Page d'accueil

 

Le Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU : trois temps pour une brève histoire de la gestion multilatérale de l’exil

par Hélène Thiollet

La première période commence dans les années 1920-1930. L’entre-deux guerres constitue la proto-histoire ou préhistoire du régime universel de protection des réfugiés qui est le nôtre aujourd’hui. Président de la délégation norvégienne auprès de la Société des Nations (SDN) Fridtjof Nansen, explorateur norvégien, devient le premier commissaire pour les réfugiés à la SDN en 1921. Le combat de la fin de sa vie va consister à œuvrer pour un droit d’asile universel, en tentant d’apporter une médiation multilatérale aux arbitrages politiques qui président à l’époque à l’octroi du statut de réfugié.

Pour en savoir plus

Chine : le 4 décembre déclaré « Journée de la Constitution ». Retour d’analyse sur la décision du plénum du Parti communiste chinois d’octobre 2014

par Stéphanie Balme

Le quatrième plénum du Comité central du 18e Congrès du Parti communiste chinois (PCC) qui s’est achevé le 23 octobre 2014 jouera-t-il un rôle historique ? Changera-t-il, et dans quel sens, la Chine à « l’autoritarisme résilient » ou bien ou bien n’est-il qu’une nouvelle manifestation de cette plasticité organique du pouvoir chinois ?

Pour en savoir plus

Article
2011
Tunisie et Libye : l'apprentissage de la démocratie par Luis Martinez
Que de progrès entre l’attaque de panique provoquée, il y a vingt ans, par la victoire surprise du FIS aux élections municipales puis législatives algériennes et le succès électoral d’Ennahda cette année en Tunisie ! La victoire d’Ennahda ne fait pas peur, elle déçoit. En particulier, tous ceux qui espéraient le succès politique des cyberdissidents, blogueurs et opposants politiques non islamistes.
Analyse du CERI
2013
Japon, l’éternel retour du Parti libéral-démocrate par Xavier Mellet
Le résultat des élections législatives japonaises du 16 décembre 2012 est à première vue paradoxal : c’est à Fukushima qu’a été lancée une campagne électorale qui a vu le retour au pouvoir – avec une très large majorité – du Parti libéral-démocrate (PLD), grande formation conservatrice et pro-nucléaire. L’alternance « historique » qui a vu le Parti démocrate du Japon (PDJ) remporter la majorité parlementaire en 2009 et mettre fin à la domination quasi-permanente du Parti libéral-démocrate sur le Japon depuis 1955, appartient désormais au passé.
Article
2011
Le Mexique et le G20. Les défis de l'insertion mexicaine au sein d'un club de grandes puissances par Mélanie Albaret
À partir de novembre 2011, la présidence du G20 est confiée, pour la seconde fois seulement, à un pays dit émergent. Le choix du Mexique paraît cohérent au regard de son assiduité au sein des clubs élargis à partir du G7-8. Présent dans le G22 et le G33 à la fin des années 1990, le Mexique prend part, à compter de 1999, au groupe élargi des ministres des Finances et des gouverneurs des Banques centrales, dont l’une des réunions est organisée à Morelia (Mexique), en 2003.
Sites thématiques
Contributions scientifiques des chercheurs du CERI
newsletter
revue de presse
découvrez la dernière
archives
newsletter
revue de presse

 

Conference in cooperation with the University of Macao


 

THURSDAY 18 DECEMBER 2014

 

 

9h30-10h00

Welcoming remarks: Alain Dieckhoff, Director, CERI
Introduction: Françoise Mengin, Sciences Po-CERI,  and Jean-Louis Rocca, Sciences Po-CERI


10h00-13h00   Institutional Voids as Sites of Inquiry


Chair: Françoise Mengin
Discussant: Gilles Favarel-Garrigues, CNRS/CERI-Sciences Po

10h00-11h00
Talking to Each Other, Despite Everything
   Isabelle Thireau, CNRS-EHESS
Overcoming Institutional Voids during Market Transition: Private Sector Financing in China
   Tak-Wing Ngo, University of Macao

11h00-11h30   Coffee break

11h30-12h30   Debate




14h00-16h00   Making Chinese Subjects on the International Stage


Chair: Tak-Wing Ngo
Discussant: Richard Banégas, Sciences Po-CERI



14h00-15h00
How my Life Changed in Africa: Narratives of Chinese Expatriate Workers
    Antoine Kernen, Université de Lausanne
On the Road: Turning Taiwanese Citizens into Chinese Subjects?
    Françoise Mengin, Sciences Po-CERI

15h00-16h00   Debate

16h00-16h30   Coffee break


16h30-18h00  Subjectivation, Activism, and their Reshaping in Contemporary China: a Tentative Historical Overview
Keynote speech by Yves Chevrier, EHESS




FRIDAY 19 DECEMBER 2014

9h30-12h30   Making Peasants Something Else

 
Chair: Isabelle Thireau
Discussant: Kathy Rousselet, Sciences Po-CERI



9h30-11h00 

Turning Farmers into Citizens

   David Bray, University of Sydney   
The Making and Limitations of Chinese Compassionate Government: A Case Study of Rural Migrants’ Children
   Camille Salgues, EHESS
An Exemplary Movement: What Wukan “Farmers” Protest Tells about Chinese Politics
   Jean-Louis Rocca, Sciences Po-CERI

11h00-11h30  Coffee break

11h30-12h30  Debate



14h00-16h00   Subjects and Public Policies: the Urban Scene


Chair: Jean-Louis Rocca
Discussant: Laurent Gayer, CNRS-CERI



14h00-15h00 

Regional Differences of Community Governance in Urban China

   Xiao Lin, Chinese Academy of Social Sciences
Between Civil Servants and Local Representatives: an Ethnographic Perspective on the Subjectivation Processes of Residents' Committee Agents in Beijing
   Judith Audin, EHESS

15h00-16h00   Debate

 

 

 

 

Responsables scientifiques : Françoise Mengin, Sciences Po-CERI, et Jean-Louis Rocca, Sciences Po-CERI

CERI-56 rue Jacob, 75006 Paris / Salle de conférences

Entrée libre dans la limite des places disponibles

 

 

With a high rate of growth, the emergence of a middle class and a widespread access of the population to social networks, the issue of China democratization is omnipresent in the bulk of analysis. For some, this democratization is unavoidable since it goes in line with the sense of history. For others, China is not suited to the so-called Western model, and the Chinese must find, or have already found their own democratic formula. It is only by drawing from its philosophical roots that China will be able to devise an alternative model, but no less democratic. These approaches are in fact very similar: they impose a Manichean and essentialist model – democracy versus non-democracy – and they grasp political changes in normative and/or culturalist terms. “Democratization” is perceived as a well-established process. Certainly, one must take into account local specificities; yet, through a graphic phrase, the necessities of modernization seem to guide, step by step, the transition to democracy.
Far be it from us to consider that the issue of producing democratic subjects is not on the agenda. In China, as elsewhere, it is the democratic imaginary – being or not democratic – that is on the horizon. What we advocate for is the need to appraise the contradictions between this horizon and the characteristics of power relations in contemporary China. Our approach is merely to put forward some working hypothesis.

Firstly, we would like to stress on the paradoxical dimension of democratization. In its very broad meaning, democratization is the process of institutionalizing the individual as the basic unit of the political system (free elections, but also freedom of speech and assembly). Yet, according to Michel Foucault, subjectivation of citizens is also subjection (assujetissement). Individuals are subjects of their own life and are subjected to domination (1) . Secondly, refusing historical or cultural determinisms entails to put emphasis on the very historicity of political phenomena. Indeed, the political action is reliant on the legacy of institutions and memories, in particular personal experiences Chinese people of all walks of life have been confronted to, for two or three generations. Thirdly, and conversely, the historicity of societies compels us to take into account all contingencies. China’s development during the last thirty years has shown the part played by chance, unpredictability, as well as the “groping” nature of reforms. There is no Chinese model but a whole combination of decisions, events and phenomena.

————————————
1)Michel Foucault, The History of Sexuality I: The Will to Knowledge, New York, Pantheon Books, 1978 [1976], p. 60.


q
The Making of Chinese Subjects 18/12 Pour plus d'informations

Dans le cadre du séminaire de recherche Les sciences sociales en question : grandes controverses épistémologiques et méthodologiques (CEE-CERI)

 

Comment approcher « le plus grand système judicaire du monde », a priori relativement fermé à l’observation extérieure ? Comment le faire quand on est de plus femme, et étrangère ? Comment éviter d’être instrumentalisée ? Stéphanie Balme montre comment, en panachant les techniques d’enquêtes (analyse du contexte général, observation participante, entretiens, films), elle parvient à surmonter partie de ces écueils.

 

Intervenante : Stéphanie Balme, Sciences Po/CERI, auteure notamment de « Chine : la règle de droit aux marges d'un empire bureaucratique et absolutiste (1978-2014) », Revue française d’administration publique, 150, 2014, p. 393-413 et co-auteure avec Antoine Garapon de La Justice en Version Originale  (Ebook, LexisNexis, 2014).  

 

Discutant : Antoine Garapon, magistrat, secrétaire général de l’Institut des Hautes Etudes sur la justice, auteur notamment de La prudence et l’autorité. Juges et procureurs du XXIème siècle, (co-auteur, e-book, Lexis Nexis, 2014).

 

Le débat sera présidée par Nonna Mayer, Sciences Po, CEE, CNRS. 

 

INSCRIPTION OBLIGATOIRE: conferences.cee@sciencespo.fr 

 

Responsables scientifiques et contact : nonna.mayer@sciencespo.fr et samy.cohen@sciencespo.fr

 

CERI-Sciences Po : 56, rue Jacob 75006 Paris (salle Jean Monnet)


d
Enquêter sur la justice ordinaire en Chine 6/01 Pour plus d'informations

Conférence-débat organisée dans le cadre du Groupe de recherche sur la Turquie contemporaine au CERI

 

Introduction : Riva Kastoryano, CNRS CERI-Sciences Po
 
 
Bayram Balci, CERI-Sciences Po

L’AKP et sa vision de l’islam et de la question kurde
 

Hamit Bozarslan, EHESS-CETOBAC

2014-2015: les nouvelles configurations de la question kurde


Pierre-Jean Luizard, CNRS-GSRL

L’Etat islamique en Irak et en Syrie : une revanche de l’Histoire ?

 

Responsable scientifique: Bayram Balci

 

CERI-Sciences Po: 56, rue Jacob 75006 Paris

Salle de conférences

-Entrée libre dans la limite des places disponibles-

 

Crédits photo: AP Photo-Lefteris Pitarakis


re
La Turquie face à la question kurde et à l’organisation ‘Etat Islamique’ 19/01 Pour plus d'informations