Auteur(s): 

Observatoire International du Religieux

Date de publication: 
Septembre 2017

L’élection présidentielle du 15 octobre 2017 au Kirghizstan est perçue comme un test important pour évaluer la solidité d’une transition démocratique unique à l’échelle des républiques d’Asie centrale, caractérisées par l’autoritarisme. Le président sortant, Almazbek Atambaev, arrivé au pouvoir suite à la révolution de 2010, ne peut pas se représenter, car la constitution impose un mandat unique de six ans. La gestion du fait religieux a représenté l’un des axes majeurs de sa présidence.

Auteur(s): 

François Burgat, CNRS, IREMAM

Date de publication: 
Août 2017

Le « printemps arabe », inauguré le 14 janvier 2011 par la déroute du président tunisien Zine El-Abidine Ben Ali, a fait inopinément entr’apercevoir dans la région la fin d’un long “hiver autoritaire”. La dynamique protestataire était initialement caractérisée par l’absence d’encadrement de la part des oppositions partisanes préexistantes et l’usage de mots d’ordre (“dignité”, “liberté”, “dégage”) dont aucune d’entre elles ne pouvait revendiquer le monopole.

Auteur(s): 

Akhmed Rahmanov, chercheur associé au Center for Regional Security Studies

Date de publication: 
Mai 2017

Le 3 avril dernier, un jeune Ouzbek dépose une bombe dans le métro et meurt dans l’explosion, en plein cœur de Saint-Pétersbourg. Peu après, le 7 avril, une autre attaque terroriste frappe le centre de Stockholm. La Suède est sous le choc, n’ayant pas eu à déplorer une attaque terroriste depuis les années 1970. Le pays est par ailleurs réputé sa tolérance.

Auteur(s): 

Catherine Poujol, directrice régionale de l’IFEAC

Date de publication: 
Mai 2017

Neuf mois de présence en Asie centrale à la direction de l’Institut Français d’Etudes sur l’Asie Centrale, nous ont permis de lancer plusieurs initiatives : la préparation d’une table ronde sur la perception par les sociétés d’Asie centrale des menaces de radicalisation de type djihadiste (Almaty, 13 avril 2017), la conduite d’une série d’enquêtes parmi deux groupes d’étudiants (au Kazakhstan et au Kirghizstan), des entretiens informels réalisés avec des membres de la société civile au Kirghizstan, au Kazakhstan, au Tadjikistan, et enfin, la rencontre avec plusieurs spécialistes locaux et m

Auteur(s): 

Thierry Zarcone, directeur de recherche au GSRL

Date de publication: 
Mai 2017

Les récents attentats terroristes perpétrés, entre juin 2016 et avril 2017, contre des Occidentaux ou des musulmans par des assaillants d’origine ouzbek, confirment la radicalisation de plusieurs éléments de ce peuple d’Asie centrale, et leur participation à des réseaux internationaux de djihadistes. En voici la liste :

Auteur(s): 

Jérôme Doyon, docteur associé au CERI

Date de publication: 
Avril 2017
Illustration

En avril 2016, Xi Jinping a présidé une Conférence sur la gestion des affaires religieuses par l’Etat-Parti. Longtemps attendue, cette conférence marque une étape dans la politique religieuse de l’Etat-Parti chinois : cela faisait 15 ans qu’un secrétaire général du Parti n’avait pas participé à une telle réunion[fn]Jessica Batke, « PRC Religious Policy: Serving the Gods of the CCP », China Leadership Monitor, 14 Février 2017.[/fn].

Auteur(s): 

Bénédicte Brac de la Perrière, chercheuse au Centre Asie du Sud-Est, CNRS

Date de publication: 
Avril 2017

La Birmanie (Myanmar)[fn]Myanmar est le nom officiel de la Birmanie imposé par la junte militaire en 1991. Bien que la mesure ait été prise pour rompre avec l’usage colonial, notamment celui de Burma, l’usage de l’un ou de l’autre de ces vocables est devenu politique[/fn] expérimente aujourd’hui une phase de transition vers un régime démocratique. Cette phase a été inaugurée en mars 2011, lorsque le pouvoir a été remis à un gouvernement formellement civil, présidé par Thein Sein, dont le mandat était d’assurer la réforme politique.

Auteur(s): 

Gabrielle Angey, doctorante au CETOBAC, ATER à l’Université Paris-Dauphine

Date de publication: 
Mars 2017

Le mouvement musulman de Fethullah Gülen est un groupement religieux né en Turquie à la fin des années 1960, prônant l’engagement social de ses membres au « service » de l’humanité. Il est composé d’hommes d’affaires, d’intellectuels et d’enseignants turcs qui centrent leur action sur l’ouverture d’écoles dans le monde. Il s’est inséré dans le champ éducatif turc à l’aune de sa libéralisation à partir des années 1980.

Auteur(s): 

Observatoire International du Religieux

Date de publication: 
Janvier 2017
Illustration

Depuis juillet 2016, la vallée du Cachemire indien est de nouveau en proie à l’insurrection violente, après une relative accalmie de six ans. Elle met aux prises la population cachemirie, dont 99% est musulmane, face à l’Etat indien, par l’intermédiaire de la sa police et de son armée. Près de 100 civils ont perdu la vie, tandis que 15 000 ont été blessés dans les échauffourées avec les forces de l’ordre.

Auteur(s): 

Observatoire africain du religieux (LASPAD-UGB)

Date de publication: 
Janvier 2017

Le Sénégal représente la porte saharienne de la pénétration islamique en Afrique noire, cette périphérie subsaharienne de l’islam ne pèse pas moins de 230 millions d’âmes et abrite un important foyer d’expansion du monde musulman.

Retour en haut de page