Entretien avec Anthony Amicelle

Anthony Amicelle, Professeur agrégé au Département de criminologie de l’université de Montréal, et chercheur affilié au Centre d’études et de recherches internationales (CÉRIUM), a répondu à nos questions sur sa recherche actuelle et ses projets. Il nous parle notamment de la place et des effets du « soupçon » dans les politiques actuelles de sécurité.

À Montréal, où je suis en poste depuis 2013, j’ai étendu mes recherches à de nouveaux terrains tout en gardant une même ligne directrice, celle d’une réflexion générale sur les relations d’interdépendance entre les enjeux de sécurité intérieure et internationale et ceux relevant traditionnellement de l’économie et de la finance. Mes projets de recherche individuels et collectifs en cours portent notamment sur l’action publique internationale contre les flux financiers illicites (de l’évasion fiscale au financement de la prolifération nucléaire).

Pour en savoir plus