Égalité des chances : Sciences Po fête les 20 ans des CEP

Il y a vingt ans, Sciences Po créait à grand fracas un dispositif inédit, audacieux et presque révolutionnaire dans le paysage de l’enseignement supérieur français : les Conventions Éducation Prioritaire ouvraient une voie d’admission dédiée pour des candidats qui ne se seraient jamais autorisés à l’être. 20 ans et plus de 2300 étudiants plus tard, Sciences Po célèbre la réussite de ce pari : conjuguer l’excellence et le volontarisme dans l’ouverture sociale. 

> Plus que quelques jours pour revoir le Live Magazine de l'égalité des chances du 31 mai ! #ScPoLiveMagazine #20ansCEP

20 ans après, les tensions ont été apaisées par les réussites, ni plus ni moins remarquables que tous les autres étudiants de Sciences Po, des étudiants ayant rejoint l’institution par cette voie. Une leçon demeure, l’héritage majeur de cette expérience : il ne s’agit pas de décréter l’égalité des chances pour qu’elle existe, ni d’invoquer la diversité pour qu’elle survienne. 

Les CEP, cœur battant de l’ouverture sociale de Sciences Po

En vingt ans, le “programme CEP” a au total permis à près de 2300 étudiants, issus de territoires où personne ne place Sciences Po dans le champ des possibles, de rejoindre l’institution. Plus d’un millier de diplômés en sont sortis avec le précieux sésame, entamant des carrières aussi diverses et réussies que celles de tous les étudiants de Sciences Po. Plus largement, ce sont plus de 10 000 élèves qui ont participé aux ateliers de préparation dans leur lycée, ouvrant leurs horizons vers des formations jamais envisagées : un effet démultiplicateur et rarement évoqué du dispositif. Les histoires de réussite et d’engagement qui ont émaillé ces vingt ans ont fait l’objet d’une soirée spéciale de témoignages, le “Live Magazine de l’égalité des chances”, organisé le 31 mai en l’honneur de cet anniversaire :

Au cours de ces vingt ans, le programme CEP fut le cœur battant de l’ouverture sociale de Sciences Po, avec des promotions composées aux ¾ de boursiers. Dans le même temps, Science Po se dotait de deux autres innovations : un système de droits de scolarité adaptés aux revenus de chaque famille et une politique d’aide sociale sans équivalent dans le paysage de l’enseignement supérieur français. Ces innovations ont amené le taux de boursiers dans l’institution de 12 % en 2006 à 25 % aujourd’hui. Dans le même temps, Sciences Po a connu une explosion de son attractivité avec un nombre record de plus de 20 000 candidats en 2020, une croissance de ses effectifs qui sont passés de 6000 à 14 000 étudiants, tout en  maintenant une importante sélectivité, autour de 20 % d’admis. Sa renommée internationale s’est confortée avec notamment une 2è place mondiale en science politique et relations internationales au classement QS, depuis 2019. 

Une admission réformée pour s’ouvrir à tous les talents

Fort de cette expérience de volontarisme, Sciences Po a annoncé en 2020 la prochaine étape de son engagement pour l’ouverture sociale : la réforme de sa procédure d’admission, qui s’adresse désormais au plus grand nombre via Parcoursup, avec des épreuves conçues pour donner leur chance à tous les talents, et un objectif de 30 % de boursiers dans chaque nouvelle promotion. Au sein de cette procédure, les candidats ayant suivi un atelier CEP dans leur lycée conventionné passent les mêmes épreuves que l’ensemble des candidats, et constitueront à terme 15 % de chaque nouvelle promotion.

Cette réforme majeure doit beaucoup à l’expérience des CEP, qui a inspiré en bonne partie les nouvelles épreuves et leur volonté de gommer les biais sociaux. Elle permet à Sciences Po de s’adresser à un vivier plus large et plus diversifié encore. Au printemps 2021, alors que la nouvelle procédure a suscité l’envie de 15 000 candidats de tout le territoire via Parcoursup, Sciences Po va déployer la suite de cette nouvelle ambition d’ouverture sociale en annonçant l’extension de son dispositif CEP, qui concernera 200 lycées d’ici 2023, contre 106 actuellement. 

Chiffres-clés

  • 2262 étudiants admis depuis la création des CEP en 2001
  • Les ⅔ sont boursiers
  • Plus de 10 000 lycéens engagés dans le dispositif via les ateliers de préparation
  • 12 diplômés de la première promo en 2006, 134 dans la promo 2020, et plus de 1000 diplômés sur 20 ans
  • 77 % des diplômés CEP s’orientent vers le secteur privé
  • 106 lycées partenaires début 2021, 200 à l’horizon 2023

L'équipe éditoriale de Sciences Po

Les enjeux mondiaux analysés par CIVICA : 11 projets de recherche sélectionnés

Les enjeux mondiaux analysés par CIVICA : 11 projets de recherche sélectionnés

Penser le monde dans un cadre qui associe 10 000 chercheurs européens, tel est le défi que se fixe le volet recherche de CIVICA, université européenne des sciences sociales dont Sciences Po est partie prenante.  L'ambition de CIVICA Research est de réunir une diversité d'analyses et d’approches sur les grands défis mondiaux : la construction européenne, les enjeux auxquels font face les démocraties, la transformation des sociétés, les crises environnementales, l'impact du numérique sur les sociétés mais aussi leur usage au service des sciences sociales ...

Lire la suite
Startups d'utilité publique

Startups d'utilité publique

À Sciences Po, l'entrepreneuriat se conjugue souvent avec l'intérêt général et le goût pour l'action publique : en voici deux exemples avec Public+ et Le Parapheur, deux startups créés par des étudiants de Sciences Po au service des territoires, des élus et des citoyens. Portraits en vidéo. 

Lire la suite

Yann Algan :

Yann Algan : "Nos étudiants veulent plus que jamais servir l'intérêt général"

Yann Algan, Doyen de l’École d’affaires publiques (EAP) et professeur au département d'économie, a accepté la proposition d’HEC d’exercer la fonction de Doyen associé du programme Pré-expérience et d’y poursuivre ses travaux de recherche sur la confiance et la coopération dans les organisations. Il quitte donc ses fonctions de Doyen de l’École d'Affaires Publiques à partir de la rentrée 2021. En février, il répondait à nos questions sur cette formation historique de Sciences Po : innovations, débouchés, projets pédagogiques, préparation aux concours de la haute fonction publique, transformation de l’action publique par la crise sanitaire …

Lire la suite
Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Découvrez la saison 2 de notre série vidéo FOCUS !

Les infos passent, les idées restent. Dans FOCUS, la série vidéo de Sciences Po, un chercheur ou un enseignant aborde son domaine sous un angle inattendu. En trois minutes, FOCUS offre une réflexion hors des sentiers battus sur les questions qui animent le débat public et propose des perspectives pour comprendre et pour agir.

Lire la suite
Conventions Éducation Prioritaire : 63 nouveaux lycées rejoignent le dispositif

Conventions Éducation Prioritaire : 63 nouveaux lycées rejoignent le dispositif

À l’occasion des vingt ans des Conventions Éducation Prioritaire, Sciences Po renouvelle son dispositif d’égalité des chances pour renforcer son impact social et territorial. Dès ce printemps, 63 nouveaux lycées partenaires rejoignent le programme, qui s’étend à dix nouvelles académies et à de nouvelles zones, notamment le monde rural et des petites villes. 

Lire la suite
Hommage à Guy Michelat

Hommage à Guy Michelat

Par Laurence Betrand Dorléac - Disparu le 30 mai, Guy Michelat, directeur de recherche émérite CNRS au CEVIPOF, fut un pionnier et un pilier de la sociologie politique française. La communauté scientifique de Sciences Po perd avec lui l’une de ses plus belles figures. 

Lire la suite