Birmanie : des élections pour quoi faire ?

par Renaud Egreteau

Les Birmans seront appelés aux urnes dans quelques mois, cinq ans après l’organisation controversée des élections de novembre 2010.
Ce scrutin servira à désigner, pour la seconde fois depuis l'entrée en vigueur de la Constitution de 2008, les 498 députés du parlement national bicaméral ainsi que près de 670 parlementaires provinciaux, répartis dans quatorze assemblées régionales.
Les parlementaires des deux chambres réunies en congrès éliront ensuite, début 2016, le président de la République de l'Union birmane, ainsi que deux vice-présidents.
La date des prochaines élections législatives devrait être annoncée par la Commission électorale dans le courant du mois d’août.



Pour en savoir plus

La Roumanie après la bataille présidentielle : d’une victoire surprise à une présidence «pas à pas»

par Antonela Capelle-Pogăcean

La victoire surprise de K. Johannis à la présidentielle de 2014 a permis à la Roumanie d’améliorer durant quelques jours son image d’enfant à problèmes de l’Union européenne. Les thèmes de la corruption ou de la marginalisation des roms dont la mobilité est source de phantasmes et de rejet à l’Ouest auxquels est souvent rattaché Bucarest ont laissé la place dans les médias internationaux à des propos enthousiastes.

Pour en savoir plus

Etude du CERI
2010
Algérie : les illusions de la richesse pétrolière par Luis Martinez
Trente ans après la nationalisation des hydrocarbures, la richesse pétrolière accumulée semble avoir disparu tant elle est absente des indicateurs d’évaluation du bien-être. En Algérie, elle a fait le bonheur d’une minorité et la tristesse de la majorité. L’absence de contrôle exercé sur la rente pétrolière a conduit à sa dilapidation. Depuis 2002, le pays a renoué avec la richesse pétrolière. L’envolée du prix du baril, bondissant de 30 à 147 dollars entre 2002 et 2008, lui a procuré des revenus extérieurs inespérés qui lui ont permis de se doter de réserves en dollars estimées en 2009 à 150 milliards...
Dossier du CERI
2009
La Russie et ses frontières, vingt ans après l’éclatement de l’empire soviétique par Anne de Tinguy
La question des frontières joue depuis 1991 un rôle essentiel et ambivalent. D’un côté, celles-ci sont des traits d’union entre la Russie et le monde extérieur, un instrument de son ancrage et de son intégration à l’Europe et à l’Asie. D’un autre côté, elles ont lourdement pesé sur la redéfinition identitaire de la Russie et sur sa politique étrangère, en particulier à l’égard des Etats issus de son ancien empire. Vingt ans après l’éclatement de l’URSS, ce qui est généralement défini par les géographes comme une ligne limitant l'espace sur lequel s'étend la souveraineté nationale reste en Russie une notion complexe et confuse.
Etude du CERI
2014
Une décennie de pouvoir AKP en Turquie : vers une reconfiguration des modes de gouvernement ? par Elise Massicard
Fin 2012, l’AKP fêtait ses dix ans au pouvoir en Turquie. La portée de cet évènement dépasse le seul cadre du pays. Il s’agit en effet de la plus longue expérience du pouvoir d’un parti aux origines islamistes arrivé aux commandes de l’Etat par voie démocratique, et, à ce titre, d’un cas d’école pour les observateurs extérieurs, voire d’une source d’inspiration.
Sites thématiques
Contributions scientifiques des chercheurs du CERI
newsletter
revue de presse
découvrez la dernière
archives
newsletter
revue de presse

 

Séminaire du groupe de recherche Migrations et mobilités du CERI

 

 

avec:

 

 

Alejandro Portes, Princeton University

 

 

 

Discutant: Thomas Lacroix, MIGRINTER

 

 

Alejandro Portes is Howard Harrison and Gabrielle Snyder Beck Professor of Sociology (Emeritus) at Princeton University and Research Professor at the University of Miami. His most recent publications are Institutions Count: Their Role and Significance in Latin American Development (with Lori D. Smith – University of California Press, 2012) and Immigrant America: A Portrait, IV Edition (with Rubén Rumbaut – University of California Press, 2014). His current research interests are on the comparative study of the immigrant second generation and the role of immigrant transnational organizations in socio-economic development.

 

 

Responsables scientifiques: Anne de Tinguy (INALCO/Sciences Po-CERI), Catherine Wihtol de Wenden (Sciences Po-CERI/CNRS), Hélène Thiollet (Sciences Po-CERI/CNRS) et Thibaut Jaulin (Sciences Po-CERI)

 

 

Sciences Po-CERI: 56, rue Jacob 75006 (salle de conférences)

Entrée libre dans la limite des places disponibles


portes
Immigration, Transnationalism and Development: the State of the Question 2/07 Pour plus d'informations