Auteur(s): 

Laurent Bonnefoy, chercheur au CERI

Date de publication: 
Février 2017
Illustration

Depuis une quinzaine d’années, les relations entre monarchies du Golfe ont été massivement lues à la lumière de la rivalité entre l’Arabie Saoudite et le Qatar. En dépit de sa petite taille, ce dernier semblait développer une diplomatie indépendante (à travers le rôle joué par la chaîne al-Jazeera notamment), tournée vers les acteurs islamistes dans le sillage des Frères musulmans.

Auteur(s): 

Observatoire International du Religieux

Date de publication: 
Février 2017

La société canadienne a connu de profondes transformations depuis le début du XXe siècle. La revue militaire canadienne note que dans leur rejet de l’autorité et de la tradition, les jeunes Canadiens, se sentent membres d’une nation multiculturelle. Comment l’armée fait elle face à ce phénomène ?

Auteur(s): 

Elyamine Settoul, post-doctorant à l’IRSEM

Date de publication: 
Février 2017

Dans la lignée du principe républicain de colour blindness, la sociologie militaire française n’a jamais focalisé son regard sur les effets des marqueurs ethniques et culturels des soldats sur leurs activités opérationnelles. Les incidences de ces caractéristiques identitaires apparaissent de fait comme des terrains de recherche totalement inexplorés, une sorte « d’impensé sociologique ».

Auteur(s): 

Barbara Jankowski, chercheur à l’IRSEM

Date de publication: 
Février 2017

Il y a un an, le gouvernement polonais décidait de créer les forces de défense territoriale, une cinquième branche venant s’ajouter à l’armée de terre, à la marine, à l’armée de l’air et aux forces spéciales. A cette occasion, le ministre de la défense polonais, Anton Macierewicz, fit une déclaration devant la commission de la défense de la Diète :

Auteur(s): 

Alain Dieckhoff, Directeur du CERI, Directeur de recherche, CNRS
Philippe Portier, Directeur du GSRL, Directeur d’études EPHE

Date de publication: 
Février 2017

Chers lecteurs,

Nous sommes heureux de vous présenter ce numéro du mois de février. Après plusieurs parutions, dont les dossiers répondaient à une logique régionale (Turquie, Etats-Unis, Irak-Syrie et Afrique subsaharienne), cette cinquième livraison innove par son approche thématique. En mobilisant des auteurs et des sources qui se focalisent sur les questions militaires, nous avons voulu nous rapprocher au maximum des problématiques centrales traitées à la DGRIS.

Auteur(s): 

Kristina Kovalskaya, doctorante au GSRL

Date de publication: 
Janvier 2017

Le 10 octobre 2016, le Centre spirituel et culturel orthodoxe de Russie (Rossiiskii dukhovno-kul’turnyi pravoslavnyi tsentr) a ouvert ses portes aux visiteurs. Les premières négociations concernant la construction du Centre commencent en 2007 lors de l’amélioration significative des relations franco-russes. En 2010, la Direction des affaires du Président de la Fédération de Russie gagne le concours en versant la somme la plus importante et devient propriétaire du terrain précédemment occupé par l’ancien bâtiment de Météo France.

Auteur(s): 

Observatoire International du Religieux

Date de publication: 
Janvier 2017
Illustration

Depuis juillet 2016, la vallée du Cachemire indien est de nouveau en proie à l’insurrection violente, après une relative accalmie de six ans. Elle met aux prises la population cachemirie, dont 99% est musulmane, face à l’Etat indien, par l’intermédiaire de la sa police et de son armée. Près de 100 civils ont perdu la vie, tandis que 15 000 ont été blessés dans les échauffourées avec les forces de l’ordre.

Auteur(s): 

Observatoire africain du religieux (LASPAD-UGB)

Date de publication: 
Janvier 2017

Le Sénégal représente la porte saharienne de la pénétration islamique en Afrique noire, cette périphérie subsaharienne de l’islam ne pèse pas moins de 230 millions d’âmes et abrite un important foyer d’expansion du monde musulman.

Auteur(s): 

Observatoire International du Religieux

Depuis le 11 septembre 2001, la question de la communication religieuse se pose avec acuité dans de nombreux pays. L’articulation mouvante entre médias et religion reconfigure les relations de pouvoir, et l’Afrique participe à cette dynamique. En son sein, le Nigéria exerce son influence religieuse au plan régional, voire continental. Dans ce pays de pluralisme religieux, l’Islam, le Christianisme et la religion traditionnelle se définissent mutuellement (Peel, 2016).

Auteur(s): 

Marie Miran, maître de conférence à l’EHESS

Date de publication: 
Janvier 2017

Prélude : données géo-démographiques

La Côte d’Ivoire est un pays pluriconfessionnel : 42% de musulmans, 34% de chrétiens et une proportion non négligeable d’animistes. 72% des non-nationaux, représentant 24,2% de la population résidente, sont musulmans. A la fin du 19e siècle, la présence de l’islam était limitée au nord soudano-sahélien, alors majoritairement animiste.

Retour en haut de page