Notre initiative pour le climat

Entrez la légende ici
@Martin Argyroglo

Climate Action: Make It Work

Face à l’urgence climatique, tout Sciences Po se mobilise pour agir : il en va de notre responsabilité en tant qu’institution, en tant que lieu de production de connaissances, et surtout en tant que lieu de formation.

Qu’est-ce que Climate Action: Make It Work ? 

Le programme « Climate Action: Make it Work », c’est l’initiative de Sciences Po face à l’urgence des transformations planétaires. Inaugurée en 2015 et renforcée depuis le printemps 2019,  Make it Work s’appuie sur trois piliers :

  • l’adaptation de nos enseignements et de nos recherches à la nouvelle donne climatique
  • la transformation de nos campus et de nos activités pour devenir une université plus écoresponsable
  • la sensibilisation de nos communautés et du grand public

Adapter nos formations et notre recherche 

Sciences Po sa responsabilité en tant que lieu de formation et de savoir.

Réuni d’avril à octobre 2019, un comité de revue des enseignements et de la recherche piloté par le philosophe et anthropologue Bruno Latour a dressé un premier bilan prometteur de notre écosystème autour des transformations planétaires. Une offre importante et variée, mais qu’il convient d’étoffer, de rendre plus lisible et plus visible. C’est l’objectif de la feuille de route 2020-2023 (pdf, 120 Ko) que se fixe l’institution en matière de formation et de recherche. Elle affirme les transformations planétaires comme thème prioritaire, qui doit irriguer l’ensemble de notre projet éducatif et de recherche.

>> Consultez les mesures du plan d’action sur l'onglet ci-contre

Devenir une université plus écoresponsable

Comment devenir un lieu de travail, d’études et de recherche moins énergivore et plus écoresponsable ? C’est l’objectif du plan d’action pour la transition écologique (pdf, 150 Ko), qui va transformer progressivement notre institution, ses lieux et ses pratiques, d’ici 2023. 

Directement inspiré par la consultation organisée en novembre 2019 auprès des étudiants, enseignants et salariés, ce plan se décline en dix objectifs pour réduire notre empreinte écologique.

>> Voir le détail du plan et des engagements sur l'onglet ci-contre

La Terre, invitée permanente de nos événements

Make It Work, c'est aussi un programme événementiel très riche, avec chaque semaine des débats, conférences et éclairages d'experts, de chercheurs et d'acteurs invités sur la crise climatique. 

À revoir :

>>> Pour retrouver toutes nos actualités, actions, portraits et interviews autour du climat, rendez-vous sur le fil éditorial "Make It Work".

Une offre importante et variée

Au printemps 2019, le directeur de Sciences Po Frédéric Mion a missionné l’anthropologue et sociologue Bruno Latour pour réaliser un vaste état des lieux des cours et recherches sur la transition écologique.  Réuni d’avril à octobre 2019, le comité a dressé un premier bilan prometteur : il existe un “riche écosystème” de cours, séminaires, recherches et innovations pédagogiques autour des transformations planétaires. Une offre importante et variée, mais qu’il convient d’étoffer, de rendre plus lisible et plus visible.

Le programme d’action 2020-2023

Dans la dynamique des conclusions du comité, Sciences Po a adopté début 2020 une feuille de route 2020-2023 pour structurer l’offre et les initiatives existantes. Elle affirme les transformations planétaires comme thème prioritaire, qui doit irriguer l’ensemble de notre projet éducatif et de recherche, avec les mesures suivantes : 

Bachelor : ancrer la transformation écologique au cœur de la formation

  • Le programme prévoit la création d’un cours commun obligatoire sur l’histoire/sociologie de l’environnement à partir de 2021/22, l’ajout de séminaires d’exploration sur chaque campus, dès 2020/21, ainsi que des exercices de pédagogie active autour du climat lors de pré-rentrée.
  • Une certification aux enjeux écologiques dès la rentrée 2021
  • Dans le cadre existant du Parcours civique, accroître le nombre d’expériences proposées aux étudiants dans le domaine environnemental

Master : permettre aux étudiants de master de suivre un parcours dédié

  • Proposer un socle commun de formation aux enjeux planétaires, avec des cours d’ouverture à de nouvelles disciplines, et des cours d’approfondissement dans les disciplines “classiques” de Sciences Po.
  • Créer un certificat de compétences 
  • Proposer d’ici 2023 de nouveaux doubles diplômes sur les enjeux écologiques

Doctorat : déployer une offre de formation sur les transformations planétaires

  • Création d’un programme interdisciplinaire de recherche doctorale dédié à cette thématique, dotée d’une trentaine de doctorants, pour la structurer et l’accompagner.
  • Créer une école d’été pour aborder les enjeux de la recherche en sciences sociales sur l’environnement, ouverte aux doctorants et étudiants de master.

Recherche : constituer une masse critique scientifique

  • Constituer un pôle d'au moins 15 enseignants-chercheurs d’ici 2023 sur les problématiques liées aux transformations planétaires, dans toutes les disciplines et les centres de recherche.
  • Recruter des post-doctorants qui permettent d’approfondir le sujet. 

Engagement institutionnel, conçu en accord avec la singularité du projet éducatif de Sciences Po, il s’appuie sur le solide socle disciplinaire de l’institution, tout en invitant à embrasser de façon transverse les thèmes liés aux transformations écologiques.

10 objectifs pour un “Campus durable”

Sciences Po s’est doté début 2020 d’un plan d’action pour transformer progressivement l’institution, ses lieux et ses pratiques, d’ici 2023.

Directement inspiré par la consultation organisée en novembre 2019 auprès des étudiants, enseignants et salariés, le plan se décline en dix objectifs visant à réduire l’empreinte écologique de nos campus et de nos activités : 

1/ Réduire les déplacements les plus polluants : aller plus loin dans le développement des voyages en train, des visioconférences et faciliter la pratique du vélo.

2/ Réduire nos consommations d’eau et d’énergie avec une stratégie coordonnée qui allie pédagogie sur les bonnes pratiques et optimisation énergétique des bâtiments.

3/ Réduire notre pollution numérique : viser la sobriété dans les usages et les matériels.

4/ Réduire les déchets plastiques à usage unique, et en premier lieu les bouteilles en plastique, supprimées depuis 2019. Mettre en place des fontaines à eau sur tous les campus. 

5/ Réduire les consommations de papier

6/ Améliorer le tri sélectif

7 / Favoriser le réemploi

8/ Végétaliser nos campus et mettre en place une gestion durable de nos espaces verts.

9/ Renforcer la politique d’achats responsables

10/ Améliorer l’offre alimentaire sur nos campus.

>> Télécharger le plan d’action complet (pdf, 466 Ko)

À la suite d’un  état des lieux pour chaque objectif, Sciences Po se fixera des objectifs chiffrés et un calendrier de mise en œuvre d’ici la fin de l’année.

Le contenu de ce plan d’action s’est nourri des résultats de la consultation "Campus durable" menée en novembre 2019 pour recueillir les idées des salariés, enseignants et étudiants concernant la transition écologique de nos campus. Il s’est également inspiré des propositions de plusieurs associations étudiantes contenues dans le “Livret vert” dont la rédaction a été coordonnée par l’association Sciences Po Environnement. Enfin, il s’est inspiré des exemples et des bonnes pratiques observées chez nos partenaires académiques en France et à l’international.

Ce plan poursuit la dynamique de différentes initiatives lancées au cours des dernières années : politique de voyage écoresponsable, marchés publics avec critères environnementaux, suppression des bouteilles en plastique, copieurs mutualisés, tri et recyclage des déchets, etc.

ZOOM SUR

Texte alternatif
Sciences Po

Make It Work, la plateforme

Une plateforme participative dédiée à Climate Action: Make It Work a été lancée en avril 2019. Une première consultation a eu lieu fin avril 2019 dans le cadre des élections européennes. Une autre consultation s’est déroulée en novembre 2019 pour recueillir les propositions des étudiants, salariés et enseignants.

Texte alternatif
Crédits

Le succès de 2015

Make It Work est née en 2015 avec une réussite : six mois avant la COP 21, les étudiants ont montré qu’il était possible de “faire marcher” la négociation climat. Un accord international était alors né de ces quatre jours de discussions, ouvrant la voie à la réussite de la “vraie” COP 21.