« Le bilan des printemps arabes est clairement négatif »

Dialogue entre Alain Dieckhoff et Stéphane Lacroix à l’occasion du cinquième anniversaire des printemps arabes


Cinq ans après 2011, le bilan est sombre : nous avons, d’un côté, des Etats qui se sont effondrés, avec des zones livrées à la guerre civile et au chaos politique qui profitent à des organisations comme l’Etat islamique - en Irak, en Syrie ou en Lybie ; et d’un autre côté, des régimes autoritaires, qui ont survécu ou, dans le cas de l’Egypte, sont revenus au pouvoir sous une forme nouvelle, au prix d’une répression brutale et souvent profondément dommageable pour le contrat social comme c’est le cas au Bahreïn.

La situation est décevante pour toutes les personnes qui ont vu dans les printemps arabes de 2011 une possibilité d’émancipation pour des peuples qui vivaient depuis des décennies sous des régimes autoritaires. L’autoritarisme a résisté, il s’est même réinventé de manière plus brutale dans un certain nombre de pays, en Egypte mais bien plus encore en Syrie, où des centaines de milliers de personnes sont mortes au cours des dernières années.

Pour en savoir plus

La politique étrangère de la Russie

Cycle de conférences sur la politique étrangère de la Russie
coordonné par
Anne de Tinguy

Des textes d'Anne de Tinguy, Nadejda Arbatova, Julien Vercueil, Simond de Galbert et  Dmitri Trenine

Les podcasts de la conférence de Pierre Hassner
Réflexions sur la puissance au XXIe siècle
9 novembre 2015

et des deux séminaires

La politique étrangère de la Russie aujourd’hui : Moscou a-t-elle les moyens de ses ambitions ?
1er décembre 2015

Ukraine et Syrie : quel impact sur les relations entre la Russie, l'UE et les Etats-Unis ?
18 janvier 2016

Pour en savoir plus

Etude du CERI
2012
Le rêve arabe de la Turquie brisé par la crise syrienne, par Bayram Balci
Le gouvernement AKP arrivé au pouvoir en novembre 2002 a progressivement engagé la Turquie dans une ambitieuse politique de rapprochement avec le monde musulman, plus particulièrement arabe. Or l’éclatement de la crise en Syrie, alors même que ce pays avait une place centrale dans la politique arabe d’Ankara, et l’incapacité du gouvernement turc à demeurer neutre dans ce dossier semblent bien être en train de mettre fin au rêve arabe de la Turquie.
Etude du CERI
2014
Vers un « multiculturalisme policier » ? La lutte contre la radicalisation en France, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni par Francesco Ragazzi
Le passage à la violence politique de citoyens issus des sociétés occidentales – communément désigné sous le terme de « radicalisation » – préoccupe les gouvernements et les professionnels de la sécurité des pays européens. En France, elle s’est imposée récemment comme une priorité politique et 2014, le gouvernement de Manuel Valls a annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre la radicalisation. Ces annonces font suite à de nombreuses déclarations sur la nécessité de réformer l’appareil antiterroriste français, en prenant notamment exemple sur les expériences des pays plus avancés en la matière.
Etude du CERI
2015
Relations informelles entre Pékin et Taipei : l’essor de la diplomatie académique dans le détroit de Taiwan par Alice Ekman
Depuis le retour au pouvoir du Kuomintang (KMT) en 2008, Pékin a ajusté sa stratégie de communication à l’égard de Taiwan tout en conservant le même objectif de long terme : la réunification. Il s’agit d’une stratégie de rapprochement par la séduction plus que par la menace, qui promeut l’augmentation des échanges entre populations chinoises et taiwanaises à tous les niveaux : étudiants, touristes, paysans, hommes d’affaires, universitaires, diplomates et militaires à la retraite, hommes politiques... La multiplication des rencontres entre universitaires des deux rives, en particulier, constitue de nouveaux canaux de communication dans le détroit, permettant d’une part de compenser l’absence de diplomatie formelle entre Pékin et Taipei, et d’autre part de rivaliser avec les liens de diplomatie informelle qu’entretient Taiwan avec certains partenaires (Etats-Unis, Japon principalement).
Sites thématiques
Contributions scientifiques des chercheurs du CERI
newsletter
revue de presse
découvrez la dernière
archives
newsletter
revue de presse

 

 

AVERTISSEMENT :

EN APPLICATION DU DISPOSITIF EXCEPTIONNEL DE SÉCURITÉ, L'INSCRIPTION À CET ÉVÉNEMENT EST OBLIGATOIRE. LA PARTICIPATION DU PUBLIC EXTÉRIEUR À SCIENCES PO EST LIMITÉE À 70 PERSONNES.
ADMISSION UNIQUEMENT SUR PRÉSENTATION DE PIÈCE D’IDENTITÉ OU CARTE DE SCIENCES PO ET DU TICKET D'INSCRIPTION DUMENT IMPRIMÉ. LES PERSONNES ARRIVANT APRÈS LE DEBUT DE LA REUNION NE POURRONT ETRE ADMISES.

 

9.15/Welcome by Ewa Kulesza, Executive Director of Sciences Po-CERI


9.30/Introduction

 

Taking psychology seriously in the study of foreign policy

Christian Lequesne, Sciences Po-CERI and Charles Sitzenstuhl, Sciences Po-CERI

 

10.00/Panel 1:
 

 

Chair : Ariel Colonomos, Sciences Po-CERI

 

The main contribution of psychology to Foreign Policy Analysis
Elisabeth Meur,The Graduate Institute, Geneva

Your brain is built for politics
Darren Schreiber, University of Exeter

 

11.15/Discussion

 

14.00/Panel 2:

 

Chair: Frédéric Ramel, Sciences Po-CERI

 

Studying foreign policy through political biographies
Christian Goeschel, Department of History, The University of Manchester

Analyzing the individual actor to identify foreign policy leadership
Juliet Kaarbo, Department of Politics and International Relations, University of Edimburgh

Three models of group decision-making: Groupthink, Polythink and Con-Div
Alex Mintz, Lauder School of Government, Diplomacy and Strategy, IDC Herzliya

 

15.30/Discussion

 

16.30/Conclusion
 

Yves Schemeil, Sciences Po, Grenoble



17.00/End of the conference


Responsables scientifiques: Christian Lequesne (Sciences Po-CERI), Charles Sitzenstuhl (Sciences Po-CERI)


Sciences Po-CERI: 56, rue Jacob 75006 Paris (salle de conférences)


Contact: nathalie.tenenbaum@sciencespo.fr


Photo: Secretary Kerry, Under Secretary Sherman, and Senior Advisers Watch President Obama's News Conference on the Iran Deal Before the Secretary Addressed Reporters in Lausanne, backstage at the École Polytechnique Fédérale de Lausanne before he addressed reporters in Switzerland on April 2, 2015. [State Department photo/ Public Domain]


k
FOREIGN POLICY ANALYSIS : WHY PSYCHOLOGY AND NEUROSCIENCES DO MATTER? 12/02 Pour plus d'informations

 

 

Séminaire du Programme de recherche transversal Sociologie des pratiques diplomatiques du CERI

 

Volet "Multilatéralisme et Organisations Internationales"

 

 

EN APPLICATION DU DISPOSITIF EXCEPTIONNEL DE SÉCURITÉ, UNE INSCRIPTION NOMINATIVE PREALABLE À CET ÉVÉNEMENT EST OBLIGATOIRE. ADMISSION UNIQUEMENT SUR PRÉSENTATION DE PIÈCE D’IDENTITÉ OU CARTE DE SCIENCES PO ET DU TICKET D'INSCRIPTION DUMENT IMPRIMÉ. LES PERSONNES ARRIVANT APRÈS LE DEBUT DE LA REUNION NE POURRONT ETRE ADMISES.

 


Avec:

 

 

Francis Maupain, Institut international d’études sociales - OIT

 

 

Discutante : Marieke Louis, Sciences Po Grenoble-PACTE

 

 


Reponsables scientifiques : Guillaume Devin (Sciences Po-CERI), Marieke Louis (Sciences Po Grenoble-PACTE)

 

Sciences Po-CERI: 56, rue Jacob 75006 Paris/salle Jean Monnet


oi
Quel avenir pour la régulation sociale dans le système international? 18/02 Pour plus d'informations

 

Séminaire dans le cadre du Groupe de Recherche Environnement et Relations Internationales du CERI

 

 

EN APPLICATION DU DISPOSITIF EXCEPTIONNEL DE SÉCURITÉ, UNE INSCRIPTION NOMINATIVE PREALABLE À CET ÉVÉNEMENT EST OBLIGATOIRE. ADMISSION UNIQUEMENT SUR PRÉSENTATION DE PIÈCE D’IDENTITÉ OU CARTE DE SCIENCES PO ET DU TICKET D'INSCRIPTION DUMENT IMPRIMÉ. LES PERSONNES ARRIVANT APRÈS LE DEBUT DE LA REUNION NE POURRONT ETRE ADMISES.

 

Avec:

 

 

Agnès Sinai, Sciences Po

 

 

Discutant : Thomas Bolognesi, Université de Genève 

 

 

Responsables scientifiques : François Gemenne (CEDEM-ULg / CEARC-UVSQ, Sciences Po-CERI), Lucile Maertens (Sciences Po-CERI, UNIGE-GSI), Alice Baillat (Sciences Po-CERI), Leonardo Orlando (Sciences Po-CERI), Kari de Pryck (Sciences Po-CERI/médialab, UNIGE-GSI/SPERI)

 

 

Sciences Po-CERI: 56, rue Jacob 75006 Paris (Jean Monnet)

 



growth
Penser l’économie de l’après-croissance 17/02 Pour plus d'informations