Page d'accueil

 

Brésil : quatrième victoire consécutive pour le Parti des travailleurs (2/2)

Par Olivier Dabène

La victoire de Dilma Rousseff au deuxième tour de l’élection présidentielle du 26 octobre au Brésil est à porter au crédit du Parti des travailleurs (PT). Donnée perdante au lendemain du premier tour, peu à son avantage lors des quatre débats télévisés de l’entre-deux tours, Dilma a finalement bénéficié dans les derniers jours de campagne d’un sursaut qui lui a permis de l’emporter. Ce résultat est le produit d’une stratégie visant à distiller un climat de peur...

Pour en savoir plus

Article
2011
« L’autre place Tahrir », que faire de la révolution yéménite ?
Depuis plusieurs semaines, la communauté internationale tente de peser sur l’avenir du Yémen. Le Conseil de sécurité de l’ONU a finalement publié la résolution 2014 qui demande l’arrêt des violences dans le pays. Le prix Nobel de la paix 2011 a distingué, entre autres, Tawakkul Karman, journaliste yéménite de 32 ans, militante des droits de la femme et de la liberté d’expression, une des figures des manifestations de la place Tahrir de Sana’a, « petite soeur » de la place cairote. Malgré ces coups de projecteur, la révolution yéménite et la guerre civile qui l’a suivie restent dans l’ombre.
Questions de recherche
2008
En quoi les « partis ethniques » sont-ils « ethniques » ? Les trajectoires du MDL en Bulgarie et de l’UDMR en Roumanie par Antonela Capelle-Pogăcean et Nadège Ragaru
La démarche qui guide la comparaison des trajectoires du Mouvement des droits et libertés en Bulgarie (MDL) et de l’Union démocratique des Magyars de Roumanie (UDMR) vise à revaloriser une sociologie de l’action collective qui n’occulte pas les historicités des sociétés particulières et restitue les imaginaires sociaux comme les stratégies des acteurs. Ce, afin de montrer les conditions dans lesquelles l’ethnicité devient un vecteur de mobilisation sociale, un instrument de production de loyautés et une ressource de légitimation. Les identités ne sont pas exogènes aux processus de politisation ; elles sont redéfinies, renégociées, réappropriées (notamment) à la faveur du passage au politique.
Etude du CERI
2013
Le Congrès des Etats-Unis : une assemblée incontrôlable ? par François Vergniolle de Chantal
Le Congrès des Etats-Unis est l’assemblée législative la plus puissante au monde. Son autonomie et ses pouvoirs rendent impossible toute prétention impériale durable de la présidence. Cette configuration institutionnelle, rendue extrêmement coûteuse par la polarisation actuelle, n’en est pas moins un équivalent fonctionnel au droit de vie ou de mort sur les exécutifs dont les Parlements européens disposent en théorie.
Sites thématiques
Contributions scientifiques des chercheurs du CERI
newsletter
revue de presse
découvrez la dernière
archives
newsletter
revue de presse

Research Group on Theories of International relations

 

With: Darrel Moellendorf, Professor, Goethe-Universität (Frankfurt) and principal investigator of "Normative Orders"

 

Discussant: Margaux Le Donné, Sciences Po

 

Academic Coordinator: Ariel Colonomos, Senior Research Fellow, CNRS

 

http://blogs.sciences-po.fr/recherche-theories-relations-internationales/

 

The seminar will take place at Sciences Po's Doctoral School

199 Blvrd Saint Germain 75007 Paris

Third Floor


mit
Taking UNFCCC Norms Seriously 13/11 Pour plus d'informations

 

with

 

Prof. Rosemary Foot, Oxford University – St Antony’s College

 

 

Discussant: Guibourg Delamotte, INALCO

 

 

 

Much like the study of China itself, theorists of power transition have lately experienced a resurgence of interest in their arguments. As China is emerging as the world’s largest economy (in purchasing power parity terms), with the second largest military budget, and has become more assertive internationally under a more centralized leadership, the picture painted is one of growing morbidity: conflict between China, the putative rising dissatisfied power, and the United States, the declining hegemon, has allegedly become probable. This paper critiques these arguments. However, its main aim is to consider the restraints on conflict that generally are given insufficient attention in power transition approaches that deal with the Sino-American relationship. Prof. Rosemary Foot argues that historical awareness among leaders, state agency, the complex economic trends that are central to our understanding of this hybrid world order, together with the domestic preoccupations of these two central protagonists are among the factors that need to be examined more closely. While these factors certainly do not guarantee a cooperative relationship between China and the United States in an era of change, they do impose forms of restraint.

 

Responsable scientifique : Hugo Meijer, King’s College London, docteur associé au CERI

 

CERI-56 rue Jacob, 75006 Paris / Salle Jean Monnet

INSCRIPTION OBLIGATOIRE (ci-dessous)

Constraints on Conflict in the China-US Relationship: Contesting Power Transition Theory 10/02 Pour plus d'informations

 

Colloque organisé par le groupe de recherche "Politiques antidiscriminatoires" (CERI), avec le soutien de l’Alliance de Recherche sur les Discriminations (ARDIS) établie dans le cadre du "Domaine d’Intérêt Majeur" "Genre, Inégalités, Discriminations" de la Région Île-de-France

 

 


14h00-16h30   Un cadre juridique sous tension

 

Liberté d’expression et "discours de haine" en démocratie

   Charles Girard, Université Jean Moulin Lyon 3

Les normes internationales relatives au "discours de haine": quelle cohérence ?

   Gwénaële Calvès, Université de Cergy-Pontoise

Les dilemmes de la Cour européenne des droits de l’Homme face au "discours de haine"

   Nicolas Hervieu, Université Paris Ouest Nanterre-La Défense

 
Débat


16h30-16h45   Pause

 

16h45-18h30   Deux catégories polémiques : discours "islamophobe" et discours "homophobe"

 

The Cour de Cassation and Islamophobic Speech

   Erik Bleich, Middlebury College et Collegium de Lyon

A-t-on le droit d’être homophobe ?

   Louis-Georges Tin, Université d’Orléans, fondateur de la "Journée mondiale contre l’homophobie"
  

Débat




Responsables scientifiques : Gwénaële Calvès et Daniel Sabbagh

CERI-56 rue Jacob, 75006 Paris / Salle de conférences

INSCRIPTIONS auprès de gwenaele.calves@free.fr

Crédit photo : Kurt Löwenstein Educational Center International Team

 

 


x
Incitation à la discrimination ou à la haine : perspectives croisées sur une répression problématique 17/11 Pour plus d'informations