La fabrique de la classe moyenne chinoise 

Entretien avec Jean-Louis Rocca à l’occasion de la sortie de son livre The Making of the Chinese Middle Class. Small Comfort and Great Expectations, Editions Palgrave.

Dans toutes les sociétés qui connaissent une forte croissance économique durant une longue période des groupes intermédiaires apparaissent, placés entre les « pauvres » et les « riches » dans la hiérarchie sociale. Ceci est un fait : un groupe d'individus se met à jouir d'un bon revenu, d'une bonne éducation, d'un bon métier, etc. Ensuite, tout un ensemble de gens essaient de donner un sens à ce fait et nous entrons alors dans le domaine de l'imaginaire, de la représentation, de la lutte politique. Avant même que l'on connaisse bien cette population grâce à des études sérieuses, on la pare de certaines vertus. On la dit plus intelligente, plus moderne, plus dynamique, et on la dit capable de changer la société et le politique. On voudrait en faire une sorte d'idéal du citoyen des nations modernes.


Pour en savoir plus

Succès et déboires du camp de la paix en Israël

Entretien avec Samy Cohen à l’occasion de la sortie de son livre Israël et ses colombes. Enquête sur le camp de la paix, Editions Gallimard.




Le camp de la paix est une véritable nébuleuse que j’essaie de structurer en quatre courants. Le premier est celui des organisations qui font du peace building par le haut, qui réfléchissent à la solution politique du conflit israélo-palestinien, comme l’Initiative de Genève, qui a mené un important travail de réflexion avec les Palestiniens qui, en 2003, a débouché sur un projet de paix très complet et très détaillé, ou encore ces organisations qui réunissent d’anciens commandants de l’armée, du Shin Beth ou de la police et qui ont créé le Conseil pour la paix et pour la sécurité ou les Commandants pour la sécurité d’Israël, qui réunit d’anciens généraux prestigieux qui défendent la nécessité l’idée de sortir du statu quo actuel...

Pour en savoir plus

Manifestation
Janvier 2016
Vers des réalignements stratégiques ? L'état des débats aux Etats-Unis, par Simond de Galbert
La crise ukrainienne a conforté à Washington l’idée que la « politique des grandes puissances » était de retour. Après avoir expérimenté, avec plus ou moins de succès, les marges de manœuvre que leur a laissées le système unipolaire issu de l’effondrement du bloc soviétique, les Etats-Unis sont aujourd’hui contraints par une Russie résurgente, une Chine émergente et d’autres (Corée du Nord, Iran) à réinvestir le champ de la compétition stratégique entre Etats.
Manifestation
Janvier 2016
Ambitions et stratégies d’influence de la Russie, par Anne de Tinguy
Annexion de la Crimée, intervention dans le Donbass, engagement dans une opération militaire en Syrie ont pris de court chancelleries et experts. Ces décisions de la Russie découlent-elles d’une position de force ou révèlent-elles la faiblesse du pays ? Celui-ci est-il dans une logique offensive ou défensive ? Quelles peuvent être les réponses européenne et américaine à la politique russe ? Allons-nous vers des réalignements stratégiques ? Les questionnements sont nombreux, les réponses ne font pas l’unanimité.
Analyse
Juillet 2016
Les défis stratégiques de l’OTAN , par Hugo Meijer
Les États membres de l’OTAN font aujourd’hui face à une « cascade de crises », avec une Russie résurgente à l’Est, la montée en puissance de l’État Islamique (IS, ou Daech) au Moyen-Orient et l’instabilité régionale en Afrique du Nord, et en particulier en Libye. Ce « retour vers l’Europe » de l’OTAN se déploie par ailleurs dans le contexte du « pivot » américain vers l’Asie et de la redéfinition des priorités de Washington face au déplacement du centre de gravité stratégique de la politique internationale de la région Euro-Atlantique à l’Asie-Pacifique (Howorth 2015 ; Simon 2015).
Sites thématiques
Dossier
La question raciale
aux Etats-Unis
sous la direction de Daniel Sabbagh


newsletter
revue de presse
découvrez la dernière
archives
newsletter
revue de presse

 

Débat, en partenariat avec Paris School of International Affaires (PSIA, Sciences Po), à l'occasion de la publication, par CNRS Editions, du livre de Christian Lequesne


Ethnographie du Quai d'Orsay. Les pratiques des diplomates français


 

 

 

 

sous la présidence d'Enrico Letta, directeur de PSIA, Sciences Po

 

avec

 

Christian Lequesne, professeur de science politique, Sciences Po-CERI

 

Pierre Morel, ancien ambassadeur et conseiller diplomatique du Président de la République

 

Maurice Vaïsse, professeur émérite d'histoire contemporaine, Sciences Po-CERI

 

 

 

 

Responsable scientifique : Alain Dieckhoff, Sciences Po-CERI, CNRS

CERI-56 rue Jacob, 75006 Paris / Salle de conférences

INSCRIPTION OBLIGATOIRE (ci-dessous)

En cas de difficulté, vous pouvez vous enregistrer sur http://www.sciencespo.fr/ceri/evenements/


ddd
Mais que font donc les diplomates français ? 23/01 Pour plus d'informations

Dans le cadre du groupe de recherche Migrations et mobilités du CERI

 

 

Avec:

 

 

Sophie Body-Gendrot, Professeur des universités, Sorbonne-Paris IV et CESDIP/CNRS 

 

 

 

Responsables scientifiques :  Hélène Le Bail (Sciences Po-CERI, CNRS), Hélène Thiollet (Sciences Po-CERI, CNRS), Catherine Wihtol de Wenden (Sciences Po-CERI, CNRS), Thibaut Jaulin (Sciences Po), Antoine Pécoud (Sciences Po-CERI)

 

 

INSCRIPTION OBLIGATOIRE

 

 

Sciences Po-CERI: 56, rue Jacob 75006 Paris (salle Jean Monnet)


sss
Luttes et mutations dans la ville globale 19/01 Pour plus d'informations

 

Dans le cadre du séminaire "Catastrophes et Risques" du CERI


En partenariat avec le Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative (LESC, CNRS/UPO)


Ce séminaire interdisciplinaire place les recherches empiriques sur les situations conflictuelles qui se  nouent  à  propos  des  relations  à  la  nature au cœur de la discussion. Il poursuit le travail entamé par le groupe de recherches « Catastrophes et risques » du CERI depuis 2009 et s’inscrit également dans la continuité du séminaire « La mesure du danger » (LESC-CERI, 2012-2013). Cette année, nous explorerons les dispositifs juridiques et judiciaires mis en place pour affronter ces situations et leurs différentes dimensions : réparation, apaisement des controverses, évaluation, qualification, sanctions…

Nous nous intéresserons plus particulièrement aux interactions entre les différents acteurs impliqués dans ces situations et ces dispositifs, ainsi qu’à la manière dont les entités naturelles ou milieux naturels sont convoquées sur la scène judiciaire. Comment ces derniers sont-ils pensés et élaborés ? Quels sont les processus d’évaluation à l’œuvre : comment jauge-t-on de la valeur d’un bien ou d’un être perdu ou affecté ? Quels itinéraires de réparation se mettent en place pour les personnes et les milieux affectés ? Comment arbitre-t-on entre dispositifs d’indemnisation et dispositifs judiciaires ? Quelles trajectoires la rencontre avec ces dispositifs impliquent-elles, pour les victimes mais aussi pour les personnes jugées responsables ? Quel travail est nécessaire aux non professionnels du droit pour parvenir à entrer et à s’adapter aux cadres imposés par le droit ? Que font le droit –et le procès quand il a lieu- aux catastrophes, puis aux situations de risque ? Quels sont les récits qui sont produits au cours de ces interactions ?

L’une des ambitions du séminaire est également d’explorer la manière dont se déploient différentes pratiques et l’activité d’une grande variété de gens impliqués ou confrontés à l’espace institutionnel judiciaire. Plus particulièrement, nous poserons des questions méthodologiques relatives à l’objectif d’observer et de décrire, de manière empiriquement documentée et détaillée, l’activité judiciaire et le traitement judiciaire des questions de morale que posent les atteintes aux personnes exposées à des problèmes environnementaux, et inversement les atteintes à l’environnement lui-même.

Nous reviendrons aussi de façon réflexive sur les enquêtes menées dans ces contextes en nous interrogeant sur la place du chercheur dans ces situations. Quelles sont les postures que l’enquête entraîne, comment se situer face aux situations contradictoires provoquées par le monde juridique et les procès en particulier ? Quelle peut être la participation des chercheurs à l’expertise dont le monde judiciaire a besoin ? Nous travaillerons à partir de perspectives comparées, en mobilisant différentes disciplines et différents contextes d’étude.

Séance 4 Des animaux en justice

 


Avec :

 

Giulia Rainis, Université Lumière Lyon 2, CIHAM
 

Les procès des animaux à l’époque médiévale

 

Discutant : Pierre-Olivier Dittmar, EHESS

 


Responsables scientifiques : Sandrine Revet (Sciences Po-CERI) et Vanessa Manceron (CNRS, LESC)




INSCRIPTION OBLIGATOIRE




Sciences Po-CERI : 56, rue Jacob 75006 Paris (salle du conseil, 4ème étage)


xhyntia
Ce que le droit fait à la « nature ». Catastrophes, risques, environnement et justice 16/01 Pour plus d'informations