Chercheur

Adrien Estève est docteur associé au Centre de Recherches Internationales (CERI) et ATER en science politique à l'Université Côte d'Azur. Dans ses recherches actuelles, il étudie l'implication des acteurs de la sécurité et de la défense dans les politiques climatiques, l'émergence de réseaux et de forums internationaux sur la sécurité climatique et les évolutions récentes de la conflictualité ("lawfare"). Il est diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques d'Aix en Provence (master recherche en expertise politique et internationale) et de Sciences Po Paris (master recherche en science politique - mention théorie politique). Il est responsable du séminaire de recherche "Environnement et Relations Internationales" du CERI et responsable du groupe de travail "Environnement et climat" de l'Association pour les Etudes sur la Guerre et la Stratégie (AEGES). Il a également été doctorant invité au département de science politique de Columbia University pour l'année universitaire 2017-2018 et en avril 2019.

Thèse

De la justification à l'anticipation : la construction d'une responsabilité environnementale et climatique des acteurs de la défense en France et aux États-Unis, sous la direction d’Ariel Colonomos et de Jean-Vincent Holeindre

Thèmes de Recherches

Politique environnementale, Politique de défense, Etudes de sécurité, Pensée stratégique

  • Enseignements

    - Établissement : European School of Political and Social Sciences, intitulé : Introduction à la science politique, de 2012-09 à 2013-01,(niveau : licence),

    - Établissement : Sciences Po, intitulé : International Environmental Politics, depuis 2012-09,(niveau : licence),

    - Établissement : Sciences Po, intitulé : Espace mondial - Penser les relations internationales, (niveau : licence),

    - Établissement : Sciences Po, intitulé : L'Abécédaire politique - Théorie politique, (niveau : licence),

    - Établissement : Sciences Po, intitulé : Ethics of War, (niveau : licence)
  • Web
    https://www.linkedin.com/in/adrien-est%C3%A8ve-794b6124/
Retour en haut de page