Recrutement : contrat doctoral Cifre de trois ans sur l’histoire de la direction de la Sécurité sociale

Recrutement : contrat doctoral Cifre de trois ans sur l’histoire de la direction de la Sécurité sociale

Envoi du dossier avant le 16 mai 2022
  • ©shutterstock-Imilian©shutterstock-Imilian

Appel à candidatures – Un contrat doctoral Cifre de trois ans sur l’histoire de la direction de la Sécurité sociale

Le Centre de sociologie des organisations recrute un.e doctorant.e pour la réalisation d’une thèse sur l’histoire de la direction de la Sécurité sociale. La thèse sera financée, via une convention Cifre, par le Comité d’histoire de la Sécurité sociale. La candidate ou le candidat devra disposer d’un master 2 recherche en histoire, en sociologie ou en science politique. Il ou elle devra être familier.e avec le travail sur archives et sur entretiens. La thèse sera dirigée par Marie-Emmanuelle Chessel et Jérôme Aust.

Un descriptif du projet de thèse et des détails pour candidater figurent ci-dessous.

Appel à candidatures – Sociologie historique de la direction de la Sécurité sociale

Le Comité d’histoire de la Sécurité sociale et le Centre de sociologie des organisations (CSO) proposent de lancer à Sciences Po une thèse, financée par le biais d’une convention Cifre, sur l’histoire de la direction de la Sécurité sociale (DSS). Cette direction, qui succède à la direction des assurances sociales en 1945, dispose d’une stabilité au sein des services de l’État qui en font l’un des acteurs administratifs essentiels de la définition et de la mise en œuvre des politiques de protection sociale.

La thèse aura pour but d’étudier l’exercice des missions assignées à la direction, leurs changements dans le temps, l’influence qui est la sienne.

La direction de la Sécurité sociale participe à la définition et à la mise en œuvre des politiques de protection sociale par les propositions de réformes qu’elle élabore et ensuite par la mise en œuvre juridique des décisions politiques. Son champ de compétences s’étend à l’ensemble des branches de la protection sociale (assurance maladie, accidents du travail et maladies professionnelles, retraite, famille). Elle prépare également les textes relatifs à l’organisation et au contrôle des protections complémentaires (mutualité, régimes complémentaires de retraite et de prévoyance). Elle a en outre la charge d’assurer le financement de la protection sociale de base par la préparation des lois de financement de la Sécurité sociale et d’en fixer les règles de gouvernance au moyen des conventions d’objectifs et de gestion. Elle est également en charge des négociations des conventions internationales de Sécurité sociale et du suivi à Bruxelles des règlements européens de Sécurité sociale. Pour l’accomplissement de ses missions, la DSS travaille avec la direction du Budget, mais aussi avec les autres directions du ministère de la Santé et avec les organismes de protection sociale, nationaux ou locaux, de base ou complémentaires.

L’évolution du rôle historique de la DSS dans le gouvernement des politiques de protection sociale pourra constituer un premier questionnement de la thèse. L’ampleur et l’évolution de ses missions ont conduit à une diversification des profils de ses agents qu’il conviendra également d’analyser. Les temporalités explorées restent à préciser, mais des réformes propres à la Sécurité sociale pourront faire l’objet d’investigations approfondies.

Cette thèse s’appuiera sur un ensemble de sources écrites et orales, en partie déjà identifiées, qu’il conviendra d’articuler. Le projet définitif de thèse sera préparé par le ou la candidate qui sera inscrit-e en sociologie à Sciences Po et préparera le dossier de convention Cifre, avec l’aide scientifique et administrative de l’équipe du CSO. 

Le contrat doctoral offert court à partir de l’acceptation du projet par l’Agence Nationale de la Recherche et de la Technologie (ANRT), idéalement avant la fin de l’année 2022. Le projet devra être formalisé et déposé par le ou la candidate, sous la responsabilité des directeurs. La thèse sera réalisée à l’école doctorale de Sciences Po et au CSO. Aucun autre travail n’est attendu par le Comité d’histoire que la réalisation de la thèse. 

Le salaire est de 1957 € brut. Le poste est à temps plein.

En plus de cette rémunération, et en fonction des besoins et des compétences du/de la doctorant(e), des charges de cours rémunérées pourraient être proposées. 

Cette thèse sera menée à bien par un ou une doctorant.e avec un profil d’historien.ne ayant aussi une formation de sciences sociales, ou bien un profil de sociologue ou de politiste ayant déjà travaillé sur archives. Le ou la candidate devra avoir une réelle autonomie de travail, le sens de l’initiative et une aptitude au travail collectif. Il ou elle sera dirigé.e, au CSO, par Marie-Emmanuelle Chessel et Jérôme Aust.

Procédure

1/ Envoi du dossier avant le 16 mai 2022 à : jerome.aust@sciencespo.fr

Le dossier doit comprendre :

- Un CV

- une lettre de motivation en une à deux pages ;

- un projet de recherche en deux à trois pages avec des pistes de recherche (indications sur le positionnement par rapport aux travaux existants, sur les questions potentielles, et sur les sources envisagées) ;

- pour les candidat.e.s en cours de M2 : le mémoire de M1 s’il existe + des éléments sur le mémoire en préparation (plan, introduction, chapitre rédigé…). Pour les candidat.e.s déjà titulaires d’un M2 (en 2021 ou 2020) : le mémoire du M2 soutenu (et s’il existe le rapport de soutenance). 

2/ Entretien oral mi-juin 2022.

L’entretien se tiendra devant au jury composé d’au moins deux personnes, dont Jérôme Aust et Marie-Emmanuelle Chessel.

 

Contact :

Jérôme Aust (jerome.aust@sciencespo.fr)

Marie-Emmanuelle Chessel (marieemmanuelle.chessel@sciencespo.fr)

Le Comité d’histoire de la Sécurité sociale, mis en place en 1973, a notamment pour objet d’encourager l’étude et la recherche sur l’histoire de la protection sociale avant et après 1945 et de promouvoir la diffusion des travaux historiques. Il est assisté par un conseil scientifique. Ses moyens d’action sont la publication d’ouvrages, l’organisation de colloques, l’attribution d’aides financières, de prix de thèses et de rapports de masters. Il publie chaque année une revue scientifique, la Revue d’histoire de la protection sociale. En 1974 a été créée une Association pour l’étude de l’histoire de la Sécurité sociale qui apporte au comité les moyens financiers de son action. Cette organisation bicéphale très originale permettra la prise en charge financière, par le biais d’une convention Cifre, d’une thèse.

Unité mixte de recherche de Sciences Po et du CNRS, le Centre de sociologie des organisations (CSO) est un laboratoire qui, après avoir bâti sa réputation dans l’étude des organisations, a progressivement étendu ses domaines d’investigation et ses questions de recherche. Il est aujourd’hui un laboratoire en sciences sociales qui rassemble des sociologues, mais aussi des politistes et des historiens. Les approches théoriques et les méthodes mobilisées au CSO reflètent aujourd’hui cette diversité, propice au développement d’approches multidisciplinaires. Dans le cadre de son programme doctoral, le CSO offre aux doctorants un encadrement académique de haut niveau reposant sur leur forte intégration dans le laboratoire et de multiples dispositifs de formation scientifique. Ce programme doctoral est par ailleurs articulé avec la politique de l’École de la recherche de Sciences Po qui offre de nombreuses opportunités aux doctorants, notamment en matière d'internationalisation.

Tags :
Retour en haut de page