Master joint Droit et finance

Une formation unique et intensive en trois ans pour des étudiants issus d’horizons variés

Reposant sur les projets pédagogiques originaux de l’École de droit et de l’École du management et de l’innovation, le cursus intégré Droit et finance s’adresse à des étudiants diplômés de l’enseignement supérieur (niveau L3) souhaitant suivre un programme cohérent sur six semestres (dont un consacré à un stage) combinant droit et finance. Cette formation proposée au sein d’un même établissement est unique en France. 

Les étudiants sélectionnés suivent les enseignements du master Droit économique au sein de l’École de droit et ceux du master Finance et stratégie au sein de l’École du management et de l’innovation. La direction scientifique est assurée par Sébastien Pimont, doyen de l’École de droit, et Natacha Valla, doyenne de l’École du Management et de l’Innovation.

Aucun prérequis en droit et/ou finance n’étant exigé, ce programme est une proposition unique pour les étudiants non-juristes et non-financiers d’accéder aux nombreuses opportunités de carrière que ce soit dans les cabinets d’avocats d’affaires comme dans les entreprises, les banques ou au sein des organes de régulation. À l’issue de cette formation, les diplômés peuvent présenter l’examen du Barreau en France. Comprenant la certification CFA (Charted Financial Analyst), ce diplôme de master, permet également, pour ceux qui le souhaitent, de passer l’examen certifié Autorité des Marchés Financiers (AMF).

Une réponse à la complexification des enjeux juridiques et financiers

La complexification croissante de l’économie et la sophistication extrême des instruments financiers ont enrichi les fonctions juridiques qui intègrent une dimension stratégique et opérationnelle toujours plus forte. La crise bancaire de 2008 et son impact en matière de régulation financière n’ont fait que renforcer cette tendance. Avec la montée en puissance de l’intervention des régulateurs publics, les cabinets d'avocat d'affaires se sont imposés en véritables experts du secteur financier. Ils continuent d'offrir des prestations de conseil juridique et fiscal à des clients privés tout en menant des activités de lobbying auprès des instances publiques nationales et supranationales. Ils accompagnent souvent des entités publiques dans le cadre d’opérations financières ou boursières impliquant un partenariat public/privé. Et ils assistent toujours, bien sûr, leurs clients privés (banques commerciales et banques d’affaires, fonds d'investissement, family offices etc.) dans la recherche d’agréments et d’optimisation juridique et fiscale.

Dans ce contexte, les acteurs du marché sont naturellement à la recherche de collaborateurs capables de maîtriser la technique et les enjeux du droit des affaires mais aussi ceux des instruments financiers, de la régulation financière et de la gestion des risques financiers.

Pédagogie et organisation du programme

Organisé sur six semestres, le master joint permet à un petit groupe d'étudiants (environ 15-20 étudiants par an) de suivre la quasi-totalité des enseignements du master Droit économique et du master Finance et stratégie. La dimension pratique n’est pas oubliée puisque l’un de ces 6 semestres est consacré à la réalisation d’un stage.

Les enseignements du master Droit économique de l’École de droit sont conçus sur un mode progressif, de sorte que chaque étudiant, même sans formation juridique antérieure, puisse peu à peu maîtriser les techniques requises, en partant des concepts les plus généraux pour aller, de semestre en semestre, vers des corps de règles de plus en plus spécialisés et concrets. La première année est ainsi consacrée à l’étude et à l'apprentissage des principes fondamentaux du droit, de son langage de base et de ces modes de raisonnement, afin d’acquérir ou de renforcer une culture juridique indispensable pour une bonne compréhension du droit économique (droit des contrats et de la responsabilité civile, droit des biens, droit des sociétés, droit de la concurrence, droit international privé, droit européen, etc.). La seconde année est une année dite de spécialisation correspondant à des aspirations professionnelles distinctes, à des modes différents de pratique du droit.

Les enseignements du master Finance et stratégie, de l’École du management et de l’innovation, combine une formation technique approfondie nécessaire à la professionnalisation rapide des étudiants avec une projection marquée vers les développements dynamiques de l’industrie. Les enjeux politiques, institutionnels, réglementaires, technologiques et de gestion des risques aujourd’hui associés aux transformations du monde de la finance sont également abordés.

Maquettes pédagogiques :

Admissions

Consulter les procédures d'admissions et les prérequis linguistiques

Carrières

Forts d’une double compétence, les étudiants diplômés pourront notamment envisager les carrières suivantes :

  • avocat d’affaires dans les cabinets internationaux 
  • tous les métiers de la banque d’affaires, des fonds d’investissement, de la gestion d’actif, des fusions-acquisitions, des assurances, du conseil en stratégie, des sociétés immobilières ou foncières, de la gestion de risques 
  • tous les métiers de la régulation financière au niveau national ou international 
  • juriste en charge de la structuration de fonds d’investissements au sein de sociétés de gestion de portefeuille, au sein de fonds de private equity ou dans des banques d’investissement

Témoignages

Johan Choucroun, diplômé 2021 : "Sachant que les banquiers d’affaires et les avocats travaillent en étroite relation au sein d’un deal M&A il me semblait essentiel de maîtriser leurs deux langages afin d’être le plus efficient possible. De plus, cela me permettait d’acquérir une spécialisation dans un domaine qui me plait et qui m’attire : la finance, ainsi que de maîtriser les enjeux juridiques du monde qui m’entoure ce qui pour moi était une nécessité. "

Lire la suite de l'entretien.

Sophia Dorfner, diplômée 2021 : "Connaissez vos compétences et vos priorités, ne vous contentez pas de la voie standard (supposément plus facile) si celle-ci ne correspond pas à votre métier de rêve, soyez ouverts aux changements de plans et continuez à chercher une voie qui vous convient parfaitement !"

Lire la suite de l'entretien.

Natacha Brami, diplômée 2021 : "Parce qu’il m’a toujours été difficile de choisir (choisir, c’est renoncer !), poursuivre une double formation me permettait de continuer à ouvrir mes horizons, tout en me spécialisant fortement dans deux domaines distincts. Je pouvais bénéficier de l’enseignement technique en finance que je recherchais tout en façonnant ma culture juridique."

Lire la suite de l'entretien.

Anaïs Alle, diplômée 2021 : "Cette formation constitue un défi car nous sommes immédiatement confrontés à des problématiques réelles. Sciences Po m’a appris à ne pas me laisser abattre par la complexité et à sortir de ma zone de confort. C’est un exercice permanent qui demande de la rigueur, du travail et de la créativité."

Lire la suite de l'entretien.

Contacts

Directeurs scientifiquesSébastien Pimont et Natacha Valla

Responsables pégogiques 

Assistantes pédagogiques

Retour en haut de page