NOUS SOUTENIR
NOUS SOUTENIR

Afrique

Etudiants du programme de Bachelor Europe-Afrique sur le campus de Reims ©Paul Rentler / Sciences Po

S’ouvrir aux territoires qui feront le monde de demain est un enjeu majeur pour Sciences Po.
À la fois objet d’étude et vivier de talents, le continent africain constitue notre axe de développement international prioritaire à l’horizon 2022.

En tant qu’université de rang mondial offrant des filières anglophones, notre institution a des atouts considérables. Ceux-ci doivent désormais fructifier grâce à des financements nouveaux propres à permettre une mobilité étudiante démultipliée, des partenariats renforcés avec celles des universités africaines qui visent les standards d’excellence mondiaux et la mise en place d’incubateurs de politiques publiques ou d’initiatives privées dans les points-clés du continent. Notre ambition africaine doit atteindre une autre échelle, à la mesure des défis auxquels est confronté ce continent en forte croissance démographique.

650 étudiants africains

40 nationalités africaines représentées

49% d’étudiants internationaux

59% d’augmentation du nombre d’étudiants africains en 5 ans

Une offre pédagogique spécifique et innovante

Le Programme Europe-Afrique a été créé en 2011 pour les étudiants de premier cycle. Proposé sur le campus de Reims, il est dédié aux enjeux du continent africain, sous l’angle des sciences sociales et de sa relation avec l’Europe. Il accueillait 40 étudiants en 2011 lors de sa création et accueille aujourd’hui plus de 200 étudiants par an, dont 40 % issus du continent africain.

Des formations de deuxième cycle : 250 étudiants venus du monde entier suivent chaque année le parcours de concentration diplômant spécifique sur l’Afrique au sein de l’École des Affaires Internationales (PSIA). Un parcours « African Cities » existe également au sein du programme de Master Governing the Large Metropolis de l’École Urbaine.

Un MOOC « Afrique et mondialisation, perspectives croisées » a été réalisé par une équipe de neuf enseignants africains, latino-américains et européens et trois universités du continent (l’Université de Cape Town, l’Université de Khartoum et l’Université Gaston Berger au Sénégal). Invitant à repenser la gouvernance globale, il a été lancé en février 2018 sur la plateforme Coursera.

Un projet collaboratif d’enseignement et de recherche, « African Agency in an Era of Global Transformations » a été construit par le Centre de Recherches Internationales (CERI) de Sciences Po, le Global South Unit de la LSE et le département de science politique de l’Université du Cap (UCT). Il a permis la création d’un cours au sein de la Summer school UCT/LSE. Sciences Po souhaite développer ce projet pour créer une Summer school en Afrique.

La recherche sur l’Afrique

Le Centre de Recherches Internationales (CERI) rassemble des experts internationaux de l’Afrique dans différentes disciplines – relations internationales, politique comparée, sociologie historique ou économie – et spécialisés dans différentes zones géographiques. Le CERI anime un groupe de recherche « Afrique : citoyenneté, violence et politique ». Ces travaux de recherche permettent d’alimenter l’offre d’enseignement sur l’Afrique et font de Sciences Po un acteur du débat public sur les défis contemporains du continent africain.

Une stratégie d’attraction des talents qui porte ses fruits

Sciences Po accueille actuellement plus de 650 étudiants africains. Les candidatures d’étudiants africains ont augmenté de 15% en 2018. Les nationalités africaines les plus représentées à Sciences Po sont dans l’ordre : le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, le Sénégal, le Cameroun, le Ghana et le Kenya. Le nombre d’étudiants africains en formation initiale originaires d’Afrique subsaharienne (250) a quadruplé en cinq ans, notamment grâce aux liens que Sciences Po a noués avec 59 lycées et 22 universités en Afrique subsaharienne, en s’appuyant sur les systèmes éducatifs nationaux et les ONG locales et régionales.

Renforcer nos programmes de bourses

Sciences Po a développé des programmes de bourses (Bachelor et Master) dédiés aux talents du continent africain issus de milieux socio-économiques défavorisés. Ces programmes sont accompagnés par des mécènes entreprises ou individuels, tels que Total, L’Oréal ou encore la RATP. Sciences Po a aussi noué un partenariat avec la Fondation Mastercard. D’une valeur de sept millions d’euros sur six ans (2017- 2022), il permet d’accompagner les parcours de 120 étudiants africains talentueux. Enfin, l’endowment d’un million de dollars réalisé par la Fondation McMillan-Stewart en 2018 permet de pérenniser l’octroi des bourses de cette fondation à des étudiants d’Afrique subsaharienne.

Notre objectif à 5 ans est d’accueillir 1 000 étudiants africains en développant :

Intensifier les échanges et coopérations

Actuellement, 50 étudiants par an bénéficient d’un échange universitaire entre Sciences Po et les universités africaines, depuis ou vers l’Afrique. Notre objectif est de doubler ce nombre d’ici 5 ans. Cela implique notamment de conclure de nouveaux partenariats et d’ouvrir davantage de doubles-diplômes avec des établissements africains. Des bourses à la mobilité devront être créées pour permettre aux étudiants en 3ème année, ou lors d’une année de césure, d’étudier dans les meilleures universités du continent.

Il s’agit également de créer une chaire de professeurs invités pour mettre en place des cours joints et communs entre Sciences Po et nos partenaires africains, en s’appuyant sur la technologie de formation à distance et des MOOCs co-construits avec nos partenaires académiques africains et globaux.

Favoriser l’insertion professionnelle de nos jeunes diplômés et promouvoir Sciences Po en Afrique

En 2017, Sciences Po a ouvert un bureau de représentation à Nairobi au Kenya. Cette antenne est destinée à faire mieux connaître notre maison en Afrique, créer du lien avec les communautés Sciences Po qui y vivent et participer au développement de projets construits avec les universités locales. Pour faire vivre ce bureau et lui permettre d’atteindre ses objectifs, il est proposé d’organiser des cycles de conférences sur place. À l’instar des tables-rondes « Emploi en Afrique » régulièrement organisées à Paris, il s’agira de faire intervenir, sur la base de deux conférences par an, un académique ou un praticien enseignant à Sciences Po dans les locaux de l’Alliance française qui accueille le bureau de représentation.

Besoin de financement : 8 M € sur 4 ans

En donnant 5 000 € (avant déduction fiscale), vous financez une bourse de vie d’un semestre dans un pays d’Afrique.

En donnant 50 000 €, vous financez un professeur invité pour un semestre.

Rejoignez un club de partenaires engagés

Le soutien des entreprises est essentiel à la mise en oeuvre de notre ambition d’ouverture internationale. En devenant partenaire, vous participez à la formation des futurs décideurs africains :

Vous rencontrez les étudiants africains boursiers

Vous valorisez votre marque employeur en France ou en Afrique

Vous bénéficiez de l’expertise africaine de nos chercheurs

Découvrir aussi

Programme Europe-Afrique

Créé en 2010, le campus de Reims propose deux programmes distincts, l’un portant sur les relations transatlantiques et l’autre tourné vers l’Afrique.

Bourses

Sciences Po a fait le choix du volontarisme, avec une politique de tarification et d'aide sociale sans équivalent. Participer à un fonds de bourse ou créer sa propre bourse aide les étudiants méritants à révéler leurs talents.

Réfugiés

Sciences Po accueille chaque année une promotion d’élèves demandeurs d’asile ou réfugiés. Pour aller plus loin, a été créé en 2018 le Certificat professionnel pour jeunes réfugiés, qui vise à améliorer leur employabilité par l’acquisition de compétences adaptées au monde du travail.

close