L’extrême droite espagnole : recomposition du jeu politique national et logiques locales

Entretien réalisé par Hélène Combes auprès de José-Francisco Jiménez Díaz, directeur du département de science politique de l’Université Pablo de Olavide, Séville.

"Deux phénomènes sociopolitiques expliquent la généalogie du parti VOX en Espagne. Ces deux phénomènes sont antérieurs à l’émergence du parti ; celui-ci en est le résultat. Le premier correspond à la création et au développement de la Fondation pour la Défense de la nation espagnole, parrainée par des hommes politiques liés au Parti populaire (PP), est créée en 2006. Le second phénomène est lié au grand malaise et à la désaffection politique de la population, à la suite de la gestion de la crise économique par les deux partis au pouvoir, le PP et le Parti socialiste ouvrier (PSOE). Le mouvement 15M de mai 2011 reflète ce malaise ; de nombreux citoyens espagnols descendent alors dans les rues et scandent des slogans tels que « Ils ne nous représentent pas », « Une vraie démocratie ! Maintenant ! », « Nous ne sommes pas des marchandises aux mains des politiciens et des banquiers », etc. Ces slogans révèlent un malaise profond, qui perdure dans les démocraties représentatives du monde entier, pas seulement en Espagne."

Pour en savoir plus