Agir face aux urgences du développement

Rémy Rioux, Directeur général de l’Agence Française de Développement (AFD) et Frédéric Mion, Directeur de Sciences Po, ont signé le 15 novembre un nouveau partenariat qui vient renforcer et élargir une longue tradition de coopération. Son ambition : alimenter la recherche et le débat public sur les questions de développement, et mieux former les futurs acteurs du développement.

L'AFD et Sciences Po produisent toutes deux de la recherche et de l'expertise sur le développement. Qu'attendez-vous de ce rapprochement en matière de production de connaissances ?

Rémy Rioux :  Nous avons de nombreux chercheurs qui, aux côtés de notre chef économiste, Gaël Giraud - qui intervient à Sciences Po mercredi 15 novembre (ndlr) - produisent et diffusent des travaux axés notamment autour des biens communs, de la transition vers une société décarbonée, et du lien social. L’idée de ce partenariat est de partager nos savoirs et de co-construire de l’expertise pluridisciplinaire avec l’ensemble de la communauté académique de Sciences Po. La rencontre de ces mondes sera, j’en suis certain, fructueuse !

Frédéric Mion : L'AFD a récemment intégré de nouvelles compétences, géographiques ou thématiques, sur lesquelles les chercheurs de Sciences Po peuvent apporter une expertise utile. Ce partenariat va également inciter à la création de nouveaux projets de recherche au travers de l’organisation de séminaires communs. Nous avons aussi l’ambition d’irriguer le débat public sur les enjeux de développement partout en France et, pour cela, de renforcer les liens entre l’AFD et les six campus de Sciences Po en région.

Ce partenariat prévoit de favoriser des innovations pédagogiques tournées vers les solutions concrètes. Comment mieux former les futurs acteurs du développement ?

Rémy Rioux : Nous avons souhaité innover sur le plan pédagogique dans ce partenariat avec des études de cas concrets et l’immersion dans nos projets. Cela permet de former plus efficacement les futurs acteurs du développement. Car il y a urgence à agir – pour le climat, pour les plus vulnérables. Avec 85 agences dans le monde, des projets dans plus de 100 pays, nous avons de formidables capteurs pour saisir toutes les innovations en cours, au plus près du terrain. Nous souhaitons en faire profiter les enseignements et la recherche afin que ces innovations nous inspirent en retour, ici et là-bas.

Frédéric Mion : À Sciences Po, nous veillons à associer, au sein de nos formations, l’expertise universitaire et le savoir-faire des meilleurs praticiens. Les formats d’enseignements innovants que nous développons au sein de nos sept Écoles de deuxième cycle et de notre formation continue – études de cas, simulations, projets collectifs, policy briefs – sont d’excellents outils pour cela. Grâce à l’AFD, nous allons proposer à nos étudiants de travailler sur des études de cas et des problématiques puisées au cœur des missions de l'AFD. Les experts de l'AFD bénéficieront en retour de la créativité et du talent de nos étudiants, dont les travaux sont très proches d'un rendu professionnel – et parfois plus innovants grâce à leur regard neuf.

L'AFD est surtout connue pour son rôle de banque de développement. Pourquoi s'engager, avec cette convention, sur la formation des étudiants et des cadres et sur la recherche ?

Rémy Rioux : L’AFD et Sciences Po partagent des valeurs communes : l’ouverture à l’international, le goût du débat public, la volonté d’agir pour un monde meilleur. Grâce à ce partenariat, nous allons pouvoir croiser les regards sur le développement et faire appel à tous les talents parmi les étudiants, les chercheurs et les praticiens. L’éducation au développement et à la solidarité internationale fait partie du mandat de l’AFD. Ensemble avec Sciences Po, nous allons donner de la voix à cette politique publique transformatrice.

Pourquoi l'accent est-il mis sur la zone Afrique ? En quoi est-ce aujourd'hui une thématique importante pour Sciences Po ?

Frédéric Mion : Le développement repose en grande partie sur la capacité à former des élites et à permettre au plus grand nombre d’accéder à l’enseignement supérieur. Sciences Po s'est donc dotée d'une véritable « stratégie Afrique », dont j'ai fait une priorité. Nous avons lancé un programme Europe-Afrique en 2011 en premier cycle et nous avons créé des concentrations ou des programmes tournés vers ce continent au niveau master, comme un programme consacré aux villes africaines au sein de l’École urbaine. Nous avons développé des partenariats avec une vingtaine d’universités africaines sur l'ensemble du continent. Avec nos partenaires, nous menons des projets, comme un Mooc "Afrique et mondialisation" que nous allons lancer sur la plateforme Coursera. Fort d'un réseau d'alumni solidement implanté, nous entendons poursuivre ce développement ; l'appui de l'AFD sur le continent nous sera donc très précieux.

En savoir plus

Abonnez-vous à notre newsletter ! 

Stiglitz et Zelizer, docteurs honoris causa

Stiglitz et Zelizer, docteurs honoris causa

La sociologue Viviana Zelizer et l'économiste Joseph Stiglitz se sont vus décerner le titre de docteur honoris causa de Sciences Po, au cours d'une émouvante cérémonie le mercredi 13 novembre 2019. Cette distinction récompense les deux chercheurs ; la première en tant que fondatrice de la sociologie économique et le second comme figure de la nouvelle économie keynésienne. Ces précieux apports à leurs disciplines respectives ont été soulignés lors des éloges prononcés par Jeanne Lazarus et Jean-Paul Fitoussi.

Lire la suite
En chantier

En chantier

A la rentrée 2021, Sciences Po verra le déménagement d’une partie de ses activités sur le site du 1, place Saint-Thomas d’Aquin à Paris : l’ancien hôtel de l'Artillerie aura achevé sa mue pour devenir le coeur du futur campus parisien. Mais, pour le moment, le lieu est le terrain de jeu des pelleteuses et des hommes de l’art. Notre photographe, Martin Argyroglo, s'est baladé sur le chantier.

Lire la suite
150 étudiants de Sciences Po au Paris Peace Forum

150 étudiants de Sciences Po au Paris Peace Forum

Du 11 au 13 novembre 2019, se tient à Paris la deuxième édition du Paris Peace Forum. Initié par le président Emmanuel Macron et co-organisé par 8 membres fondateurs dont Sciences Po, ce forum réunit de nombreux acteurs de la gouvernance mondiale. 30 chefs d’État et 150 étudiants de l’École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA) ont répondu présents.

Lire la suite
Quels financements publics pour les énergies renouvelables en France ?

Quels financements publics pour les énergies renouvelables en France ?

En France et dans le monde, le développement des énergies renouvelables électriques s’est jusqu’à présent largement appuyé sur des mécanismes de soutien public. Ces mécanismes financent généralement la différence entre la rémunération de leur production sur le marché de l’électricité et le prix cible garanti par l’État au producteur renouvelable. Alors que la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) vise à multiplier par trois les capacités de production éoliennes et photovoltaïques en dix ans et que, dans le même temps, les coûts de production de ces technologies sont amenés à baisser, quel besoin de financement public pour les énergies renouvelables électriques peut-on anticiper ?

Lire la suite
Joseph Stiglitz, l'économie contre les inégalités

Joseph Stiglitz, l'économie contre les inégalités

Joseph Stiglitz, prix Nobel d'économie, séjourne ce semestre d'automne à Sciences Po, partageant à cette occasion ses travaux avec les étudiants et les chercheurs de l'établissement. L'économiste se livre ainsi sur son parcours et sa carrière, mais aussi sur ses inspirations, ses rapports à l'œuvre de Keynes et ses convictions pour de meilleures politiques publiques, luttant de manière efficace contre les inégalités.

Lire la suite

"Sciences Po, c'est le Harvard français"

La Mastercard Foundation, en partenariat avec Sciences Po, attribue des bourses qui permettent d’accompagner et de former des étudiants du continent africain talentueux et engagés. Témoignages d'étudiants bénéficiaires de ce dispositif.

Lire la suite
Make it Work : Sciences Po s'engage pour le climat

Make it Work : Sciences Po s'engage pour le climat

Suite à l’annonce de Frédéric Mion, en mars 2019, Sciences Po s’engage pour le climat à travers un ensemble d’initiatives éco-responsables regroupées sous le programme “Climate Action: Make it Work”. Programme événementiel dédié, audit des enseignements, plan d'action écoresponsable, consultations en ligne : toutes les communautés de Sciences Po sont invitées à devenir des acteurs engagés pour mener la transition écologique.

Lire la suite
Eric Vinson : “Le droit de croire ou de ne pas croire”

Eric Vinson : “Le droit de croire ou de ne pas croire”

Destinée aux ministres du culte, aux cadres des communautés religieuses et aux professionnels travaillant autour du fait religieux et de la laïcité, “Emouna” est une formation unique dans le paysage universitaire français. Ce programme propose en effet à ses étudiants de découvrir l’environnement politique et institutionnel qui entoure les pratiques religieuses, la laïcité et les différentes religions. Le tout, dans une perspective interdisciplinaire et non-confessionnelle. Qu’est-ce qu’un programme laïque sur les religions ? Qu’y apprend-on ? Depuis 2018, Eric Vinson, spécialiste du fait religieux et de la laïcité, est le responsable pédagogique de cette formation. Il nous explique le sens d’Emouna.

Lire la suite
Nicolas Mathieu : “J’aime la littérature réaliste et cruelle”

Nicolas Mathieu : “J’aime la littérature réaliste et cruelle”

Prix Goncourt 2018 pour son livre Leurs enfants après eux, qui prenait pour sujet la jeunesse désoeuvrée de l’est de la France, Nicolas Mathieu était l’invité de Sciences Po ce 23 octobre 2019. Abordant les sujets de ses inspirations littéraires, de la reproduction des élites ou encore de la politique, l’écrivain s’est prêté au jeu de l’interview vidéo.

Lire la suite