Page d'accueil

 

A quoi a servi la guerre à Gaza ?

En novembre 2012, Le Monde écrivait : « la question n’est pas de savoir si Israël et le Mouvement de la résistance islamique vont de nouveau en découdre, mais quand ».
Une question qui aura trouvé sa réponse pendant les 50 jours de l’opération « Bordure protectrice ». Et qui conserve toute sa dimension prémonitoire. Car si la trêve conclue mardi dernier se veut illimitée, rien ne permet de dire qu’elle sera durable.
Il faudrait pour cela entrevoir quelque chose qui ressemble à la paix. Or cet objectif ne semble être partagé ni par l’un, ni par l’autre. Et le serait-il qu’il serait bien difficile à mettre en œuvre :  Benjamin Netanyahou sort affaibli de ce conflit pour avoir permis au Hamas de revendiquer la victoire. Lequel a beau jeu de brandir cet étendard : il dirige seul, sans véritable soutien à l’extérieur, un territoire exténué par 50 jours de combats.

Débat entre Alain Dieckhoff, directeur de recherche au CNRS et directeur du CERI ;
Frédéric Encel, professeur de relations internationales à l'ESG Management School ; maître de conférences à Sciences Po ; directeur de séminaire à l'Institut français de géopolitique (université Paris 8) ;
Aude Signoles, maître de conférences en science politique à Sciences Po Aix-en-Provence (CHERPA) et chercheuse associée à l’Iremam.

Pour en savoir plus

L'impact de la nouvelle politique démographique russe sur la solidarité

par Svetlana Russkikh

La population en Russie a significativement diminué au cours des vingt dernières années. Selon les données du Service d’Etat des statistiques, elle s’élève à 143 millions en 2013, alors qu’en 1993, elle était de 148 millions. L’accroissement naturel est devenu négatif en 1992. Il l’est resté jusqu’à 2013.


En 2006, le Président russe, Vladimir Poutine, définissait la situation démographique russe comme « le problème le plus aigu » du pays. Cette déclaration marque un tournant politique. Dès 2007, le gouvernement instaure une nouvelle politique démographique essentiellement axée sur l’augmentation de la natalité.

 

Pour en savoir plus

Article
2010
Brésil, l’éveil d’un nouveau géant pétrolier, par Edmilson Mouthinho dos Santos
La découverte de grands gisements de pétrole dans les couches rocheuses, sous le sel (présel) des bassins sédimentaires offshore, s’avère une vraie « surprise pétrolière » pour le Brésil. Le pays se trouve au seuil d’un bond extraordinaire dans sa production de pétrole ; c’est l’éveil d’un nouveau géant pétrolier dans l’Atlantique Sud.
Dossier du CERI
Avril 2014
Le Kurdistan d’Irak et la question kurde au Moyen-Orient, coordonné par Olivier Grojean et Merve Özdemirkiran
Ce Dossier évalue les conséquences de la formation d’un quasi-Etat kurde en Irak sur l’ensemble de l’espace kurde au Moyen-Orient et au sein de la diaspora.
Article
2009
La Crimée ou la difficile acceptation par la Russie des frontières héritées de l'ex-URSS, par E. Armandon
Au lendemain de l’effondrement de l’URSS, la péninsule de Crimée a souvent été décrite comme une zone à haut risque.
Sites thématiques
Contributions scientifiques des chercheurs du CERI
newsletter
revue de presse
découvrez la dernière
archives
newsletter
revue de presse

Colloque organisée en partenariat avec l'Institut Français d'Etudes sur l'Asie Centrale (IFEAC) et l'Institut Français de Géopolitique

 

 

Responsables scientifiques : Olivier Ferrando et Bayram Balci

 

14 octobre : Salle de conférences, 56 rue Jacob, 75006 Paris

15 octobre : IFG, Université Paris 8


khlk
25 ans après la chute du Mur. Mobilisations sociales et nouveaux enjeux géopolitiques en Asie centrale post-soviétique 14/10 Pour plus d'informations

 

 

With

 

Haim Yacobi, Ben-Gurion University, Beer Sheva

 

 

 

 

Discussant: Patrick Le Galès, Centre d'études européennes, Sciences Po

 

 

 

 

Academic Coordinator: Alain Dieckhoff, CNRS/CERI-Sciences Po

 

CERI-56 rue Jacob, 75006 Paris / Salle de conférences

INSCRIPTION OBLIGATOIRE (ci-dessous)


fkfhe:k
Decolonization or Survival?: Palestinian migration to Jewish Settlements in East Jerusalem 30/09 Pour plus d'informations

Dans le cadre du séminaire de recherche Les sciences sociales en question : grandes controverses épistémologiques et méthodologiques (CEE-CERI).

 

Avec :

 

Gerald Schneider, professeur de relations internationales, Université de Constance

 

Discutant : Gilles Andréani, professeur associé à l'Université Paris 2, conseiller-maître à la Cour des Comptes

 

 

 

 

Responsables scientifiques : Nonna Mayer (CEE) et Samy Cohen (CERI)

 

 

Des sandwichs et des boissons seront servis. Inscriptions : conferences.cee@sciencespo.fr

 

CERI-56 rue Jacob, 75006 Paris / Salle Jean Monnet


samy
Is Forecasting in International relations possible? 16/10 Pour plus d'informations