Un président de gauche pour le Mexique ?

par Hélène Combes

Alors que les Amériques connaissent un virage à droite, le Mexique est-il sur le point de basculer à gauche ? À quinze jours de l’élection présidentielle qui aura lieu le 1er juillet, Andrès Manuel López Obrador, alias AMLO, le candidat de la jeune formation Morena (2014), caracole en tête des sondages où il dispose de plus de 20 points d’avance sur son principal opposant.

AMLO n’est pas un jeune premier. Professionnel de la politique depuis plus de 40 ans, il est un homme d’appareil qui, sur le tard, a connu sa traversée du désert. À la fin des années 1970, il est le président local du parti hégémonique au Mexique, le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), dans son Etat d’origine, le Tabasco, où cette formation incarne alors une option locale progressiste et lettrée. Au milieu des années 1990, il devient le président du Parti de la révolution démocratie (PRD), formation réunissant à l'origine, en 1989, une grande partie de la gauche mexicaine.

Pour en savoir plus

Les réseaux islamiques entre l’Asie du Sud et le Golfe

Entretien avec Laurence Louër et Christophe Jaffrelot, auteurs de Pan Islamic Connections. Transnational Networks between South Asia and the Gulf (Hurst Publisher).

Contrairement au découpage géographique traditionnel qui établit une coupure entre les pays du golfe Persique et le sous-continent indien, ces deux régions du monde cultivent depuis des siècles des liens commerciaux et culturels qui se sont notamment traduits par des migrations importantes.
Dans l’ordre religieux qui nous intéresse ici, ces relations ont pris la forme de routes de pèlerinages qui n’ont pas seulement conduits les musulmans de l’Asie du Sud à La Mecque, mais aussi à Kerbala, Qom et Nadjaf quand ils étaient chiites.

Pour en savoir plus