Podcasts des événements du CERI

01/02/2023

Cette table-ronde est la 7e de la série de rencontres publiques “Médias Migrations” organisée par Sciences Po-Ceri (Projet PACE), l’Institut Convergences Migrations (revue De Facto Migrations) et l’association Désinfox-Migrations.

Alors que le projet de loi immigration-asile sera présenté au Conseil des ministres, nous accueillons le juriste Christophe Pouly, chercheur associé à l’école de droit Sciences Po Paris, la juriste Claire Rodier membre du GISTI et la journaliste Julia Pascual du Monde pour débattre des enjeux juridiques et politiques du texte et de son traitement médiatique.

Introduction : 
Charlotte Recoquillon, Désinfox Migrations
Hélène Thiollet, CNRS CERI Sciences Po, projet PACE

Responsable scientifique : Hélène Thiollet, Sciences Po-Ceri

 


26/01/2023

Organisée à l'occasion de la publication, dans la collection des Études du CERI, du rapport annuel de l'OPALC, Amérique latine. L'année politique (LAPO) 2022 dans le cadre du séminaire "Los Ultimos Jueves"

Présidence : 
Olivier Dabène, Sciences Po-CERI

Intervenants : 
Kevin Parthenay, Université de Tours
Michèle Rioux, Université du Québec à Montréal 
Mariana Chaise, Université de Sao Paulo
Frédéric Louault, Université libre de Bruxelles

Responsable scientifique : Olivier Dabène,  Sciences Po-CERI.


24/01/2023

Cette table-ronde est la 6e de la série de rencontres publiques “Médias Migrations” organisée par Sciences Po-Ceri (Projet PACE), l’Institut Convergences Migrations (revue De Facto Migrations) et l’association Désinfox-Migrations.

Pour la sixième table ronde des rencontres Médias Migrations, nous reviendrons sur le projet de loi immigration-asile, en cours d'étude au Conseil d'Etat. Notre débat portera sur la proposition de régularisations de personnes en situation irrégulière qui occupent un métier dit "en tension ». Economistes et journalistes analyseront les ressorts et effets économiques d’une réforme en cours et son traitement médiatique. 

Introduction : 
Charlotte Recoquillon, Désinfox Migrations
Hélène Thiollet, CNRS CERI Sciences Po, projet PACE

Invités :
Francesca Sirna, sociologue
Sarah Schneider-Strawczynski, chercheuse en économie de la Paris School of Economics
Céline Mouzon, journaliste chez Alternatives économiques
Laurent Neumann, journaliste chez BFM 

Responsable scientifique : Hélène Thiollet, Sciences Po-Ceri


19/01/2023

Intervenants :
Stéphan Davidshofer, Université de Genève
François Foret, Université Libre de Bruxelles
Frédéric Mérand, Université de Montréal

Dans le cadre du Groupe de recherche sur l'action multilatérale (GRAM), ce séminaire de recherche est organisé en partenariat avec l’Ecole doctorale de Sciences Po et le CERI (Centre de recherches internationales).

Le séminaire est ouvert à tou-te-s : étudiant-e-s, doctorant-e-s, enseignant-e-s, chercheure-s de tous les laboratoires et à toute personne intéressée.

N’hésitez pas à contacter Anaëlle Vergonjeanne pour être ajouté à la liste de diffusion du GRAM.

Responsables scientifiques : 

Guillaume Devin, professeur des universités à Sciences Po, chercheur CERI,
Alix Defrain-Meunier, doctorante, Sciences Po-CERI,
Anaëlle Vergonjeanne, doctorante, Sciences Po-CERI(Groupe de Recherche sur l'Action Multilatérale)

 

10/01/2023

Conférence organisée à l'occasion de la publication de l'Étude du CERI N°263 
"Oman : quand pandémie et transition politique se conjuguent", de Laurent Bonnefoy

Laurent Bonnefoy, Fatiha Dazi-Héni et Frédéric Lagrange  discuteront de dynamiques affirmées depuis 2020 dans les sociétés de la péninsule Arabique confrontées à la Covid-19. A la lumière de leurs longs séjours de terrain, ils évoqueront notamment la transformation des représentations et statuts des étrangers, ainsi que la relégation des acteurs religieux face aux politiques publiques prophylactiques.

Présidence :
Alain Dieckhoff, directeur du CERI-Sciences Po

Intervenants : 
Laurent Bonnefoy, politiste, chercheur CNRS au CERI-Sciences Po, s'intéresse en particulier aux mobilisations à référent religieux, avec un intérêt marqué pour le Yémen. 

Fatiha Dazi-Héni, politiste, spécialiste des monarchies de la péninsule Arabique, chercheuse à l'Institut de recherche stratégique de l'école militaire (IRSEM).

Frédéric Lagrange, professeur des universités, directeur-adjoint de l'UFR études arabes et hébraïques à Sorbonne Université. Ses travaux portent essentiellement sur la littérature et les productions culturelles arabes contemporaines.

L'étude du CERI  n°263 est en accès libre en version électronique sur notre site internet.

Retrouvez ici notre entretien avec Laurent Bonnefoy

Responsable scientifique de l'événement : Laurent Bonnefoy, Sciences Po-CERI

10/01/2023

Une séance organisée dans le cadre du cycle de séminaire Énergie et Cohésion : gouvernance régulations et négociations organisé en partenariat avec EDF/RD.

Intervenant :
Jacques Percebois, Professeur Emérite à l'Université de Montpellier

Responsables scientifiques : François Bafoil (Sciences Po-CERI / CNRS), Ferenc Fodor (EDF R&D, Verso project), Rachel Guyet (CIFE)

 

13/12/2022

Une séance de séminaire organisée dans le cadre du groupe de recherche : Sciences Sociales et Psychanalyse.

Intervenant :
Paul Zawadzki, maître de conférences Paris 1 

Responsables scientifiques : François Bafoil, Sciences Po - CERI / CNRS  (UMR 7050) et Paul Zawadzki, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL/UMR 8582).


02/12/2022

Une séance organisée dans le cadre du cycle de séminaire Énergie et Cohésion : gouvernance régulations et négociations organisé en partenariat avec EDF/RD.

Intervenante :
Giulia Fiorentino, PhD Candidate, Dept. of Political Science - University of Naples "Federico II"

Responsables scientifiques : François Bafoil (Sciences Po-CERI / CNRS), Ferenc Fodor (EDF R&D, Verso project), Rachel Guyet (CIFE)


01/12/2022

Table ronde #5

Cette 5e rencontre “Médias Migrations” organisée par Sciences Po-Ceri (Projet PACE), l’Institut Convergences Migrations (revue De Facto Migrations) et l’association Désinfox-Migrations.

De nombreux chercheurs ont contesté dès 2015 l'utilisation de l'expression de "crise migratoire" d'une part car ils font valoir qu'il s'agissait d'une crise de l'accueil et d'autre part car la notion de crise entraîne la mise en place de dispositifs d'urgence spécifiques. Nous l'avons vu avec la crise sanitaire ou la crise de l'énergie, qui qualifiées de telles ont entraîné des mesures particulières.

Plus largement, la table-ronde vise à questionner la pertinence et le bien-fondé de l'utilisation de certains termes, comme celui de "crise" ou encore de "migrants", lorsque le sujet des migrations est abordé par les médias. Au regard de la réalité de l’immigration (en lien avec cet article notamment), les intervenant.e.s partageront leur réflexion sur les termes choisis par les rédactions pour parler des migrations.

Introduction : 
Charlotte Recoquillon, Désinfox Migrations
Hélène Thiollet (CNRS CERI Sciences Po) projet PACE

Invités :
Catherine Perron, Sciences Po-CERI, membre du projet PACE
Marie Moncada, PhD, politiste, en charge du projet BRIDGES
Cory Le Guen, journaliste
Emmanuelle Chaze, journaliste

Responsable scientifique : Hélène Thiollet, Sciences Po-Ceri

01/12/2022

Séminaire du 10/11 reporté au jeudi 1er décembre.

Une séance organisée dans le cadre du Séminaire Chine du CERI

Intervenant : 
Jean-Louis Rocca, Sciences Po, CERI

Discutant :
Yves Chevrier, EHESS

Présidence : 
Françoise Mengin, CERI-Sciences Po

Responsables scientifiques : Françoise Mengin et Jean-Louis Rocca


30/11/2022

Abstract:
The large Asian economies of the Indo-Pacific – China, Japan, India, and South Korea – are vital to the long-term economic prosperity of the Arab Gulf states. They are the Arab Gulf states’ largest trading and energy partners; in the decades to come, they are likely to continue to constitute a principal source of demand for Gulf hydrocarbons despite the global transition to a net zero carbon economy. Meanwhile, the Gulf states have embarked on ambitious economic modernization visions that are meant to prepare them for a post-oil world. The large Indo-Pacific economies are also positioning themselves as providers of technology and know-how to the Gulf states, forging partnerships that the Gulf states view as being key to their own economic modernization strategies. Although trade, investments, migration, and technology are likely to remain the backbone of the Gulf states’ relations with the large Indo-Pacific economies, nascent defence and security cooperation suggests that these relations are already spilling over into the strategic realm.

From a geostrategic perspective, the Gulf states consider their Indo-Pacific ties as being instrumental to building up their geo-economic power through trade, investments, and the transfer of knowledge. Given the US’s waning security commitment to the Gulf region, the Gulf states are conscious of the strategic imperative of building up their national economic and military capabilities to achieve autonomy. For now, strategic autonomy remains partial and elusive as the Gulf states are still dependent on their defence and security partnership with the US. The Gulf states consider economic diversification particularly into high-tech sectors and localizing defence industrial production – areas where their Indo-Pacific partnerships may serve them well – as prerequisites for acquiring strategic autonomy in a post-American order.

Speaker :
Dr. Hasan Alhasan is a Research Fellow for Middle East Policy at The IISS. He specialises in the Gulf region's geopolitics, geo-economics, and relations with South Asia. His current research examines the Arab Gulf states' 'bailout diplomacy' in the MENA region, their Indo-Pacific strategies, and their foreign and security policies towards Iran and Afghanistan. He is the co-editor of "India and the Gulf: Theoretical Perspectives and Policy Shifts" (Cambridge University Press, forthcoming). Hasan previously served for five years as senior analyst on foreign policy and national security at the Office of the First Deputy Prime Minister of Bahrain. He has earned a PhD in International Relations from King's College London. He is also a graduate of Sciences Po Paris (cum laude) and the London School of Economics and is a 2007 recipient of the Crown Prince’s International Scholarship Program in Bahrain.

Chair & Moderation:
Nicolas Blarel, Leiden University
Eckart Woertz, GIGA 

Scientific coordinators : Christophe Jaffrelot, Sciences Po-CERI / CNRS, David Camroux, Sciences Po - CERI, Patrick Köllner, GIGA and Amrita Narlikar, GIGA.

29/11/2022

Talk by Professor Spencer Dew

Organised in the framework of the IRN RADEX
Islam, in the United States, stands as a loaded signifier. While Islam has long been linked, by state agents, to threats to the state, equally important is a deep history of African American thinkers reading Islam as related to racial equality, divine justice, full citizenship, political clout, legal standing, even American exceptionalism. This presentation examines such African American imagining and instantiations of Islam in the context of anti-black social structures as well as law enforcement and watchdog organization surveillance of Islamic communities, and considers, too, ways that African American Islam has been used to understand and motivate legal activism. With particular attention to the diverse Moorish Science Temple of American movement as well as to the Nation of Islam, the Washitaw de Dugdahmoundyah movement, and the Nuwabian Nation, this talk seeks both to widen the frame of thinking about US Islamic communities and to address issues of academic complicity in the policing, misrepresentation, and criminalization of such communities.
 
Speaker :
Spencer Dew is Associate Teaching Professor of Comparative Studies and African and African American Studies at The Ohio State University and Visiting Assistant Professor of Religious Studies at Kenyon College. He is the author, most recently, of The Aliites: Race and Law in the Religions of Noble Drew Ali (University of Chicago Press, 2019).
Discussants:
M’hamed Oualdi, Professor at Sciences Po and PI of ERC Slavevoices
Olivier Maheo, Postdoctoral researcher at Institut d’Histoire du Temps Présent
 
Moderator :
Nadia Marzouki, Chargée de recherché CNRS, CERI Sciences Po.
Scientific coordinator : Nadia Marzouki


24/11/2022

Dans le cadre de "Último jueves del OPALC" 

Intervenants:
Guillermo Larrain, professeur invité à la PSIA (Sciences Po)

Modérateur:
Olivier Dabène, Sciences Po-CERI

Responsable scientifique : Olivier Dabène,  Sciences Po-CERI.

22/11/2022
Présidence :
Anne de TINGUY, chercheure au Sciences Po-CERI, professeur des universités émérite à l’INALCO
 
Intervenants :
Volodymyr YERMOLENKO, Professeur associé à l'Académie Kyiv-Mohyla et rédacteur en chef de UkraineWorld.org, Kiev - « La résistance ukrainienne. Contexte culturel, historique et politique »
Tetyana OGARKOVA, maître de conférences à l'Academie Kyiv-Mohyla et journaliste, responsable du département international à l'Ukraine Crisis Media Center (UCMC) , Kiev – « Evolutions sociétales et perceptions de l'avenir »
 

Responsable scientifique : Anne de TINGUY, Sciences Po-CERI 

21/11/2022

Une séance de séminaire organisée dans le cadre du groupe de recherche : Sciences Sociales et Psychanalyse.

Intervenant :
Paul-Laurent Assoun, Professeur Université Paris 7 et Psychanalyste

Responsables scientifiques : François Bafoil, Sciences Po - CERI / CNRS  (UMR 7050) et Paul Zawadzki, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL/UMR 8582).

18/11/2022

Colloque organisé à l'occasion du 70e anniversaire du CERI

Analyses proposées par des chercheur.es du CERI

Programme 
 
Ouverture de séance : Alain Dieckhoff, directeur de recherche CNRS, directeur du CERI et Sergei Guriev, professeur d'économie, directeur de la formation et de la recherche (DFR) de Sciences Po 
 
Séance 1 : La coopération internationale: bilans, limites et promesses
Présidence : Guillaume Devin
 
Thierry Balzacq et Frédéric Ramel  - « Diagnostiquer les malaises dans le multilatéralisme »
Christian Lequesne et Karoline Postel-Vinay - « Le modèle régional et le retour de l’hégémonie étatique » 
Ariel Colonomos - « Peut-on encore croire au progrès ? Optimisme et pessimisme dans la politique internationale »
 Hélène Thiollet et Thomas Lacroix - « Les migrations comme 'crise' : penser les transformations du rapport entre Etats et mobilités au 21e siècle »
 Carola Klöck et Adrien Estève - « Les négociations environnementales internationales »
 
 
Séance 2 : Défis de sécurité et sécurisation des défis
Présidence : Stéphanie Balme
 
Benoît Pélopidas - « Saisir les vulnérabilités nucléaires dans le monde contemporain »
 Eberhard Kienle - « Etats ‘défaillants’, Etats à reconstruire ? »
 Chiara Ruffa - « Contestation des normes et militarisation des crises ? »
 Hugo Meijer - « La guerre en Ukraine, l'OTAN et la sécurité européenne »
 
Conclusion et fin de la journée
Responsables scientifiques de l'événement : Eberhard Kienle, Carola Klöck et Adrien Estève, Sciences Po-CERI

17/11/2022

Table ronde organisée à l'occasion du 70e anniversaire du CERI

Le CERI s’est affirmé au sein du paysage académique universitaire par la production d’une recherche originale et la formation de chercheurs et d’enseignants chercheurs présents partout en France et à l’international.  Cette table ronde revient sur cette identité spécifique qui a largement essaimé, notamment à l’échelle nationale. Pour ce faire, des chercheuses et chercheurs ayant réalisé leur thèse au CERI, de différentes générations et travaillant sur différents terrains, viendront parler de leur expérience, de la façon dont le CERI les a marqués dans leurs pratiques de la recherche, du terrain et dans leur internationalisation.

Programme :

Mot d'accueil - Alain Dieckhoff, directeur du CERI.

Introduction des coordinatrices - Hélène Combes, Sandrine Revet, Sciences Po-CERI

Président de séance :
Christophe Jaffrelot, Sciences Po-CERI

Intervenants : 
David Dumoulin Kervran, Maître de Conférences en Sociologie – HDR, IHEAL - Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine, Université Sorbonne Nouvelle
Anthony Amicelle, Maître de conférences en Science politique, Sciences Po Bordeaux, Centre Emile Durkheim
Hamit Bozarslan, Directeur d'Études en sociologie, EHESS, CETOBAC
Marielle Debos, Maîtresse de conférences en Science politique à l’Université Paris Nanterre, ISP 
Frédéric Louault, Professeur de Science politique, Université Libre de Bruxelles, CEVIPOL

Responsables scientifiques de l'événement : Hélène Combes, Elise Massicard, Sandrine Revet

10/11/2022
­
Séance du 10/11/2022
Deux journées (10 et 17 novembre) de réflexion transdisciplinaires sur les procès terroristes sont organisées par l'équipe de recherche ProMeTe (qui rassemble des chercheurs et chercheuses de plusieurs institutions), le Centre d'études européennes et de politique comparée et le CERI, avec le soutien du Centre Schaeffer de l'American University of Paris. Ces journées traiteront en particulier du procès dit "V13" qui, entre septembre 2021 et juillet 2022, a porté sur les attentats terroristes commis le 13 novembre 2015 à Paris.
 
Programme de la première journée
Ouverture par Alain Dieckhoff, Directeur du CERI-Sciences Po et Nonna Mayer, Sciences Po, CEE, CNRS
Panel 1 : Quelle justice pour les procès terroristes ?
Antoine Mégie, Université de Rouen - Un procès « historique » comme objet d’étude et d’observations 
Sharon Weill, American University of Paris et Sandrine Lefranc, Sciences Po, CEE, CNRS - Poursuivre les crimes de masses. Le procès V13 comme expérimentation judiciaire 
Olivier Roy, EUI, Florence  - Témoigner au procès V13 ?
Discussion par Liora Israël, EHESS, Centre Maurice Halbwachs, et par la salle
Panel 1 (suite) : Quelle justice pour les procès terroristes ?
Jérôme Ferret, MSHS Toulouse, CNRS - Au seuil de deux angles morts de l’étude du terrorisme : feedback critique sur une observation de 14 semaines en audience 
Virginie Sansico, CESDIP, CNRS - Le procès historique comme objet d'histoire : de la microhistoire à l'ethnographie 
Pascal Plas, Université de Limoges - Les acteurs de la justice au prisme des médias 
Discussion par Frédéric Audren, Sciences Po, CEE, CNRS, et par la salle
 
Panel 2 : De/avec quel droit juge-t-on le terrorisme ?
Julie Alix, Université Paris Nanterre - Le V13, une occasion manquée de repenser l'imputation des crimes terroristes ?
Denis Salas, École nationale de la magistrature - La peine de perpétuité réelle
Sylvie Humbert, Université catholique de Lille - Magistrats et terrorisme
Discussion par Stéphanie Hennette-Vauchez, Université Paris-Nanterre, CTAD, et par la salle
 
Panel 3 : Parties civiles, victimes, accusés
Pauline Jarroux, ISP, CNRS - Les parties civiles du procès des attentats de novembre 2015. Retour sur une enquête par questionnaires 
Chloé Guyard, EHESS, CESSP, CESDIP - Subjectivité et radicalité au procès V13 : esquisse d’une anthropologie du sensible de l’accusé d’AMT 
Hélène Quiniou, Columbia University - La compassion pour les victimes, autre versant de l'antiterrorisme à V13 
Discussion par Nicolas Dodier, EHESS, CEMS, et par la salle
 
Synthèse collective de la journée

Responsables scientifiques de l'événement : Sharon Weill, American University of Paris, Sandrine Lefranc, Sciences Po-CEE et Nadia Marzouki, Sciences Po-CERI

08/11/2022

Débat organisé dans le cadre de la Chaire d'études sur le fait religieux

Débat autour de l'ouvrage "L'aplatissement du monde: crise de la culture et empire des normes"
Auteur : Olivier Roy (Le Seuil: la couleur des idées, 2022)

Intervenant :
Olivier Roy, Institut Européen de Florence

Discutants : 
Alain Dieckhoff, CNRS, Directeur du CERI-Sciences Po
Stéphane Lacroix, CERI-Sciences Po

Modératrice :
Nadia Marzouki, CERI-Sciences Po

"Identités contre universalisme, genre contre sexe, république contre communautarisme, racisme, féminisme, immigration… Le point commun de ces débats, qui polarisent la vie intellectuelle avec de fortes implications politiques, est de mettre en jeu la culture, dans tous les sens du terme. Mais Olivier Roy récuse ici la thèse de la « guerre culturelle » ou du conflit de valeurs. Ce qui est en crise, selon lui, c’est la notion même de culture, désormais réduite à un système de codes explicites, décontextualisés et souvent mondialisés, qui envahissent les universités comme nos cuisines, les combats identitaires et les religions comme nos pratiques sexuelles, et jusqu’à nos émotions dûment répertoriées en émojis.

Responsables scientifiques de l'évènement : Alain Dieckhoff, CNRS, Directeur du CERI-Sciences Po, Stéphane Lacroix, CERI-Sciences Po, Nadia Marzouki, CERI-Sciences Po


07/11/2022

Intervenant :
Abram de Swaan, Université d'Amsterdam

Dans la rencontre entre la psychanalyse et les sciences sociales il s’est souvent agi des écrits socioculturels de Freud, comme Das Unbehagen in der Kultur.
La conférence d’aujourd’hui est plutôt centrée autour des écrits cliniques et techniques de Freud. Le concept-clé est l’inconscient et donc avec lui, les notions de refoulement et de mécanismes de défense comme la compartimentation (Anna Freud), l’identification projective (Mélanie Klein) et la ‘désidentification’ ainsi que les phénomènes fondamentaux du transfert et du contre-transfert.
Ces différents concepts sont essentiels dans les recherches sociologiques et anthropologiques pour clarifier les relations entre un chercheur et ses sujets (George Devereux), ou bien pour mieux comprendre les silences et absences dans le ‘non-débat’ public et dans l’expérience vécue mais non perçue des contemporains (Mitscherlich). Pourtant, tous ces concepts ont évolué dans le contexte de la dyade psychanalytique. Leur application dans les recherches en science sociale est donc doublement problématique. C’est cette difficulté méthodologique et théorique qui est au centre de l’intervention.
La conférence se tiendra en anglais, mais les termes psychanalytiques seront aussi cités avec leur équivalents français (Laplanche et Pontalis).

Responsables scientifiques : François Bafoil, Sciences Po - CERI / CNRS  (UMR 7050) et Paul Zawadzki, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL/UMR 8582).


07/11/2022

Présentation de l’ouvrage de Marc Heim, Introduction au fédéralisme global, avec Jean-Claude Sebag, avocat honoraire, président du Club des fédéralistes, Raimondo Cagiano de Azevedo, Université de Rome La Sapienza, Bruno Gabellieri, Laurence Geli-Tachet, Mathias Waechter, Université de Fribourg

Table ronde
Animée par Catherine Wihtol de Wenden,CERI
Jorge Cagiao y Conde, Université de Tours
Vlad Constantinesco, Université de Strasbourg
Sylvie Faucher, Université Panthéon Assas
Hartmut Marhold, Université de Cologne
Giulia Rossolillo, Université de Pavie

Interventions à distance 
Diletta Alesa, Erwan Fouéré, Michel Herland, Claude Nigoul

Conclusion : 
Raimondo Cagiano de Azevedo, Université de Rome la Sapienza 

Responsables scientifiques : Catherine Wihtol de Wenden, (CNRS, CERI) et Raimondo Cagiano de Azevedo, Université de Rome La Sapienza

22/10/2022

Hu Ping a participé au mur de la démocratie en 1979. Il a été élu député de Pékin en 1980. Exilé aux Etats-Unis, il a fondé Le Printemps de Pékin, (北京之春) revue dissidente la plus influente de la diaspora, dont il est directeur honoraire.

La séance sera présidée par Jean-Philippe Béja, Sciences Po-CERI

Hu Ping s’exprimera en chinois, et une traduction vers le français sera assurée. 

Responsable scientifique : Jean-Philippe Béja, Directeur de recherche Emérite Sciences Po-CERI

17/10/2022

Une séance de séminaire organisée dans le cadre du groupe de recherche : Sciences Sociales et Psychanalyse.

Intervenant :
François Bafoil, Directeur de recherche CNRS émérite, Sciences Po-CERI

Responsables scientifiques : François Bafoil, Sciences Po - CERI / CNRS  (UMR 7050) et Paul Zawadzki, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL/UMR 8582).

17/10/2022

Intervenants:
Michael Zantovsky, ancien porte parole de la présidence, diplomate, directeur de la Bibliothèque Vaclav Havel à Prague - "L'Europe selon Vaclav Havel"

Jacques Rupnik, Sciences Po-CERI - "Les héritages haveliens revisités: de Visegrad à la Communauté Politique Européenne"

Présidence:
Christian Lequesne Sciences Po-CERI

Responsable scientifique : Jacques Rupnik, Sciences Po-CERI

 


10/10/2022
 
Une table ronde organisée à l'occasion de la parution du livre Politiques de lutte contre la radicalisation dirigé par Juliette Galonnier, Stéphane Lacroix et Nadia Marzouki aux Presses de Sciences Po dans la collection "L’Enjeu mondial"
Intervenant•es:
Nadia Marzouki, Sciences Po-CERI/CNRS, co-éditrice de l'ouvrage - Présentation générale de l'ouvrage.
Stéphane Lacroix, Sciences Po-CERI, co-éditeur de l'ouvrage et co-auteur du chapitre (avec Erik Skare) - Les quatre « R » de la déradicalisation dans le monde arabe (1990-2020).
Claire de Galembert (CNRS, ISSP): contributrice à l'ouvrage - Prison et lutte contre la radicalisation : un indépassable horizon sécuritaire ?
Roland Marchal (CNRS, CERI), contributeur à l'ouvrage - Focus Ce que "la déradicalisation " a occulté en Somalie.
Vincent Foucher, (CNRS, CERI) contributeur de l'ouvrage - Operation Safe Corridor : l’expérience nigériane de déradicalisation

Présidence et modération :
Alain Dieckhoff, directeur du CERI 
 
Politiques de lutte contre la radicalisation
Dir. Juliette Galonnier, Stéphane Lacroix, Nadia Marzouki
Auteur•es:
Mohamed-Ali Adraoui, Ayida Aersheng, Sahar Aziz, Didier Bigo, Géraldine Casutt, Claire de Galembert, Jérôme Doyon, Vincent Foucher, Farid Grine, Mariem Guellouz, Emmanuel-Pierre Guittet, Flora Hergon, Rémy Madinier, Roland Marchal, Aude Merlin, Tom Pettinger, Alix Philipon, Thomas Pierret, Olivier Roy, Erik Skare

L'ouvrage s'intéresse à la genèse des politiques de déradicalisation, à leur mise en œuvre dans des contextes aussi différents que la lutte contre Boko Haram au Nigeria, l’assimilation forcée des Ouïghours en Chine, la gestion carcérale de l’extrémisme violent en France ou les projets de réforme religieuse dans plusieurs pays du Moyen-Orient... Lire la suite
 
 Responsables scientifiques: Alain DieckhoffJuliette Galonnier, Stéphane Lacroix et Nadia Marzouki

07/10/2022

This webinar takes stock of existing research on the politics of migration, including its gaps and biases, and introduces new avenues for empirically grounded theory-building. We draw upon the rich collection of empirical cases assembled in a recently published volume - Argentina, Tunisia, Japan and South Korea, the United States and Australia, the Philippines, China, and Saudi Arabia- to showcase the imbrication of migration politics with broader dynamics of regime change, state formation and nation-state ideology. The research also dissects the role of civil society, legal actors, employers, and international norms across democratic and un-democratic contexts. Our research reveals unexpected similarities in migration policies in different political regimes at a time when states across the globe are increasingly adopting illiberal practices and policies. Ultimately, we collectively found that, beyond contextual variations, migration politics offers an ideal vantage point for understanding state transformations and political changes around the world.

We are dedicating this webinar to the memory of Stephen Castles whose work inspired the editors’ project.

Introduction:
Theorising migration politics: do political regimes matter?
Katharina Natter & Hélène Thiollet guest editors of the special issue « Migration Politics across the World » for Third World Quarterly, Volume 43, Issue 7 (2022)

Participants:
Susanne Melde & Luisa Feline Freier Universidad del Pacifico - When the stars aligned: ideational strategic alliances and the critical juncture of Argentina’s 2004 Migration Law

Katharina Natter, University of Leiden - Tunisia’s migration politics throughout the 2011 revolution: revisiting the democratisation–migrant rights nexus

David Scott FitzGerald, UC San Diego & Asher Hirsch Monash University - Norm-busting: rightist challenges in US and Australian immigration and refugee policies

Hélène Thiollet,CNRS CERI Sciences Po - Migrants and monarchs: regime survival, state transformation and migration politics in Saudi Arabia

Discussants:
James Hollifield, Southern Methodist University, editor of Controlling Immigration: a global perspective, Stanford University Press, new edition 2022
Nora el Qadim, Université Saint Denis- IUF author of  “The symbolic meaning of international mobility : EU-Morocco negotiations on visa-facilitation”, in Migration Studies, 2017.

Responsable scientifique et contact : Hélène Thiollet

30/09/2022

The Franco-German Observatory of the Indo-Pacific, co organized by Sciences Po-CERI and the German Institute for Global and Area Studies (GIGA).   ...

Speaker:

Ambassador Romana Vlahutin, Special Envoy for Connectivity in the European External Action Service (on sabbatical leave)

Ambassador Romana Vlahutin is a career diplomat. Before joining Croatian Ministry of Foreign Affairs in 1999 she worked as an analyst for the Bassiouni UN Commission for former Yugoslavia, the UN Tribunal (ICTY) in The Hague and the Council on Foreign Relations in Washington DC. As a Croatian diplomat she served in embassies in Washington (Head of Political Section) and Belgrade (Deputy Ambassador), and as the Head of Strategic Analysis and Policy Planning at the MFA in Zagreb (2000-2004). She also served as a Political Director of the OSCE Mission in Kosovo (2006-2007). From 2010-2014 she was the Foreign Policy Advisor to the President of Croatia. Most recently she was posted as the EU Ambassador to Albania (2014-2018). As of 1 March 2019 she has been appointed Special Coordinator and Ambassador at Large for Connectivity in the European External Action Service.

Dr Maaike Okano-Heijmans, Senior Research Fellow, Clingendael Institute, The Netherlands

Maaike OKANO-HEIJMANS is a senior research fellow at the Netherlands Institute for International Relations ‘Clingendael’ in The Hague, where she leads the ‘Geopolitics of Technology and Digitalisation’ work programme. She is also a visiting lecturer in the Master of Science in International Relations and Diplomacy (MIRD) of the University of Leiden.
Her main research interests are in connectivity and the geopolitics of technology and digitalisation in EU-Asia relations, with a special focus on China, Japan and the Indo-Pacific. A key question underlying much of her work is how the fourth industrial revolution reshapes international relations, and what this means for the EU and its member states – in particular the Netherlands. Recent projects focus on digital connectivity, digital for development, China’s Digital Silk Road and Europe’s Digital Decade. In addition, since joining Clingendael in 2006 she has worked on issues related to consular affairs and diplomacy – also known as 'citizen security' or 'duty of care'.

Chair & Moderation:

Prof. Dr. Patrick Köllner, Vice President of the GIGA 
Dr. David Camroux, Honorary Researcher, Sciences Po-CERI.

Scientific coordinators : Christophe Jaffrelot, Sciences Po-CERI / CNRS, David Camroux, Sciences Po - CERI, Patrick Köllner, GIGA and Amrita Narlikar, GIGA.

29/09/2022

Dans le cadre de "Último jueves del OPALC" 

Intervenant :
Julian Lopez Murcia, Universidad de la Sabana, Colombie

Président/discutant : 
Olivier Dabène, Sciences Po-CERI

Responsable scientifique : Olivier Dabène,  Sciences Po-CERI.

27/09/2022

L'événement est organisé par le groupe "Mondes post-soviétiques" du CERI, en partenariat avec le séminaire "Autoritarisme, guerre et mobilisations dans l’espace postsoviétique" (CERCEC-EHESS).

Intervenante :
Anna Colin Lebedev, Université Paris Nanterre / ISP

Animé par :
Kathy Rousselet, Siences Po/CERI
Gilles Favarel-Garrigues, Sciences Po/CERI

«Nous ne serons jamais frères ; ni de même patrie ni de même mère.» Tels sont les mots adressés par la poétesse ukrainienne Anastasia Dmitruk au peuple russe en 2014, miroir inversé des discours récents de Vladimir Poutine qui ne cesse de souligner au contraire l’identité commune entre les deux pays. S’appuyant sur son expérience de terrain en Russie et en Ukraine, Anna Colin Lebedev retrace les trajectoires de ces deux sociétés pendant les années postsoviétiques. Si l’époque soviétique a créé une proximité forte entre elles, leur passé n’est pas complètement semblable, et les différences n’ont cessé de s’approfondir au cours des trente dernières années. À partir de 2014, l’annexion de la Crimée et la guerre dans le Donbass ont conduit à une rupture entre Russes et Ukrainiens qui ont cessé d’avoir la même vision d’un destin partagé. Et c’est un gouffre qui semble se creuser entre les deux peuples depuis février 2022, alors que l’agression armée de l’Ukraine par la Russie les ont fait basculer dans l’horreur d’un conflit meurtrier. Aucun livre ne suffira à combler ce gouffre et à panser l’immense blessure de la guerre. Ce texte se veut cependant un pas dans une direction essentielle : ne pas renoncer à connaître et comprendre l’autre.

Responsables scientifiques de l'événement : Vera Ageeva, Juliette Faure, Gilles Favarel-Garrigues, Denys Gorbach, Elisabeth Miljkovic, Renata Mustafina, Kathy Rousselet, Ioulia Shukan, Tatyana Shukan, Victor Violier

 

27/09/2022

« Médias, migrations : la fabrique de l’opinion », une série de rencontres publiques

Table ronde #4 : L'éloignement des étrangers: chiffres, politiques et cadrages médiatiques

Quel angle éditorial pour traiter des “éloignement” ou des “expulsions” des étrangers ? Cette 4e rencontre “Médias Migrations” organisée par Sciences Po-Ceri (Projet PACE), l’Institut Convergences Migrations (revue De Facto Migrations) et l’association Désinfox-Migrations s’intéresse au traitement médiatique des mesures d’éloignement et de ce que la recherche et les statistiques en disent à partir de perspectives croisées franco-allemandes.

Ces sujets vont être débattus en France et en Allemagne cet automne dans le cadre de projets de loi sur l’immigration. Ces deux réformes comprennent des propositions pour faciliter ou accélérer le retour d’étrangers en situation irrégulière. 

Quelles ressources sont disponibles pour obtenir des données? Comment comprendre les données et les utiliser? Comment ce sujet est traité, cadré, politisé et reçu? 

Introduction: 
Tania Racho, Désinfox Migrations
Hélène Thiollet (CNRS CERI Sciences Po) projet PACE

Invités:
Matthieu Tardis, chercheur, IFRI
Marcus Engler, chercheur au DeZIM-Institut
Emmanuelle Chaze, journaliste 
Pierre-Louis Caron, journaliste, France Info

Responsable scientifique : Hélène Thiollet, Sciences Po-Ceri

Retour en haut de page