Retour sur les Asia Days

Les 26, 27 et 28 juin derniers, Sciences Po et le GIS ont organisé 
  




La vidéo de cet événement est accessible ici.

L'entretien Democracy in Asia, avec Wang Dan, leader du mouvement pro-démocratie de 1989, professeur d'histoire chinoise à l'université nationale de  Tsinghua (Hsinchu, Taiwan) peut être visionné ici.

Voir la table ronde sur la production de l’expertise sur l’Asie.L'entretien entre Wang Dan et Jean-Phillipe Béja est disponible ici.

Enfin, vous pouvez retrouver l'exposition photo Images à l'appui/Visual notes from the field ici.


© Urubu Films - 2017

Pour en savoir plus

L'Enjeu mondial


Fruit d’une collaboration étroite entre  le Centre de recherches internationales de Sciences Po et le Groupe sociétés, religions, laïcités de l’Ecole pratique des hautes études, l'ouvrage collectif L'Enjeu mondial-Religion et politique est publié en septembre aux Presses de Sciences Po.


A la publication de la l'ouvrage L'Enjeu mondial-Religion et politique s'ajoute la mise en ligne d'un "site compagnon" de l'ouvrage sur lequel on trouvera, outre le sommaire, les résumés des chapitres et des illustrations réalisées par l'Atelier de cartographie, plusieurs entretiens vidéo et audio avec les auteurs. Ce site sera enrichi tout au long de l'année.

Pour en savoir plus

Podcast
Novembre 2015
Réflexions sur la puissance au 21e siècle
Séance introductive du cycle de conférences sur la politique étrangère de la Russie par Pierre Hassner, chercheur associé, Sciences Po-CERI auteur de La revanche des passions. Métamorphoses de la violence et crises du politique Introduction et présidence : Anne de Tinguy, professeur des universités à l'INALCO et chercheur au CERI
Les Etudes du CERI
N° 226-227
Amérique latine - L’année politique 2016 par l'Observatoire politique de l’Amérique latine et des Caraïbes de Sciences Po
La démocratie a reculé en 2016 au Venezuela, au Brésil et en Amérique centrale. Même en Colombie, la très faible participation au référendum (37,4 %), sur un sujet aussi grave engageant l’avenir du pays, ne témoigne pas de la bonne santé de la démocratie. La participation a également été très faible aux élections municipales au Chili. En Haïti, les élections présidentielles de 2015, annulées en janvier 2016, ont été maintes fois repoussées.
Questions de recherche
Mars 2016
La spoliation des biens juifs en Bulgarie pendant la seconde guerre mondiale : un état des lieux historiographique, par Nadège Ragaru
A l’historiographie sur la spoliation des biens juifs en Europe, l’étude du cas bulgare fournit un apport original. Dans le « vieux Royaume », la dépossession économique des Juifs de citoyenneté bulgare ne préfigura pas leur déportation tandis que dans les territoires de Yougoslavie et de Grèce occupés, en revanche, spoliation, déportation et extermination furent inexorablement liées.
Sites thématiques
Dossier
Politique étrangère de la France : quels défis pour le prochain président de la République ?
sous la direction de Christian Lequesne


newsletter
revue de presse
découvrez la dernière
archives

 

Dans le cadre du Groupe de Recherche sur l'Analyse du Vigilantisme

 

 

Avec :

 

Kevin Vacher, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis

 

Discutant : Casare Mattina, Aix-Marseille Université

 


 

 

Responsables scientifiques : Laurent Fourchard (Sciences Po-CERI), Laurent Gayer (Sciences Po-CERI/CNRS) et Gilles Favarel-Garrigues (Sciences Po-CERI/CNRS)

 

 

INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Sciences Po-CERI, 56 rue Jacob, 75006 Paris / Salle du conseil

 

Illustration: Philip Dawe (attribué à), "The Bostonians Paying the Excise-man, or Tarring and Feathering" (1774)


GRAV
Des savoir-faire et des savoir-voir situés : les pratiques vigilantes dans les mobilisations pour la sécurité (Marseille, Naples) 26/09 Pour plus d'informations

SAVE THE DATE - PARIS, OCTOBER 11-12, 2017


 

Venue: les Salons de l'INALCO, 2 rue de Lille, 75007 Paris on October 11th and Salle Georges Lavau, Sciences Po-CEVIPOF, 98 rue de l'Université, 75007 Paris on October 12th

 


This international conference is convened by the Sorbonne Paris Cité University's (USPC) interdisciplinary program Sociétés Plurielles (Diverse Societies) and the Laboratory of Anthropology, Urbanity and Globalization (IIAC/LAUM), in collaboration with the French Center for Archeology and Social Sciences in Sanaa. It aims to revisit the notion of cosmopolitanism in Gulf cities and other regional areas from a comparative perspective. To enrich our understanding of a debatable issue, sociologist Elijah Anderson (Yale University), one of our keynote speakers, will bring into focus the notion of the “Cosmopolitan Canopy”.


The conference is a unique opportunity for scholars of the Gulf and other world regions to engage with cosmopolitanism or otherwise probe the intersection of global studies, urban studies and migration studies from a range of disciplines. More specifically, panels will be organized around the following research themes:


- The “cosmopolitan canopy”: cosmopolitan interactions in public spaces - a useful analytical tool for research on global super-diverse cities
- Cosmopolitanism in theoretical and comparative perspectives - a reflexive approach to theoretical definitions of cosmopolitanism
- New geographies of cosmopolitanism in Gulf cities - a theme that examines how Gulf cities can contribute to the discussion of cosmopolitanism)

 

 

Organizing Committee: Laure Assaf (EHESS), Gabrielle Chomentowski (INALCO), Catherine Lejeune (Paris Diderot), Delphine Pagès-El Karoui (INALCO), Camille Schmoll (Paris 7-IUF), Helene Thiollet (CERI-Sciences Po/CNRS)

Cliquez ici pour les inscriptions internes (Sciences Po) et externes (public extérieur à Sciences Po)


kùkmùkmùmùkm
Cosmopolitanism Revisited: Comparative Perspectives on Urban Diversity from the Gulf and Beyond 11/10 Pour plus d'informations

 

Organisé par le CERI et  l'IHA, en partenariat avec la FMSH et le CRESC



   
Pour combattre les tentations métaphysiques (herméneutiques ou spéculatives) comme les illusions scientistes dont les sciences sociales naissantes de son temps étaient prisonnières, Max Weber a élaboré une langue théorique et une méthode destinées à assurer un fondement rigoureux aux sciences sociales comme disciplines empiriques. Un siècle plus tard et eu égard aux incertitudes qui s’emparent à nouveau de ces disciplines quant à leur fondement et à leur objet, il peut être utile d’interroger la fécondité heuristique de la démarche wébérienne à travers les usages qui en sont faits dans les sciences sociales d’aujourd’hui –  dans les différents champs de la sociologie, comme la sociologie des religions, la sociologie politique, la sociologie juridique ou la sociologie économique, par exemple, mais aussi en histoire et en anthropologie – à un moment où les références à Weber sont le plus souvent convenues, quand elles ne sont pas de l’ordre de la seule incantation ou qu’elles se réduisent à des stéréotypes rebattus concernant par exemple le charisme, la rationalisation, le désenchantement du monde ou la dite « cage d’acier ».

Au-delà de l’opposition Weber empiriste versus Weber théoricien, ce colloque a pour ambition de donner à voir comment la langue théorique wébérienne peut féconder des analyses empiriques sur des terrains actuels à partir d’une meilleure connaissance de l’originalité conceptuelle de Max Weber. A cet effet, il entend réunir, au-delà des seuls spécialistes de Weber, de ses traducteurs, de ses commentateurs et de ses exégètes, des chercheurs d’horizons divers qui utilisent effectivement et font travailler les concepts wébériens.

Le premier axe de ce colloque ne consistera pas à dresser un état des lieux des recherches qui se réfèrent à Max Weber, mais à déterminer des problématiques qui, dans différents domaines et disciplines, mettent à profit la conceptualisation wébérienne. Mais une bonne appréciation des usages de Weber implique – et tel est l’objet du second axe – de revenir sur certains aspects de la construction théorique wébérienne, tant au plan de la conceptualisation qu’au plan de la méthode. Malgré leur notoriété et leur large diffusion, certains concepts méritent un réexamen, comme par exemple – la liste n’est pas exhaustive – les concepts de domination, de charisme (et sa quotidianisation) ou de conduite de vie. D’autres concepts ont moins retenu l’attention, malgré leur importance centrale, comme les concepts d’attente et d’entente, de validité ou encore de chance. Au plan de la méthode, deux points méritent d’être réévalués : d’une part, la démarche d’imputation causale, y compris la question du raisonnement contrefactuel et celle de la « vérification » empirique et, d’autre part, le raisonnement comparatif. L’examen de ces différents points devrait permettre de dégager l’originalité du raisonnement wébérien par comparaison avec d’autres dispositifs théoriques, comme ceux de la phénoménologie, par exemple.

En faisant se croiser ces deux axes (recherches empiriques « travaillant » avec Weber d’une part, réévaluation de la construction théorique wébérienne d’autre part), on peut espérer contribuer à approfondir la compréhension de ce qui fait la pointe du raisonnement wébérien, y compris en sa dimension éthique et, ce faisant, favoriser des usages plus informés et plus rigoureux de Max Weber dans les travaux actuels de sciences sociales.


Mercredi 4 octobre : 14h30 – 19h00

Au CERI : 56, rue Jacob 75006 Paris (salle de conférences)

 

Présentation générale : Jean-Pierre Grossein, Université Paris 8 et Béatrice Hibou, Sciences Po-CERI/CNRS


Compréhension, raisonnement causal et rapport aux valeurs

Présidé par Yves Duroux, CNRS


La démagification du monde : signification, causes et conséquences
Johannes Weiss, Université de Kassel


Weber sans Rickert
Henrik H. Bruun, Université de Copenhague


La sociologie wébérienne comme science interprétative
Jean-Pierre Grossein, Université Paris 8


Les chances de succès de l'action, ou l'individu augmenté
François Héran, INED


Le sens subjectivement visé : Husserl, Weber et Schütz
Laurent Perreau, Université de Picardie

 

Jeudi 5 octobre matin : 9h00 – 13h00

A l'IHA : 8 rue du Parc Royal 75003 Paris


Droit et gouvernement du social

Présidé par François Chazel, Université Paris 4

La sociologie wébérienne du droit
Hubert Treiber, Université de Hanovre

Le juriste et le politique : les enjeux de la législation sociale pour le droit
Claude Didry, CNRS-IDHES 

Sociologie du droit et approches statistiques
Romain Melot, INRA

Domination et Herrschaft au regard des politiques sociales
Jean-Claude Barbier, CNRS

Lectures wébériennes de l’action policière au Nigeria et en Afrique du Sud
Laurent Fourchard, Sciences Po-CERI

 

 

Jeudi 5 octobre après-mid i: 14h30 – 18h00

A l'IHA : 8 rue du Parc Royal 75003 Paris


Bureaucratie

Présidé par Thomas Maissen, IHA

Bureaucratie et capitalisme : la conceptualité wébérienne dans la pratique historique
Jürgen Kocka, Université Libre de Berlin

Analyse wébérienne des bureaucraties africaines
Jean-Pierre Olivier de Sardan, EHESS-CNRS

 

Hiérarchie et hiérocratie. L'historien du Moyen Âge occidental au travail avec Weber et Troeltsch
Dominique Iogna-Prat, EHESS

 

Gouverner en entente au Maroc
Béatrice Hibou, Sciences Po-CERI/CNRS

 

 

Vendredi 6 octobre matin : 9h00 – 13h00

A l'IHA : 8 rue du Parc Royal 75003 Paris


Ethique et esthétique

Présidé par François Héran, INED

La dimension éthique de l’action : entre probabilités et normes
Pascale Gruson, CNRS
 
 

Le « démon » du journalisme : « ordre de vie » et « personnalité »
Gilles Bastin, IEP de Grenoble
 

La musique médievale et Weber
Etienne Anheim, EHESS

 

Rationalités en valeur : les relations à la décoration et à la peinture
Emmanuel Pedler, EHESS

 


Vendredi 6 octobre après-midi : 14h30 – 17h00
 A l'IHA: 8 rue du Parc Royal 75003 Paris

 

Charisme

Présidé par François Héran, INED

Charisme et historiographie (19ème-20ème siècles)
Thomas Kroll, Université de Leipzig

 

Retour sur le puritanisme des autodidactes en islam
Mohamed Tozy, CRESC - Rabat

 

La notion de charisme : quelques jalons pour une perspective relationnelle
Michel Dobry, Université Paris 1

 

Reponsables scientifiques : Béatrice Hibou (Sciences Po-CERI/CNRS) et Jean-Pierre Grossein (Université Paris 8)

Crédit photo : Werner Gephart, Max Weber editionscollage (1987)

 

Ce colloque se déroule au CERI : 56 rue Jacob 75006 Paris et à l'IHA : 8 rue du Parc Royal 75003 Paris

 

 

INSCRIPTION OBLIGATOIRE - les inscriptions automatiques valent pour l'ensemble des trois journées du colloque

 


 



weber
Travailler avec Max Weber 4/10 Pour plus d'informations