Les enjeux nucléaires discrets mais cruciaux de l’année 2021

Par Benoît Pelopidas et Clément Therme

En 2021, il existe sur notre planète plus de 13 000 armes nucléaires dont la plupart ont une capacité de destruction supérieure à l’explosif qui a rasé la ville d’Hiroshima le 6 août 1945. Plus de 1600 d’entre elles, aux Etats-Unis et en Russie, sont en état d’alerte. Elles peuvent être lancées en moins de quinze minutes et une guerre impliquant moins de 1% des arsenaux nucléaires actuels mettrait en péril l’approvisionnement en nourriture de la planète. Au moins depuis l’invention de missiles balistiques intercontinentaux, qui ne peuvent pas être interceptés ou rappelés, la protection des populations contre une attaque nucléaire délibérée ou accidentelle n’est plus possible. Le conseil pour la science et la sécurité du Bulletin of the Atomic Scientists a ainsi considéré que le danger nucléaire contemporain demeurait, fin janvier 2021, à un niveau aussi élevé que l’an passé, le plus haut depuis le début de l’âge atomique.

Pour en savoir plus

Retour en haut de page