-il utile ? Non, répondent Jean-Yves Boulin et Laurent Lesnard dans leur dernier ouvrage Les Batailles du dimanche. Dépassant les habituels clivages idéologiques, les deux sociologues ont analysé le travail dominical sous l’angle de son utilité sociale. Interview de Laurent Lesnard, chercheur à l’Observatoire sociologique du changement (OSC) de Sciences Po.

Lire la suite
Christian Dior, un alumnus toujours à la mode

Christian Dior, un alumnus toujours à la mode

Par Serge Carreira, enseignant à Sciences Po. Qui se doute aujourd’hui que Christian Dior a fait un passage à Sciences Po ? Entré rue Saint-Guillaume sous la pression familiale, il a fui aussitôt une carrière de diplomate toute tracée pour le destin de créateur que l’on sait. À l’occasion de l’exposition qui lui est consacrée jusqu’en janvier au musée des Arts Décoratifs, retour sur un alumnus en avance sur son temps, qui a traversé les modes et les époques. Et se serait peut-être davantage épanoui dans le Sciences Po de 2017 ?

Lire la suite
Journée des masters : le replay

Journée des masters : le replay

Vous êtes étudiant ou jeune professionnel, vous vous interrogez sur les programmes de master et les différents métiers auxquels nous préparons nos diplômés ? Retrouvez l'intégralité des présentations de notre Journée des masters du samedi 25 novembre. L’occasion de tout savoir sur les programmes et les spécialisations de nos 7 écoles : l’École d’affaires publiques, l’École des affaires internationales, l’École de droit, l’École de journalisme, l’École du management et de l’innovation, l’École urbaine et l’École doctorale.

Lire la suite

"Vous êtes romancier ou historien ?"

Le 18 novembre dernier, le traditionnel salon littéraire des étudiants de Sciences Po s’est tenu à la mairie du 7ème arrondissement. La “Journée des Auteurs”, organisée depuis 1947 par le Bureau des Arts, fêtait sa 70e édition en présence, entre autres, de l’auteur de bandes dessinées Joann Sfar et du romancier Olivier Guez, prix Renaudot 2017. Retour sur la littérature française, les filiations littéraires et le sens du romanesque.

Lire la suite