REGARDS SUR NOS PUBLICATIONS

© Daguerréotype, 1855, CC0 Public Domain Designation, Chicago Art Institute.

Cette page présente par ordre de parution les débats et les analyses suscités par les publications scientifiques des chercheur-e-s du CERI au cours du trimestre.

Vous y trouverez, entre autres, des entretiens, vidéos, podcasts et comptes rendus qui contribuent à prolonger et à enrichir la réflexion développée dans ces travaux.
Toutes ces ressources sont librement accessibles en ligne, sauf certaines recensions parues dans des revues à comité de lecture. Retrouvez l'intégralité de nos valorisations

Voir la liste complète
des publications scientifiques.

Hélène Le Bail et Calogero Giametta

Que pensent les travailleur.se.s du sexe de la loi prostitution ? Enquête sur l'impact de la loi du 13 avril 2016 contre le « système prostitutionnel »

Paris, Médecins du Monde, avril 2018, 100 p.

Le 13 avril 2016, la France adoptait la loi « visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées », devenant ainsi le deuxième pays de l’Union européenne à sanctionner les clients des travailleur.se.s du sexe. Depuis, deux chercheurs, Hélène Le Bail et Calogero Giametta, en collaboration avec 11 associations ont mené une enquête afin de documenter les impacts de cette nouvelle législation sur la santé, les droits et les conditions de vie des travailleur.se.s du sexe en France. Cette enquête est disponible en français, en anglais et en italien. Des synthèses du rapport sont également disponibles en français, anglais, portugais et russe.

25/06/2021

Autour de la publication

Données de la recherche
25 juin 2021
Enquête inter-associative sur l’impact de la Loi prostitution de 2016
Jeux de données, data.sciencespo (entrepôt de données de la recherche de Sciences Po)

Articles en ligne
27 mai 2019
Searching for the entrance to France’s ‘prostitution exit programme’
Hélène Le Bail et Calogero Giametta, openDemocracy

10 mai 2019
Loi contre le « système prostitutionnel » : l’amer constat d’échec des associations
Hélène Le Bail et Calogero Giametta, AOC

Revue / Revue soutenue par le CERI

Politique africaine - 40 ans

L’Afrique des sciences sociales. Bas, débats, combats

Politique africaine n°161-162, Paris, Karthala, 2021.

Les lignes de la production de connaissances en et sur l’Afrique et les diasporas africaines ne cessent de bouger, au gré des transformations des contextes politiques, institutionnels, idéologiques et épistémologiques au sein desquels elle se réalise. En prenant l’engagement scientifique comme fil conducteur, cet article introductif pose quatre grandes questions relatives au passé, au présent et aux futurs possibles des études africaines. « L’Afrique » constitue-t-elle aujourd’hui un périmètre scientifique légitime ? Comment à la fois considérer des dynamiques autonomes par le bas et des rapports de domination ? En quoi l’évolution contemporaine des sociétés africaines aide-t-elle à penser celles d’autres sociétés à travers le monde ? Comment articuler les arènes de production des savoirs sur l’Afrique sans anéantir leur pluralité ?

20/06/2021

Autour de la publication

Entretiens du CERI
14 juin 2021
Celebrating Forty Years of Politique africaine
Interview with Sandrine Perrot, by Miriam Périer

10 juin 2021
La revue Politique africaine fête ses 40 ans
Entretien avec Sandrine Perrot, par Miriam Périer

Médias
20 juin 2021
La revue « Politique africaine » fête quarante ans d’analyse « hors champ »
Entretien avec Jean-François Bayart et Sandrine Perrot, par Coumba Kane, Le Monde

14 juin 2021
Revue « Politique africaine » : aux origines d’un autre regard sur le continent
Entretien avec Jean-François Bayart, par Laurent Correau, RFI

14 juin 2021
Situation des sciences sociales en Afrique
Entretien avec Fred Eboko, par Laurent Correau, RFI

Blog
Politique africaine. Le carnet de la revue

Luis Martinez et Rasmus Alenius Boserup

Perspectives pour la démocratie et les droits humains en Algérie

Bruxelles, EuroMed Droits, juin 2021, 21 p.

Le présent compte-rendu résume les principales conclusions tirées de documents de recherche non publiés, abordés lors d'une série de webinaires fermés à l'automne 2020. Les webinaires ont réuni des chercheur-se-s, des défenseur-se-s des droits humains et des organisations de défense des droits humains et de la démocratie travaillant en Algérie. Les séminaires ont été organisés conjointement par EuroMed Droits, Dignity, l'Institut danois des droits de l'homme et la Fondation euro-méditerranéenne de soutien aux défenseur-e-s des droits de l'homme. Le rapport est publié par EuroMed Droits en collaboration avec Dignity, l'Institut danois des droits de l'homme et la Fondation euro-méditerranéenne des droits de l'homme dans le cadre du consortium HRDC financé par le programme de partenariat dano-arabe.

11/06/2021

Autour de la publication

MÉDIAS
11 juin 2021
Législatives en Algérie : le pouvoir a repris la main?
Entretien avec Luis Martinez, par Julie Gacon, France Culture

10 juin 2021
Législatives en Algérie : un saut vers l'inconnu?
Débat avec Luis Martinez, Grand angle, TV5 Monde

Entretiens du CERI
8 juin 2021
Quelles perspectives pour la démocratie et les droits humains en Algérie ?
Entretien avec Luis Martinez, par Miriam Périer

What Prospects for Democracy and Human Rights in Algeria?
Interview with Luis Martinez, by Miriam Périer

Olivier Dabène

Street Art and Democracy in Latin America

Basingstoke, Palgrave Macmillan (Studies of the Americas), 2019, 261 p.


This book explores street art’s contributions to democracy in Latin America through a comparative study of five cities: Bogota (Colombia), São Paulo (Brazil), Valparaiso (Chile), Oaxaca (Mexico) and Havana (Cuba). The author argues that when artists invade public space for the sake of disseminating rage, claims or statements, they behave as urban citizens who try to raise public awareness, nurture public debates and hold authorities accountable. Street art also reveals how public space is governed. When local authorities try to contain, regulate or repress public space invasions, they can achieve their goals democratically if they dialogue with the artists and try to reach a consensus inspired by a conception of the city as a commons. Under specific conditions, the book argues, street level democracy and collaborative governance can overlap, prompting a democratization of democracy.

11/06/2021

Autour de la publication

Blog/photos
11 juin 2021
Collection digitale de street art latino américain de l'Opalc
Plus de 500 photos d'oeuvres prises dans cinq villes d'Amérique latine, contextualisées par Olivier Dabène

Recension
2021
Diana Burgos-Vigna, IdeAs, Idées d'Amériques, n°17

Séverine Awenengo Dalberto et Richard Banégas

Identification and Citizenship in Africa Biometrics. The Documentary State and Bureaucratic Writings of the Self

London, Routledge (Routledge Contemporary Africa), 2021, 392 p.

In the context of a global biometric turn, this book investigates processes of legal identification in Africa ‘from below,’ asking what this means for the relationship between citizens and the state. Almost half of the population of the African continent is thought to lack a legal identity, and many states see biometric technology as a reliable and efficient solution to the problem. However, this book shows that biometrics, far from securing identities and avoiding fraud or political distrust, can even participate in reinforcing exclusion and polarizing debates on citizenship and national belonging. It highlights the social and political embedding of legal identities and the resilience of the documentary state. Drawing on empirical research conducted across 14 countries, the book documents the processes, practices, and meanings of legal identification in Africa from the 1950s right up to the biometric boom. Beyond the classic opposition between surveillance and recognition, it demonstrates how analysing the social uses of IDs and tools of identification can give a fresh account of the state at work, the practices of citizenship, and the role of bureaucracy in the writing of the self in African societies. This book will be of an important reference for students and scholars of African studies, politics, human security, and anthropology and the sociology of the state.

26/05/2021

Autour de la publication

Vidéo
26 mai 2021
Identification and Citizenship in Africa. Un livre et une web série

Présentation de l'ouvrage et capsules vidéos réalisées dans le cadre de la promotion de l'ouvrage

26 mai 2021
Identification and Citizenship in Africa. Presenting a Book and a Web Series
Presentation of the book, and short video clips by several contributors of the volume

Blog
Carnet PIAF "Hypothèses"
Présentation des activités et des réflexions de l’équipe ANR « Papiers d’identité en Afrique » (2015-2019)

Revue / Revue soutenue par le CERI

Pénélope Larzillière et Jacobo Grajales

Les émotions politiques des combattants. Entre guerre et paix

Critique Internationale n°91, Paris, Presses de Sciences Po, avril-juin 2021.

Comment envisager la prégnance des émotions politiques en temps de guerre ? À rebours de tout irrationalisme émotionnel, nous analysons leur intrication avec des représentations du juste et de l’injuste, en nous appuyant sur la notion de « sentiment moral », expression conjointe d’un affect et d’un jugement axiologique. Ces sentiments moraux sont marqués par le rapport à la violence, l’expérience du combat et le retour du front, et dans certains cas la sortie de conflit. Ils se construisent dans des enchâssements discontinus de réseaux combattants, militants, familiaux et professionnels, et leur expression éclaire un rapport complexe au politique, qui va de formes de légitimation de la violence aux reconfigurations des engagements armés. Cette proposition théorique est ici mise en application à partir de recherches menées auprès de combattants et ex-combattants en Turquie et en Syrie, au Liban, en Jordanie, en Côte d’Ivoire, et au Pakistan.

 

Retour en haut de page