Les élections américaines de novembre 2020 et la question raciale

Entretien avec Daniel Sabbagh

Le facteur racial est-il appelé à jouer un rôle dans le scrutin américain de novembre 2020 ?

Oui, ne serait-ce qu’à travers la question de l’immigration. On sait que l’hostilité aux immigrés en situation irrégulière provenant majoritairement du Mexique et d’Amérique centrale et désignés comme Latinos ou “Hispaniques” dans la nomenclature ethno-raciale américaine est très fortement corrélée au soutien à Donald Trump. En 2016, près de 85% des électeurs favorables à leur expulsion systématique ont voté pour l’actuel président. Rappelons qu’il y a dans le pays environ 11 millions d’immigrés en situation irrégulière, qui représentent 3,7% de la population américaine et qui sont à 80% des Latino-américains (même si, en sens inverse, 80% des Latino-américains résidant aux États-Unis sont des citoyens américains ou des immigrés en situation régulière).

Pour en savoir plus