Podcasts des événements du CERI

03/05/2022

Une séance organisée dans le cadre du Séminaire sur les approches postcoloniales (SAP). 
L’objet de ce séminaire mensuel est de construire un espace qui accueille des doctorant.e.s et des professeur.e.s, ainsi que des étudiant.e.s de masters intéressé.e.s par ces approches scientifiques. Le format régulier de ce séminaire consiste en une présentation d’un travail de recherche suivie d’une discussion.

Intervenant :
Guillaume Blanc, Maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Rennes 2, nous présentera ses travaux à partir de son livre L'invention du colonialisme vert publié en 2020 et de son projet de recherche actuel : "L'évènement postcolonial : constructions de la nature, de l'Etat et de l'Afrique indépendante".

Discutante :
Claire Duboscq, doctorante au CERI (Sciences Po) 

Responsables scientifiques :
Mina Kleiche-Dray, directrice de Recherche HDR , Ceped (Université de Paris-IRD) et Frédéric Ramel, professeur agrégé des universités, Sciences Po-CERI.

Comité d’organisation :
Ayrton Aubry (doctorant, Sciences Po - CERI), Pablo Barnier-Khawam (doctorant, Sciences Po - CERI), Léonard Colomba-Petteng (doctorant, Sciences Po - CERI), Claire Duboscq (doctorante, Sciences Po - CERI), Luciana Landgraf, doctorante Ceped (Université de Paris-IRD), Aline Martello (doctorante, Université de Lausanne), Salomé Molina (doctorante, CLESTHIA, Université de Paris), Iris Padiou (doctorante, CEDITEC, Université Paris-Est Créteil), Louise Perrodin (doctorante, Université Paris-Est Créteil/LIPHA), Charlotte Vampo (post-doctorante, LPED, Université Aix-Marseille).

21/04/2022

In his new book, A Cultural History of the Soul: Europe and North America from 1870 to the Present (Columbia University Press), Kocku von Stuckrad argues that contemporary forms of popular spirituality have a genealogy that can be traced back into the nineteenth and early twentieth centuries, and that secular sciences have been instrumental in shaping these new spiritualities, metaphysical worldviews, and religious practices. Today, these trends also manifest in environmental politics and social movements around the world. What is the role of secular institutions in the transformation of religions and spiritualities? Has secularism been “religiously productive” itself? What does this mean for our understanding of secularity and religion in contemporary Europe and North America?

 
Speakers:
Kocku von Stuckrad, Professor of Religious Studies, University of Groningen (Netherlands), and Visiting Professor of Religious Studies at CERI-Sciences Po
Courtney Bender, Ada Byron Bampton Tremaine Professor of Religion, Columbia University
 
Moderator:
Bernard Reber, Moral and Political Philosopher, CNRS-affiliated Senior Research Fellow at CEVIPOF-Sciences Po
 
Academic responsibility:
Alain Dieckhoff, CNRS, Director of CERI-Sciences Po
Stéphane Lacroix, CERI-Sciences Po

11/04/2022

Une séance de séminaire organisée dans le cadre du groupe de recherche : Sciences Sociales et Psychanalyse. 

Hamit Bozarslan (EHESS) - Un spectre : Anti-démocratie, Nationalisme, et religions 

Partant des exemples iranien, russe et turc que nous avions analysés dans notre L’anti-démocratie au 21e siècle, Iran, Russie, Turquie, nous insisterons sur la formation de visions du monde imprégnées d’une violente nostalgie d’Empire. Vouant un culte à Kaïros pour défaire l’œuvre de Chronos et à Thanatos au détriment d’Eros, ces régimes pensent leurs nations en tant que chargées d’une double mission historique : dominer le monde pour lui apporter harmonie et justice et servir d’épée et de bouclier au christianisme ou à l’islam, ou, plus précisément, à l’orthodoxie, au chiisme ou au sunnisme. Définissant l’altérité en termes ontologiques et non pas d’expériences, d’échanges ou de conflits, ils pensent également le temps à venir comme celui d’une revanche sur l’histoire et ses « trahisons ».

Responsables scientifiques : François Bafoil, Sciences Po - CERI / CNRS  (UMR 7050) et Paul Zawadzki, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL/UMR 8582).

07/04/2022

Une séance organisée dans le cadre du Séminaire sur les approches postcoloniales (SAP). 
L’objet de ce séminaire mensuel est de construire un espace qui accueille des doctorant.e.s et des professeur.e.s, ainsi que des étudiant.e.s de masters intéressé.e.s par ces approches scientifiques. Le format régulier de ce séminaire consiste en une présentation d’un travail de recherche suivie d’une discussion.

Intervenante :
Artemisa Flores Espínola, Maîtresse de conférences à l’INSPE, Laboratoire LIRTES, Paris-Est Créteil

Discutantes: 
VAMPO Charlotte, chercheure en anthropologie, post-doctorante au LPED (IRD/ Aix-Marseille Université) et TOURE Niandou , enseignant-chercheur à l’USJPB (Bamako, Mali), chercheur associé au CEPED et à DEVSOC, rédacteur en chef de la revue Migrations Société

Responsables scientifiques :
Mina Kleiche-Dray, directrice de Recherche HDR , Ceped (Université de Paris-IRD) et Frédéric Ramel, professeur agrégé des universités, Sciences Po-CERI.

Comité d’organisation :
Ayrton Aubry (doctorant, Sciences Po - CERI), Pablo Barnier-Khawam (doctorant, Sciences Po - CERI), Léonard Colomba-Petteng (doctorant, Sciences Po - CERI), Claire Duboscq (doctorante, Sciences Po - CERI), Luciana Landgraf, doctorante Ceped (Université de Paris-IRD), Aline Martello (doctorante, Université de Lausanne), Salomé Molina (doctorante, CLESTHIA, Université de Paris), Iris Padiou (doctorante, CEDITEC, Université Paris-Est Créteil), Louise Perrodin (doctorante, Université Paris-Est Créteil/LIPHA), Charlotte Vampo (post-doctorante, LPED, Université Aix-Marseille).


05/04/2022

Masterclass de Yode et Siro

Co-organisée avec les étudiants de l’Association Sciences Po pour l’Afrique (ASPA), cette séance s’inscrit dans le cadre de la Semaine africaine qui se tient à Sciences Po à l’initiative de l’ASPA du 4 au 7 avril sur le thème du Soft power africain. Elle est portée par l’African Humanities Program (Sciences Po – Columbia) et le Séminaire Afrique, citoyenneté, violence et politique du CERI.

Né au début des années 1990 sur les campus d’Abidjan, le zouglou s’est imposé en Côte d’Ivoire comme une musique de luttes sociales et politiques, avant de connaître un succès international avec le groupe Magic System. La guerre civile des années 2000 s’est traduite par une guerre des rythmes, et aujourd’hui encore on « libère en zouglou » pour dénoncer les difficultés du quotidien ou les défis de la gouvernance post-conflit dans les maquis et discothèques. Yode et Siro, les deux grandes stars ivoiriennes du genre, auteurs d’un dernier album très politique, viendront dialoguer avec les étudiants et le public lors d’une masterclass exceptionnelle d’enjaillement académique et culturel.

Intervenants :
Yode et Siro

Modérateurs-trice :
Andréa Aka et Clémence Kouamé, Sciences Po - ASPA
Richard Banégas, Sciences Po – CERI

Responsable scientifique : Richard Banégas, Sciences Po – CERI

 


04/04/2022
Président de séance : Roland Marchal, CERI- Sciences Po/CNRS
 
Intervenants :
Jalel harchaoui, spécialiste de la libye
Maxime Audinet, Université Paris Nanterre, Irsem
Samuel Ramani, University of Oxford
 
Responsable scientifique: Sandrine Perrot, CERI- Sciences Po et Roland Marchal, CERI- Sciences Po/CNRS


30/03/2022

Présidence :
Anne de TINGUY, chercheur au CERI-Sciences po, professeur des universités émérite à l’INALCO

Intervenant.e.s :

Mykola RIABCHUK, Senior Research Fellow at the Institute of Political Studies, Kyiv and Visiting Researcher at the Institute of Advanced Studies, Paris - Who Are These People? Putin's Imaginary "Ukrainians" and Advance of Reality”

Alexandra GOUJON, maîtresse de conférences à l’Université de Bourgogne – « Les ‘idées reçues’ sur l’Ukraine à l’aune d’une résistance nationale »

Kathy ROUSSELET, directrice de recherches, CERI-Sciences po – « Les Eglises orthodoxes dans la guerre »

Jacques RUPNIK, directeur de recherches émérite, CERI-Sciences po – "Central European neighbours facing the war: security concerns, coping with refugees flow, 'fast-track' to the EU"

Responsable scientifique : Anne de TINGUY, Sciences Po-CERI

 


28/03/2022

 Lors de la prochaine séance du séminaire "Sociologie et anthropologie sociale du politique", nous aborderons la question de la ville que Fariba Adelkhah a souvent traitée dans ses travaux par des chemins de traverse, notamment à travers son analyse de la fiscalité, des rapports entre la municipalité et l'Etat ou encore des enjeux socio-politiques de programmes de développement.

Ainsi nous penserons grâce à elle tout en pensant à elle et avec elle.

Intervenants :

Laurent Fourchard, CERI/SciencesPo - Taxes ou extorsions ? Gouverner les gares routières à Lagos

Nadia Hachimi-Alaoui, Université de Turin et CRESC Rabat - Casablanca : le tramway, le maire et l’Etat

Eric Verdeil, CERI/SciencesPo - Beyrouth : effondrement, mobilisations urbaines et reconstruction des interstices

Responsable scientifique : Béatrice Hibou, CNRS, Sciences Po – CERI

24/03/2022

De l’Encyclique Laudato Si du Pape François à la diffusion de la pleine conscience, de l’agriculture biodynamique aux jeûnes pour le climat, l’écologie interroge les croisements entre religion, éthique et politique. Que penser de la religion, qui est affaire de liens (religare), en période de crise de nos relations avec le vivant ? Que nous dit son évolution contemporaine de nos façons d’envisager la nature ? Comment repenser l’opposition entre religion et politique à l’aune de la crise écologique ?

Intervenant.e.s : 

Catherine Larrère, professeure de philosophie émérite, Paris-I Panthéon-Sorbonne

Mathieu Gervais, politiste et sociologue, docteur associé au GSRL, mention spéciale 2021 du prix du premier livre de la Chaire d'Études sur le fait religieux pour son ouvrage "Nous, on se sauve nous-mêmes"

Modérateur : Isacco Turina, Assistant professor au département des sciences politiques et sociales, Université de Bologne (Italie) 

Responsables scientifiques :
Alain Dieckhoff, CNRS, directeur du CERI-Sciences Po
Stéphane Lacroix, CERI-Sciences Po
Elisabeth Miljkovic, CERI-Sciences Po

22/03/2022

Table ronde #3

Cette rencontre est la troisième de la série de rencontres publiques « Médias, migrations : la fabrique de l’opinion » co-organisées par Sciences Po-Ceri (Projet PACE), l’Institut Convergences Migrations (revue De Facto Migrations) et l’association Désinfox-Migrations.

Programme :

Mot d’accueil :
Perin Emel Yavuz, ICM, présidente de Désinfox-Migrations

Table ronde modérée par Hélène Thiollet, chargée de recherche au CERI-CNRS/Sciences Po

Présentation de résultats de la recherche :
Julia Cagé, professeure d’économie à Sciences Po
François Héran, professeur au Collège de France (chaire Migrations et Sociétés), directeur de l’Institut Convergences Migrations

Discussion :
Nora Hamadi, France culture, Arte
Marie Verdier, La Croix

Responsable scientifique : Hélène Thiollet, Sciences Po-Ceri

17/03/2022

Speaker:

Dr Huong LE THU is a Senior Fellow at the Australian Strategic Policy Institute (ASPI) and a Nonresident Fellow at the Center for Strategic and  International Studies in the Southeast Asia Program. At ASPI, she leads research on Southeast Asia, including on regional alignment politics,  perceptions of great-power competition, defense diplomacy, regional  dispute management, and ASEAN regionalism. A prolific and influential policy analyst of security and diplomacy in the region, she has written widely in academic, think tank publications as well as in global media, including The Asian Security Journal, The Asia-Pacific Review, The Asian Policy, Oxford University Press, The Foreign Policy, The Financial Times, The Washington Post, The New York Times, The Los Angeles Times, Nikkei Asian Review, The Australian Financial Review, The Straits Times, Japan Times, among others.
Prior to joining ASPI, she taught at the Australian National University and held research positions at the ISEAS–Yusof Ishak Institute in Singapore and the Institute of International Relations at the National Chengchi University in  Taiwan. She has also worked and lived in Kuala Lumpur, Jakarta, and Seoul, among others. Dr. Le Thu holds a PhD from the National Chengchi  University and an MA in international studies from Jagiellonian University  in Poland.  She speaks five languages and has published in four of them.

 

Chairs:

Dr. David Camroux is Honorary Research Fellow and Adjunct Professor, Sciences Po-CERI.
Prof. Dr. Patrick Köllner is Vice President of the GIGA, Director of the GIGA Institute for Asian Studies, and a political science professor at the University of Hamburg.

Scientific coordinators : Christophe Jaffrelot, Sciences Po-CERI / CNRS, David Camroux, Sciences Po - CERI, Patrick Köllner, GIGA and Amrita Narlikar, GIGA.

14/03/2022

Une séance de séminaire organisée dans le cadre du groupe de recherche : Sciences Sociales et Psychanalyse.

Marcel Gauchet (EHESS)

Responsables scientifiques : François Bafoil, Sciences Po - CERI / CNRS  (UMR 7050) et Paul Zawadzki, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL/UMR 8582).

11/03/2022

Une séance organisée dans le cadre du cycle de séminaires organisés en partenariat avec EDF/RD

Ouverture

Patrick Criqui, Directeur de recherche émérite CNRS

Economie politique du climat : Monde, Europe, France, trois niveaux d’analyse

Après la COP 26 et alors que le monde est encore aux prises avec une crise sanitaire sans précédent, les perspectives des politiques climatiques sont plus que jamais incertaines. A l’échelle de la négociation internationale, les avancées sont encore insuffisantes, notamment sur la question critique de la sortie du charbon qui aura constitué un point de blocage lors de la COP26. En Europe, la volonté de s’inscrire sur des trajectoires de « neutralité carbone » en 2050 est affirmée avec vigueur. Le paquet « Fit for 55 », qui vise, sur ce chemin, une réduction de 55% des émissions dès 2030, doit permettre de structurer les efforts selon trois piliers : une tarification du carbone étendue, des objectifs sectoriels plus ambitieux, un système de normes d’émission renforcées. Enfin, dans chaque Etat membre, les feuilles de route existent, avec en France en particulier la Programmation Pluriannuelle de l’Energie pour l’horizon 2030 et la Stratégie Nationale Bas Carbone pour 2050. Mais les feuilles de route ne suffisent pas, encore faut-il activer des leviers de transformation. L’introduction d’une taxe carbone uniforme apporterait la solution la plus efficace selon nombre d’économistes mais la crise des gilets jaunes est encore proche et l’on peut douter du caractère socialement acceptable de cette solution. D’autant que la hausse et l’instabilité des prix de l’énergie est déjà difficilement soutenable pour les ménages les plus modestes.

Discussion

Responsable scientifiques : François Bafoil (Sciences Po-CERI / CNRS), Ferenc Fodor (EDF R&D, Verso project), Rachel Guyet (CIFE)

08/03/2022

Le 24 janvier, le président Poutine a annoncé « une opération militaire spéciale » en Ukraine. A la guerre sans justification alors déclenchée par la Russie, l’Ukraine oppose une résistance farouche que Moscou n’avait apparemment pas anticipée. Volodymyr Yermolenko, philosophe, Tetyana Ogarkova, politiste, chercheurs ukrainiens qui habitent à Kiev, s’interrogeront sur la signification et le sens de l’invasion russe. Ils reviendront sur l’identité ukrainienne et sur la résistance de la société, sur le soutien que leur pays attend du monde extérieur ainsi que sur les perspectives de ce conflit. Anne de Tinguy, Loulia Shukan et Christian Lequesne animeront ce débat.

Présidente : 
Anne de TINGUY, chercheure émérite Sciences Po-CERI, professeure des universités émérite à l’INALCO

Intervenant.e.s : 
Tetyana OGARKOVA, journaliste, responsable du département international de l'Ukraine Crisis Media Center (UCMC), Kiev

Volodymyr YERMOLENKO, philosophe et essayiste, Kiev

Ioulia SHUKAN, maîtresse de conférences à l’Université Paris Nanterre et chercheure à l’Institut des sciences sociales du politique

Christian LEQUESNE, professeur, Sciences Po-CERI

Responsable scientifique : Anne de TINGUY, Sciences Po-CERI

07/03/2022

Organisateur : Consortium sur les « Grandes Stratégies Françaises »

Où est passée la France au Moyen-Orient ? Quel rôle peut-elle encore jouer en Afrique ? L’Union européenne est-elle son assurance-vie ? A-t-elle encore une voix singulière ? A rebours de l’étrange idée, en France, que la politique internationale n’a pas sa place dans une campagne présidentielle, cette conférence vise à montrer, à travers une sélection d’enjeux saillants, qu’une présidence aboutie ne peut être décorrélée de performances internationales robustes. Les chevauchements, nombreux et fréquents, entre la politique interne et la politique étrangère obligent donc tous les acteurs à mieux apprécier comment s’articulent les défis et se négocient les solutions entre ces différentes échelles. Issus d’horizons variés, les intervenants auscultent le monde qui attend le prochain quinquennat et suggèrent quelques pistes concrètes pour s’y engager efficacement.

Introduction. Politique internationale et élection présidentielle : droit d’inventaire, devoir de réinvention 

Thierry Balzacq, CERI-Sciences-Po et Frédéric Charillon, Université de Clermont Auvergne & Sciences Po 


Table ronde 1 – Les défis du nouveau monde

Samuel Faure - Que veut dire « autonomie stratégique » ?

Eberhard Kienle, CERI-Sciences Po - Méditerranée / Proche-Orient : un « déclassement français » ?

Niagalé Bagayoko, African Security Network - Que peut encore la France en Afrique ?

Alice Ekman, Institut des études de sécurité de l’Union européenne - La Russie et la Chine, même combat ? 

 

Table ronde 2 – Quels instruments pour demain ?

Olivier Schmitt, IHEDN & University of Southern Denmark - La dissuasion pour quoi faire ? 

Pierre Buhler, Sciences Po - L’outil diplomatique : quelle place pour la culture ? 

Pernille Rieker, Norwegian Institute of International Affairs (NUPI), Oslo - Vu d’ailleurs : Jusqu’où porte la voix de la France ?

 

Table ronde 3 – Nouveaux horizons, nouvelles questions

Marie Durrieu, Université de Clermont Auvergne - Quel message pour la France dans le monde ? 

Frédéric Ramel, CERI-Sciences Po - Un multilatéralisme à la Française ?

Frédéric Charillon, Université de Clermont Auvergne & Sciences Po - A l’épreuve des guerres d’influence

Thierry Balzacq, CERI-Sciences-Po - La France, un navire démâté ? A propos de la grande stratégie

Modérateur : Christian Lequesne, CERI-Sciences Po

Responsables scientifiques : 
Thierry Balzacq, CERI-Sciences-Po
Frédéric Charillon, Université de Clermont Auvergne & Sciences Po
Frédéric Ramel, CERI-Sciences Po


07/03/2022
Intervenant.e.s:
Claudine Haroche (CNRS) et Paul Zawadzki (Paris 1/GSRL)

Il y a comme une évidence à consacrer une séance du séminaire à Erich Fromm (1900-1980). Dès la fin des années 1920, Fromm a en effet thématisé le problème des rapports entre psychanalyse et sociologie [1] ce qui, sans jamais abandonner le freudisme, l’a conduit à élaborer toute une série de propositions pour renouveler la théorie des pulsions et des passions [2].  La violence des critiques qui lui adressèrent par la suite Horkheimer puis Adorno et Marcuse feraient presque oublier le rôle central qu’il a joué dans les premiers efforts de l'Institut de recherches sociales de Francfort pour concilier Freud et Marx.   
 
Cette séance de séminaire sera principalement consacrée à une relecture de la Peur de la Liberté [Escape from freedom], qui a connu un grand retentissement au moment de sa publication aux Etats unis .  S’y esquisse déjà la critique, que Fromm complétera plus tard, de la pulsion de mort de Freud. Rédigé face au nazisme, il y développe également une visée plus large sur la condition humaine dans la modernité. C’est principalement dans la perspective d’une réflexion sur l’aujourd’hui que nous examinerons sa portée.    

[1] « Psychoanalyse und Soziologie » (1929) tr.  Suzanne Kadar, Le Coq-Héron n°182/2005, pp. 81-83 ; voir aussi par ex. « Méthode et fonction d’une psychologie sociale analytique » (1932) repris dans Erich Fromm, La crise de la psychanalyse. Essais sur Freud, Marx et la psychologie sociale, tr.  J.-R.  Ladmiral, Paris, Anthropos, 1971   

[2] Erich Fromm, Revoir Freud. Pour une autre approche en psychanalyse, tr. J. Roland et G. D. Khoury,  Paris, Armand Colin, 2000, p. 35.


Responsables scientifiques : François Bafoil, Sciences Po - CERI / CNRS  (UMR 7050) et Paul Zawadzki, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL/UMR 8582).

24/02/2022

Amba-series on the new geopolitics of Higher Education and Research

The Sciences Po/CERI partners with the British Council in France and the French Embassy in the UK to organise a joint amba-series on the new geopolitics of Higher Education and Research which will be twofold: one dedicated to the Sino-American relationships and another one on the new map of European collaboration.

The first policy dialogue of this series will be dedicated to the Sino-American relations in Higher Education & Research and its consequences for other countries, especially the UK and Australia. Assuming the strategic rivalry between China and the US will shape tomorrow’s world in all sectors, it is quite clear that the global geopolitics of Higher Education & Research will be impacted. New players are currently emerging, which could either represent an opportunity or a threat. Especially countries such as the UK and Australia, will need to readapt their strategies to keep up with their leading role in Higher Education & Research. This first conference aims at better understanding the ongoing geopolitical changes and its consequences.

Roundtable on  “Sino-American relations in Higher Education and Research : constraints and opportunities for direct partners”:

Introduction by Anne Duncan, President of The British Council in France.

Introduction by Minh-Hà Pham, Scientific Counsellor at the French Embassy in the UK

Opening remarks by Ambassador Pierre Buhler, Policy Officer in charge of Influence Diplomacy at the Center for prospective and Strategy of the French Foreign Affairs Ministry

Keynote by Pr. Stéphanie Balme, Dean of the Undergraduate College of  Sciences Po

Roundtable moderated by Pierre Tapie, President of PAXTER and Honorary Chairman of the Conférence des Grandes Ecoles 

Panelists :
Sarah Spreitzer, Assistant Vice President & Chief of Staff of the American Council on Eudcation
Pr. Simon Marginson, Professor of Higher Education, Department of Education and Linacre College, University of Oxford

Q&A

 


17/02/2022

Si le Coran a donné lieu à une religion et une civilisation, il se nourrit en même temps d’univers culturels divers et complexes. Témoin de la transition du monde antique vers le Moyen Âge, le livre saint de l’Islam se compose de multiples couches sémantiques et discursives qui n’ont cessé d’interpeller ses lecteurs venant d’horizons les plus variés. Aujourd’hui, le champ de recherche s’attelant à reconstituer ces couches et à les rendre intelligibles à la lumière d’approches historiques, philologiques ou codicologiques constitue l’un des domaines les plus dynamiques de l’islamologie. La table ronde organisée par la Chaire d’études sur le fait religieux (Sciences Po, CERI) a pour objectif de proposer une réflexion sur les principaux débats et idées qui traversent les études coraniques à l’attention d’un public plus large des sciences humaines et sociales. L’enjeu est de mettre en exergue la profondeur historique d’un texte que les lectures du présent ont parfois tendance à faire oublier.

Présidence : 
Stéphane Lacroix, CERI-Sciences Po

Intervenant.e.s :

Mohammad Ali Amir-Moezzi, EPHE

Mohammad Ali Amir-Moezzi, Professeur des universités, est Directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes/PSL. Membre de l’Académie Ambrosienne d’Italie et de nombreuses sociétés savantes, il a comme principaux domaines de compétence l’islam chiite, les origines de l’islam et l’histoire du Coran. Parmi ses publications récentes, on peut mentionner les monographies La Preuve de Dieu. La mystique shi’ite à travers l’œuvre de Kulaynî (9e-10e s.) (Cerf, 2018, Prix Bernheim d’histoire des religions de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres) ; Ali. Le secret bien gardé. Figures du premier Maître en spiritualité shi’ite (CNRS Editions, 2021) et l’ouvrage collectif, qu’il a dirigé avec Guillaume Dye, Le Coran des historiens (Cerf, 2019, prix du meilleur livre de l’année des Rendez-vous de l’Histoire de l’Institut du Monde Arabe).

Mehdi Azaiez, Université de Louvain

Mehdi Azaiez est Professeur d'islamologie à l'Université de Louvain (UCL). Son domaine de recherche est le Coran et les premiers siècles de l'Islam. Il est notamment l’auteur d'une monographie intitulée le contre discours coranique (Berlin, De Gruyter, 2015) et d'articles sur la rhétorique et l'herméneutique coranique. Depuis plus d'une dizaine d'années, il anime un site académique de référence sur le Coran (Coran et sciences de l'Homme). Il publiera prochainement un ouvrage coédité intitulé : Quranic Studies, Between History, Theology and Exegesis (Atlanta, Lockwood Press, 2022).  

Muriel Debié, EPHE

Muriel Debié est directrice d'études à l'EPHE sur la chaire "Christianismes orientaux", un champ qu'elle aborde au travers des études syriaques. Elle explore depuis quelque temps le rôle qu'a joué le christianisme syriaque dans la période de naissance du Coran et des débuts de l'Islam et l'importance des écrits syriaques pour écrire aujourd'hui l'histoire de cette période. Elle est l'autrice de L'écriture de l'histoire en syriaque : Transmissions interculturelles et constructions identitaires entre hellénisme et islam(Peeters 2015) et avec Françoise Briquel Chatonnet du Monde syriaque : sur les routes d'un christianisme ignoré (Les Belles Lettres, 2017 - grand prix du livre d'histoire du monde arabe et prix de la Dame à la licorne en 2018). Son prochain livre, à paraître en 2022, s'intitule : Alexandre le Grand en syriaque : du roman grec aux apocalypses chrétiennes et au Coran (Les Belles Lettres).

Rencontre modérée par Ismail Warscheid, CNRS-IRHT, Université de Bayreuth 

Responsables scientifiques :
Alain Dieckhoff, CNRS, directeur du CERI-Sciences Po
Stéphane Lacroix, CERI-Sciences Po
Ismail Warscheid, CNRS-IRHT, Université de Bayreuth

17/02/2022

Débat à l’occasion de la publication de REGARDS SUR L’EURASIE. L’ANNEE POLITIQUE 2021, sous la direction d’Anne de Tinguy, dans la collection Les Etudes du CERI.

Présidence :
Alain Dieckhoff, directeur de recherche au CNRS, directeur du CERI-Sciences po

Intervenant.e.s :

Anne de Tinguy, professeur des universités émérite, CERI-Sciences po et INALCO  – « L’Eurasie trente ans après la fin de l’URSS »

Annie Daubenton, journaliste et essayiste – « L’Ukraine face à la crise internationale »

Catherine Poujol, professeur des universités à l’INALCO, ancienne directrice de l’IFEAC (Institut Français d’Etude de l’Asie centrale), Bichkek – « De la pandémie à l’explosion sociale, le cas du Kazakhstan, 2020-2022 »

Françoise Dauce, directrice d’études à l’EHESS, directrice du CERCEC (Centre d’Etudes des mondes russe, caucasien et centre-européen) – « ‘Agents de l’étranger’, ‘indésirables’ et ‘extrémistes’ : quand la politique devient un délit, en Russie et au-delà »

Sergeï Guriev, professeur des universités, Sciences po, ancien économiste en chef de la BERD - “30 years of transition to market economy : lessons learned "

Responsable scientifique : Alain Dieckhoff, directeur de recherche au CNRS, directeur du CERI- Sciences Po

15/02/2022

Discussion du World Nuclear Industry Status Report 2021 présenté par ses auteurs.

Introduction: Dr Benoît Pelopidas, CERI / Nuclear Knowledges

Mycle Schneider, Coordinateur et éditeur du WNISR - Résumé de la situation globale et point sur la France
M.V. Ramana, University of British Columbia, Vancouver, co-auteur du WNISR - Small Modular Reactors (SMR), en anglais
Thibault Laconde, Ingénieur conseil, Callendar, co-auteur du WNISR - Le nucléaire et la résilience climatique
Mathilde Le Moal, Criminologue, co-auteur du WNISR - Le nucléaire et l’énergie criminelle
Antony Froggatt, Chatham House, Londres, co-auteur du WNISR - Nuclear Power vs. Renewable Energy Deployment, en anglais

 
 

Conclusion : Mycle Schneider
 
Discutante : Dr Valerie Arnhold, EM Lyon
 
Les questions peuvent être posées en français ou en anglais. Les questions des représentants des médias seront traitées de façon prioritaire.
 
Responsable scientifique : Benoît Pelopidas, Sciences Po-CERI.

14/02/2022

Une séance de séminaire organisée dans le cadre du groupe de recherche : Sciences Sociales et Psychanalyse.

Intervenant.e.s:
Annette Becker, Paris X 
Françoise Davoine, EHESS

Responsables scientifiques : François Bafoil, Sciences Po - CERI / CNRS  (UMR 7050) et Paul Zawadzki, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL/UMR 8582).

Cliquez ici pour voir la vidéo

11/02/2022

 

Speaker:

Dr. Collin Koh is research fellow at the Institute of Defence and Strategic Studies which is a constituent unit of the S. Rajaratnam School of International Studies, based in Nanyang Technological University, Singapore. He has research interests on naval affairs in the Indo-Pacific, focusing on Southeast Asia. Collin has published several op-eds, policy- and academic journal articles as well as chapters for edited volumes covering his research areas. Collin has also taught at Singapore Armed Forces professional military education and training courses. Besides research and teaching, he also contributes his perspectives to various local and international media outlets, and participates in activities with geopolitical risks consultancies.

 

Chairs:

Dr. Hugo Meijer is CNRS Research Fellow at Sciences Po, Center for International Studies (CERI).

Dr. Christian Wirth is Research Fellow at the GIGA.


10/02/2022

Un débat à l'occasion de la parution du Hors-série Déchiffrer 2022 de la revue Alternatives Économiques (n° 124 décembre 2021) réalisé en partenariat avec Le CERI.

 
La séance sera introduite par Alain Dieckhoff, directeur du CERI, et animée par Yann Mens, rédacteur en chef international d'Alternatives Economiques.

Elsa Tulmets (Centre Marc Bloch de Berlin), Jean-Louis Rocca (Sciences Po-Ceri), Luis Martinez (Sciences Po-Ceri) et Christophe Jaffrelot (Sciences Po-Ceri), viendront présenter leurs articles* et débattront des grands enjeux et défis internationaux qui se dessinent pour 2022. 
 
 

Déchiffrer 2022. Alternatives Économiques (n° 124 décembre 2021)
*Quels défis pour le nouveau gouvernement allemand ? (Elsa Tulmets)
Xi Jinping n’est pas un nouveau Mao (Jean-Louis Rocca)
La France peut-elle contrer les jihadistes au Sahel ? (Luis Martinez)
Cinquante nuances "d'Indo-Pacifique" (Christophe Jaffrelot)

Responsable scientifique : Alain Dieckhoff, Sciences Po-Ceri / CNRS

02/02/2022

Série de rencontres Médias Migrations: La Fabrique de l’opinion

Cette rencontre s’inscrit dans un cycle de rencontres publiques co-organisées par Sciences Po-Ceri (Projet PACE), l’Institut Convergences Migrations (revue De Facto Migrations) et l’association Désinfox-Migrations.

Alors que la pré-campagne pour l’élection présidentielle d’avril 2022 bat son plein, l’immigration est au cœur des discours publics de plusieurs candidats et candidates, et fait l’objet de nombreuses infox et propos de désinformation qui impactent l’opinion publique. En parallèle, le fact-checking, et notamment sur le sujet des migrations, n’a jamais été aussi important. 

Dans ce contexte, et à l’occasion de la sortie du dernier De Facto Migrations “Médias et migrations”, Sciences Po (Projet PACE), l’Institut Convergences Migrations et l’association Désinfox-Migrations s’associent pour faire dialoguer des chercheurs et des journalistes, dans leur diversité et ainsi promouvoir un débat public informé sur le sujet des migrations.

 

Table ronde #1: Fake News et Fact-Checking  (autour de la publication de De facto)

1er février

Introduction: Perin Emel Yavuz, ICM, présidente de Désinfox Migrations

Modération: Laurent Greilsamer, Le Un

Présentation de résultats de la recherche (De facto)
Emeric Henry, Sciences Po - Que peut le fact-checking sur les questions de migrations ?

Discussion :
Julien Pain, Rédacteur en chef et présentateur du Vrai du Fake sur France Info
Céline Pitelet, Responsable fact checking BFMTV
Tania Racho, Responsable des formations Les Surligneurs

 

Table ronde #2: Journalistes, scientifiques et opinion publique: penser la désinformation en contexte électoral  (autour de la publication de De facto)

2 février

Introduction: Barbara Joannon, Désinfox Migrations

Modération: Laurent Greilsamer, Le Un

Présentation de résultats de la recherche ( De facto)
Jérôme Valette, Université Paris 1 - L'immigration, un traitement médiatique qui a un impact - À la télévision
Katharina Tittel, Medialab Sciences Po - L'immigration, un traitement médiatique qui a un impact - Sur les réseaux sociaux

Discussion :
Julia Pascual, journaliste migrations, Le Monde
Shahzad Abdul, journaliste migrations, AFP
Julia Dumont, journaliste InfoMigrants

Responsable scientifique : Hélène Thiollet, Sciences Po-Ceri

01/02/2022

Une séance organisée dans le cadre du Séminaire sur les approches postcoloniales (SAP). 
L’objet de ce séminaire mensuel est de construire un espace qui accueille des doctorant.e.s et des professeur.e.s, ainsi que des étudiant.e.s de masters intéressé.e.s par ces approches scientifiques. Le format régulier de ce séminaire consiste en une présentation d’un travail de recherche suivie d’une discussion.Intervenante :

Charlotte Epstein, Université de Sidney.

Discutante :
Louise Perrodin, Université Paris Est. 

Responsables scientifiques :
Mina Kleiche-Dray, directrice de Recherche HDR , Ceped (Université de Paris-IRD) et Frédéric Ramel, professeur agrégé des universités, Sciences Po-CERI.

Comité d’organisation :
Ayrton Aubry
(doctorant, Sciences Po - CERI), Pablo Barnier-Khawam (doctorant, Sciences Po - CERI), Léonard Colomba-Petteng (doctorant, Sciences Po - CERI), Claire Duboscq (doctorante, Sciences Po - CERI), Luciana Landgraf, doctorante Ceped (Université de Paris-IRD), Aline Martello (doctorante, Université de Lausanne), Salomé Molina (doctorante, CLESTHIA, Université de Paris), Iris Padiou (doctorante, CEDITEC, Université Paris-Est Créteil), Louise Perrodin (doctorante, Université Paris-Est Créteil/LIPHA), Charlotte Vampo (post-doctorante, LPED, Université Aix-Marseille).

27/01/2022

Débat à l'occasion de la publication, dans la collection des Études du CERI, du rapport annuel de l'OPALC, Amérique latine. L'année politique (LAPO) 2021 dans le cadre du séminaire "Los Ultimos Jueves"

Amérique latine - L’Année politique 2021 est une publication de l’Observatoire politique de l’Amérique latine et des Caraïbes (Opalc) du CERI-Sciences Po.

Introduction générale:
Olivier Dabène, Sciences Po-CERI / OPALC 

Intervenant.e.s:
Introduction 3ème partie : Frédéric Louault, Université libre de Bruxelles
Focus COVID : Kevin Parthenay, Université de Tours
Focus Argentine : Alexandre Roig, Université San Martin
Focus jeunesse (Chili/Cuba) : Camila Carvallo, Université de Louvain, Antoine Maillet, Université du Chili,  Antoine Faure, Université de Santiago du Chili et Joséphine Foucher, Université d’Édimbourg

*Etude du CERI n°259-260, à paraître le 27 janvier 2022.

Responsable scientifique : Alain Dieckhoff, Sciences Po-CERI


25/01/2022

Une table ronde organisée en partenariat avec le Centre Sèvres-Facultés jésuites de Paris

Cette table ronde réunit des théologiens, des spécialistes de sciences sociales et des philosophes pour proposer une discussion interdisciplinaire sur les débats qui traversent les communautés catholiques, et, au-delà, la société française dans son ensemble, autour du rapport entre catholicisme et migration. Dans un contexte marqué par une affirmation des nationalismes et des replis identitaires, comment interpréter le message du pape François qui, dans son encyclique Fratelli Tutti, rappelle le devoir de fraternité au-delà des frontières nationales ? Quel est l’impact de ces divisions autour de l’interprétation de la fraternité comme exigence morale et politique sur la démocratie ?

Cette discussion prend comme point de départ le dossier publié par la Revue Projet « François. La fraternité sans frontières ? » (décembre 2021/janvier 2022, n°385). Dans ce numéro, théologiens, philosophes et acteurs de terrain abordent les questions migratoires, entre universalisme, particularisme et pluralisme. Ce travail montre également comment se concrétise la pratique de l’hospitalité et de la fraternité au quotidien, et les résistances qu’elle rencontre.

Cette table ronde a pour objectif de mettre en conversation les auteurs de ce dossier avec des politistes et sociologues du religieux et des migrations en vue de croiser les regards et méthodes sur le rapport entre migration, religion et démocratie.

Participant.e.s

Véronique Albanel, philosophe, Centre Sèvres, Sciences Po
Anne Guillard, politiste, Sciences Po, Institut universitaire européen
Benoît Guillou, rédacteur en chef de la Revue Projet
Etienne Grieu, théologien, Centre Sèvres
Xabier Itçaina, politiste, CNRS / Centre Emile Durkheim Sciences Po Bordeaux
Nadia Marzouki, politiste, Sciences Po-CERI / CNRS
Antoine Paumard, directeur JRS France
Bernard Reber, philosophe, politiste, Sciences Po- CEVIPOF / CNRS
Irinda Riquelme, coordinatrice juridique, JRS France 
Kathy Rousselet, politiste, Sciences Po-CERI 
Olivier Roy, politiste, Institut universitaire européen
Jean-Louis Schlegel, philosophe, éditeur, sociologue des religions, revue Esprit
Hélène Thiollet, politiste, Sciences Po-CERI / CNRS
Camille de Villeneuve, philosophe, Centre Sèvres

Responsables scientifiques : Nadia Marzouki et Kathy Rousselet

20/01/2022

The Indo-Pacific is one of the priorities of the French Presidency of the EU Council which begins in January 2022 for six months. Paris is keen to make the Indo-Pacific a pillar of the EU’s foreign policy. But do other country members share the French vision of the region and what about other western partners, including the US? Last but not least, what do the countries of the Indo-Padific region expect from Europe? This two-day conference will try to respond to these questions. It will also focus on the security issues resulting from the military built-up in the region - where China is expanding its influence.   

20/01/2022

Introduction: Christophe Jaffrelot, Sciences Po CERI/CNRS

How do the EU and Key Member Countries See the Indo-Pacific?

Chair and discussant: Raphaëlle Khan, City University of New York
Gudrun Wacker, Stiftung Wissenschaft und Politik - Berlin - The EU policy and the Indo-Pacific
Christian Wagner
, Stiftung Wissenschaft und Politik / German Institute for International and Security Affairs (SWP) - The German approach of the Indo-Pacific
Nicolas Blarel
, Leiden University - The Dutch view of the Indo-Pacific
Hugo Meijer
, Sciences Po CERI/CNRS - The French strategy for the Indo-Pacific

What Western Partners for Europe in the Indo-Pacific?

Chair and discussant: David Camroux, CERI-Sciences Po/CNRS
Garima Mohan, German Marshall Fund - Berlin - The US Indo-Pacific Strategy and the EU
Alessio Patalano, King’s College - London - Global Britain and the EU in the Indo-Pacific
Keynote adress: France and the European Indo-Pacific Strategy: How to Meet the Expectations of the Region's Partners?
Christophe Pénot, Ambassador for the Indo-Pacific, French Ministry for Europe and Foreign Affairs
Chair: Christophe Jaffrelot, Sciences Po - CERI / CNRS
Discussant: Amrita Narlikar, German Institute for Global and Area Studies' Presiden

21/01/2022

The Partners of Europe in the Indo-Pacific Region

Chair and discussant: Patrick Köllner, German Institute for Global and Aeras Studies
Delphine Allès, Institut National des Langues et Civilisations Orientales and Eric Frecon, Singapore university of social sciences - What does "ASEAN’s Centrality” Mean for the EU ? 
Antoine Bondaz, Fondation pour la Recherche Stratégique - South Korea as an Indo-Pacific power: a Partner Underestimated by too many Europeans " 
Guibourg Delamotte, Institut National des Langues et Civilisations Orientales - Japan, a Partner for France and the EU in the Indo-Pacific
David Camroux, Sciences Po-CERI - Australia's Indo-Pacific and the EU
Walter Ladwig, King’s College - London - India: a Partner for the EU, for France and for UK?

 Security issues and the military build-up in the Indo-Pacific

Chair and discussant: Marjorie Vanbaelinghem, Institut de Recherche Stratégique de l'École Militaire
Mathieu Duchâtel, Institut Montaigne - The People's Liberation Army: Strengths and Vulnerabilities in the Taiwan Strait
Marianne Péron Doise, Institut de Recherche Stratégique de l'École Militaire - Coast-guards in the Indo-Pacific : defending good order at sea
Christian Wirth, German Institute for Global and Aeras Studies - Collective versus Cooperative Security: Europe’s Struggle to Navigate the Indo-Pacific Clash of “Rules-based Orders”
Nicolas Regaud, Institut de Recherche Stratégique de l'École Militaire - Strategic stakes and military role for the Europeans

Scientific coordinators : Christophe Jaffrelot, Sciences Po-CERI / CNRS, David Camroux, Sciences Po - CERI, Patrick Köllner, GIGA and Amrita Narlikar, GIGA.

Cliquez ici pour voir les vidéos

14/12/2021
Une séance de séminaire organisée dans le cadre du groupe de recherche : Sciences Sociales et Psychanalyse.

Partant du constat de la méconnaissance de la psychanalyse de la part de plusieurs disciplines des sciences sociales mais aussi du déclin de l’intérêt manifesté à l'égard de cette discipline depuis plusieurs décennies, notre ambition est d’organiser une série de séminaires pour questionner la validité des catégories de la psychanalyse quand elles sont mises à l’épreuve de thèmes politiques à l’instar du terrorisme, du populisme, du nationalisme, de l’antisémitisme ou d’enjeux plus généraux, comme ceux touchant la civilisation, la violence dans l’histoire, la masse, la rage destructrice.

 

Questions sur le déni. En quoi le concept de perversion nous éclaire sur certains problèmes contemporains ?

Intervenant: 
Andrzej Leder, Professeur, Institut de Philosophie et de Sociologie, Académie des Sciences de Pologne, (IFfiS-PAN) 

L'un des enseignements les plus importants de la pandémie porte sur la force du déni dans nos sociétés. En témoigne en particulier le refus de la vaccination ainsi que l'agressivité que la question de vaccination suscite. Ces attitudes sont symptomatiques d'un processus plus complexe et structurel engageant l'autorité de la science et de la raison comme source de confiance. Nombreux sont ceux qui jugeant l'entendement rationnel stérile recherchent, dans une vision manichéenne, les forces du mal responsables de leur malaise ainsi qu'un héros prêt à venger leur innocence assumée.  Ces désirs et phantasmes - au sens lacanien - conduisent à poser la question : qu'est-ce qui est réellement dénié dans cet état d'esprit collectif ? Avons-nous à faire à une donnée cruciale pour notre temps ? Si oui, quelles sont les conditions de possibilité de ce type de structure mentale ?

Téléchargez ici le powerpoint de la présentation

 

Questions sur l'Oedipe. La psychanalyse est-elle soluble dans l'anthropologie ?

Intervenant: 
Paul Luciani, Chercheur,  IDEMEC Institut d'ethnologie méditerranéenne, européenne et comparativeMaison méditerranéenne des sciences de l'homme

Si Freud prétendait détenir, avec le mythe de l'Oedipe et l'inconscient, l'explication de l'une des dimensions les plus importantes de la culture humaine, force est de constater qu'il n'a pas fait école en anthropologie. La débat sur l'universalité du complexe d'Oedipe, biaisé dès l'origine, n'a débuté qu'avec les travaux de M.C. et E. Ortigues au Sénégal. Ceux-ci, en montrant comment sa résolution pouvait varier en fonction de l'organisation familiale et culturelle, ont amorcé une classification des "types de cultures" auxquels correspondaient des modes de subjectivation privilégiés. Néanmoins, cela n'a pas permis de résoudre le problème, soulevé par A.L. Kroeber, puis M. Godelier, de l'insertion du mythe du meurtre du père de la horde dans le cadre d'une anthropologie générale intégrant les apports de la biologie, de la paléontologie et de l'éthologie actuelles.

 

Responsables scientifiques : François Bafoil, Sciences Po - CERI / CNRS  (UMR 7050) et Paul Zawadzki, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL/UMR 8582).

Cliquez ici pour voir la vidéo

09/12/2021

Organisée dans le cadre du séminaire "Sociologie et anthropologie sociale du politique", cette séance abordera la question de la frontière que Fariba Adelkhah a souvent traitée dans ses travaux, notamment à travers son analyse de la formation de l'Etat et des processus de subjectivation par le voyage. Dans son intervention, Bernard Debarbieux présentera une réflexion historique sur "frontières et nations" et une analyse des nouveaux usages et identités collectives associés à la frontière, notamment en Europe. Ainsi nous penserons grâce à elle tout en pensant à elle.

 
« Les frontières interétatiques ont joué un rôle majeur dans l’institution des Etats modernes, mais aussi, à partir du XVIIIe, dans l’institution des nations et des sociétés nationales. Elles ont constitué un attribut territorial essentiel à la constitution de ces ‘communautés imaginées’. Aujourd’hui, la trace de cet héritage reste très présente, comme en témoigne notamment la propension à ériger des murs. Mais cet appétit des régimes politiques contemporains pour cette forme d’hypermatérialisation des frontières et cette exaltation des communautés nationales ne doit pas dissimuler le fait que dans de nombreux contextes, et pas seulement au sein de l’Union européenne, les frontières tendent à changer de statut et à différencier les collectifs humains selon des modalités autres que strictement nationales. La question se pose alors de savoir quels types de collectifs sociaux elles contribuent désormais à instituer aussi. »
 
Intervenant :
Bernard Debarbieux, Université de Genève
 
Commenté par:
Françoise Mengin, Sciences Po-CERI et Jean-François Bayart, IHEID, Genève.
 
 
Responsable scientifique : Béatrice Hibou, CNRS, Sciences Po – CERI

Retour en haut de page