Découvrez Debtwatch : un outil au service d’un débat qualitatif sur la dette publique

Lancée il y a quelques mois, cette application développée au sein de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) permet une appréciation multidimensionnelle de la dette pour les citoyens et les experts à la recherche de données solides pour faire vivre le débat, en toute transparence. Échanges sur le sujet avec Xavier Timbeau, Directeur de l'OFCE.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la genèse du projet Debtwatch : pourquoi avoir lancé cet outil ? qui a participé à ce projet ? Pourquoi avoir sélectionné une cible de 15 pays ?

La genèse de debtwatch remonte à la crise des dettes souveraines en zone euro. Nous avons entrepris à l'OFCE un travail de longue haleine qui visait à produire une contre analyse de la Commission Européenne au moment du lancement de Semestre Européen. Le Semestre Européen est une séquence qui dure 6 mois et pendant laquelle les recommandations de politique économique pour chaque Etat membre de l'Union Européenne sont élaborées afin qu'elles alimentent dans la deuxième partie de l'année la construction des lois de finance de chaque pays. La Commission amorce ce cycle avec la publication d'un Annual Growth Survey fin novembre de chaque année. Le projet que nous avons conduit de 2012 à 2019 était de proposer un Annuel Growth Survey indépendant, élaboré par un groupe d'instituts européens. Nous avons plaidé pour une stratégie économique plus intégrée entre les pays européens, prenant en compte les dimensions sociales et en cherchant à désamorcer les pièges d'un respect à la lettre des règles du Pacte de Stabilité et de Croissance. Nous avons beaucoup insisté sur la nécessité de ne pas réduire brutalement les dettes publiques lorsque les économies sont en récession, parce qu'à court terme, cela ne produit qu'un aggravement de la récession et une hausse de la dette qui alimente la défiance des marchés.

C'est de ces travaux que debtwatch est né, en cherchant à proposer un outil qui permette de discuter de la soutenabilité de la dette publique dans toutes ses dimensions.

Cet outil semble assez technique, à qui s’adresse-t-il ? Quels en sont les usages envisageables/souhaités ? Est-il accessible à tous ? Sa "durée de vie" est-elle limitée dans le temps ?

L'outil est technique parce que le problème est complexe et embrasse de nombreuses politiques. La soutenabilité de la dette dépend des perspectives de croissance, d'inflation, mais aussi de l'évolution des taux qui est en partie déterminée par la politique monétaire de la Banque Centrale. Nous avons voulu être le plus sérieux possible et ne pas faire de raccourcis pour simplifier à l'extrême cette question essentielle. Mais nous avons voulu que cela soit accessible à quelqu'un qui s’intéresse de près à ces questions sans en être un spécialiste. Cela peut être un étudiant en économie, mais le cœur de ceux qui sont visés sont les citoyens qui voteront dans quelques mois et qui veulent avoir une opinion informée sur la dette. Pour rendre l'outil encore plus accessible nous comptons aussi sur les spécialistes ou les experts de la question. Ils ont des analyses souvent tranchées sur la question de la dette. Debtwatch leur permet de simuler les scénarios qu'ils jugent pertinent et de communiquer ensuite à tous les références de leurs simulations. Debtwatch permet en effet d'enregistrer les simulations et de les retrouver par un simple code à 5 lettres. Ainsi, toute analyse sur la dette publique peut être confrontée à une analyse quantitative rigoureuse et ouverte . Les spécialistes peuvent alors débattre en toute transparence pour le bénéfice de tous.

Quant à la durée de vie, depuis que je fais de l'économie, la question de la dette publique n'a jamais été absente du débat. J'imagine qu'elle le sera encore quelques années. Mais il faudra sans doute adapter debtwatch à de nouvelles questions !

Comment fonctionne-t-il ?

Debtwatch est basé sur modèle de simulation stochastique et utilise les données de la Commission Européenne (AMECO) comme base statistique. Par un effet inattendu de la crise sanitaire, l'Impérial College a rendu public les codes qu’ils emploient pour simuler les modèles épidémiologiques. Bien qu'ils ne soient pas directement fait pour ça, il a été assez facile de les adapter au problème de la dette publique et de faire les calculs correspondant en quasi temps réel. Cela permet d'héberger l'application sur un serveur et de faire les calculs à la demande de chaque utilisateur. Ainsi de nombreux paramètres peuvent être modifiés. Debtwatch est entièrement en Open Source et il est très facile d'accéder au code source pour le modifier ou s'assurer de sa pertinence.

Pourriez-vous nous indiquer en quoi l’OFCE était le laboratoire idéal pour élaborer cet outil ?

L'OFCE a acquis une grande expérience en matière de modélisation et d'analyse appliquée des questions de politique économique. La mission de l'OFCE est de "mettre au service du débat public en économie les fruits de la rigueur scientifique et de l’indépendance universitaire". Debtwatch n'est qu'une nouvelle façon de plus de le faire. 

En savoir plus :

 
Le Média Positif : une initiative étudiante galvanisante

Le Média Positif : une initiative étudiante galvanisante

Un cœur artificiel créé par une entreprise française, la découverte du gène responsable des cancers du sein résistants aux traitements ou encore une startup bordelaise spécialisée dans le recyclage du CO2 industriel... Tout cet éventail d'informations nous provient tout droit d'un nouveau média créé par des étudiants de Sciences Po : le Média Positif.

Lire la suite
Forum de Paris sur la Paix : 103 étudiants de Sciences Po mobilisés

Forum de Paris sur la Paix : 103 étudiants de Sciences Po mobilisés

Du 11 au 13 novembre, 45 chefs d'État et dirigeants d’organisations internationales se sont rassemblés à Paris et en ligne pour la quatrième édition du Forum de Paris sur la Paix (FPP). Organisé dans un format hybride, le sommet de cette année a été axé sur les efforts mondiaux de coopération pour trouver des solutions aux défis actuels posés par la pandémie. 

Découvrez l’expérience de Hannah, bénévole cette année.

Lire la suite
Écrire / Éditer : retour sur une co-écriture inédite entre Maylis de Kerangal et ses élèves

Écrire / Éditer : retour sur une co-écriture inédite entre Maylis de Kerangal et ses élèves

Alors qu’elle est titulaire de la Chaire d’écrivain en résidence de Sciences Po à l’automne 2020, Maylis de Kerangal a partagé, en plein confinement, une expérience inédite de co-écriture avec les étudiantes et étudiants de ses ateliers d'écriture. Ils se sont enfin retrouvés, un an plus tard, autour de leur ouvrage commun, imprimé depuis par les Presses de Sciences Po.

Lire la suite
Luiz Inácio Lula da Silva : investir dans le Brésil de demain

Luiz Inácio Lula da Silva : investir dans le Brésil de demain

C’est une foule pleine d’enthousiasme qui attendait l’arrivée de Luiz Inácio Lula da Silva (plus connu sous le nom de « Lula ») à Sciences Po mardi 16 novembre 2021. Des étudiants, mais aussi des représentants de l’ONU et des diplomates étaient rassemblés pour écouter l’intervention de l'ancien président de la République fédérative du Brésil sur le sujet « Quelle place pour le Brésil dans le monde de demain ? »

Lire la suite
Bienvenue à Mathias Vicherat nommé directeur de l'IEP et administrateur de la Fondation nationale des sciences politiques

Bienvenue à Mathias Vicherat nommé directeur de l'IEP et administrateur de la Fondation nationale des sciences politiques

Faisant suite à la publication conjointe, le 20 novembre 2021, du décret du Président de la République confirmant la nomination de Mathias Vicherat en tant que directeur de l’IEP et de l’arrêté de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation qui entérine sa nomination en tant qu’administrateur de la Fondation nationale des sciences politiques, notre nouveau directeur prend ses fonctions lundi 22 novembre 2021

Lire la suite
Comprendre le cybersexisme pour mieux le prévenir : conférence et remise de prix

Comprendre le cybersexisme pour mieux le prévenir : conférence et remise de prix

Dans la continuité du nouveau dispositif de lutte contre les violences sexistes et sexuelles (VSS) mis en place à la rentrée universitaire 2021 à Sciences Po et à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, notre institution lance, le 25 novembre 2021, un cycle de trois conférences pour aller plus loin dans la lutte contre les VSS.

Zoom sur le premier opus : comprendre le cybersexisme pour mieux le prévenir.

Lire la suite
Candidats : tout savoir sur les admissions en bachelor par la voie d'accès internationale pour la rentrée 2022

Candidats : tout savoir sur les admissions en bachelor par la voie d'accès internationale pour la rentrée 2022

Vous préparez un diplôme d’études secondaires étranger et souhaitez vous porter candidat au Bachelor de Sciences Po pour la rentrée 2022 ?  La voie d’accès internationale est ouverte depuis le 4 novembre ! Cette voie d’accès s’adresse uniquement aux lycéens préparant un diplôme d’études secondaires étranger. Modalités, calendriers, nouveautés  : retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur nos procédures d’admission et les dernières informations.

Lire la suite
Retour sur la 6e édition de la conférence internationale sur les études humanitaires

Retour sur la 6e édition de la conférence internationale sur les études humanitaires

Du 3 au 5 novembre 2021 se tenait la 6e édition de l’International Humanitarian Studies Association Conference (IHSA), un événement qui aura réuni près de trois cents auditeurs et intervenants venus des quatre coins du monde pour réfléchir ensemble sur les nouvelles réalités de la politique vis à vis de l’humanitaire : entre solidarité affichée et abandon ressenti dans le nouveau contexte de crise humanitaire et sanitaire liée à l’épidémie de COVID-19. Chaque année, l’IHSA s’associe à un partenaire académique et pour l’édition 2021 c’est Sciences Po Paris qui a reçu l’honneur de ce partenariat. Retour sur cet événement d’ampleur.

Lire la suite